Partagez | 
 

 SEC S2 - Oneshot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: SEC S2 - Oneshot Jeu 28 Mai - 11:28

Shinushi. Appelée "Ville du progrès" pour ses avancées scientifiques époustouflantes. Il s'agit d'une ville un peu spéciale, et ce n'est pas seulement à cause de cette gigantesque autoroute qui survole les immeubles et qui ne semble mener nulle-part. En effet, 75% de la population sont des Espers, et la plupart d'entre eux n'ont pas plus de vingt ans. Il y a un nombre incroyables d'académies partout dans la ville, celles-ci forment toutes une seule et unique faction militaire. Bien sûr, cette faction est englobée par le personnel scientifique qui fait toujours et encore des expériences pour faire avancer le "progrès". C'est une ville moderne, charmante, pleine d'éoliennes.. et franchement qui ne voudrait pas habiter dans une ville où votre voisin peut vous passer du ketchup avec de la télékinésie. Depuis peu, des personnes de tout les "types" sont venus habiter la ville. Il n'est pas rare de voir des sorcières survoler les lieux sur leurs balais magiques, ou des Adeptes faire des démonstrations dans la rue en échange d'argent. En clair... un endroit coloré et prometteur, qui attire l'oeil rêveur de bien des gens.

Ses paupières étaient lourdes. Elle parvint malgré tout à les ouvrir après un peu d'efforts, remarquant le plafond de sa chambre. Elle cligna des yeux durant quelques secondes avant de se redresser, se frottant les yeux puis tournant ceux-ci vers la fenêtre mi-fermée où un rayon de lumière filtrait. Vu l'intensité du soleil, il devait déjà être quelque chose comme neuf heure du matin. Elle ne put s'empêcher de laisser un féroce bâillement s'échapper de sa bouche alors qu'elle se grattait l'épaule; vêtue de son pyajama vert à motif de héros de dessin animé pour enfant qu'elle...vénérait en quelque sorte. Avec un peu de courage, elle parvint à descendre de son lit et tira la porte coulissante pour entrer dans la pièce principale de l'appartement. Elle avait encore la bave aux lèvres et sérieusement la tête dans le coaltar mais ce n'était qu'un matin comme un autre. Il fallait bien se réveiller d'une manière ou d'une autre. Alors elle secoua la tête puis se dirigea vers la cuisine, puis revint dans la pièce avec un paquet de céréales et un bol de lait avec une cuillère, et s'assieds à table en commençant à manger. C'est à ce moment là que la porte d'entrée se fit entendre, et qu'un jeune homme arriva dans la pièce, vêtu d'un jogging scolaire...qui clashait pas mal avec sa croix religieuse autour du cou et son bonnet.

- Oh, Hey Ceren.
- Ariana dort encore?
- Je sais pas.. elle a pas envahis mon lit cette fois, tu crois qu'elle est malade?

When we speak of the devil... Une jeune femme aux cheveux marrons, portant un pyjama orange;  à l'allure d'adolescente apparut dans la pièce en marchant plutôt vite, collant un boxer à son nez en basculant la tête en arrière, semblant sniffer le vêtement de manière exagérée en poussant des soupirs étranges.

- ... Oh Hey Tsukiyama.
- *sniff* SPICY TYLIE.
- ..elle va bien.

Ariana retira finalement le sous-vêtement de son nez, pliant ce dernier et le rangeant dans la poche de son pantalon de pyjama avant de rejoindre sa meister à table, tirant une chaise et s'asseyant dessus. Ceren ne rejoins en revanche pas l'assemblée : l'homme aux cheveux blancs se dirigea immédiatement vers la douche pour balayer les mauvaises odeurs que sa sudation lui avaient apporté durant son jogging. Ariana posa ses deux coudes sur la table et mis ses mains sur ses joues en affichant un sourire. Tylie haussa un sourcil, la cuillière dans la bouche et la joue gonflée de céréales.

- Hmmm?
- Je suis TELLEMENT fière de toi. Classée 4e sur l'Esper-Ranking! Madame l'unique hybride Meister-Esper! la seule de ton espèce.

Tylie finis par avaler sa portion de céréales, s'essuya la bouche avec le revers de sa main et inclina un sourcil en prenant une mine incertaine.

- Tu me fais me sentir comme un alien. Et puis c'est pas si spécial que ça, au fond, l'électricité et la longueur d'âme c'est un peu la même chose.
- Mais pouvoir CONVERTIR l'électricité en longueur d'âme c'est un avantage incroyable!
- T'es obligée de me le rappeler tout les jours?
- Encore à jouer la modeste hein... T'es troooop cute.

Ariana tourna les yeux vers la boîte de céréales. Elle afficha une expression à mi-chemin entre le dégoût et l'ennui extrême. Elle finis par soupirer profondément en posant sa main contre son front, l'air désespérée. Tylie continuait de mâcher son petit-déjeuner en regardant sa partenaire avec un air confus.

- Quoi?
- ENCORE ces céréales. Tu sais qu'ils sont dégueulasses mais tu les mange quand même.
- Mais.... mais...
- Juste parce qu'il y a cette stupide grenouille sur l'emballage.
- PAS SEULEMENT L'EMBALLAGE, REGARDE, LES CEREALS ONT SA TÊTE AUSSI.
- QUAND EST-CE QUE TU VAS GRANDIR?

Ariana sortit à toute vitesse une bouteille et un verre qu'elle plaqua sur la table avec un air hystérique. Tylie ouvrit grand les yeux en voyant ce qu'étaient ces deux objets qu'elle venait de lui "présenter". Une bouteille de Vodka et un verre à shot. Ariana avait l'air dead-serious en débouchant la bouteille et en versant le liquide incolore dans le shot.

- Deviens une femme mature et bois ça tout de suite!
- Je préfère mes céréales.
- *soupire* Dans ce cas je vais devoir le faire.

La brune aux yeux oranges pris le verre à shot dans sa main et l'approcha doucement de ses lèvres.. avant de brusquement l'arrêter, sa main commençant à trembler. Elle ne semblait plus trop être sûre de sa décision, mais sa volonté semblait vouloir combattre sa logique, aussi le verre approchait graduellement de quelques millimètres au fur et à mesure des secondes... jusqu'à ce que le verre lui soit retiré par une main qui passa juste au dessus de sa tête. Ceren, la voix de la raison, revenait de la douche, pris le verre et le vida dans l'évier tout en prenant la bouteille avec lui, avant de revenir devant elles en prenant la boîte de céréales et un bol tout en commençant à en verser. Sur une voix calme et sérieuse, comme à son habitude, il fit la morale à Ariana.

- Tout le monde prend le temps de grandir à son rythme, elle n'est peut-être pas prête à laisser tomber ses rêves d'enfant.
- Tu parle peu généralement mais....hm.. au fait Ceren.
- Hm ?...


Les deux filles regardèrent le grand gaillard aux yeux gris, et il les regarda tour à tour sur un air très calme. Ses deux partenaires avaient un air suspicieux, les sourcils froncés. Ils passèrent quelques secondes à se fixer comme ça... jusqu'à ce que la caméra n'affiche finalement un plan derrière Ceren qui...

- Pourquoi t'es à poil.

...étais nu comme un vers. L'arme démoniaque baissa la tête. Ariana semblait être la plus écœurée des deux, Tylie semblait un peu confuse. Elle regardait exactement la même chose que Ceren. Elle pencha la tête sur le côté avec un air d'amatrice d'art et demanda...

- ….Comment tu fais pour marcher avec ça ?

---

Finalement habillée de son uniforme scolaire, la jeune femme à la cicatrice sur le nez quitta l'appartement en laissant à l'intérieur ses deux partenaires qui ont dit la rejoindre un peu plus tard. Ce fut une épique bataille que d'expliquer à Ceren qu'il fallait porter une serviette autour de sa taille quand on ressort de la douche, et la garantie n'est pas qu'il a compris ce qu'elles essayaient de dire. Fermant la porte derrière elle et poussa un profond soupir, Tylie commença à avancer dans le couloir des appartements scolaires. Ce bâtiment appartenait à l'école la plus prestigieuse de Shinushi, appelée « Minami ». Il s'agit de l'académie militaire qui se trouve au milieu de la route géante qui survole la ville. Bien sûr, ce bâtiment là ne se trouvait pas directement sur cette route, contrairement à l'académie. La jeune femme aux cheveux châtains continua sa route pour quitter le dortoir, jusqu'au moment où sa route fut stoppée par la présence du fille qui justement quittait son appartement. Cette jeune femme aux longs cheveux blonds et aux yeux bleus pétillants se tourna vers Tylie. Même uniforme, mais une certaine différence de classe sociale : celle-là portait un sac-à-main dont la bandoulière mettait en valeur ces deux ballons que Tylie n'avait pas ; et elle portait des gants en soie. Elle avait un sourire aux lèvres... Tylie connaissait très bien cette fille.

- Oh, Salut Alice.
- Oh Myyyy... si ce n'est pas Tylieeeee....

Tylie avait un sourire particulièrement forcé. Ce n'est pas qu'elle n'appréciait pas cette ravissante jeune femme, mais elle avait tendance à lui taper sur le système avec son air supérieur. La dénommée Alice sortit de son sac-à-main son smartphone et fit quelques gestes avec son pouce, Tylie pendant ce temps là essayait de trouver une issue de secours avant qu'elle ne commence à parler ; mais dame chance n'était pas avec elle. Sur une voix particulièrement mielleuse, Alice regardait son appareil, les yeux mi-clos et un doux sourire aux lèvres.

- Tu n'as pas répondu à ma demande pour rejoindre le Pretty Club.
- Ah... ah... ouais je voulais dire que tu vois j'ai genre... Ceren et Ariana me coûtent pas mal de temps donc je n'aurait pas trop l'occasion de---
- Foutaises. Tu sais que tu es faite pour rejoindre ce club. Tu es riche, jolie, et très chanceuse. Bon bien sûr, ces trois cas.. tu es loin d'être à mon niveau.
- Probablement, ahahhaahhaha....

La veine qui ressortait de la tempe de la jeune femme à la suture sur le nez se faisait particulièrement bien voir, mais il sembla qu'Alice n'avait pas encore envie de se pousser du chemin. Elle continua de faire défiler la page internet de son groupe d'amies avec son pouce.

- Par ailleurs, j'ai eut une très intéressante discussion avec ta môman l'autre jour sur internet. Il paraît que tu étais fan de détectives quand tu étais toute petite ?
- ...C'était il y a longtemps, et comment t'as eut l'adresse de ma mère de toutes façons ?
- Ce n'est pas important, ce qui est important c'est... cette « histoire » dont tout le monde semble parler ?
- Hah ?
- Jamais au courant de rien à ce que je vois.

Tylie était maintenant plutôt confuse. Il était vrai qu'elle n'avait pas souvent suivi les rumeurs qui traînent en ville ; pensant que celles-ci étaient souvent infondées ou ne les concernaient pas. Mais cette fois le sujet était plus préoccupant, et plus « proche » d'elle qu'elle ne le pensait. Alice leva les yeux et regarda la meister avec un petit sourire en coin, comme si elle essayait de lui faire peur.

- Des étudiants continuent de disparaître depuis ces six derniers mois. Ils ont quitté leurs académies du jour en lendemain et ne sont jamais revenus. Il y a des rumeurs... comme quoi ceux-ci étaient graduellement de plus en plus haut dans le classement des Espers. Madame la Numéro 4, tu devrais certainement faire attention à ce joli popotin...

Tylie cligna des yeux, réfléchis.. puis pris une mine typiquement blasée et fit un geste avec sa main, l'air peu concernée par cette affaire. Alice la regardait avec de grands yeux étonnés, pensant que cette histoire l'aurait atteint d'une manière ou d'une autre.

- Pas intéressée. Il n'y a personne sur cette planète qui peut me tenir tête.
- En voilà une belle vantarde.. ce n'est pas bien, tu oublies que je suis dans la compétition aussi. Faisons un deal, si je finis par te battre dans un duel de Meisters, tu rejoindras le Pretty Club. On sera les meilleures amies du monde ~ ♥
- Je ne vais pas prendre ce risque. Bon ! Je dois vraiment y aller, je vais me faire engueuler sinon.
- Oh, il fallait le dire que tu voulais passer. Voila.

Alice se poussa très lentement, laissant la voie libre à la jeune femme aux cheveux châtains dont l'oeil droit twitchait un peu. Elle finis par s'éloigner ; Alice lui adressant un clin d'oeil au passage.. clin d'oeil qui lui colla des frissons désagréables.

---

Assise à sa table positionnée près de la fenêtre, Tylie gardait la tête tournée vers celle-ci, admirant la ville de cette hauteur imprenable. Ce bâtiment était encore plus haut perché que les bâtiments.. la route passait carrément au dessus des bâtiments les plus grands de la ville.. il vallait mieux ne pas avoir le vertige pour étudier ici. Perdue dans ses pensées, la jeune femme repensait aux paroles d'Alice. Pour une raison qu'elle ne comprenait pas réellement, cette affaire titillait un peu son esprit. Il est vrai qu'elle n'était pas totalement inconnue à cette affaire : elle avait entendu parler de disparitions ici et là ces derniers mois, mais elle ne savait pas qu'il s'agissait d'étudiants des académies semi-militaires de la ville. Où pouvaient bien être ces élèves maintenant, et pourquoi est-ce que les recherches pour les retrouver n'avançaient pas ? Tylie était confuse, le coude posé contre la table et son menton dans sa paume. Mais à terme, son attention finis par être attirée par autre chose : le professeur tapa sur le tableau avec insistance, ce qui amena le regard de Tylie à se placer sur celui-ci. Il la regardait droit dans les yeux, elle qui affichait un air clairement blasé.

- Miss Arondight, vous nous lisez le chapitre sur la guerre des royaumes contre les forces inconnues ?
- Ah... euh.. ouais.

La jeune femme se leva de son bureau. Elle s'éclaircit la voix et commença alors à réciter ce qu'elle avait appris. Le professeur ferma les yeux, et la plupart des élèves de la classe tournèrent le regard vers elle.

- Appelée « Guerre du malin», c'est un événement qui s'est produit il y a 800 ans. C'est une guerre dans laquelle des Corrompus sont apparus d'apparemment nulle-part, certains d'eux s'étant même transformés en Kishin. Ces kishins avaient charmés les leaders de nombreux royaumes en leur promettant la vie éternelle, ceux-ci se sont alors lancé dans une guerre sans-merci contre les royaumes du premier méridien. Dans cette guerre, deux personnages notables étaient le Chevalier-Corbeau sans nom, et le Guerrier du temps, qui à l'aide de Dragons et des forces alliées du premier méridien, se sont battus contre les humains corrompus et ont fini par triompher. Un nombre approximatif de 2 milliards de morts ont eut lieu durant cette guerre qui aura duré trois-cent ans. Depuis cette guerre, les Soul-Users ont été connus des organisations militaires de l'époque, et ont été préservés secrets depuis … depuis il y a quelques années, lorsque Albaël Ryu a dévoilé leur existence au monde.
- C'est exact, parfaitement exact. J'ajouterais même qu'à cause de cette guerre, la tentative de fusionner le premier et le second méridien avec leurs pays de ressemblance a été complètement refusé. Le continent Américian du premier et celui du second méridien sont en total désaccord. Le gouvernement n'étant pas le même, le premier et second méridien n'ont que peu d'influence l'un sur l'autre...

le discours continua et continua....

---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: SEC S2 - Oneshot Jeu 28 Mai - 15:52

Ils marchaient dans la rue, les cours terminés pour la journée. Ariana n'avait pas su attendre une heure pour remettre des vêtements casual, seuls Tylie et Ceren restaient dans leurs uniformes. Ariana était connue pour avoir une sainte horreur des vêtements non-flashy ou ayant au moins sa couleur préférée. Le trio avait été comme à son habitude se chercher quelque chose à manger après les cours, dans une petite boutique dans le 14e arrondissement de Shinushi. Sur leur route, ils parlaient de sujets et d'autres... mais l'esprit de Tylie était toujours embrumé par cette histoire. Pourquoi se sentait-elle aussi concernée par ces rumeurs ? Étais-ce parce que Alice lui avait dit de faire attention à elle ? Parce que les disparus étaient de plus en plus haut dans le classement ? Il était vrai que depuis que celle que l'on nomme « Pikachu » a atteint un pallier très envié dans le classement de Shinushi, les lettres de défi n'arrêtent pas de tomber les unes après les autres... et si quelqu'un était sérieusement concerné par cette affaire de « place » ? Tylie s'arrêta au milieu du trottoire, tenant sa crêpe au chocolat dans sa main gauche, baissant les yeux sur un air pensif. Il ne fallut pas longtemps pour ses deux armes démoniaques de se retourner et de lui demander ce qu'il lui arrivait.

- Sweetylie ?
- Tu vas bien ?
- Oh.. euh, je pensais juste... vous savez, ces histoires de disparitio----

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'un hurlement strident se fit entendre dans la ruelle à côté d'eux. Un hurlement féminin, et ce n'était certainement pas un hurlement de joie. Les trois partenaires froncèrent les sourcils et commencèrent à accourir dans la direction du hurlement, les amenant dans une ruelle sombre, à l'écart de la vigilance de la police de Shinushi. Il ne fallut que quelques instants pour se renfoncer dans la ruelle tout en restant vigilants. Au milieu de la ruelle se trouvait un groupe de personnes mené par une jeune femme portant un chapeau de sorcière. De là, ils ne pouvaient pas vraiment voir autour de quoi ou de qui ils étaient réunis, mais il était évident qu'ils étaient en train de menacer quelqu'un. Il sembla que le groupe avait entendu les pas du trio et tous se retournèrent dans leur direction. Certains portaient des uniformes d'institut d'Espers... la seule qui sortait vraiment du lot était cette sorcière. Elle n'en avait pas que l'apparence : Tylie pouvait clairement voir son âme, une orbe jaunâtre ayant une queue d'iguane.

- Gentlemens, il semblerait que nous ayons de la visite.
- Qu'est-ce que vous voulez les péquenauds !?
- A-Attend une seconde...
- Hey... vous pouvez laisser cette jolie fille partir ? On est pas obligés de répéter le coup du scénario cliché de la fille qui se fait agresser et des héros qui bottent le cul des Yankees, en plus j'aimerais éviter de jeter ma crêpe.
- Si vous êtes gentils peut-être qu'on montrera un peu de pitié, peut-être que vous n'aurez qu'à lécher mes chaussures.
-

Soudain, du « cercle de malfrats », la jeune fille qu'ils agressaient s'échappa et fit son chemin jusqu'à se cacher derrière Ceren. Elle était jeune.. mais Tylie avait l'impression de l'avoir déjà vu dans sa classe. Ce n'était pas une Esper, mais une bête magique, un chat. Tylie tourna les yeux vers le groupe de délinquants, un maigre sourire aux lèvres alors que des éclairs bleutés parcouraient ses doigts. L'un des membres du groupe qui semblait plus informé que les autres. Apeuré, il recula de quelques pas, les yeux grands ouverts. Il semblait trembler en croisant le regard de l'Esper-Meister qui était parfaitement sûre d'elle, jetant sa crêpe à moitié-fini en arrière et sortant de la poche de sa jupe une petite clé USB qu'elle coinça entre ses dents.

- C'est.... C'est Raychu !! Electromaster ! La numéro 4 !

Des éclairs s'échappèrent de la clé USB et rentrèrent directement dans les pores de la peau de la Meister qui prenait un air de plus en plus assuré, l'électricité commençant à affluer partout dans son corps. Ceren et Ariana se préparaient à prendre leur forme arme quand soudain !!

- …....GULP...

La clé USB tomba de la bouche de la Meister qui mis ses deux mains devant ses lèvres, ses joues gonflées et le teint un peu vert. Ariana haussa un sourcil, une goutte de sueur coulant de sa tempe. Comme si elle se retenait de faire quelque chose de dégoûtant, Tylie parla avec ses deux mains devant sa bouche.

- Ariana...tu...ugh.. a téléchargé un truc illégalement...
- Euh, le dernier Virtue Last Recompense, p..pourquoi ?
- ….Il y a un viru----BLEEUEURH

Tylie posa ses deux mains contre et un mur et commença à laisser s'échapper de sa bouche une traînée de pixels colorés qui s'étalèrent sur le sol. Ariana posa ses deux mains contre ses joues en réalisant sa bêtise.

- ARGH ! Elle est toujours malade quand elle absorbe un virus !
- C'est la pire intro de protagoniste que j'ai vu...
- Continuez sans mo---BLURREEHRH
- Roger. Ariana !
- Okay !

Ariana sourit et son corps s'illumina d'une intense lumière orange. Son corps alors se dématérialisa en une flopée de lumières à la forme de bouts de papiers arrachés, et elle pris alors dans les mains de Ceren la forme d'un boulet à piques noir et orange accompagné d'une longue chaîne. L'arme démoniaque maniant une autre arme démoniaque, Ceren fit quelques tours avec le boulet démoniaque qui ne pesait maintenant plus rien dans ses mains, étant totalement synchronisé avec elle. La sorcière du groupe s'éleva dans les airs, un ballait magique sous ses pieds. Elle fonça en direction de Ceren et d'Ariana ; l'albinos envoyant un coup de boulet démoniaque en direction de la sorcière qui esquiva l'attaque, attrapa la jeune fille de tout à l'heure par les épaules et l'éleva dans les cieux. Ceren et Ariana réagirent malheureusement trop tard, mais dans une dernière tentative, le Punk du groupe élanca le boulet vers le ballais de la sorcière, tentant d'enrouler la chaîne autour de celui-ci.. et l'assaut fut un succès : la chaîne s'enroula parfaitement au bout du ballais, et Ceren put alors exercer une pression pour l'empêcher de voler.

- On ne peux pas leur permettre de prendre la fille, stoppez-le !
- CER---- BLEEEEURH
- M-Merde !

Les délinquants foncèrent sur Ceren qui faisait de son mieux pour amener le ballais à terre... mais il subit alors une violente attaque de …. chatouilles sous les bras. Eclatant de rire, il perdit sa concentration et lâcha la chaîne du boulet démoniaque, tombant par terre en pouffant comme un attardé, alors que les délinquants commencèrent à lui jeter des coups de pied au sol. Dans le reflet de l'arme, Ariana affichait une mine paniquée alors que le ballais s'envolait au dessus de la ville avec le boulet pendant au bout du ballais (la sorcière ne semblant pas s'être rendu compte qu'il était toujours là. Tylie, trop occupée à larguer ses tripes par terre ; ne put guère aider Ceren... mais il n'eut pas besoin de son aide. Les chatouilles étant son point faible, il ne se laisse cependant pas savater comme ça : il transforma sur bras gauche en lame de lance et se releva d'un seul coup, frappant un premier déliquant avec un coup vertical de plat de la lame pour l'assomer, attrapant un autre par le cou pour le lancer sur son allié, pour finalement transformer son autre poing en manche de lance et l'enfoncer dans le crâne du dernier membre du groupe restant pour le mettre dans les vappes.  Dans un réflexe, Ceren monta les escaliers métalliques qui menaient aux niveaux supérieur de l'immeuble avoisinant pour suivre des yeux le ballais magique qui s'éloignait dans les cieux. et qui sembla s'être arrêté au dessus d'un immeuble à quelques quartiers plus loin. Grinçant des dents, le jeune homme aux cheveux blancs sauta de la rampe et alla rejoindre sa Meister, qui semblait avoir terminé de rendre son déjeuner. Elle était toute pâle, tremblante, deux yeux fatigués et une gestuelle de mort vivant. Il pris le bras de la jeune femme et le fit passer par dessus sa nuque pour l'aider à marcher.

- Oh Ceren je me sens pas bieeeeeen....
- On a de plus gros soucis... on dois retourner chercher Ariana..
- Pourquoi on appelle pas la police...
- Parce que les gens veulent voir les protagonistes sauver une fille, pas des PNJs.
- Bon point...

Traînant la patte, Ceren et Tylie finirent par quitter la ruelle et revenir sur le trottoire où ils étaient tout à l'heure. Au rythme où ils allaient, il y avait toutes les chances pour que cette sorcière ne fasse une soupe géante avec cette gamine et Ariana comme ingrédients. Quand soudain, une limousine s'arrêta devant eux. La fenêtre se baissa alors devant eux, dévoilant le visage d'une personne qu'ils connaissaient très bien : cheveux blonds, yeux bleus, poitrine assez grande pour tenir le record de fanservice dans toute la storyline (on exagère) : la riche et magnifique Alice adressait un regard intéressé aux deux membres du trio amputé d'un membre.

- Je vous dépose quelque part ? ~

---

La sorcière finis par atteindre l'immeuble. Cet immeuble était en réalité un parking sur une douzaine d'étages... un bâtiment bien étrange comme on en voit qu'à Shinushi. La jeune femme aux cheveux orangés se laissa tomber à terre en même temps que la fille qu'elle avait enlevé , et commença à la pousser en avant. Ariana restait dans sa forme arme quelques moments pour ne pas alerter la présence de la sorcière qui semblait avancer vers quelque chose de particulièrement grand. Ce parking était en effet bizarre... car il y avait un énorme trou dans le plafond, et il y avait également beaucoup de monde ici. Des Yankees provenant des mauvais instituts de Shinushi. Et le plus étrange était cette montgolfière en plein milieu du parking, là où il y avait un trou dans le plafond, suffisamment grand pour que l'appareil puisse s'envoler. Silencieusement, Ariana repris sa forme humaine et fonça se cacher derrière un pilier, penchant la tête sur le côté pour voir de quoi il s'agissait. Et à sa grande surprise, cette montgolfière n'était pas là pour un petit voyage touristique : elle était pleine d'explosifs. La sorcière poussa la jeune fille jusqu'à la montgolfière, ou plus particulièrement devant un ordinateur portable relié à celle-ci.

- Maintenant dépêches-toi, donne la commande. Ce soir nous allons réduire le bâtiment des sciences en morceaux.

La jeune fille de tout à l'heure avait les larmes aux yeux en s'approchant du PC portable... quand soudainement, l'arme démoniaque surgit de sa cachette, transformant son bras gauche en boulet démoniaque et en chaîne, propulsant l'arme en ligne droite, visant la sorcière qui esquiva sans même regarder ; le boulet allant s'enfoncer dans la tête d'un Yankee avant de revenir vers Ariana, la chaîne se repliant sur elle-même comme un grapin. Elle réduisit la taille de la chaîne et seul son poignet et sa main étaient maintenant transformés en boulet et chaîne. Ariana affichait un sourire en coin, les sourcils froncés et l'air sûre d'elle.

- Détruire le bâtiment des sciences ? J'aimerais bien voir ça. Cette jolie demoiselle va vous infliger une bonne correction.
- Tous sur elle !

Les Yankees se mirent à foncer en direction de l'arme démoniaque : l'un d'eux sortit une batte et élança son coup en direction de la jeune femme qui esquiva avec un pas de côté, élança son boulet dans sa joue avant de faire un coup horizontal avec la chaîne, propulsant deux Yankees quelques mètres plus loin. L'un d'eux s'approcha par l'arrière et tenta de la planter avec un canif, mais l'arme transforma sa jambe en chaîne et élança un méchant coup de celle-ci dans le visage de celui-ci, avant d'enrouler la chaîne autour de son coup, tirer en arrière et se servir de son corps comme poids pour étaler les autres avec une violence inouïe. Les yankees semblaient avoir compris qu'ils ne faisaient pas affaire à une simple passante. La sorcière passa alors devant eux et créa un cercle magique face à elle... une petite goutte de sueur se forma sur la tempe d'Ariana qui ne semblait plus si sûre d'elle.

---

La voiture roulait à toute vitesse sur la route, grillant les feux rouges et prenant les tournants extrêmement serrés. Le véhicule se dirigeait vers le gigantesque parking dont Ceren avait parlé. Se ventilant avec un éventail, Alice regardait avec un grand sourire ses deux invités du jour qui avaient des expressions très différentes : Ceren avait l'air toujours sérieux et concentré, bien qu'il ne semblait pas être capable de regarder Alice dans les yeux. Tylie... elle était affalée sur son siège, la tête penchée en arrière et les yeux blancs, la bouche grande ouverte, à moitié morte. La jeune femme aux longs cheveux blonds ferma son éventail et pencha la tête sur le côté, attrapant de sa main libre un petit verre de martini qu'elle porta à ses lèvres, avant de tourner les yeux vers l'homme aux cheveux blancs.

- Pour tout dire, nous nous dirigions au département des sciences. Une organisation locale a fait ses revendications quand à vouloir « mettre un terme à la folie de Shinushi ». Une tonne d'explosifs et une montgolfière pouvant tenir cette charge ont été tout les deux volés il y a trois jours. Une élève de l'école technique de Shinushi posséderais le code de ces bombes. Depuis ce matin, la police les cherche partout, surtout depuis que la fille a disparu ce midi.
- ….
- Maiiiiis bon, je serais de trop dans cette histoire. Je ne tiens pas à m'abimer les ongles en affrontant cette bande de malfrats. Je suis sûre que cette petite Tylie fera Juuuuuust Fiiiine ~
- Tylie, Ariana est sûrement en danger...
-

La jeune femme à la suture sur le nez baissa la tête. Son air zombifié s'était envolé, et elle avait maintenant un air particulièrement sérieux. Les sourcils froncés et les poings serrés.

- J'ai promis que je la protégerais non ? Mon intention n'a pas changé Ceren.
- Woah regardez moi ce visage de Lady-killer, Ikemen.
- Mesdames et messieurs, nous sommes arrivés.
- Et c'est là qu'on se dit au-revoir. Je te facturerais le trajet, Pasta la Pizza ~

Les deux membres du trio amputé quittèrent la limousine, la porte se refermant derrière eux, et le véhicule quittant les lieux. Tylie avait un air extrêmement sérieux au visage alors qu'elle tendait le bras sur le côté.

- Ceren.
- à tes ordres.

Le corps du punk s'illumina d'une lumière rougeâtre, et celui-ci se dématérialisa en un miliers de bouts brillants à l'allure de feuilles arrachées ; avant que ces bouts ne s'assemblent dans la main de sa meister ; la lumière éclatant et dévoilant la forme arme du metalhead : une hallebarde à l'allure étrange, argentée et rouge. Des éclairs commencèrent à se former sous les baskets de la meister... et d'un seul coup, elle s'élança en avant et commença à courir avec une vitesse impressionnante. À travers les caméras de surveillance, on pouvait voir une silhouette blanche foncer à travers les niveaux du parking en envoyant valser tout les Yankees postés dans le chemin ; des explosions de voitures se faisant entendre au contact de l'électricité. Tylie progressa dans les niveaux du parking, la lance en avant, Ceren ayant transformé le bout tranchant de sa lame pour qu'il ne coupe pas et qu'ils ne tuent par conséquent pas leurs adversaires.

Et c'est par une vague de Yankees K.O que Tylie signa son arrivée dans le dernier niveau du parking, alertant l'attention de la sorcière et de ses hommes de mains. De l'électricité virevoltait partout dans l'air, alors que marchant sur les corps, La numéro 4 du classement des Espers de Shinushi se montrait. Face à elle se trouvait Ariana, légèrement blessée et essoufflée, ayant mis au sol une bonne pelletée de Yankees... mais il en restait encore énormément. Ariana se retourna vers sa meister, les yeux pétillants.

- OH MA SWEETYLIE, TU ES VENUE POUR ME SAUVER.
- Je suis seulement venue te dire que tu es un boulet.
- Oh, mais je sais....attend, dans quel sens !?
- ça n'a que peu d'importance. C'est déjà terminé.
- Huh ?

La sorcière avait raison. En pleurs, la jeune fille kidnappée tomba sur les genoux, et la montgolfière commença à s'envoler dans le ciel. Tylie afficha un air crispé, alors que la sorcière se mit à rire à plein poumons.

- Ariana !
- Oui !

La jeune femme habillé d'orange fonça vers sa Meister, son corps brillant et changeant de forme jusqu'à atterir dans la main gauche de sa meister. Une forme un peu différente de celle qu'elle avait montré tout à l'heure : à la place de la chaîne se trouvait un très long manche, aussi long que celui de la lance. Les trois longueurs d'âmes se synchronisèrent alors parfaitement, et les deux partenaires de la meister apparurent dans le reflet de leurs armes, lui adressant un sourire contagieux qui finis par s'afficher sur les lèvres de Tylie. Un sourire plein d'assurance, et avec un peu de sadisme.

- Ce n'est jamais trop tard. Bring It !

La longueur d'âme et l'élecitricté s'échappèrent du corps de la Meister-Esper qui fonça vers le groupe de Yankees, élançant un premier coup de lance dans le plexus d'un malfrat, enchaînant d'un coup de morningstar dans la face d'un autre ; lâchant Ariana en la faisant flotter dans les airs avec son électricité pour attraper Ceren à deux mains et lancer un puissant coup circulair qui libéra une onde de choc électrique qui envoya valser un groupe de Yankees sur quelques mètres. D'autres revenaient à la charge, aussi Tylie jeta Ceren dans les airs et le fit flotter autour d'elle en même temps qu'Ariana ; comme si elle les manipulait par la télékinésie, elle les planta tout les deux dans le sol et créa une puissante explosion électrique qui balaya tout sur son passage, abîmant lourdement le sol et lançant des projectiles de ciment partout autour d'elle. Tel un Jedi elle ramena les deux armes dans ses mains et fonça vers la sorcière, lançant des coups extrêmement rapides avec ses deux armes, mais les attaques étaient parées par la vitesse extrême de la langue de métal de la sorcière qui se déplaçait aussi vite qu'un « parasyte ». Les coups fusèrent à toute vitesse, mais il sembla que la synchronisation du trio était bien plus forte que la maîtrise de la sorcière... et au final, de cette bataille de coup, celle qui décrocha un coup fut....

- FUCK YOU !

La Morningstar pleine d'électricité s'enfonça dans le menton de la sorcière, la soulevant dans les airs, avant que Tylie n'enchaîne d'un puissant coup retourné à l'aide de la Lance/Glaive, tout ça accompagné d'une explosion électrique qui envoya la sorcière s'écraser violemment contre un pilier du Parking. Détruite par les dégâts, elle ne semblait plus être capable de bouger. Cependant, elle pouvait encore parler... et dans sa douleur, elle riait.

- Je me fiche que vous m'ayez vaincu... nous allons mettre fin à cette folie. Ces expériences vont cesser, pour le bien de l'humanité.... hahaha.... hahahhahahaha.

Tylie demeura silencieuse et tourna la tête vers la montgolfière qui se trouvait plutôt loin dans le ciel maintenant, se dirigeant vers le bâtiment des sciences.. l'endroit où s'éveillent tout les Espers. La sorcière s'évanouït. Serrant le manche de la lance dans sa main, un petit sourire borda les lèvres de Tylie.

- Ou pas. Ceren...
- …..ça ne m'enchante pas mais...
- Oh vous allez faire « ça ».

La Morningstar brilla et Ariana repris sa forme humaine. Tylie éleva doucement la lance et la plaça comme un javelot, l'électricité commençant à affluer tout autour d'eux. L'électricité passait parfois du bleu au jaune, et semblait de plus en plus intense autour du poignet de la Meister.

- Tu pense que je vais atterir où ?
- Le … 22e Arrondissement ?
- Donc je prends le bus de 17h en passant par la ruelle où on achète les tartes à la crème ?
- Non non non, tu prends le numéro 19, tu contournes la garderie, et ensuite tu suis la route de la déviation, là tu prends le deuxième bus, tu suis la piste cyclable et tu devrais t'y retrouver.
- T'as assez d'argent pour le bus au moins ?
- Je crois qu'il me reste quelques yens...
- De quoi ils parlent ?...

C'était la question que se posait la petite pleurnicharde en regardant le trio parler de non-sens. Mais une chose était sûre : la longueur d'âme de Tylie était en train d'augmenter en flèche, et pas seulement la sienne : une connexion certaine était en train de se créer entre elle et son arme... ces âmes se rapprochaient, et plus elles se rapprochaient, plus la lumière au niveau de la poigne de Tylie était intense. Des vents commencèrent à s'élever dans le parking, alors que la meister fermait un œil pour bien imprimer les coordonnées dans sa tête..

- Résonance des âmes !
- Résonance des âmes !

Soudain la pointe de la lame de Ceren changea de forme, et doubla de volume, prenant une forme abstraite ressemblant à l'effet d'un Witch Hunter. L'électricité se concentra au bout de la lance alors que le vent était devenu déchaîné et que des bouts du sol flottaient dans les airs. Quand soudain....

- CADALBOLG !!

Tylie lança l'arme démoniaque. Un véritable rayon laser perça le ciel, à une vitesse démentielle, sur des distances incroyables. Le rayon de lumière perça la charge explosive de la montgolfière et celle-ci explosa dans les airs ; ses débris tombant dans les rues plus bas. Le laser continuait son avancée à travers la ville, jusqu'à complètement disparaître de leur champ de vision ; une image de Ceren transparent, un pouce en l'air et un sourire colgate s'affichait dans les cieux. Tylie et Ariana se regardèrent, commençant à marcher vers la jeune fille pour l'aider à se relever et quitter les lieux.

Quittant le parking, Tylie et Ariana s'arrêtèrent, car un groupe de personnes se trouvaient face à eux : la brigade de police scientifique spéciale de la ville. Ceux-ci passèrent à côté de Tylie, Ariana et la jeune fille, et passèrent directement à l'intérieur de l'immeuble. La responsable de la police scientifique de la ville s'approcha alors des trois étudiantes. C'était une femme particulièrement sérieuse, coincée même, qui avait des lunettes et de ...sacrés arguments.

- Que faisiez-vous à l'intérieur du bâtiment ?
- Votre job, apparemment.
- Très drôle, Raychu. Quittez les lieux immédiatement.
- Geez pas besoin d'être aussi rude.

Les trois jeunes femmes quittèrent les lieux... mais avant d'être rendues assez loin, le son d'un revolver se fit entendre dans le bâtiment. Tylie s'était arrêtée quelques secondes en écoutant ça... mais elle fini par penser qu'il ne s'agissait que de son imagination, et poursuivit sa marche avec Ariana et la jeune fille...

---

Elle posa sa canette sur la table après avoir poussé un long soupir de satisfaction. La journée était enfin finie, maintenant ils allaient pouvoir prendre du repos. La porte d'entrée s'ouvrit et Ceren revint de son voyage après s'être tapé trois bus pour retrouver son chemin jusqu'à la maison. Poussant un grand baillement, il s'affala sur le canapé à côté de sa meister. Il ne fallut pas longtemps à Ariana pour s'installer aussi, se couchant sur le canapé et posant sa tête sur les genoux de Tylie qui passa une main dans ses cheveux. Tylie semblait cependant encore quelque peu troublée par les paroles de la sorcière.

- Ceren, Ariana... et si...
- Hm ?
?

Elle finis par secouer la tête, souriant et attrapant la télécommande pour allumer la télé.

- Rien du tout...

Cette première journée... montra les premiers signes d'un avenir bien sombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: SEC S2 - Oneshot Sam 30 Mai - 12:19

Episode 2 - 

Vous as-t-on déjà parlé du plus grand bâtiment de Shinushi? C'est le seul bâtiment qui dépasse l'autoroute en taille. Il faut dire qu'ils sont tout les deux situés plutôt loin de l'autre, donc ça ne se remarque probablement pas directement comme ça. Ce bâtiment est appelé « Bâtiment des sciences » et c'est dans ce bâtiment que les plus gros tests scientifiques sont réalisés. C'est également à l'intérieur de ce building que se trouve la machine d'éveil des Espers, gratuite d'utilisation à condition de remplir une décharge. Auparavant le temps de mortalité entraînant la création d'un Esper était de 65%... aujourd'hui le risque a été réduit à 11% ; car les scientifiques sont désormais capables de cerner immédiatement l'incompatibilité avant que la machine ne commence à faire des dégâts au cerveau. Une avancée particulièrement efficace qui n'a fait qu'augmenter les fonds donnés au bâtiment des sciences qui réalise de plus en plus de prouesses au cours de ces dernières années.

Elle retira les électrodes de la peau de la jeune fille aux mèches de queue de raton laveur, et posa ceux-ci sur la table d'opération. Tylie tourna la tête vers le moniteur qui affichait des chiffres qu'elle ne comprenait pas réellement. Elle n'avait jamais eut l'étoffe d'une scientifique, malgré le fait que ses parents ne travaillent eux-même dans les départements scientifiques. Pour elle, c'était du chinois complet. Elle était un peu perdue dans ses pensées quand soudain, la jeune femme au manteau blanc attira son attention.

- Nous allons continuer les tests, tu peux remettre tes vêtements.

C'était devenu une routine. Mais c'était sûrement ce que devait signifier être la « seule de son espèce ». Tout les espers passaient régulièrement dans ce bâtiment pour améliorer leurs résultats sur le Ranking, voir où ils en sont. En quoi est-ce si important ? Eh bien plus haut vous êtes dans le classement, le plus de propositions d'avenir vous sont offertes, et plus les gens comprennent à quel point vous êtes dangereux. C'est un bénéfice dans tout les cas.  Autant dire qu'ici, Tylie était une cliente plutôt spéciale ; et elle devait passer dans ce bâtiment plus de fois que la plupart des espers. Après-tout, elle faisait partie du top 10 de la ville. Elle se pencha en avant pour attraper sa chemise et son cardigan scolaire, qu'elle enfila après avoir remis sa jupe et ses chaussettes. Après s'être rhabillée ; elle tourna les yeux vers la scientifique qui s'occupait d'elle. Celle-ci, intriguée, se tourna vers Tylie. Cette jeune femme était plutôt belle, ses cheveux étaient coupés en une sorte de carré plongeant ; ses mèches à mi-chemin entre le blond et le blanc. Elle avait des yeux jaunes envoûtants et toujours un sourire aux lèvres.. et inutile de dire à quel point sa voix était douce.

- Dis-moi, Erika... Pourquoi est-ce que quelqu'un voudrait attaquer le bâtiment des sciences ?
- Oh eh bien...

La scientifique sourit à nouveau et se posa contre un mur, croisant les bras sans jamais quitter sa patiente des yeux. Tylie n'aurait su dire si ce regard était inconfortable ou non, il est vrai que parfois le regard d'Erika glace un peu le sang. Elle n'avait pas peur ou quoi que ce soit, elle avait juste l'impression de se faire scanner... peut-être que c'était un truc commun aux scientifiques, c'est ce qu'elle se disait en tout cas. Sur une voix calme et reposée, la scientifique aux yeux jaunes tenta de donner une réponse valable à l'Esper-Meister.

- Des terroristes illuminés n'ont pas réellement besoin de raisons pour commettre des actes irréparables. La folie est quelque chose qui teint le cœur des hommes tu sais.. ne t'inquiète pas trop pour ça. Nous sommes tous reconnaissants pour ce que tu as fais en empêchant la charge explosive d'atteindre le bâtiment... toutefois, si peu d'explosifs n'auraient pas été capables d'abimer cette structure renforcée. Des efforts inutiles à mon avis.
- Je vois...
- Bien, procédons avec le test de force. Je suis impatiente de voir si tu t'es améliorée.

Tylie suivit alors Erika dans la pièce suivante. Elles prirent alors l'ascenseur et descendirent de quelques étages, pour finalement arriver dans une immense pièce vide, carrlée sur les murs et le sol. Erika se sépara de la jeune fille à l'uniforme scolaire et monta des escaliers qui menaient à la mezzanine où se trouvait une épaisse vitre  qui permettait de regarder plus bas. Dans le micro, elle dit à la jeune femme d'avancer de quelques mètres ; ce qu'elle fit sans discuter. Le mur en face d'elle se baissa alors, dévoilant un tank renforcé à une centaine de mètres d'elle, séparé d'elle par une piscine. À côté d'elle s'éleva du sol une table sur laquelle se trouvait une coupelle remplie de pièces de monnaie. Tylie haussa les épaules avec un air un peu médusé.

- Encore « ce » test hein...
- Je sais que tu en as assez d'entendre ça, mais c'est la procédure, je dois ré-expliquer le but de cet examen. Tu dois utiliser ta faculté , le Railgun, pour détruire ce tank. Ton arme sera une pièce de monnaie. Nous en avons mis plusieurs à disposition pour que tu ne manques pas ta cible, je sais qu'il est difficile de maintenir le tir dans la direction que tu souhaites.
- Vous me sous-estimez, les scientifiques...
- Ce tank est un Merkava I, moderne, plutôt résistant. Voyons voir lequel de vous deux est le plus robuste. Début de l'examen dans 10... 9 … 8... 7 … 6 … 5 … 4...

Tylie plongea sa main dans la coupelle et en ressortit une pièce de monnaie, elle l'élança alors dans les airs...

- 3...

elle positionna alors son bras en avant, l'électricité et la longueur d'âme commençant à affluer autour de son poing positionné comme si elle allait tirer à pile ou face, mais légèrement redirigé vers l'avant...

- 2... 1.... GO !

La pièce retomba sur le poing de la jeune fille qui immédiatement tira avec son indexe et son pouce. L'effet fut immédiat : un véritable rayon laser expédia la pièce de monnaie avec une force destructrice, l'électricité se répandant partout dans la pièce ; le lancer de la pièce fut tellement puissant qu'une traînée lumineuse jaune traça son trajet. La force du coup provoqua des bourrasques incroyables qui soulevèrent les eaux de la piscine.. tout ça pour que la pièce ne se retrouve à traverser le tank comme un couteau brûlant dans une motte de beurre. S'en suivit une explosion considérable ; les débris de l'engin brûlant tombant dans la piscine. La scientifique nota avec un grand sourire aux lèvres les résultats de l'expérience. Tylie tourna le dos à l'explosion avec un air cool au visage, un sourire aux lèvres et l'air particulièrement fier.... jusqu'à ce que les douches automatiques ne se déclenchent pour mettre fin aux braises et n'arrosent au passage la pauvre jeune femme qui poussa un cri dû à la température de l'eau. Ignorant complètement cette dernière action, Erika reposa son carnet sur la table de commande et parla dans le micro avec un air de satisfaction.

- Le checkup est terminé. Tu t'es encore améliorée, tu peux être fière de toi. Continue d'utiliser tes facultés régulièrement, et tu deviendras probablement Numéro 1.

---

Un coup de chiffon par là, un autre par ici.. on remet un peu de produit et ça brille. Ceren était assis là sur le rebord de la fontaine du parc, nettoyant avec attention sa moto dont il était particulièrement fier. Ce n'était pas une harley mais elle avait malgré tout fière allure. Rouge et argentée, parfaitement son style. Le punk jeta un petit coup d'oeil par dessus la bécane pour voir au loin Ariana, portant une casquette orange, jongler avec des canettes vides devant un tas d'enfants manifestement amusés par sa prestation.. il faut dire qu'elle était douée pour faire le clown, et elle adorait la compagnie des gamins de toutes façons. Alors elle continua à jongler et jongler sans arrêt jusqu'à ce qu'elle ne remarque … le camion de crêpes arriver. Toutes les canettes vides tombèrent sur le coin de son crâne, mais elle semblait n'en avoir rien à faire. En hurlant comme une gamine, elle et sa troupe d'enfants coururent aussi vite que possible jusqu'au camion fancy très coloré qui diffusait de la musique. Le type avait trouvé comment faire son business en s'installant tout les jours près d'un parc publique où la plupart des visiteurs sont des gamins... et des grands gamins comme Ariana. Ceren détourna le regard et se concentra sur sa bécane ; continuant de la faire luire comme une pièce de collection de laquelle on aurait pris un soin méticuleux. Pensant pouvoir profiter de la tranquillité, il s'apprêta à mettre ses écouteurs dans ses oreilles... mais soudain, quelqu'un s’assied à côté de lui. Un type aux cheveux bouclés, portant une veste en cuir et fumant une cigarette. Le punk tourna le regard quelques secondes et remarqua un visage familier.. mais il fit semblant de ne pas l'avoir vu. Cependant sa tentative d'ignorer ne fonctionna pas réellement, car cet invité non-désiré adressa la première parole sur un air quelque peu blagueur.

- Tu pourrais au moins dire que t'es content de voir ce cher Lionel Ashford.
-
- Relax je ne suis pas venu te demander quoi que ce soit. Je suis juste venu discuter un peu tu vois, j'te sens triste tout seul là. Oh, à moins que tu t'es trouvé une copine !? C'est la folle au stand de crêpes c'est ça ?
- Qu'est-ce que tu veux ?
- Encore une fois je t'ai dis que je suis simplement venu discuter ! Les rumeurs se déchaînent dernièrement. D'abord il y a cet histoire d'étudiants qui disparaissent... et maintenant ceux qui deviennent des animaux.
- Je ne te savais pas dans le furry.
- Hey hey hey ! Premièrement, y'a pas de « petits plaisirs » dans la vie. Secondo, je suis super sérieux. La police a retrouvé des élèves qui avaient complètement perdu la tête ! Et certaines de leurs propriétés physiques avaient été alterées, ils---
- CEREN TU ME PASSE DE L'ARGENT ESSETAYPAY ? GROUILLES-TOI ILS VONT VENDRE TOUTES LES CRÊPES A LA CHANTILLIE !

Ceren soupira profondément et plongea sa main dans la poche de son jean, sortant quelques pièces à Ariana qui venait de revenir vers lui en sautillant sur place, l'air extrêmement stressée. C'est avec peu de motivation que l'arme démoniaque aux cheveux blancs donna ce qu'il lui restait d'argent de poche à la maniaque aux couettes.

- Dans ce cas prends-en une pour moi aussi
- OKAY

Ariana fila comme une fusée vers le camion. Ceren tourna alors la tête vers son ancien camarade qui croisait les bras et regardait la jeune fille s'éloigner avec un grand sourire aux lèvres. Après, regardait-il vraiment Ariana ou son popotin, allez savoir. Le punk aux cheveux blancs adressa un regard insistant au type aux cheveux bouclés, l'air de lui dire de développer son histoire. Comprenant le message, il ouvrit la bouche et s'apprêta à parler quand soudainement son téléphone sonna. Le retirant de sa poche, il regarda le message affiché et finis par se lever.

- Ah, ça sera pour une autre fois. Bon ! T'as mon numéro, on se revoit ! Ah et fait gaffe, vous pourriez finir comme ces personnages d'animes ! Ça craindrait si je te retrouve à te gratter l'oreille avec ton pied.
- ….Hein ?


Le dénommé Lionel pris la poudre d'escampette, courant dans la rue en rigolant, laissant sur place un Ceren particulièrement confus. Quelques instants plus tard, c'est une autre silhouette familière qui s'approcha de l'arme démoniaque : portant des vêtements décontractés, s'amenait Tylie, vêtue d'un T-shirt blanc et d'un mini-shorts gris, un keffieh rouge autour du cou. Ceren pencha la tête sur le côté et adressa une salutation à sa meister en levant la main ; signe qu'elle lui rendit avant de s'asseoir sur le siège de la bécane, faisant semblant de la conduire. Le pauvre punk était coincé avec deux enfants mais tout ce qu'il fit fut de baisser un peu son bonnet pour cacher ses yeux sous la honte. Ariana finis par les rejoindre avec deux crêpes au chocolat et à la chantillie dans ses mains. Surprise de voir Tylie sur les lieux.

- Wow t'es déjà rentrée !? Et pourquoi t'es habillée comme ça, t'essaye de me séduire ou quoi ?
- Les tests étaient rapides, et il y a eut un petit soucis avec l'arrosage automatique...

Ariana baissa les yeux vers les crêpes et en tendis une à Ceren. Elle se mis alors à crier.

- OH DESESPOIR ! Il semblerait qu'il ne reste qu'une seule crêpe ! Quel destin cruel, quel avenir tragique ! Que peut-on faire ! Oh, je sais... Sweetylie, nous pourrions partager cette crêpe, déposer nos lèvres au même endroit pour un baiser indir---
- J'ai pas très faim, je prendrais bien un café par contre, j'suis lessivée.

Figée dans la pierre, Ariana semblait soudainement abattue du « Lol no thanks » de sa partenaire. Ceren se retenait de rire en prenant une bouchée de sa crêpe. Il fini par la ranger dans un sac en plastique qu'il accrocha à la poignée de sa moto et commença à la faire rouler en marchant, le trio se dirigeant vers un café où ils avaient l'habitude de se rendre.

Nous retrouvons le trio à l'intérieur d'une boutique plutôt bien décorée et à l'ambiance plutôt calme, des sols en bois et des canapés confortables, quelque chose qui rivaliserait bien avec un café de ghou--- ahem. Tout les trois étaient réunis à une table, discutant de leurs matinées respectives. La jeune femme aux cheveux châtains pris une gorgée de sa tasse de café avant de remarquer l'air absent de Ceren. Mais ce ne fut pas elle qui le rappela dans le monde des vivants, mais Ariana qui semblait plus préoccupée par la situation du punk que le vent qu'elle s'était prise.

- T'as l'air préoccupé, il y a un truc qui te tracasse.
- C'est eh... Lionel.
- Lionel ?
- Ah, « ce mec » hein...
- Kézako ?
- C'est un pervers, il essaye désespérément de coucher avec toutes les filles mignonnes qu'il trouve. Il m'a déjà tripoté le cul pendant que je rangeais la vaisselle quand Ceren l'a invité à la maison.  Bref, qu'est-ce qu'il veut encore ?
- Il m'a parlé d'une rumeur.
- La disparition des étudiants ? J'en ai entendu parler, tout le monde pense que c'est une histoire de fantôme.
- Nan, autre chose. Il a dit que des élèves s'étaient retrouvés à perdre complètement la tête, se prendre pour des animaux ou quelque chose comme ça.
- Woah ça a l'air effrayant, ça serait une sorte de maladie mentale ?
- Nan.. c'est débile de toutes façons, je ne sais même pas pourquoi j'y pense tellement. Ce type est un nid à problèmes.
- Ah, Pipi time, HEY ne bouffe pas ma crêpe hein !
- Je suis toujours étonnée que tu l'ai pas fini...
- Je savoure là ! BRB !

Le boulet démoniaque quitta la table et se dirigea vers les toilettes, laissant seuls ses deux partenaires à table. Elle poussa la porte du compartiment des filles et entra à l'intérieur, allant ...faire ce que les gens font normalement à ces endroits là. Quelques secondes plus tard elle sortit du cabinet et s'approcha du lavabo pour se laver les mains... c'est alors qu'une ombre s'approcha de derrière elle, doucement... la silhouette écarta ses bras et soudain... un cri strident se fit entendre dans les toilettes des filles. Les clients furent alertés ; Tylie et Ceren reconnurent immédiatement la voix d'Ariana. Les deux partenaires foncèrent vers les toilettes (oui Ceren n'avait strictement rien à foutre de cette règle qui dit qu'un homme ne doit pas entrer dans les toilettes des filles) et ils firent alors une découverte angoissante : Ariana était couchée par terre, inconsciente. La sortie de secours menant des toilettes à dehors était ouverte ; Ceren fonça alors dans cette direction pour voir si quelqu'un n'avait pas pris la fuite. Tylie de son côté, posa la tête de l'arme démoniaque sur ses genoux et tenta de la ventiler avec sa main. Ariana finis par ouvrir les yeux quelques secondes plus tard. Elle sourit calmement. Elle ne semblait pas avoir subit de dégats physiques ou quoi que ce soit du genre. Tylie la regardait malgré tout avec un air inquiet, tandis que Ceren s'était précipité dehors pour partir à la poursuite de quiconque avait fait ça. Le metalhead remarqua alors la une silhouette de petite taille courir au loin, et la poursuivit sans hésiter. La course dura quatre bonnes minutes, jusqu'à ce qu'il ne parvienne à un balcon, un cul de sac, où le fuyard ne pouvait plus s'en aller. Dos à la rambarde, il n'y avait derrière le fugitif qu'un vide de quarante mètres menant à l'autoroute. Le fugitif était encapuchonné et il était impossible de voir son visage de là. Ceren s'approcha doucement et calmement... jusqu'à ce que cette personne ne lui tourne le dos et ne saute de la rambarde. En bas de son dos se trouvait une queue de chat. Il se précipita immédiatement sur le balcon pour essayer de le rattraper, croyant à un suicide... mais le coupable venait d'atterrir tout en bas sur ses quatre membres, sous les yeux écarquillés de l'arme démoniaque. La silhouette pris alors la fuite en courant à toute allure.

- Ohhh un ange... serais-je au paradis ?
- Je ne crois pas... tu vas bien ?

Tylie arrêta de faire des mouvements avec sa main. Ariana n'avait pas l'air d'avoir subit un quelconque mal, ou en tout cas, elle ne pouvait pas le voir d'ici. La jeune fille habillée en orange se releva doucement, secouant la tête, avant de se retourner et passer ses bras autour du cou de sa meister.

- Je vais bien ! Je suis juste tombée ! Merci de t'inquiéter pour moi, Nya !
- Ny--- ?

Quand soudain.. l'arme démoniaque approcha son visage du sien et posa sa langue sur sa joue, lui faisant une léchouille qui choqua quelque peu la jeune femme à la cicatrice qui se mit à trembler comme si elle venait de subir une attaque d'un Fantominus. Le pire est qu'elle ne s'arrêtait pas : les assauts sur sa joue étaient de plus en plus répétés.. des petits éclairs fusaient à côté de la tête de la Meister qui faisait de son mieux pour ne pas électrocuter l'arme démoniaque en prenant en compte qu'elle venait probablement de subir un choc. Sauvée par l'arrivée de Ceren qui attira l'attention des deux filles.

---

Quelques minutes plus tard, le trio était sortit de la boutique. Ceren avait quitté les deux filles une trentaine de minutes pour raccompagner sa moto à la maison, puis les avais rejoins à nouveau histoire de faire prendre un peu d'air à Ariana. Les deux partenaires du boulet démoniaque semblaient particulièrement inquiets par l'état de la jeune fille aux yeux oranges. Ils ne savaient toujours pas ce qu'il lui était vraiment arrivé, et Ceren n'arrivait pas à se sortir de la tête cette personne qu'il avait poursuivi juste après qu'Ariana soit « tombée », ça ne pouviat être une coïncidence. Tylie, l'air inquiète, tourna les yeux vers sa partenaire qui semblait toujours aussi joviale que d'habitude.

- Tu es sûre qu'on ne devrait pas passer à l'hopital ?
- Je vais bien je vous dis ! Il n'y a pas de problèmes, aucun problème !
- … J'ai vu une personne s'échapper, faire un saut d'une quarantaine de mètres et se barrer comme si de rien n'était.
- une quarantaine de mètres ? T'as pas halluciné ?
- Non, je suis certain de ce que j'ai vu.
- Pas besoin de jouer à la police rhooo ! C'est rien je vous dis, il y a du avoir du savon par terre et j'ai gliss----------- OW ! AH !

Soudainement Ariana s'arrêta en plein milieu de la rue. Elle se mit à bondir sur elle-même, les bras en l'air, semblant vouloir attraper quelque chose. Il y avait un tas d'herbes aux bouts velus, ressemblant à de l'herbe à chat, qui pendait au dessus d'un balcon. Ariana continuait de bondir en essayant de les attraper, sous le regard choqué d'Ariana et de Ceren qui commençaient sérieusement à se demander ce qu'il lui arrivait. Elle continuait de pousser des petit cris en sautant, jusqu'à ce qu'elle finisse par parvenir à attraper l'une de ces tiges d'herbe et ne se jette par terre en la tordant dans tout les sens. Les yeux grands ouverts, Tylie et Ceren s'approchèrent de la jeune femme et tentèrent de taper sur son épaule... mais elle tourna la tête, et la main de Tylie rencontra la visière de sa casquette, la faisant tomber par terre. C'est à ce moment là que les deux partenaires poussèrent un cri de choc. Ariana ne semblait pas avoir remarqué mais...

- Quoi ?
- A..Ariana tu …
- Shit… !

Sur le crâne d'Ariana se dressaient des oreilles de chat, comme si sa chevelure les « composait ». Tylie releva immédiatement les mèches qui couvraient là où les oreilles d'Ariana devraient normalement se trouver mais … rien. Juste de la peau, rien de plus. Ceren grinça des dents. C'était sûrement ce que Lionel avait essayé de lui dire plus tôt dans la journée. Ariana les regardait avec un grand sourire, inconsciente de ce qui était en train de lui arriver...


Dernière édition par Admin le Sam 30 Mai - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: SEC S2 - Oneshot Sam 30 Mai - 18:17

Ceren marchait frénétiquement de gauche à droite, son téléphone collé à son oreille. Cela faisait maintenant deux heures complètes qu'Ariana avait commencé à se comporter bizarrement, et son état empirait de plus en plus rapidement. En addition à ses oreilles, une queue est apparue en bas de son dos. La situation était grave, car si ça continuait comme ça, le boulet démoniaque pourrait finir comme ces autres étudiants ayant été signalés au cours de ces trois derniers jours : perdre complètement sa mentalité d'humaine et sombrer dans le côté animal. Mais une chose était certaine, des trois personnes dans cet appartement, elle était certainement celle qui paniquait le plus.

- ARRACHEZ MOI CA !! FFEZPSEPGREGPEO
- Du calme ! Tu n'es pas Son Goku ! Si tu l'arrache de force tu vas pisser le sang ! Rah, je dois essayer de la calmer... Hey tu veux pas... tu sais... euh... faire un tour sur l'ordi ?
- Seulement si je peux m’asseoir sur tes genoux.
- F-Fine...
- YAAAAY

C'est avec un optimisme hors-compétition que la jeune femme aux longues couettes se jeta sur les jambes de Tylie et approcha l'ordinateur portable d'elle, commençant à pianoter sur le clavier. Tylie regardait l'écran par dessus la tête du boulet démoniaque... mais les deux oreilles dressées sur son crâne l'empêchaient de bien voir ce qu'elle faisait. De son côté, Ceren semblait avoir du mal à contenir sa nervosité : il continuait de secouer la jambe, adossé au mur, attendant depuis quelques minutes maintenant que le Metalhead essayait d'avoir une certaine personne au bout du fil. Au final, après un peu d'attente, le téléphone finis par être décroché de l'autre côté. Il s'agissait de Lionel, apparemment au pieu avec quelqu'un.

- Pourquoi tu mets autant de temps à répondre ?
- Quoi tu voulais l'entendre couiner ? Ces nippones franchement, elles te donnent l'impression que tu les violes----
- C'est pas de ça que je parle. Ton père est dans la police de Shinushi non ? On a un problème par ici...
- Hm ?
- Cette histoire dont tu m'as parlé plus tôt...  c'est arrivé à ma partenaire, elle se retrouve avec des attributs de chat, et sa conscience commence à partir en live.
- Ah mais oui j'avais oublié de finir de t'en parler. « Elle » est la responsable de ces cas de euh.. « transformations ». Comme tu sais mon daron est dans la police ; ils ont identifié une suspecte et ils la cherche en ce moment. Elle s'appelle Kunioga Mii. Apparemment ça serait une Esper avec un pouvoir d'infection. Elle a quitté sa maison et son académie il y a trois jours et a commencé à transformer des gens par-ci par-là.
- Un type « Infection » ?... donc si on la met K.O...
- Ouais, tout les infectés devraient revenir à la normale. Une question d'ESP-Wavelength ou quelque chose du genre.
- Tu sais où je pourrais la trouver ?
- Eh... bouges pas.

L'homme aux cheveux bouclés se leva du lit et alla s'asseoir sur un siège devant un ordinateur. Il tapa sur son clavier et finis par entrer sur un site fédéral de Shinushi. Tapant les mots de passe de son père, il se connecta sur le réseau social de la police de la ville pour suivre les affaires en cours. Attrapant ses lunettes, il commença à regarder les affaires défiler.. jusqu'à en trouver une correspondant, un dossier d'Esper nommé « Mii ». De son côté, Ceren tournait la tête vers Tylie et Ariana. L'arme démoniaque semblait avoir retrouvé son calme, trop occupée à être sur l'ordinateur pour se préoccuper de son état actuel.


- Okay, nous y voilà.. il y a eut trois rapports. Un à 14h, un autre à 14h21 et un il y a 20 minutes.
- Le dernier s'il te plait ?
- « La fugitive a été aperçue dans les bas-fonds du 13e arrondissement de Shinushi.... toutes unités du 13e arrondissement au rapport... »
- 13e arrondissement hein ? Comme c'est nostalgique...
- Tellement, c'est juste à côté de chez moi, tu veux qu'on la chasse comme au bon vieux temps ?
- On aura pas à chercher longtemps.. merci du coup de main, je te payerais une bière.
- T'as intérêt. Ciao.

Ceren raccrocha son téléphone et le rangea dans sa poche. Il savait qu'ils devaient faire le plus rapidement possible avant que l'Esper utilisatrice de transformation ne change encore de position. Il marcha jusque dans le salon pour y trouver Tylie et Ariana devant l'ordinateur. Ariana semblait taper sur le clavier à une vitesse hallucinante.

- OH SWEETYLIE J'AI UNE IDEE. ON DEVRAIT TOTALEMENT OUVRIR UN FORUM HENTAI/YURI/YAOI SUR LE CONCEPT DES HYBRIDES, CA SERAIT TELLEMENT COOL. J'AURAIS UNE TONNE DE PERSONNAGES ET JE PASSERAIS MON TEMPS A FAIRE DES RPS COCHONS DEVANT DES GAMINS QUI DECOUVRENT A PEINE QUE REGARDER UNE PAIRE DE SEINS FAIT GONFLER LEUR KIK----
- CEREN...
- Il faut qu'on se grouille. Au 13e Arondissement.

C'est à toute vitesse que les trois sortirent du garage du dortoir sur la moto de Ceren. La moto était considérablement grande, et les trois membres ne prenaient pas de place de toutes façons. La moto roula à toute vitesse sur la route, ignorant complètement le trafic, les feux rouges et tout ce qui allait avec... ils abuseraient sûrement encore une fois de la distinction de « Princesse » de Tylie pour s'échapper des problèmes. Roulant sur les routes, les arrondissements de la ville défilant devant eux les uns après les autres dans une course qui dura une trentaine de minutes en roulant particulièrement vite... ils finirent par arriver au lieu prévu. L'une des zones les plus pauvres de Shinushi, délabrée, là où la plupart des personnes qui y vivent sont les délinquants ayant trouvé refuge ici pour installer leurs bases. La moto s'arrêta et le trio descendit. Laisser une aussi belle moto à un tel endroit était bien sûr un risque.. c'est pour cette raison que Tylie s'assura que la voler ne soit pas une option : elle fit s'élever de la poussière métallique du sol et la « forgea » avec sa longueur d'âme pour créer une sorte de cadenas lié directement au sol. Elle tourna ensuite la tête vers Ariana puis Ceren ; l'homme aux cheveux blancs acquieça et ils se mirent alors en marche. A peine une trentaine de mètres plus loin, voilà qu'ils rencontraient un groupe de délinquants qui leurs adressaient des regards noirs... Une chance qu'ils avaient garé la moto à l'abris des regards indiscrets. Le trio continua de marcher, passant à côté des délinquants... qui finirent par se placer devant eux pour leur bloquer le passage. Tylie, Ariana et Ceren s'arrêtèrent... ce n'était pas la première fois qu'ils devaient négocier avec ce genre de situations.

- Videz vos poches. Et laissez nous les deux donzelles, on va bien s'occuper d'elles.
-

Un petit sourire démoniaque se dessina sur les lèvres de Tylie qui s'accrocha en faisant craquer ses jointures.. mais elle fut stoppée par Ceren qui se plaça devant elle. Il adressa un regard extrêmement menaçant aux membres du groupe.. et l'un d'eux recula avec ce qui semblait être de la peur ou du respect.

- L...Les gars... c'est « Shark »...
- Shark !? Ce gars là ? T-Tch... j'veux pas de problèmes. Passez et faites comme si vous nous avez pas vu.

Le groupe fini par passer cette barrière de loubards sans le moindre problème. Ariana comme Tylie tournaient la tête vers leur partenaire avec un mince sourire aux lèvres.

- « Shark » hein, même après toutes ces années monsieur a toujours une réputation au 13e.
- Geh... stupide passé... dépêchons-nous de trouver cette « Mii ». On devrait demander aux autres.

Tylie, Ceren et Ariana vaquèrent à droite et à gauche dans l'immensité du 13e arrondissement de Shinushi. Devant eux se succédaient des immeubles ravagés où la nature avait en quelque sorte repris ses doigts : de la mousse dévorant les fenêtres et détruisant la pierre, des vitres cassées, la route dans un état lamentable.. c'était vraiment l'une des faces les plus négligées de la ville du progrès. Le trio demanda à de nombreux habitués du coin s'ils n'avaient pas vu une fille correspondant à la description de l'élève à la queue de chat. Mais cependant... aucun ne semblait avoir vu quelqu'un d'aussi frêle dans cet endroit gouverné surtout par les délinquants et les yakuzas. Les heures passèrent et tout semblait perdu ; le ciel rieur commençait à perdre de l'altitude dans le ciel, et les premières teintes orangées colorèrent le ciel. Toujours en train de chercher, l'état d'Ariana s'était empiré : elle avait des pertes d'attention et ajoutait toujours des miaulements à la fin de ses phrases.. chose qui avait tendance à attirer la pitié, mais aussi à irriter les deux partenaires du boulet démoniaque qui avaient une sainte horreur de ces « Neko-girls ». Et alors qu'ils parlaient avec un groupe de délinquants de l'académie d'Otoshi... quelque chose attira l'oeil d'Ariana : elle se mis à grincer des dents et a adopter une position féline, sa queue se dressant au même titre que ses oreilles. Tylie et Ceren observèrent la réaction du boulet démoniaque... tout ça pour apercevoir une personne encapuchonnée à l'autre bout de la rue. Surprise, il sembla que cette personne les avait aussi remarqué, et elle commença à fuir en courant aussi rapidement qu'elle le pouvait, à quatre pattes. Ariana la poursuivit dans la même position, et Ceren et Tylie partirent à leur poursuite en se dépêchant autant qu'ils le pouvaient.

- C'est elle !
- S-Shit !!

La poursuite ne fit que commencer. Dans la rue, les quatre personnages se mirent à sprinter dans une course folle, une course qui dura dans de nombreuses ruelles, jusqu'à ce que Tylie ne décide que la poursuite avait assez duré. Concentrant sa longueur d'âme et son électricité dans ses chaussures, elle commença à courir de plus en plus rapidement, rattrapant Ariana et bientôt la dénommée Mii. Elle était bientôt à portée pour l'attraper, quand celle-ci.... lui fit volte-face, lui enfonça ses deux chaussures dans la face et se servit de l'appuis pour s'éjecter dans les airs, grimpant dans un building délabré alors que la meister tombait par terre, le visage rouge. Ceren replaça son bonnet correctement et partis immédiatement à la poursuite de la femme-chat, accompagné d'Ariana. Il fallut un certain moment à Tylie pour se mettre debout et partir également à la poursuite de celle qui avait causé tout ce trouble.

Le trio pénétra alors à l'intérieur du bâtiment. Des tonneaux métalliques à perte de vue, laissant s'échapper des liquides probablement toxiques. Il s'agissait en réalité d'un hangars ouvert, ayant deux étages : la femme-chat se trouvait assise sur la rambarde du second étage. Tylie, Ariana et Ceren se postèrent face à elle, à l'étage plus bas.

- Fini de courir. Tu vas t'excuser pour m'avoir aplatis la face et transformé ma propriété en Kikoo !
- NYA !
- ...eh..
- VOUS NE COMPRENEZ RIEN A MA VIE, FICHEZ LE CAMP !

Soudainement... dans les recoins sombres de ce hangars se firent entendre des miaulements. Ou en tout cas, des tentatives d'imitations de miaulements, par des humains. Doucement des silhouettes sortirent de l'ombre et commencèrent à avancer en direction du trio... essentiellement des jeunes adultes musclés, parfois au crâne rasé, ayant des attributs d'animaux. Ils étaient certainement eux aussi victimes de cette Esper. Tylie et Ceren affichèrent un air écoeuré en les voyant s'approcher.

- ...Holy shit, Fanservice 0%
- Je vais pas être capable d'effacer ça de mon disque dur...
- Nyeuw...

Le commité d'accueil ne semblait pas être là pour simplement exposer sa passion furry, mais certainement pour coller des pains aux visiteurs non-invités. Soudainement, la fugitive retira sa cape et dévoila sa véritable apparence : une jeune fille à la coupe de cheveux assez irrégulière, cachant une partie de son visage ; elle avait sur le crâne des oreilles de lapin, une queue de chat et de petites ailes de colombe dans le dos. Les sourcils froncés, de petites gouttes d'eau coulaient le long de ses yeux lorsqu'elle remarqua une certaine personne dans ce groupe.

- Hah, Raychu. Qu'est-ce que ça fait d'avoir un pouvoir utile. D'être admirée, d'être d'une utilité aux autres ?
- Hah ?
- Tu vas battre ces pauvres types et moi après, et tout le monde t'acclamera ! Quelle chance d'avoir un pouvoir aussi utile ! Vous êtes les pires ! Vous n'avez pas la moindre idée de quelle souffrance on peut avoir, nous, ceux qui avaient un peu d'espoirs lorsqu'on nous a dit qu'on pourrait avoir un talent hors du commun, mais qui nous retrouvons avec des facultés aussi inutiles que manipuler du crottin de cheval par la pensée ! Je vous déteste ! Je vous hais !!
-

Tylie baissait la tête. Elle avait souvent entendu ce genre de complaintes de la part d'autres personnes mais... La jeune femme leva la tête et montra un air extrêmement blasé, un véritable regard de poisson crevé, désintéressé.

- T'as fini de chialer ? La vie est cruelle, qu'est-ce que tu veux que je te dise.
- M-M-Massacrez-les ! Je ne veux plus les voir !!

Le message était clair, net et précis : elle voulait les voir morts. Oh, elle avait sûrement dit ça sous le coup de la colère, mais il sembla que ses « serviteurs » prenaient ce message très au sérieux. Griffes sorties, sons de jointures craquelant... Ceren transforma sa main droite en lame de lance et se prépara ; Ariana quand a elle semblait avoir complètement oublié comment agir comme une humaine et se contentait de se tenir là sans rien faire. Les délinquants transformés s'élancèrent alors sur le groupe quand une salve d'éclairs frappa le sol et déstructura ce dernier, levant un nuage de poussière. L'un des délinquants à qui les mains avaient été changées en griffes de léopard lança un coup de griffe en direction de Ceren qui para l'attaque avec sa lame ; un autre avec des poings de gorille lançant un coup de poing dans son dos ; Coup que Ceren esquiva et redirigea pour que le type aux poings de gorille ne frappe le léopard ; il finis par enfoncer ses baskets dans la face du gorille, le mettant K.O, mais d'autres délinquants transformés apparaissaient les uns après les autres. Ceren était seul contre eux et les enchaînait les uns après les autres ; ayant transformé le tranchant de sa lame en plat, et élançant de violents coups en chargeant sa propre longueur d'âme dans ses attaques, une traînée de lumière rougeâtre et argentée accompagnant ses coups et créant de légères explosions à la pointe de sa lance. Il enfonça la pointe (non-pointue) dans le ventre d'un délnquant, provoquant une explosion magique qui l'envoya valser. Du haut de son perchoir, Mii regardait l'évolution du combat, quelque peu paniquée. Elle ne voyait plus Tylie où que ce soit.

- Je dois fuir !

C'est ce qu'elle se disait en se préparant à se retourner pour prendre la poudre d'escampette, mais... positionnée en cochon pendu sur une barre métallique pendant du plafond, une silhouette approcha son visage du crâne de la jeune fille, posa une main sur l'une de ses deux oreilles de lapin et réduit la distance entre ses lèvres et le tympan... et...

- BOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOUCH !!!

sursautant violemment, et poussant elle-même un cri strident, Mii tomba au sol, de la salive s'échappant de sa bouche et ses yeux étant devenu tout blancs. K.O par surprise. Tylie se laissa retomber sur le sol et dépoussiéra ses vêtements. Les loubards transformés qui affrontaient Ceren s'arrêtèrent alors subitement et... simultanément, leurs attributs d'animaux disparurent dans une flopée d'électricité, et leurs oreilles repoussèrent aux endroits où ils devaient normalement être. Le même effet fut appliqué à Ariana qui cligna des yeux et se remis debout. Elle avait gardé dans sa tête toutes les affreuses mémoires de ce qu'elle avait fait, et de ce qui lui était arrivé. Elle rougis alors de honte et lança un grand coup de pied dans le dos de Ceren en espérant lui faire oublier tout ce qu'il avait vu... mais bien sûr, cela resterait gravé dans leur mémoires pour un temps. La troupe de délinquants quitta l'entrepôt, ayant eux aussi gardé des souvenirs de ce qui leur était arrivé, ils étaient rouges de honte et firent mine de ne jamais vouloir en reparler. Tylie de son côté, tourna les yeux vers l'Esper et poussa un long soupir. Celle-ci commença à se réveiller.. elle avait laissé son pouvoir se désactiver sous le choc, mais elle semblait encore sonnée d'une telle sonorité dans ses oreilles sensibles. Elle afficha un air emplis de rage en regardant celle qu'elle considérait comme une pourrie gâtée par la nature. Tylie s'adossa à la rambarde et tourna les yeux vers la fenêtre qui affichait le ciel s'endormant.

- Ton pouvoir n'est pas inutile. Il est même très dangereux.
- Tu te moques de moi hein...
- Non, les pouvoirs de type « Infection » ont bien le point faible que toutes les cibles affectées redeviennent normal après que le cerveau de l'utilisateur ai été mis K.O même pour une demi-seconde... mais le tient peut sérieusement faire perdre la tête à quelqu'un ?
- Huh ?

La meister tourna la tête vers la fille aux multiples attributs d'animaux avec un petit sourire sur ses lèvres. Ariana et Ceren montèrent les escaliers pour la rejoindre.

- Tu pourrais te constituer une armée de bêtes à partir de tes propres ennemis...
- Tu pourrais même faire perdre la tête à un Kishin et le transformer en petit chaton inoffensif.
- Je vais t'écarteler pour ce que tu m'as fais, te-hee ~ ♪

Ariana était souriante mais la veine qui dépasait de sa tempe indiquait clairement le contraire, cela dit, Mii l'ignora et porta le regard vers Tylie. La haine qu'elle semblait avoir sur le visage s'était envolé. Des petites larmes se formèrent au coin de ses yeux alors que la Meister-Esper lui tendait la main.

- Tu le pense vraiment ?..
- Ouais. Peut-être que quand tu le maîtrisera parfaitement, on t'enverra transformer un dictateur en toutou, et tu aura sauvé la vie de millions de personnes. Personne n'est inutile, il suffit de trouver sa place dans le monde.

Les joues de Mii rosirent lorsqu'elle attrapa la main de Tylie et se releva.... jusqu'à ce qu'Ariana ne débarque et ne lui enfonce la semelle de sa chaussure dans la face.

---

L'homme aux cheveux bouclés décapsula sa bière, se détendant sur le pouf du salon. Il bu une grande gorgée de sa canette et laissa s'échapper un soupir heureux, puis détourna la tête vers Ceren qui était assis sur le canapé d'en face, tenant son téléphone entre ses mains ; levant les yeux vers son invité du jour. Dans la pièce d'à côté, Tylie était en train de préparer les apéritifs pendant qu'Ariana tentait de trouver des ouvertures pour la tripoter, mais se prenait un coup d'électricité à chaque fois qu'elle se faisait repérer. Lionel posa la canette sur la table puis se renfonça dans le pouf, posant son pied sur son autre genoux dans une position décontractée.

- La fille que vous cherchiez s'est rendue au commissariat la nuit dernière à ce que j'ai entendu dire.
- Ah ?
- Ouais. C'était un crime plutôt mineur, bien que ça aurait pu virer en quelque chose de plus grave. Elle a seulement été expulsée de son académie pour une semaine. Elle s'est excusée et a offert de réparer ses erreurs, apparemment elle était jalouse des Espers de plus haut niveau. Mais dang, à ce qu'il paraît elle est pas dégueulasse, toute pure et tout ça.. bon, on m'a dit qu'elle a des ailes de pigeon, des oreilles de lapin et une queue de chat mais hey au maillot ça doit être clean nan ?
- Tu pense qu'à ça hein... fermes-la et finis ta canette
- Woah Shark sort les dents de ta mère, puissant. Bah, je vais pas m'y opposer.

Soudain, la sonnette de l'appartement retentis. Tylie demanda à Ariana de continuer sans elle et se dirigea vers la porte d'entrée, s'essuyant les mains sur son tablier et ouvrant la porte d'entrée. Face à elle... se trouvait la fille de la veille, portant dans ses mains un bouquet de fleur auquel était attaché une lettre. Tylie clignota des yeux, un petit sourire aux lèvres. Mii détournait les yeux, ou en tout cas c'est ce que ça avait l'air, vu que ses mèches bouffaient la moitié de son visage.

- Je tenais à te remercier d-de m'avoir ouvert les yeux...
- Ah. Euh, okay ? Tu ne veux pas rester manger un tru---
- N-Non je dois aider aux travaux d'intérêt généraux, je suis venue sur mon temps libre, je dois y retourner. E-Excusez-moi
- Y'a pas de quo--

Elle posa assez brutalement le bouquet dans les bras de la Meister avant d'adresser une courbette et repartir aussi vite qu'elle était venue. Tylie resta un moment à la regarder partir et finis par regarder les fleurs. Des roses rouges. Elle attrapa la lettre pendue au bouquet et l'ouvrit avec ses dents, sortant le papier parfumé avec sa main libre. Le texte... était le genre de texte que Tylie avait l'habitude de recevoir de la part des filles de sa classe. Un petit sourire gêné demeura sur son visage.

- ...T'aurais pu au moins me le dire en face hein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SEC S2 - Oneshot

Revenir en haut Aller en bas
 

SEC S2 - Oneshot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Administration & RP Factory-