Partagez | 
 

 blbl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin
Messages : 5

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
0/0  (0/0)
Points de maîtrise (JOB):
0/0  (0/0)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: blbl Sam 5 Déc - 18:30


Devant la déesse de la mort se tenait un simple chat au pelage foncé et aux yeux rouges. Un simple chat... avec des boucles noires sur les oreilles, des yeux rouges... en plus d'avoir un certain air dérangé malgré ses traits bestiaux. Le petit chat miaula, termina de lécher sa patte avant de lever ses fesses et de marcher jusqu'à l'intérieur de la maison abandonnée qui se trouvait derrière lui en passant par la chatière usée de la porte et attirant du même coup celle qui serait son adversaire.

Lorsque Tyzy entra, la porte se referma derrière elle presque aussitôt. Le combat allait se dérouler dans le hall : une grande pièce poussiéreuse et sombre, éclairée seulement par la lueur violette du ciel à l'extérieur. Sur les murs, il y avait des tableaux déchirés, sauf un particulièrement grand qui trônait en plein centre du mur d'en face : il s'agissait du portrait de l'ancien propriétaire des lieux qui posait sur son fauteuil en caressant un chat aux yeux rouges.

Et justement, un autre miaulement du chat se fit entendre, cette fois provenant des escaliers. Pendant quelques instants, les nuages cessèrent de couvrir la lune et celle-ci fit augmenter l'éclairage de la pièce, permettant de voir que la bakemono avait pris sa forme humaine et qu'elle observait la déesse de la mort, assise sur la rampe du pavillon de l'étage, en train de mordre gentiment un couteau. Lorsque son regard croisa celui de Tyzy, la féline se laissa tomber jusqu'au hall en retomba gracieusement sur ses pieds. Elle se redressa, tout sourire maniaque étiré et commença à s'avancer d'une drôle de démarche en direction de son ennemie.

- Bienvenue chez Cait Mittens ! ~

Sa voix était toute douce et claire. Sa queue battait l'air en signe d'amusement. La bakemono se pencha tout en fixant Tyzy de la tête aux pieds avant de se redresser pour arriver à deux centimètres de son visage.

- Tu sais, personne ne vient ici ! Alors Cait Mittens s'ennuie beaucoup...

Elle fit la moue et se mit à tourner autour de son interlocutrice.

- Si tu es ici ce soir, c'est surtout un prétexte pour que Mittens aie de la compagnie... Son souhait tout spécial, c'est que tu caresses sa tête !

Elle réapparut subitement devant la déesse de la mort avec un très grand sourire, attendant que celle-ci s'exécute. Avec un air blasé, Tyzy leva la main et la déposa sur le crâne du chat en un patpat qui la fit ronronner de bonheur. Et plus le patpat durait longtemps, plus son ronronnement devenait étrange, au point où elle finit par... éclater de rire et entailler le ventre de la shinigami avec son couteau.

- ASSEZ ! HAHA !

En un grand bon, elle ajouta de la distance entre elles et sortit de ses manches des dizaines de couteaux de lancer.

- Maintenant, c'est l'heure de jouer...


... Dit-elle en léchant le sang de Tyzy sur l'un de ses couteaux.


Code:
<div style="width: 627px; height: 1016px; background-image: url('http://i.imgur.com/KGCMo7p.png'); margin: auto"><img id="brolieu" src="http://i.imgur.com/JVlHtiq.png" style="z-index: 0; position:absolute; margin-left: 34px; margin-top: 10px;"> <img id="killer1" src="http://i.imgur.com/udVlh3b.png" style="z-index: 1; position: absolute; margin-top: 79px"> <img id="killer2" src="http://i.imgur.com/OUq7twu.png" style="z-index: 1; position: absolute; margin-top: 79px; margin-left: 432px;"><div style="width: 413px; height: 574px; font-size: 11px; font-family: 'Arial'; margin-top: 329px;margin-left: 111px; padding: 10px; position: absolute; text-align: justify; line-height: 12px; overflow:auto">
Devant la déesse de la mort se tenait un simple chat au pelage foncé et aux yeux rouges. Un simple chat... avec des boucles noires sur les oreilles, des yeux rouges... en plus d'avoir un certain air dérangé malgré ses traits bestiaux. Le petit chat miaula, termina de lécher sa patte avant de lever ses fesses et de marcher jusqu'à l'intérieur de la maison abandonnée qui se trouvait derrière lui en passant par la chatière usée de la porte et attirant du même coup celle qui serait son adversaire.

Lorsque Tyzy entra, la porte se referma derrière elle presque aussitôt. Le combat allait se dérouler dans le hall : une grande pièce poussiéreuse et sombre, éclairée seulement par la lueur violette du ciel à l'extérieur. Sur les murs, il y avait des tableaux déchirés, sauf un particulièrement grand qui trônait en plein centre du mur d'en face : il s'agissait du portrait de l'ancien propriétaire des lieux qui posait sur son fauteuil en caressant un chat aux yeux rouges.

Et justement, un autre miaulement du chat se fit entendre, cette fois provenant des escaliers. Pendant quelques instants, les nuages cessèrent de couvrir la lune et celle-ci fit augmenter l'éclairage de la pièce, permettant de voir que la bakemono avait pris sa forme humaine et qu'elle observait la déesse de la mort, assise sur la rampe du pavillon de l'étage, en train de mordre gentiment un couteau. Lorsque son regard croisa celui de Tyzy, la féline se laissa tomber jusqu'au hall en retomba gracieusement sur ses pieds. Elle se redressa, tout sourire maniaque étiré et commença à s'avancer d'une drôle de démarche en direction de son ennemie.

[color=#ff0033]- Bienvenue chez Cait Mittens ! ~[/color]

Sa voix était toute douce et claire. Sa queue battait l'air en signe d'amusement. La bakemono se pencha tout en fixant Tyzy de la tête aux pieds avant de se redresser pour arriver à deux centimètres de son visage.

[color=#ff0033]- Tu sais, personne ne vient ici ! Alors Cait Mittens s'ennuie beaucoup...[/color]

Elle fit la moue et se mit à tourner autour de son interlocutrice.

[color=#ff0033]- Si tu es ici ce soir, c'est surtout un prétexte pour que Mittens aie de la compagnie... Son souhait tout spécial, c'est que tu caresses sa tête !
[/color]
Elle réapparut subitement devant la déesse de la mort avec un très grand sourire, attendant que celle-ci s'exécute. Avec un air blasé, Tyzy leva la main et la déposa sur le crâne du chat en un patpat qui la fit ronronner de bonheur. Et plus le patpat durait longtemps, plus son ronronnement devenait étrange, au point où elle finit par... éclater de rire et entailler le ventre de la shinigami avec son couteau.

[color=#ff0033]- ASSEZ ! HAHA ![/color]

En un grand bon, elle ajouta de la distance entre elles et sortit de ses manches des dizaines de couteaux de lancer.
[color=#ff0033]
- Maintenant, c'est l'heure de jouer...[/color]

... Dit-elle en léchant le sang de Tyzy sur l'un de ses couteaux.</div></div>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 5

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
0/0  (0/0)
Points de maîtrise (JOB):
0/0  (0/0)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: blbl Lun 7 Déc - 2:56


Cait se releva doucement, le dos courbé en titubant. Elle avait un grand sourire aux lèvres et un petit rire s'échappait de celles-ci en même temps, mais ses mains tremblaient légèrement. La bakemono venait tout juste de se rappeler qu'elle pouvait mourir et les chocs qu'elle venait de se prendre lui laissaient une sensation d'engourdissement dans tout son corps. Elle ne ressentait plus grand chose.

Mais l'excitation, elle...


Doucement, son rire s'intensifia. La chatte se redressa, son expression plus folle que jamais. Elle jeta ses armes au sol et joignit les mains ensembles alors qu'une aura pourpre l'enveloppait, faisant de même avec ses hachettes et les couteaux qu'elle avait lancé. Et les couteaux accrochés sur ses jambes, les couteaux de cuisine dans ses bottes et les innombrables autres couteaux cachés un peu partout à des endroits stratégiques de sa tenue. Toutes ces armes se mirent à flotter autour d'elle, tourbillonnant dangereusement.

- Cait Mittens a soif de sang... Donne-lui du sang ! Joue ! Danse avec elle !

Immédiatement après ces paroles, elle éclata de rire tout en disparaissant. Un couteau de cuisine alla se planter dans l'épaule de Tyzy par derrière. Puis un autre plus petit dans sa cuisse, cette fois-ci sur le côté. Puis un dans son coude. La vitesse augmentait à mesure que les couteaux allaient se planter, transformant petit  petit la déesse de la mort en un espèce de porc-épique métallique... et de plus en plus rouge.

Cait apparaissait ici, puis elle apparaissait là, ne restant jamais au même endroit plus d'une seconde et tournant autour de Tyzy comme si elle exécutait une danse à la rapidité telle qu'il était impossible de la voir à l’œil nu. Et à chaque apparition, une nouvelle lame allait mordre la chair de la zombie. Après quelques secondes, la bakemono allait si vite qu'elle créait une véritable tornade de couteaux tout autour de Tyzy. Le vortex qu'elle créait devenait si puissant que la pièce au complet en souffrait, se détruisant petit  petit.

Et tout s'arrêta d'un coup.

Cait se trouvait juste en face de Tyzy. Elle souriait jusqu'aux oreilles, puis exécuta un léger mouvement de la main. Autour de son adversaire, toutes ses plus grosses armes flottaient, puis disparurent d'un coup, se plantant dans le corps déjà meurtri de Tyzy si profondément que même le manche des couteaux s’enfonçait dans les plaies. Cait disparu à nouveau avant de recommencer son manège, cette fois à grand renfort de coups de pieds et de griffes, jusqu'à finalement s'arrêter, essoufflée.

- Ça suffit, maintenant... Mais c'était vraiment amusant ! Ça faisait des années que Mittens ne s'était pas amusée autant !

Elle eut un petit rire fou et son regard devint encore plus fou. La bakemono leva le poing et chaque arme sortit d'un coup sec du corps de Tyzy avant de toutes s'y replanter en même temps presque immédiatement. Et encore. Et encore. Et encore, le petit chat s'amusait à faire couler le sang de la déesse de la mort le plus possible en la poignardant... oh, beaucoup beaucoup ! Elle terminait son œuvre en peinturant les murs de rouge et ne s'arrêta que lorsque sa magie cessa par elle-même de fonctionner, ayant atteint sa limite.

Cait soupira. Et pendant une seconde, elle cru vraiment avoir gagné...


Code:
<div style="width: 627px; height: 1016px; background-image: url('http://i.imgur.com/KGCMo7p.png'); margin: auto"><img id="brolieu" src="http://i.imgur.com/JVlHtiq.png" style="z-index: 0; position:absolute; margin-left: 34px; margin-top: 10px;"> <img id="killer1" src="http://i.imgur.com/udVlh3b.png" style="z-index: 1; position: absolute; margin-top: 79px"> <img id="killer2" src="http://i.imgur.com/OUq7twu.png" style="z-index: 1; position: absolute; margin-top: 79px; margin-left: 432px;"><div style="width: 413px; height: 574px; font-size: 11px; font-family: 'Arial'; margin-top: 329px;margin-left: 111px; padding: 10px; position: absolute; text-align: justify; line-height: 12px; overflow:auto">
Cait se releva doucement, le dos courbé en titubant. Elle avait un grand sourire aux lèvres et un petit rire s'échappait de celles-ci en même temps, mais ses mains tremblaient légèrement. La bakemono venait tout juste de se rappeler qu'elle pouvait mourir et les chocs qu'elle venait de se prendre lui laissaient une sensation d'engourdissement dans tout son corps. Elle ne ressentait plus grand chose.

Mais l'excitation, elle...

[center][url=https://www.youtube.com/watch?v=Xgv4Em8YT_U]Insanity Intensifies[/url][/center]

Doucement, son rire s'intensifia. La chatte se redressa, son expression plus folle que jamais. Elle jeta ses armes au sol et joignit les mains ensembles alors qu'une aura pourpre l'enveloppait, faisant de même avec ses hachettes et les couteaux qu'elle avait lancé. Et les couteaux accrochés sur ses jambes, les couteaux de cuisine dans ses bottes et les innombrables autres couteaux cachés un peu partout à des endroits stratégiques de sa tenue. Toutes ces armes se mirent à flotter autour d'elle, tourbillonnant dangereusement.

[color=#ff0033]- Cait Mittens a soif de sang... Donne-lui du sang ! Joue ! Danse avec elle ![/color]

Immédiatement après ces paroles, elle éclata de rire tout en disparaissant. Un couteau de cuisine alla se planter dans l'épaule de Tyzy par derrière. Puis un autre plus petit dans sa cuisse, cette fois-ci sur le côté. Puis un dans son coude. La vitesse augmentait à mesure que les couteaux allaient se planter, transformant petit  petit la déesse de la mort en un espèce de porc-épique métallique... et de plus en plus rouge.

Cait apparaissait ici, puis elle apparaissait là, ne restant jamais au même endroit plus d'une seconde et tournant autour de Tyzy comme si elle exécutait une danse à la rapidité telle qu'il était impossible de la voir à l’œil nu. Et à chaque apparition, une nouvelle lame allait mordre la chair de la zombie. Après quelques secondes, la bakemono allait si vite qu'elle créait une véritable tornade de couteaux tout autour de Tyzy. Le vortex qu'elle créait devenait si puissant que la pièce au complet en souffrait, se détruisant petit  petit.

Et tout s'arrêta d'un coup.

Cait se trouvait juste en face de Tyzy. Elle souriait jusqu'aux oreilles, puis exécuta un léger mouvement de la main. Autour de son adversaire, toutes ses plus grosses armes flottaient, puis disparurent d'un coup, se plantant dans le corps déjà meurtri de Tyzy si profondément que même le manche des couteaux s’enfonçait dans les plaies. Cait disparu à nouveau avant de recommencer son manège, cette fois à grand renfort de coups de pieds et de griffes, jusqu'à finalement s'arrêter, essoufflée.

[color=#ff0033]- Ça suffit, maintenant... Mais c'était vraiment amusant ! Ça faisait des années que Mittens ne s'était pas amusée autant ![/color]

Elle eut un petit rire fou et son regard devint encore plus fou. La bakemono leva le poing et chaque arme sortit d'un coup sec du corps de Tyzy avant de toutes s'y replanter en même temps presque immédiatement. Et encore. Et encore. Et encore, le petit chat s'amusait à faire couler le sang de la déesse de la mort le plus possible en la poignardant... oh, beaucoup beaucoup ! Elle terminait son œuvre en peinturant les murs de rouge et ne s'arrêta que lorsque sa magie cessa par elle-même de fonctionner, ayant atteint sa limite.

Cait soupira. Et pendant une seconde, elle cru vraiment avoir gagné...</div></div>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 3




MessageSujet: Re: blbl Mer 9 Déc - 19:29



Sans prendre une minute, le grand, unique, merveilleux, incomparable, HOOOOOOOOOOOOOBOLORD, se propulsa par ses grandes et masculines jambes dans les airs. S’élevant presque jusqu’au plafond de la banque, le SDF étira les bras et les jambes lui donnant la forme d’une énorme étoile. On pouvait voir son énorme ventre gras gigotant dans les airs sous l’effet Jello que son corps produisait. L’Hobolord ne plaisantait pas en combat. Dès le commencement, il allait utiliser l’une de ses techniques tant redouté du cercle intime des Hobos fights.

- HOOOOOOOOOOBO-ING

La femme aux sutures se déplaça d’un grand élan vers l’arrière alors que le corps imposant du Hobomaster s’écrase contre le sol là où elle se tenait. Un nuage de poussière se leva dans les airs alors que les tuiles du plancher se fissurèrent et virevoltèrent avec force dans l’établissement sous la force de la technique. On aurait pu imaginer que la position du Hobochampion ressemblerait à une pancake écrasée contre le sol, mais non… La poussière se dispersa rapidement pour montrer le SDF, le coude droit contre le sol et sa main supportant sa tête, son corps étalé sur le côté et son autre main placée en arc contre sa hanche. Même Rose de cette chère scène du Titanic n’aurait pu faire une meilleure pose.


- Le capitalisme. L’ennemi du peuple bon. Je me suis juré sur la tête de ma mère, ma grand-mère, mon arrière-grand-mère, mon arrière-arrière-grand-mère et celle de mon arrière-arrière-arrière-grand-mère que je vaincrai le capitalisme sous toutes ses formes. Et toi jeune fille, ohhhhhh toi. Beaux habits. Belle peau hydratée à la crème. Un portable je présume et… Oh que Stalin me protège, TU ES PROPRE. UNE DOUCHE. TU NE PEUX ÊTRE QU’UNE ENVOYÉE DU CAPITALISME. C’est mon devoir de te détruire avec cette banque, par les pouvoirs du communisme. Et si jamais je perds, si le capitalisme serait pour détruire mon mur communisme, je ne te demanderai qu’une seule chose…

Un instant de silence dramatique s’installa. L’œil tremblant de l’homme noir d’âge mûr fixa intensément ceux de Tyzy. On aurait pu croire que celui qui cligna le premier allait perdre. Sans la lâcher de l’œil, l’Hobomaster cogna de son coude le sol, le propulsant d’un bond dans l’air lui permettant d’un mouvement gracieux de revenir sur ses pieds. Le vieil homme s’appuya sur ses jambes, pliant les genoux. Il poussa un cri sauvage rappelant celui de l’ours brun russe. De la salive s’envolait de sa bouche auquel il ne restait que trois ou quatre dents jaunis par le manque de soin et le manque de visite chez le dentiste. Les quelques muscles et le gras du Hobokiller se contractèrent sous l’effort alors qu’une goutte de sueur coula sur son front. Ce n’était pas le temps de plaisanter contre un messager du capitalisme. Il allait commencer le combat dans la première de ses trois transformations. Une veine grossit sur son front suivit par d’autres, on aurait dit qu’un câble téléphonique passait par ses vaisseaux sanguins tant ceux-ci étaient gonflés. D’un seul coup, le one piece bleu en vinyle de l’homme se déchira en microscopiques morceaux de tissu. Seulement une camisole blanche et jaune, une paire de caleçon grise trouée et une paire de bas composait l’habillement de l’Esper.

- TU DEVRAS BRÛLER UN MILLION DE DOLLAR EN GUEULANT VIVE LE COMMUNISME. Mais ne crois pas que ça va arriver, car le capitalisme cédera face au grand Hobojesus.

Terminant sa phrase, notre Lord and Savior Hobo ramassa une des lourdes et grosses tuiles brisées du plancher avant de la lancer tel un missile russe visant les États-Unis vers la femme au katana.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 3




MessageSujet: Re: blbl Jeu 10 Déc - 20:37

Soul Eater : Crysis Arcs a écrit:


L’Hobofather se tenait bien droit comme une statue de marbre. Un peu de sang s’écoulait de plaies qu’il avait au front. L’atterrissage en force contre le mur de banque l’avait assez amoché, mais fini les plaisanteries. Le capitalisme était plus fort que prévu et c’est pourquoi… c’est pourquoi… que le Hobob allait passez à son ultime forme. D’abord, la deuxième. L’Esper jeta en l’air sa camisole blanche et son slip qui atterrirent en plein milieu de la salle avec un énorme vacarme. L’Hobomaster avait donc des vêtements plus lourd que la normal pour sandbagger les gens ?!? Non, ce n’était que le poids du capitalisme s’effondrant et quittant les épaules du maître des itinérants qui provoquait cet effet. C’est alors que dans toute sa splendeur nue et mosaïquée que l’Hobossassin atteignit sa deuxième forme. Son corps gras sembla se modifier alors que son œil vitreux trembla de plus belle. Des vagues se promenèrent à travers son corps. Et sans prévenir, POW. D’énormes muscles dignes de l’enfant du sénateur de la Californie et de Louis Armstrong gonflèrent chez lui. La lumière réfléchissaient sur le corps suant, musclé et couleur chocolat du seigneur des royaumes Hobos. Il avait utilisé cette forme en final du Hobo Championship pour annihiler son adversaire, mais ça n’allait pas être assez contre le démon capitalisme… il fallait aller dans l’interdit ultime.

- Jeune adepte du Starbuck, il y a deux choses dans ma vie que j’ai toujours possédées. Un, ma virginité, que je ne perdrai jamais, étant trop précieuse pour moi. La deuxième… c’est la paire de chaussette que m’avait tricoté mon arrière-arrière-arrière-arrière-grand-mère. En 63 ans, je ne les ai jamais retirées. Mais aujourd’hui… STALIN VAINCRA.

En récitant dans un chant harmonique le nom des anciens dirigeants de l’ex-URSS, les bas en laine du communiste commencèrent à se défaire littéralement : le tricot se séparait pour ne laisser que des fils de laine qui s’envolèrent derrière l’Hobonator. Sa taille commença à augmenter, il atteignit déjà les trois mètres de haut. Ses muscles gonflèrent comme ceux des messieurs univers sous l’effet des stéroïdes. Pour finir, un fin mouvement se propagea dans les poils de sa petite moustache. Et puis alors, POW. Les poils de sa moustache gonflèrent pour ne montrer que deux bras de poils gris gonflés à bloc.


Hoboschwarzenegger se propulsa de ses deux jambes pour bondir à travers la banque de façon beaucoup vite qu’avant. De plus, chaque bond faisait s’écrouler ce qu’il touchait, les bureaux explosaient sous le saut alors que les murs se perçaient. Le SDF se propulsa alors vers Tyzy en prépara l’une de ses techniques fatales, le Hobo-Lariat. Son bras bien tendu se heurta à la lame bleutée de la Meister. Le membre dure comme la pierre (non, pas celui de la mosaïque) et le katana s’entrechoquèrent en produisant des flammèches. Les deux tannèrent le coup, mais la force brutale du Hobofighter se faisait sentir assez bien : la femme aux sutures reculaient sur place alors que c’est pieds tentant de la retenir explosait les tuiles sous leur passage. Ne voulant pas finir écraser entre le mur qui s’approchait et son adversaire, la Shinigami tenta de se lancer sur le côté, mais elle n’avait pas prévu une chose : les brastaches. L’une des moustaches du grand homme attrapa Tyzy par le pied avant de la soulever devant son maître.

- HOBOFICATION PUNCH

Un coup de poing dans le ventre propulsa la femme dans le mur. Mais ce n’était pas tout, la draft de vent que la frappe avait produit avait comme qui dirait… changer l’apparence de la Meister. Se relevant alors que l’effet de la Zombia Soul la régénérait, elle put s’apercevoir… qu’elle aussi avait besoin de mosaïques, puisque son uniforme avait déchiré au complet. On aurait pu croire que le HoboMLG l’avait fait car il est pervers, mais non… dans la vie, ce n’est pas tout le monde qui a des vêtements. Selon les lois du Saint-Communisme et du Seigneur Stalin, tout le monde devrait donc être naked. Tel est la parole sacrée du grand esprit de l’égalité ultime.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 5

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
0/0  (0/0)
Points de maîtrise (JOB):
0/0  (0/0)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: blbl Sam 26 Déc - 16:28




Au moment où il posa sa main sur le manche de son surin, sa concentration se fit plus forte que jamais. Le ninja s'élança à une vitesse quasi impossible pour un humain normal en direction de la déesse de la mort. Dans son élan, il lança une bombe fumigène aux pieds de celle-ci et changea de trajectoire en quelques nanosecondes, donnant l'impression qu'il fonçait toujours droit sur son adversaire alors qu'en fait, il attaquait son flanc. Et en moins de temps qu'il en faut pour dire "what", Tyzy se retrouvait avec des dizaines et des dizaines de coupures profondes sur toutes les côtes et le flanc du tronc. Normalement, la lame du surin était également empoisonnée, mais Amara savait pertinemment que le poison n'avait aucun effet sur son adversaire. Alors il ne lui laissa aucun répit, tailladant le plus d'endroit possible si rapidement qu'il était impossible de savoir où il se trouvait et ce, jusqu'à ce que la fumée du fumigène se dissipe. Il eut le temps de tourbillonner partout et de découper presque tous les angles possibles de la jeune femme, ne se gênant pas pour attaquer les points vitaux dès que possible. Il alla même jusqu'à viser un œil, mais le rata de peu. Finalement, la fumée se dissipa. À ce moment, le ninja se trouvait en face de Tyzy, exactement au même endroit que lors de son arrivée.

Il inspira, puis expira avant de ranger son surin étonnamment propre dans son fourreau.

Et de un.

Maintenant, c'était au tour du shinigami d'attaquer... et il était prêt. Plus que prêt. Il n'allait certainement pas se laisser faire... Il ne devait pas se laisser faire !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 5

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
0/0  (0/0)
Points de maîtrise (JOB):
0/0  (0/0)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: blbl Sam 26 Déc - 23:50


Amara s'y attendait. Il avait été prévenu un nombre incalculable de fois : son adversaire était beaucoup trop fort, un simple humain n'avait aucune chance de réussir. Il n'était donc pas surpris de constater à quel point cette déesse de la mort possédait une force écrasante. Par contre... ce n'était pas la première fois qu'on le croyait incapable de vaincre quelqu'un. À chaque fois, il avait réussis à dépasser ses limites et à surprendre les mauvaises langues. Alors pourquoi devait-il se décourager ? Au contraire ! Les coups qu'il venait d'encaisser -tant bien que mal- et ceux qu'il avait esquivé ne faisaient que lui laisser un sentiment de détermination brûlante au plus profond de ses tripes !

Amara allait fait tout. Son. POSSIBLE. Et c'est avec cette détermination infatigable qu'il sortit plusieurs aiguilles et un mini-arbalète, ainsi que deux couteaux. C'était son tour à nouveau et il n'attendit pas une seule seconde. Il lança les couteaux, chacun d'entre eux alla sectionner un tendon dans les chevilles de Tyzy, la faisant s'écrouler. Ensuite, il plaça les aiguilles dans son arbalète et tira cinq fois en une seule seconde, chaque aiguille allant se planter dans certains poins très précis du corps de la shinigami, contractant ses muscles et l'immobilisant de force. Puis, il prit un élan et s'élança dans les airs en un frontflip parfait, ce qui donna encore plus de force au violent coup de pied qu'il plaça pile entre deux vertèbres de sa colonne vertébrale, les disloquant sous le choc... et il s'y donna à cœur joie par la suite, frappant de toutes ses forces pour disloquer et briser le plus d'os possible. Il s'arrêta seulement lorsque les aiguilles finirent par lâcher et sortirent d'elles-même du corps de la shinigami. Amara fit un bond en arrière et expira finalement...

... Avant de prendre une position plus défensive. Son tour était terminé et cette fois, il était encore plus déterminer à esquiver et, si possible, encaisser ou bloquer tous ses coups. On pouvait presque voir la flamme combattive briller dans ses yeux, un peu plus et on le croirait capable de rugir comme un lion à n'importe quel instant ; mais toute cette fougue restait en lui, comme conservée précieusement et lui permettant de continuer à se battre. Et c'était ce qu'il allait faire. Prêt à tout !


Code:
<div style="width: 627px; height: 1016px; background-image: url('http://i.imgur.com/KGCMo7p.png'); margin: auto"><img id="brolieu" src="http://i.imgur.com/wQazcZW.png" style="z-index: 0; position:absolute; margin-left: 34px; margin-top: 10px;"> <img id="killer1" src="http://i.imgur.com/t6RwazY.png" style="z-index: 1; position: absolute; margin-top: 79px"> <img id="killer2" src="http://i.imgur.com/s4JdkxD.png" style="z-index: 1; position: absolute; margin-top: 79px; margin-left: 432px;"><div style="width: 413px; height: 574px; font-size: 11px; font-family: 'Arial'; margin-top: 329px;margin-left: 111px; padding: 10px; position: absolute; text-align: justify; line-height: 12px; overflow:auto">[center][url=https://www.youtube.com/watch?v=q-ZWPt9Ht44]Ready[/url][/center]

Amara s'y attendait. Il avait été prévenu un nombre incalculable de fois : son adversaire était beaucoup trop fort, un simple humain n'avait aucune chance de réussir. Il n'était donc pas surpris de constater à quel point cette déesse de la mort possédait une force écrasante. Par contre... ce n'était pas la première fois qu'on le croyait incapable de vaincre quelqu'un. À chaque fois, il avait réussis à dépasser ses limites et à surprendre les mauvaises langues. Alors pourquoi devait-il se décourager ? Au contraire ! Les coups qu'il venait d'encaisser -tant bien que mal- et ceux qu'il avait esquivé ne faisaient que lui laisser un sentiment de détermination brûlante au plus profond de ses tripes !

Amara allait fait tout. Son. POSSIBLE. Et c'est avec cette détermination infatigable qu'il sortit plusieurs aiguilles et un mini-arbalète, ainsi que deux couteaux. C'était son tour à nouveau et il n'attendit pas une seule seconde. Il lança les couteaux, chacun d'entre eux alla sectionner un tendon dans les chevilles de Tyzy, la faisant s'écrouler. Ensuite, il plaça les aiguilles dans son arbalète et tira cinq fois en une seule seconde, chaque aiguille allant se planter dans certains poins très précis du corps de la shinigami, contractant ses muscles et l'immobilisant de force. Puis, il prit un élan et s'élança dans les airs en un frontflip parfait, ce qui donna encore plus de force au violent coup de pied qu'il plaça pile entre deux vertèbres de sa colonne vertébrale, les disloquant sous le choc... et il s'y donna à cœur joie par la suite, frappant de toutes ses forces pour disloquer et briser le plus d'os possible. Il s'arrêta seulement lorsque les aiguilles finirent par lâcher et sortirent d'elles-même du corps de la shinigami. Amara fit un bond en arrière et expira finalement...

... Avant de prendre une position plus défensive. Son tour était terminé et cette fois, il était encore plus déterminer à esquiver et, si possible, encaisser ou bloquer tous ses coups. On pouvait presque voir la flamme combattive briller dans ses yeux, un peu plus et on le croirait capable de rugir comme un lion à n'importe quel instant ; mais toute cette fougue restait en lui, comme conservée précieusement et lui permettant de continuer à se battre. Et c'était ce qu'il allait faire. Prêt à tout !
</div></div>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 3




MessageSujet: Re: blbl Mer 13 Jan - 9:07

La distance entre la Shinigami et l’assassin diminuait rapidement. Seulement le son des pas martelant la terre ainsi que celui du vent qui soufflait et faisait danser l’herbe du sol se faisaient entendre. Tyzy freina brusquement, la terre se détachant du sol et laissant deux lignés brunes, en portant son premier coup circulaire avec son arme. L’homme au kimono rose, au lieu de s’arrêter en tentant d’arrêter la lame, ne diminua nullement sa vitesse. Tout comme un boxeur se collant à son adversaire pour l’empêcher d’envoyer un jab, l’assassin comptait entrer dans cette ‘’zone morte’’ où il était particulièrement difficile d’attaquer avec le sabre bleu. À cette distance, la seule chose que Tyzy pouvait accomplir avec son arme en complétant l’attaque était un coup de pommeau qui ne serait guère très dangereux. Dan, tant qu’à lui, ne s’était pas approché pour une quelconque raison : l’index et son majeur de sa main gauche, levés et infusés de Chi, se dirigeaient vers la gorge du shinigami. Mais, les réflexes de la fille aux sutures acquis grâce à des centaines d’années d’expériences au combat ne la lâchait pas, elle agrippa d’une force assez surprenante le bras du numéro cinq et l’arrêta brusquement de bouger d’une poigne monstrueuse. Redirigeant sa lame afin de poignarder au lieu de trancher, Tyzy s’en aller pour transpercer le sternum de Dan. L’assassin ne se laissa pas faire. De son bras libre, il agrippa l’épaule de l’écolière. D’un mouvement martial fluide, il renversa la shinigami au-dessus son épaule et la jeta au sol. Tenant toujours l’un des bras de la Meister, Yamato déboita son d’un petit mouvement. Se bras dans sa main gauche, les doigts de la main droite du Gardien s’illuminèrent d’une lueur verte opaque et il tenta à nouveau de trancher la gorge de la jeune fille. Par contre, l’agilité venant avec un corps frêle comme celui de Tyna lui permit en utilisant le bras de Dan comme appui de lever son corps dans les airs et atterrir, assise, sur les épaules de l’homme. Croisant ses cuisses autour du cou de l’assassin pour se tenir en place et l’étrangler en même temps, la shinigami tenta d’abattre son sabre sur le crâne du Gardien. Coupé de son souffle et prévoyant une attaque de la fille, Dan se laissa tomber par en arrière, en s’assurant que Tyna recevrait la majorité de l’impact de la chute. La douleur que le sol cause à l’impact sur son dos, mais surtout son épaule déboité, fit délier les cuisses de la Meister qui serraient le cou de son adversaire. Sans hésiter, elle envoya un coup de katana en l’air au-dessus d’elle. La lame, passant tout près d’éplucher la peau du visage de l’assassin, laissa une longue ligne rouge sur le menton de ce dernier. Les deux s’écartèrent de quelques enjambés l’un de l’autre.

Dan vînt essuyer un peu du sang qui coulait de son menton. Un soupir de frustration s’échappa de sa bouche en voyant le liquide rougeâtre sur ses doigts. Il n’était pas habitué de voir son sang couler, après tout, il était un assassin et non pas un guerrier. On pouvait bien le voir dans la façon qu’il combattait. Quand ils étaient au sol, Yamato avait en fait tenté de trancher sans attendre à nouveau la gorge de la shinigami, mais cette dernière ayant prédit une attaque du genre avait immédiatement attaqué alors qu’il se plaçait au-dessus d’elle. Arrêtant de regarder son sang, il leva son regard vers la shinigami qui, d’un bruit d’os, remboîta son épaule en place en laissant s’échapper une légère plainte douloureuse. Dan retourna à l’assaut courant vers la fille. Il se doutait que la tactique du boxeur ne marcherait pas à nouveau, alors il fallait trouver mieux. Pendant son sprint, il laissait s’échapper à une grande vitesse ses sandales de bois en direction de la fille. Elle découpa facilement les projectiles de son sabre de longueur d’âme, mais cette légère distraction était tout ce qu’avait besoin l’homme : en prolongeant son Chi dans ses jambes il se propulsa violemment dans les airs et élimina la distance entre lui et la femme beaucoup plus rapidement qu’elle ne l’avait prévu. Une dose surprenante de Chi s’accumula dans les doigts du Gardien. Ce dernier, étant de plus en plus ramener par la gravité, partagea un regard avec la fille. Un regard ne pouvant appartenir qu’à des gens ayant déjà tués. «Guillotine», murmura faiblement le Gardien. Une explosion de longueur d’âme verte striée d’un bleu clair aveugla quelques secondes les spectateurs du combat. Lorsqu’ils furent en capacité de voir à nouveau, ils purent voir les deux combattants, debout, sans blessures apparentes si ce n’était que des bleus ici et là.

- Petite… tu sais que tu viens de te mettre à dos 3,5 milliards de femmes ?, dit Dan.

Levant sa main, les spectateurs purent voir que l’assassin manquait à présent son index et son majeur droit. Tyna avait tranché net deux des cinq extrémités de Dan in extremis. Elle s’était rendu compte que si l’attaque du numéro cinq n’aurait qu’écorché sa peau, ça l’aurait été un mauvais moment pour elle. Cette technique était assez létale en soit : l’énorme quantité de Chi ouvre une plaie avant de s’y infiltré complètement et exploser de l’intérieur. Par contre, il fallait un énorme contrôle de sa longueur d’âme pour accumuler une quantité de Chi comme telle à un seul endroit sans qu’elle ne se disperse violemment avant le bon moment.

- Tu sais petite, ce n’est pas un combat ici. C’est un assassinat. Bon, qui est l’assassin et qui est l’assassiné… c’est à débattre. Tu n’as pas envie je le sais et je n’ai pas envie… mais, tu me déçois, petite. Depuis tout à l’heure, tu peux ressentir mes envies meurtrières. Je ne peux pas ressentir les tiennes. Tu aurais pu prendre ma tête avec mes doigts tout à l’heure, mais tu ne l’as pas fait. Petite, dans quelle langue dois-je te le dire pour te faire comprendre…

Une forte bourrasque de vent souffla contre la colline. Les balançoires d’un parc tout prêt virevoltèrent dans toutes les directions sous la force du souffle. Le chapeau de bois de Dan s’envola et tomba plus loin au sol alors que chacune des feuilles roses de l’arbre derrière l’homme se décrochèrent au même moment. Les pétales semblaient tomber doucement en suspension autour de l’assassin indéfiniment. Comme si les feuilles près du sol étaient ramenées par une force mystérieuse au-dessus de Yamato. Un regard sérieux s’abattu sur fille vieille de centaines d’années.

- Kill me before I kill you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: blbl

Revenir en haut Aller en bas
 

blbl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Administration & RP Factory-