Partagez | 
 

 SENOPE Pt2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: SENOPE Pt2 Ven 4 Juil - 1:41

Dans les rues de Chicago, un homme courrait à en perdre le souffle. Ses poumons se contractaient et se décontractaient avec une vitesse surnaturelle. Ses pieds n'arrivaient pas à suivre le rythme de sa course, et il tomba éventuellement, lamentablement, la joue dans une flaque d'un composé d'eau et de déchets laissés par les passants. Cette ruelle, sombre et étroite, à l'abris des regards, était sûrement sa dernière chance de survie. Il jurait, grognait, utilisant le peu de sanité qu'il lui restait pour proférer des paroles exagérées et infâmes. Il se releva, ses chaussures glissantes dans l'eau; il parvint malgré tout à continuer à se remettre sur ses deux pieds et repris sa course, paniquant, et avançant sans réfléchir. Comme une sorte d'instinct de survie...c'est tout ce qu'il lui restait. Ses yeux exorbités se tournèrent vers l'objet accroché à son poignet.. un objet qui ressemblait trait pour trait à une montre digitale. Un minuscule écran affichait un ensemble de pixels flashy.. mais ce qui s'affichait n'était en rien des chiffres. Il s'agissait d'un dessin en Pixel-Art. Ce symbole sur son poignet était la raison de sa panique. L'homme savait que son temps était écoulé, et que cette tête de mort rose au sourire innocent était le signe annonciateur de sa peine. Pourrait-il seulement y échapper? ses jambes ne pensaient qu'à la fuite, mais sa conscience se savait déjà terminée. Le seul crime qu'il avait commis, était d'être né avec un pouvoir latent dangereux. C'est tout ce qu'il fallait... c'est tout ce qu'il allait payer. Paniquant, il se laissa tomber contre un mur. Un liquide rougeâtre s'échappait de son épaule gauche; un certain montant de liquide... non, une masse de liquide rouge. La blessure n'était pourtant pas si profonde, mais la traînée de sang qui en sortait était surnaturelle; c'était comme si son sang était drainé vers l'extérieur à l'aide d'un aspirateur. L'homme perdit ses couleurs, jura un bon millier de fois avant de tenter de reprendre sa course. Dans l'obscurité des ruelles de la ville, il ne pouvait qu'à peine voir les lumières de l'extérieur. S'en aller en plein publique l'aiderait sûrement à s'échapper, en se confondant dans la foule... Non, même ça, ce n'était pas une option. Après-tout.. ceux qui le chassait n'étaient pas de vulgaires voyous, ou des membres de la mafia. Ceux qui le poursuivaient étaient les mêmes gens à qui le monde entier confis sa sécurité dès son premier jour : le gouvernement lui-même. Il s'arrêta, voyant les lumières rougeâtres des voitures de police postées aux quatre coins de la ruelle, dans toutes les voies possibles. Il tenta de stopper l'hémorragie en mettant sa paume sur sa plaie et en appuyant autant qu'il le pouvait.. mais son sang filtrait entre ses doigts comme si sa main n'était rien d'autre qu'un bouchon troué et usé. Dans sa panique et son énervement; des larmes coulèrent le long des joues de l'homme de quarante ans. Celui-ci commençait à voir trouble; ses yeux se dirigeaient vers la petite montre affichant cette tête de mort rose avec un compteur clignotant.. un compteur qui ne bougeait plus. Il ne bougeait plus depuis une heure et demi maintenant. Affichant plusieurs fois le même chiffre : "00:00:00". Ce son insupportable de "bip" ne cessait de résonner; comme s'il y avait une bombe à retardement accrochée à son poignet. Au fond, il espérait que cette chose ne soit qu'une simple bombe... il n'osait tout simplement pas imaginer ce qu'il allait lui arriver s'il se faisait avoir. Il se savait encerclé; il n'avait nulle-part où fuir. L'homme au gilet rouge se trouvait dans le terrain ennemi depuis le début; au creux de la paume du diable. Alors que sa conscience s'en allait, il pouvait revoir nettement les visages de ceux qu'il laisserait derrière lui lorsqu'il aura quitté ce monde de fous. Justice? foutaises. La justice est quelque chose qui peut être considéré sous tellement d'angles différents. Au fond, est-t-elle si différente de la vengeance? il n'y a pas de justice sans crime. Si la justice doit être rendue à chaque crime, alors la justice n'est-elle pas une forme de vengeance? Elle peut prendre tellement de formes.. tuer un mari infidèle, tuer une brute de l'école, tuer un politicien corrompu, tuer un meurtrier, tuer...tuer....tuer. L'homme au gilet rouge regardait à présente au dessus de lui; là où une ombre se déposait sur lui et l'empêchait de voir la lumière. Face à lui se trouvait une jeune fille aux cheveux blonds vénitiens. Une magnifique, frêle, inoffensive jeune fille dans un uniforme scolaire étranger. Elle n'avait pas une grande taille, elle n'avait pas de formes.. peut-être qu'en réalité il s'agissait d'un garçon. Ses yeux étaient oranges... il pouvait presque y voir des flammes danser. Un visage d'ange, mais le sourire d'un démon. Sans émotions; Un sourire vide, faux, fait de simple et pure intention meurtrière. L'homme de quarante ans soupira, laissant tomber sa main hors de sa plaie, son bras ballant vers le bas et tombant sur le sol. Ses tissus musculaires s'étaient détachés, laissant un flot cramoisi tâcher le sol, sortant de sa plaie comme une véritable fontaine alors qu'il perdait de plus en plus connaissance. Un sourire triste apparut sur ses lèvres, alors que des larmes coulaient sur ses joues.

- ...Est-tu un ange?

Mais l'ange ne répondit pas. Un son métallique se fit entendre, et une petite lumière bougea dans le champ de vision de l'homme mourant qui ne voyait maintenant plus rien qu'une image floue, et grisonnante. L'adolescent(e) gloussa.. c'était un petit rire à la fois adorable et innocent, mais extrêmement sombre, et horrifiant à la fois. La vue de l'homme tremblait, alors qu'il sentait sa vie le quitter doucement. Parfois, sa vue redevenait nette d'un seul coup, avant de redevenir floue.. comme si ses yeux se battaient de toutes leurs forces pour lui offrir une image la plus nette possible de ses derniers moments en ce monde. Mais la vue qu'il avait à chaque fois que ces efforts étaient fournis.. n'étaient autres que l'image d'une adolescente aux yeux fatigués, avec un sourire calme et sans émotions; pointant vers lui une arme métallique luisant dans l'obscurité comme un instrument de jugement. Il était l'accusé... cette montre était la preuve de sa culpabilité d'être né différent. Les lèvres de l'adolescent(e) s'entrouvrirent, alors que son indexe se positionnait devant la gâchette; son bras positionné en direction du crâne de l'homme blessé.

- Dis, dis, monsieur.. est-ce que tu as mal?

La question était stupide... mais il avait vraiment l'air de vouloir le savoir. L'homme le savait maintenant : celui qui mettrait fin à sa vie était un garçon ressemblant et s'habillant comme une fille. Sa voix, la forme de ses mains et de son visage.. c'était un petit démon habillé comme une humaine. L'homme ne pris pas la peine de lui répondre. Il était effrayé, mais il avait déjà abandonné l'idée que les choses se passent autrement. L’adolescent à la voix féminine garda l'arme pointée dans la direction du mourant à la montre. Celui-ci changea complètement de sujet, commençant à parler sur une voix largement plus mature, sombre, et sérieuse. C'est comme si cette voix d'enfant qu'il avait utilisé n'était qu'une sorte de masque. Non.. il s'agissait bel et bien d'un masque. Ses yeux avaient aussi pris une lueur extrêmement mature. Les yeux mi-clos, son sourire ne semblait pourtant pas avoir disparu.. un visage relaxé et paisible.

- Règle numéro quatre du Science Department... chaque Soul-User capturé sera forcé d'exécuter diverses missions contribuant à l'amélioration de la vie de tout les jours, à travers des assassinats d'autres Soul-Users rebelles. Le détenu sera condamné à mort avec un certain délais avant son exécution. Il lui sera alors confié des missions diverses, qu'il pourra remplir afin d'éloigner la date de sa mise-à-mort, pouvant reculer la date de deux à trois semaines. Dans certains cas, une immunité totale est promise en l'échange d'une mission dangereuse. Si le détenu vient à rater une mission; une nouvelle lui sera proposée sous vingt-quatre heures. Le détenu est libre d'essayer et de rater autant de missions qu'on peut lui en donner, mais alors son niveau de confiance sera baissé; et le nombre de missions données seront réduites, et la dernière date de mise-à-mort ne changera pas. Un détenu dont le temps imparti tombe à "0" sera exécuté dans les plus brefs délais.
- ....Pardon, Sandra, Michael... je part en premier.....
- ...Game Over.

La détente fut pressée, et un coup de feu partit. Immédiatement, le sang et les bouts intérieurs du crâne désormais réduit en compote de l'homme, éclaboussèrent sur le visage souriant et les vêtements de l'androgyne. La fumée sortant du canon de l'arme était encore assez dense, et forma une sorte de tête de mort pendant quelques secondes alors que son possesseur la laissa tomber lourdement par terre. L'arme à feu émis un son brute lorsqu'elle toucha le sol. La main de l'adolescent tremblait. Ses yeux orangés se dirigèrent vers celle-ci... sa vision des choses et celles que l'on peut percevoir en réalité, sont différentes. On ne pouvait rien voir d'extérieur.. mais de ses propres yeux, on pouvait clairement voir l'air s'accumuler et danser autour de sa main, de la poussière et d'autres particules volantes tournant autour de sa paume en donnant une sorte de forme invisible et distordue de "Griffe". Comme si une intense chaleur s'échappait de celle-ci. Il aurait pu l'utiliser... l'arme tueuse de Soul-Users. Mais il ne l'avait pas fait. Alors il se contentait de baisser les mains et regarda le cadavre de l'homme dont la montre n'émettait plus le son agaçant du bip. Ce qui était marqué sur le cadrant avait changé : une ligne droite, verte, s'affichait en continu, ainsi qu'un message "EXECUTED".

---

- Mon petit fils? il n'a rien fait de mal.
- Vous vous fichez de nous, Mr.Clyde !? C'est inhumain!

Un petit sourire malsain faisait son apparition sur les lèvres de l'homme barbu qui se détendait sur sa chaise en redressant son chapeau feutre. Ses yeux verts regardaient chaque personnes assises autour de cette table de verre, où étaient méthodiquement disposés des tasses à café et des feuilles de papier; avec une parfaite symétrie. Des hommes costumés, trapus pour certains, maigrichons pour d'autres. Ils avaient tous quelque chose en commun : un costume noir, et un air des plus sombres. L'homme qui venait de parler n'était qu'un employé du gouvernement comme n'importe quel autre.. ou peut-être pas. Sa position faisait après-tout qu'il se tenait dans les locaux de l'une des divisions les plus inhumaines du gouvernement. Un trône de chaire sur lequel régnait un homme au sourire diabolique. Ce gentleman musclé et barbu assis au bout de la table, semblant encore parfaitement en forme pour un homme de son âge. Il avait la classe; une sorte d'aura différente de celle de ces hommes qui au fond, se ressemblaient tous d'une façon ou d'une autre. L'homme à la barbe blanche fit tourner un stylo entre ses doigts drapés de gants blancs en soie, avant de laisser retomber l'outil d'écriture sur la table, en tournant le regard vers celui qui lui avait adressé la parole. Un simple regard de sa part suffisait à faire monter la tension, et peu importe combien d'années d'armées celui qui lui adressait la parole pouvait bien avoir fait.. jamais il n'atteindra un niveau d'autorité similaire à la personne à qui il s'attaquait. Se grattant la barbe, Clyde répondit avec un sourire désagréable.

- "Inhumain"? Ce qui n'est pas humain, ce sont ces horreurs qui se baladent dans nos rues et enfilent un costume d'être humain pour nous berner. Ne soyez pas stupides. Vous les craignez aussi, n'est-ce pas? C'est la raison pour laquelle cette division à été créer il y a dix ans.
- C-C'était différent! Nous ne savions rien d'eux, et nous n'avions aucune section spécialisée dans leur traitement. Leur existence devait rester secrète!
- Mais elle ne l'est plus, grâce à ce gros paresseux d'Albaël. Ce fou a fini par se transformer en une immondice sans nom, obsédé par son influence. Il a un peu trop ouvert sa bouche, et nous voila passés de 10% de Soul Users en liberté, à 70%. Ils représentent 45% de la population active. Ne me faites pas rire.

Le vieil homme musclé croisa les bras et posa ses deux pieds sur la table, assez lourdement, et sans aucune délicatesse. Les tables tremblèrent sous le choc, l'une se renversa même sur les feuilles d'un stagiaire un peu désorienté qui ne put rien faire d'autre que les secouer en s'excusant un bon million de fois alors qu'il ne pouvait que trembler en croisant le regard du patron des lieux. Mais le dirigeant de cette division ne semblait pas en avoir terminé avec son discours, et il tint à remettre les pendules à l'heure. Sans laisser la moindre ouverture de parole à ses collaborateurs, il haussa la voix et redressa son chapeau à l'aide de son indexe; laissant à ces hommes une certaine vue sur son air autoritaire et sans peur.

- Dois-je vous rappeler à tous pourquoi cette division spéciale a-t-elle été créée? Pour vous empêcher de pisser dans vos magnifiques et coûteux pantalons. Ce sont des monstres. Certains sont inoffensifs, mais d'autres cultivent ce pouvoir démoniaque qu'ils ont, et mettent le monde en danger de plus en plus rapidement. La petite fête à Madness ne vous a-t-elle pas rafraîchis la mémoire? Les caméras de surveillance ne sont peut-être pas les meilleures, mais elles ne mentent pas. Des cadavres partout, des centaines d'hommes déchirés en morceaux par trois personnes. Une enfant détruisant un building avec un simple et innocent coup de poing. Une femme se faisant déchirer en deux par un coup de faux, et se rassemblant comme si absolument rien n'était arrivé, trichant avec la mort. Pensez-vous seulement que nos balles perforantes, grenades à fragmentations ou autres armes militaires auront raison de ces bêtes? Ne soyez pas naïfs. Le coup de poing de cette gamine a fait plus de dégâts à ce bâtiment que n'importe quel tir des tanks américains. Il n'y a qu'une seule et unique arme capable de leur rivaliser, une arme qu'ils nous on servi sur un plateau d'argent...

L'homme au sourire malsain claqua des doigts. à son geste, le moniteur derrière son fauteuil afficha une image de très grande taille. Tout les regards étaient rivés sur l'écran digitale gigantesque où était affiché une sorte de plan de construction en 3D, d'une arme assez étrange. Des détails décrivaient diverses parties de l'arme, de ses fonctionnalités ou des matériaux utilisés. L'objet virtuel pivotait lentement alors que les paroles de Clyde vinrent accompagner cette explication.

- "A.D.A.M". Il s'agit du diminutif pour "Arme Démoniaque Artificiellement Manufacturée". Ces armes, sont créer à partir de matériaux rares et précieux obtenus dans les plus lointaines contrées du second méridien, sur nos sites de recherche. Ces armes n'ont rien à voir avec les armes que l'on fabriquait au début de la création du Science Department... Celles-ci ont été créer à l'aide d'un puissant Esper nous venant directement de Shinushi; Grigori Ivandovitch.

Une photo miniature du russe s'afficha sur l'écran. Il s'agissait d'un jeune homme dans la vingtaine, au menton mal rasé et aux cheveux débraillés. Il avait l'air incroyablement crédule, mais les apparences ne sont que les apparences, et ne suffisent généralement pas à déterminer les capacités humaines. Clyde continua de parler, ayant manifestement captivé l'attention de ses collaborateurs qui étaient partagés entre la crainte et l'intérêt le plus total. Pas une seule seconde Clyde n'avait changé de ton.. c'était une voix moqueuse, mais aussi très impudente.

- Son pouvoir est assez compliqué à comprendre. Mais n'ayez crainte, c'est bel et bien un être humain. Après-tout, les Espers proviennent de la science, et non-pas de l'occultisme. Cet homme est capable d'utiliser nos ressources pour manufacturer de puissantes armes qu'il nomme "Merveilles". Les ADAMs sont des "Merveilles" ayant subi la bénédiction des Shepards. Comme vous le savez, cette organisation appartient aux membres de la famille Shepard, et les membres de cette famille possèdent tous un don très spécial leur permettant de lier les âmes des défunts, à des objets totalement inanimés afin que des êtres humains puissent utiliser leur puissance. Il ne reste à présent qu'un seul membre de cette famille; mon petit-fils adoptif, Nirvana. Son talent pour créer des ADAMs avec le professeur Ivandovitch, fait la qualité de nos armes. l'ADAM émule les mêmes signaux qu'une arme démoniaque, mais ne nécessite aucun raccord particulier avec son utilisateur. Nous avons convertis ce qu'ils appellent la "Résonance des âmes" par un lien entre l'âme intégrée, et le cerveau de l'utilisateur. On peut dire que d'une certaine façon, l'arme démoniaque artificielle est liée physiquement à son utilisateur.

Le diaporama changea, et cette fois-ci, c'était une vidéo qui s'affichait à l'écran. Un homme en costume noir, ressemblant à n'importe quel agent du département; tenait entre ses mains une énorme massue au look assez.. particulier. Elle était rouge immaculée, des lumières se baladaient partout sur la surface du manche, et une intense lumière s'échappait des jointures de l'arme qui avait pourtant l'air de peser deux à trois fois plus lourd que l'homme. Celui-ci, pourtant, montrait dans la vidéo à avec quelle aise il maniait son arme. D'une façon presque surnaturelle; il semblait l'utiliser comme s'il ne s'agissait que d'un simple manche à ballais. Estomaqués, les collaborateurs ne purent qu'écouter les paroles d'un Clyde particulièrement amusé par leurs réactions.

- Cette arme pèse 101,20kg. La connexion entre le cerveau du Scientist et de son arme, émule cette fameuse "Résonance des âmes". Les fonctions scellées du cerveau se développent alors et placent leur rythme d'exécution au même niveau que l'arme. C'est l'une des raisons pour lesquelles les ADAMs ne sont utilisables que par nous, humains. Les Soul-Users ont par naissance, toutes les facultés de leurs corps débloquées grâce à leur longueur d'âme. Les Espers ne peuvent pas non-plus utiliser ces armes, car leur cerveau a été débloqué par l’éveilleur. Ce sont les armes que nous seuls, humains, pouvons utiliser.
- C'est...i-incroyable...! c-cet homme est vraiment humain!?
- à 100%. Aucune modification ne lui a été faite, si ce n'est que l'implant de la puce liant les signaux cérébraux aux fonctions de l'ADAM. Cette "puce" permet de contrôler l'arme par la seule pensée, et lui ordonner d'exécuter des commandes complexes impliquant le contrôle de la longueur d'âme, telles que celles-ci...

Au moment même où Clyde laissa sa phrase en suspends; l'homme dans la vidéo fit quelque chose d'assez étrange. Lançant son arme droit devant lui, son arme se décomposa en plusieurs parties; ne laissant entre ses mains que le bâton de métal; alors que les autres parties de l'arme (ressemblant à des sortes d'haltères brillantes) se mirent à flotter tout autour de lui et à s'élancer à son commandement, écrasant de tout leurs poids des cibles qu'il semblait attaquer à distance. Comme s'il était le chef d'orchestre, et que ces cercles métalliques étaient ses musiciens.

- Une émulation totale d'une résonance des âmes. Les capacités d'un Scientist égalent sans conteste celles des Soul-Users. Pas de télécommande, pas de trucage.. cet homme a fait ça avec la seule force de son esprit. Son cerveau est aux commandes totales de son arme démoniaque artificielle. Les ADAMs sont toutes extrêmement diverses, et leurs facultés dépendent en grande partie de la qualité du matériel qui a été utilisé. Vous comprenez pourquoi l'on appelle nos excursions des "chasses"?
- Les matériaux sont....
- Exact. Des âmes. Des âmes pures, souillées, des âmes de sorcières, de dieux! Il n'y a pas de limites, toutes les âmes peuvent être utilisées. Nos agents rapportent des matériaux de qualité, et ces victoires sont pour nous de nouvelles forces! Soyez sans craintes. Nous agirons en discrétion et n'éveillerons pas les doutes de la population. Les Soul-Users mineurs ne seront pas touchés par nous, tant que leurs capacités ne deviendrons pas trop gênantes pour nous. Satisfaits?

Les hommes se mirent à tous parler entre eux dans un brouaha que Clyde n'écoutait pas vraiment. Le vieil homme se contentait de tourner les yeux vers la fenêtre avec un sourire hautain, satisfait de lui-même. Ces armes... "A.D.A.M"... que signifiaient-t-elles seulement? Pourraient-t-elle réellement rivaliser avec les Soul-Users?

---

•• Une semaine auparavant, Shibusen.

Une troupe de personnes étaient assises sur des chaises dans une classe vacantes. Ils étaient un peu plus d'une vingtaine.. tous des meisters, armes, sorcières et autres membres de la Spartoi ou de l'ancienne S.E.E.S. En clair, la crème de la crème de Shibusen se trouvait réunie là dans cette pièce qui ressemblait à n'importe quelle salle de classe vacante du bâtiment. Les deux Shinigamis, la Nekomata, la tireuse, la sorcière brutale, la sorcière aux corneilles, le sorcier, le policier, le roi soleil, et plein d'autres membres possédant un titre unique qui font d'eux de véritables légendes à l'institut... tous étaient réunis en face d'un homme couvert de sutures; un boulon enfoncé profondément dans le crâne; et de la fumée s'échappant de sa cigarette. Il avait convoqué tout le monde aujourd'hui pour faire un bilan sur les événements passés durant la tentative des Rejects pour s'approprier les âmes divines; ainsi que toutes les informations que Liliha avait pu leur fournir un mois en arrière. Cette dernière était maintenant leur alliée, et ne semblait plus avoir de raison particulière de suivre l'ennemi. Bien sûr, tout le monde ne lui faisait pas tout à fait confiance, mais elle faisait toujours de son mieux pour se faire accepter. Ce n'était en tout cas pas le sujet dont ils allaient parler aujourd'hui. Pour réussir à réunir tout le monde en une journée, il avait fallu que Stein soit particulièrement clair sur l'importance de cette information, et à quelles personnes il devait la donner. Il attendit que le silence ne s'installe, attrapant une craie et commençant à écrire sur le tableau derrière lui, le mot "MADNESS", ainsi que ses autres versions linguistique, en petit caractères, en dessous. "Kyoki", "Insanité / Folie" ... tout le monde connaissait ces mots là, car ils étaient en grande partie la raison pour laquelle Shibusen se battait. Après avoir posé la craie sur le bureau, Stein s'assieds sur son fauteuil à roulettes, à l'envers, et commença à hausser la voix. Les regards se tournèrent vers lui au moment où il parla.

- Bien, merci à tous d'avoir pris le temps de venir. Durant tout ce mois, nous avons réalisé de nombreuses expériences suivant les témoignages recueillis par Liliha, Alice, Kyoufu et Tyzy, sur les évènements s'étant déroulés durant la tentative de vol au berceau céleste. Est-ce quelqu'un se sent de faire un résumé rapide?

C'est sans trop de surprise que l'on vit la main de Maka se lever parmi la foule. Tout les regards se tournèrent dans sa direction alors que le professeur Stein fit un hochement de tête pour lui dire de commencer. Elle croisa alors les bras et procéda au rafraîchissement de mémoire pour tout le monde.

- Suite à de nombreuses pistes indiquant la présence de Rejects à Madness, la capitale japonaise; moi et Soul avons été envoyés là-bas pour enquêter aux côtés de la Brigade Prestige. C'est là où on a été attaqués par le Culte de Cthulhu et Liliha, qui en ce temps là servait de messager pour les Rejects. L'affrontement s'est résulté à plus d'une soixantaine de morts dans les rangs du culte, et dix soldats de Shibusen. Le leader, Dio, a pris la fuite et n'a pas donné de signe de vie depuis un moment... Directement après, Liliha a été traquée jusqu'au berceau céleste. N'ayant pas été en état de la suivre jusque là-bas, nous avons été ramenés à Shibusen et soignés...

La blonde semblait un peu confuse. Elle ne pouvait pas réellement raconter des choses qu'elle n'avait pas vu, aussi, elle tourna les yeux vers le Shinigami aux cicatrices pour prendre le relais. Tyzy haussa les épaules et se redressa sur sa chaise, commençant à parler lentement.

- Quand les autres sont rentrés, on est immédiatement partis pour le temple d'Amaterasu, là où se dirigeait Liliha. J'avais pris Alice et Kyoufu avec moi, et on est tout les trois rentrés à l'intérieur du berceau céleste. ça aurait eut de quoi foutre les boules aux athées vu tout les dieux et autres légendes qu'on a vu là-bas.. dans tout les cas, on a fini par être séparés. Alice s'est battue avec un type bizarre qui a fini par me sauver la vie après que Liliha m'ai mis une raclée. Kyoufu est quand à lui tombé sur un autre dieu bizarre qui l'a provoqué en duel pour sa donzelle... Quand je suis retourné affronter Liliha...

Cette fois c'est la concernée elle-même qui répondit, le Shinigami ayant manifestement un peu de mal à se rappeler de la tournure des choses. Elle semblait un peu mal à l'aise, coupable; comme si elle devait réciter ses mauvaises actions à voix haute encore une fois. Stein lui fit rapidement comprendre qu'il n'y avait rien à craindre; mais cela ne signifiait pas que toutes ses craintes partaient réellement. La Nekomata baissa les yeux et repris là où le brun s'était arrêté.

- J'ai utilisé mon Caith Sidhe pour détruire l'âme de Tyzy. Mais quand je pensais l'avoir complètement annihilée... elle s'est immédiatement remise en forme, et ses pouvoirs ont décuplé. Il avait une sorte de .."folie" et la puissance de son âme avait l'air de complètement détruire ses limites. Son apparence avait un peu changé aussi... j'ai eut l'impression que mon cerveau ne s'exécutait pas correctement, et j'agissait bêtement. Je suis pourtant plutôt résistante à la folie, j'ai même obtenu un fragment de la longueur d'âme d'Asura, l'ancien Kishin... mais c'était complètement différent. D'une façon ou d'une autre, il est parvenu à m'arrêter avec Alice, j'ai été mise en garde-à-vue à Shibusen, et ai échangé quelques informations contre une liberté conditionnelle. J'agissait pour les Rejects afin de trouver un moyen de ressusciter ma soeur, comme ils me l'avaient promis.. mais il semblerait qu'elle soit encore en vie, mais elle a été kidnappée par une espèce d'organisation...

Le résumé était plus ou moins complet, et les points importants avaient été évoqués. Stein reporta immédiatement son attention vers le tableau et se mis à entourer le mot "MADNESS" avec une craie rouge. Il avait toujours l'attention de quasiment tout le monde... même si, disons que tout le monde suivait à sa manière : Keira se peinturlurait les ongles, Kagura et Alice partageaient une boîte de gâteaux, Havelock faisait réchauffer son café en faisant un feu de camp en plein milieu de la pièce... Le professeur fit mine d'ignorer ces crétins (et dieu sait combien il y en a dans cette pièce) et préféra simplement passer au point important. Rangeant ses deux mains dans les poches de sa blouse et laissant un peu de fumée sortir d'entre ses lèvres, il continua.

- Okay, très bon résumé de la situation. La partie qui nous intéresse aujourd'hui est cette "Folie" dont Alice, Kyoufu et Liliha ont été témoins. En réalité, quelqu'un d'autre a été témoins de cette folie.. en tout cas, si ma théorie est exacte. Cette personne n'est autre que Soul.
- Moi?.. j'ai vu ça?
- En quelque sorte. On va commencer doucement et faire un petit récapitulatif. Qu'est-ce que la folie?

Il y eut un petit silence, mais visiblement personne ne voulait prendre la parole jusqu'à ce qu'une main ne s'élève dans cette assemblée de chaise. La main appartenait à Tsubaki. La Death Scythe répondit à la question du professeur Stein aussi clairement qu'elle le put, en articulant.

- La folie est une force contenue dans chaque âmes. La folie est de base "neutre" et n'a aucune propriété jusqu'à ce que l'être vivant ne donne une "étiquette" à cette folie. La plupart des humains sont atteins par la "folie de la terreur" qui peut provenir d'une faiblesse ou d'une force reniée, les poussant à surpasser leurs peurs, ou à se faire écraser par elle.
- Neuf et demi sur dix. C'est presque totalement parfait, mais il y a un détail.. il y a plusieurs types différents de folie.

Stein retira sa cigarette de sa bouche et l'écrasa contre le cendrier en argent, sur la table. Les cendres s'accumulèrent et s'acculèrent jusqu'à ce qu'il ne finisse par lâcher le mégot lui-même à l'intérieur. Stein regardait tour à tour chaque personne dans l'assemblée, pour finalement tourner le regard vers Havelock. Le sorcier compris le message, haussa les épaules, laissa son café sur place et se leva de sa chaise pour rejoindre le scientifique, tenant un livre à la main.

- Depuis que Shinigami n'est plus en possession de Shibusen, les livres des zones 5 étoiles sont accessibles. Beaucoup de grimoires, beaucoup de vieux documents... ce qui a attiré mon attention est l'un des carnets de note d'Eibon, rangé bien à l'abris. Pour ceux qui auraient une mémoire de poisson rouge ou n'auraient rien suivi à la storyline, Eibon était l'un des huit puissants guerriers de l'armée de Shinigami. Il était un constructeur, savant, et surtout le plus puissant sorcier qui n'ai jamais existé. Ses recherches ont été portées sur de nombreux sujets... après qu'Asura ai commencé à disjoncter, il a porté ses recherches sur la folie. ça risque d'être un peu long alors essayez de rester concentrés. Le livre est cependant écris en caractères magiques codés.. Havelock ayant été l'élève d'Eibon, est probablement le seul à pouvoir déchiffrer ce qui est écrit. Si tu veux bien re-lire ce qu'il y a marqué, histoire que tout le monde soit mis au parfum...

Une trentaine de paire d'yeux étaient maintenant tournées vers le sorcier qui feuilletait avec délicatesse les vieilles pages du carnet poussiéreux qui tenait encore difficilement en place. Ce livre devait bien avoir plus de 500 ans; et les pages étaient loin d'être toutes jeunes, mais encore en assez bon état pour être lues. C'est avec un sentiment nostalgique que le sorcier aux yeux verts commença à lire les lignes de son maître. Il pouvait prendre entendre dans sa tête la voix de celui qui lui avait tout enseigné.

- On appelle "Folie" l'une des majeures forces de l'âme et de l'esprit. Chaque être vivant possède une certaine folie, qui s'éveillera d'une façon ou d'une autre, lorsqu'un individuel sera exposé à un sentiment particulièrement fort. Les "Folies" sont créer par les âmes de personnes dont la puissance d'âme excède celle d'un être humain. Le terme le plus approprié est "Dieux". Lorsque l'âme d'un être vivant atteint le stade de "Dieu", et suivant à quel point sa longueur d'âme peut être significative et affectée par une ligne d'univers, celle-ci pourrait incarner ou détruire l'une des lois fondamentales et se l'approprier. Il deviendra alors l'inhibiteur d'une folie nouvelle. Shinigami étant le dieu de la mort, et régnant sur les âmes; il est le créateur de la folie originelle, celle de l'ordre. Cette folie permet de manipuler l'âme des êtres vivants afin de les manipuler, ou les forcer à se "ranger" d'un côté plutôt que d'un autre. Il s'agit d'une folie très utile pour notre armée... cependant, elle s'avère être personnelle. La folie développée par un Dieu, lui est propre tant que celle-ci n'est pas transmise et utilisable. N'ayant jamais été victime de cette folie, je ne peux pas donner plus de précisions, je continuerais cependant à observer.
- ...Père serait donc capable de transformer n'importe quel être vivant en un soldat inconscient...
- Jusqu'ici, la folie était quelque chose que je considérait comme personnel; quelque chose qui devait certainement être propre aux "Dieux". Shinigami avait été, après-tout, le seul et unique utilisateur de cette "Folie de l'ordre"... jusqu'à ce qu'Asura ne commence à l'utiliser lui aussi. J'ai alors compris que la folie pouvait se transmettre d'un fragment d'âme à une autre. J'avais pourtant déconseillé Shinigami de fragmenter son âme, mais celui-ci insistait pour une "expérience"... en tant que chercheur, je ne pouvais m'opposer à cette idée. Mais Asura est progressivement devenu rebelle, et son utilisation de la folie de l'ordre ne semblait pas avoir la même efficacité que celle de son père. Petit à petit, il a sombré dans l'incertitude, la crainte, la démence.. jusqu'à ce qu'il n'enfreigne la règle sacrée imposée par l'ordre de Shinigami. Ce jour là, une nouvelle folie fut créer, en détruisant l'une des règles de notre monde. La règle selon laquelle aucune âme pure ne devrait jamais être ingérée par qui que ce soit. Cette modification dans les règles de l'univers, eurent créer une nouvelle forme de folie, que l'on nommera "Folie de la terreur". Asura était devenu l'inhibiteur de la folie de la terreur, et toute forme de "crainte" dormant dans l'âme des mortels, fut réveillée. C'est à ce moment que j'ai réalisé que la folie dormait dans les âmes de chaque être vivants, mais que tous ne sont pas sensibles à une certaine insanité. Jusqu'à preuve du contraire, chaque personne que j'ai connu, était d'une façon ou d'une autre atteinte par la crainte... on peut donc considérer la folie de la terreur comme la nouvelle "folie originelle", car commune à toutes les âmes.

Havelock fit une pose le temps de tourner la page. Il avait l'air étrangement calme, beaucoup trop calme. Tout le monde ici s'attendait à ce qu'il sorte l'une de ses remarques désobligeantes ou sarcastiques comme il avait toujours l'habitude d'en faire... mais ce n'était pas le cas. Le sorcier avait l'air presque mélancolique en lisant ces phrases, comme s'il se souvenait de choses qu'il aurait préféré oublier, ou ne pas se souvenir en publique. Sa casquette cachait le haut de son visage alors qu'il continuait à déterrer les souvenirs de son maître.

- La folie de la terreur a gagné le cœur des gens. De plus en plus d'humains cèdent à cette nouvelle possibilité, et tournent leurs âmes vers le péché. La guerre contre les sorcières n'est plus notre seule préoccupation.. Asura est hors de contrôle, Shinigami dût figer dans le temps le.....

La page était illisible; la suite de cette page et celle qui suivait, étaient complètement effacés. Havelock procéda alors simplement à la page suivante.

- Notre groupe commença à se diviser. Chacun de nous s'en alla vers un idéal, emportant avec nous l'expérience de nos combats. Nos âmes avaient grandit jusqu'à ce qu'elle n'atteignent le niveau d'un dieu. Mes craintes furent, cela dit, confirmées. En devenant des yeux, de nouvelles règles furent brisées, et ré-écrites. L'avatar de Cthulhu s'exila dans une autre dimension avant que je n'ai eut le temps de l'emprisonner moi-même dans mon livre. Je lui donnerais le nom de "Black Mass". Avant qu'il ne s'enfuit, il sembla dégager une sorte de folie destructrice auprès des mortels, les poussant à se mesurer et se battre les uns contre les autres, provoquer d'intenses rébellions, tout ça au nom de la "force". Moi et Shinigami avons décidé de classer cette folie sous le nom de "Folie de la force". Excalibur, quand à lui, sembla pousser inévitablement les mortels à s'énerver et à le détester. Nous pensions que c'était un simple problème de caractère au début, mais cela évolua en une véritable folie poussant les mortels à jeter à l'eau tout leur sens moral et pousser leurs âmes à se faire dévorer par la colère. Nous lui donnâmes le nom de "Folie de la colère". Sennon et Amaterasu furent les deux seuls à avoir disparu et n'avoir montré aucun signe de folie. Il est possible que ces deux là étaient des dieux depuis le début. Pour finir... je me suis exilé seul, dans le but de sauver ma bien-aimée atteinte d'une grave maladie. Utilisant recherches après recherches, et construisant des outils démoniaques les uns après les autres, je finis par moi-même sentir mon âme créer cette "force" qui me poussa à rechercher et rechercher, tout vouloir savoir, quitte à ne plus savoir comment penser correctement. Cette folie qui me poussait vers l'inconnu et m'empêcha de raisonner, me conduit à ma propre perte. Son nom est "La folie de la sagesse". Si dans le futur, d'autres dieux vinrent à s'éveiller; il est probable que de nouvelles formes de folie fassent leur apparition. Cela dit, si mes théories sur Sennon et Amaterasu sont exactes; alors seuls les dieux d'une dimension de mortels peuvent obtenir une âme assez influente pour briser ou créer une loi d'univers. Je poursuivrais mes recherches.. le temps me rattrape, ma destinée également.

Havelock referma le carnet. Ce furent les derniers écrits qu'Eibon laissa aux générations futures. Mais énormément de gens semblaient confus par ça, aussi, Havelock précisa quelques passages flous.

- Pour ceux qui se demanderaient.. la Amaterasu dont mon maître faisait référence, n'est pas la pouffiasse aux gros flotteurs qui sert de Waifu au dépressif. Pour l'avoir déjà vu une fois, je peux vous dire qu'elle est différente. Tout les soldats de Shinigami avaient une dégaine bizarre. Quoi qu'il en soit.. je laisse la tête de boulon dire ce qu'il a à dire, maintenant.

Le sorcier alla se rasseoir calmement, et l'attention se tourna immédiatement vers Stein qui se leva de sa chaise et rattrapa la craie rouge, commençant à écrire sous les yeux de tout le monde, des mots prélevés de ce qu'Havelock venait de lire tout haut. "Madness of Order", "Madness of Terror", "Madness of Wrath", "Madness of Strength", "Madness of Wisdom", "Madness of ???" et "Madness of ???". Les deux derniers étaient écris sur une couleur plus terne, pour montrer qu'ils n'étaient probablement pas d'une grande importance, ou n'existaient tout simplement pas. Stein tourna alors les yeux vers le leader de Shibusen, l'ancien élève le plus puissant de l'institut, et également celui à cause de qui cette réunion avait lieu aujourd'hui. Stein laissa un petit silence s'installer le temps que tout le monde avale correctement toutes les informations qu'Havelock venait de jeter à leur visage; d'autant plus que celles-ci paraissaient affreusement complexes et hasardeuses. Mais Stein fit de son mieux pour clarifier et ré-orienter les autres sur le sujet qui les intéressaient aujourd'hui.

- Le truc que ni Tyzy, ni Maka n'ont précisé.. c'est ce qui est arrivé à Maka lors de l'attaque à Madness, et après qu'elle soit rentrée. Quelque chose qu'elle a eut en commun avec notre cher zombie. Pour vous rafraîchir la mémoire, aussitôt que Miss-couette est revenue au QG, elle a immédiatement tenté de s'ôter la vie avec un couteau de cuisine. Il s'agit de ce qu'on appelle un "Contrecoup"... Liliha nous avait déjà parlé de l'affrontement en détail, lors d'une précédente conférence. Elle a insisté sur le fait que la longueur d'âme de Maka semblait avoir brutalement changé. De multiples aspects de son apparence auraient aussi été affectés : ses yeux et ses cheveux auraient brillé d'une sorte d'intense lueur verte. Elle semblait complètement ailleurs, et affectée par une sorte de "Rage"... quelqu'un d'autre a été affecté par ça, exactement le même jour : Tyzy.

Maka semblait particulièrement surprise. Elle avait complètement oublié ce qu'il lui était arrivé après son affrontement avec Liliha. Soul, quand à lui, se souvenait de tout et préférait rester muet. Mal à l'aise, il préférait tenter d'oublier ce qu'il s'était passé ce jour là... malheureusement pour lui, Stein avait une bien meilleure mémoire.

- Nous savons déjà que l'Outsider de Tyzy le protège de toue forme de "Folie de terreur". Sa longueur d'âme anti-démon évoluée détruit complètement cette "peur" et l'empêche de s'infiltrer... cependant, si vous avez prêté attention à ce que Eibon a dit dans ses notes : Aucun être vivant est dénué de folie. Aucun. Détruire sa propre folie signifierait également la destruction de sa propre âme.. en clair, si Tyzy était affecté par la folie de la peur, et que son Outsider la détruirait continuellement.. son âme n'existerait même pas. Sachant sa nature de Shinigami, on peut imaginer deux choses : où bien il a hérité de la "Folie de l'ordre", soit il y a autre chose... le premier cas est impossible. Eibon a également précisé qu'il ne peut y avoir deux dieux inhibiteurs de folie de la même folie. Asura a créer la folie de la terreur, en enfreignant la règle consistant à ne jamais tuer de mortels sur la liste de Shinigamis, et a créer cette nouvelle force. Shinigami a dévoré Asura, et a par la même occasion récupéré sa "folie de la terreur". Kid n'est pas encore un Shinigami complet, aussi, sa longueur d'âme de l'ordre, s'il en a hérité, ne se déclarera pas avant son évolution totale... ça "aurait pu" être un moyen de tuer Shinigami.
- C-Comment ça!?
- "Il ne peut y avoir qu'un seul Dieu de la mort" ... c'est l'une des règles de l'univers. Devenir un Shinigami complet, signifie prendre le relais en tant qu'inhibiteur de la folie de l'ordre, aussi appelé "Folie originelle". Suivant la règle selon laquelle il ne peut y avoir deux dieux inhibiteurs de la même folie... Shinigami l'âme de Shinigami n'aurait pu été maîtresse de cette folie, et n'en aurait pu eut aucune. Résultat, elle se serait désintégrée, et ses pouvoirs seraient devenus tiens. Cependant... ce n'est plus possible. Même si toi ou Tyzy veniez à vous éveiller en tant que Shinigami complets; Shinigami est maintenant l'inhibiteur de deux folies : celle de l'ordre et celle de la terreur; ce qui signifie qu'il ne perdra que l'une de ses deux folies, et conservera l'autre. D'où le "ça ne suffirait pas à le tuer".. utiliser Asura pour s'assurer une double-survie, c'était probablement le meilleur plan pour assurer sa propre survie.

Kid était maintenant complètement abattu. Ils venaient tout juste d'apprendre un moyen pour vaincre Shinigami et sauver le monde de sa perte, mais aussitôt, cette information se révéla être impossible à cause de cette maudite "loi". Il baissa la tête, grinça des dents.. et ce jusqu'à ce que Soul ne prenne la parole et ne ré-aiguille le professeur sur le sujet de discussion.

- ...Et alors, Tyzy et Maka?...
- Ah.. pardon. Pour en revenir à ce que je disais... Tyzy n'est pas un Shinigami complet, comme Kid. Tant que ces deux là n'ont pas réussi à connecter les trois lignes de Sanzu, ils resterons des demi-dieux-de-la-mort. Enfin.. ce n'est plus le cas pour l'un des deux. Tyzy est en possession de l'Outsider, une arme créer par cette sorte de "créatrice" qui a créer toutes les âmes. Être en possession de cette arme, est en soi, une façon plus rapide de devenir un dieu. Là où j'ai commencé à avoir des doutes, c'est quand il m'a parlé de ce "Raiden" qu'Alice aurait rencontré la première, et qui lui aurait posé une question étrange... nous ne savons toujours pas ce que ça veut dire, mais quelque chose a changé à partir du moment où il l'a rencontré. C'est le moment où la folie de Tyzy s'est "éveillée".
- ..Il est devenu un dieu?
- à partir du moment même où Liliha l'a tué. Il est impossible pour un être vivant de survivre si son âme a été détruite intégralement. Tout le monde connait ici le "Principe d'Overload", je ne vais donc pas le ré-expliquer. Hors... l'addition de la Zombia Soul, l'Outsider, et la nature de Shinigami de Tyzy se sont tous combinés pour "créer" ce statut. Son âme s'est reconstruite toute seule, et est maintenant quasi-indestructible. De la magie ou de la longueur d'âme simple ne peut pas produire quelque chose d'aussi inhumain, la seule chose qui peut le faire est...
- ...La "folie"
- Précisément. Il est probable que Tyzy n'en était pas conscient lui-même, mais il émettait déjà sa propre folie dans les âmes des autres depuis un long moment maintenant. Il ne pouvait tout simplement pas la ressentir car son Outsider l'empêchait de ressentir cette "force". En détruisant son âme, Liliha a temporairement "désactivé" sa longueur d'âme anti-démon avancée... laissant sa folie surgir. Il est possible que vous ayez tous étés atteins par la folie de Tyzy dès le jour où vous avez affronté Asura. Il n'y a aucune façon "possible" de contourner la folie du Kishin... excepté en utilisant une autre folie.

Cela ravivait de très nombreux souvenirs. Les acteurs du combat contre le Kishin au Mont Erebus eurent cette soudaine réalisation. Quelque chose qui leur avait sauvé la vie...

- La "Stupidité". C'est ce que vous avez utilisé pour lutter contre le Kishin, en vous rendant imprévisible, et en utilisant des techniques dont vous n'aviez même pas connaissances. Ce n'est pas un manga. Vous n'allez pas soudainement découvrir une nouvelle attaque juste par le pouvoir de votre volonté. Vous avez tous été capable de "libérer" une partie de votre nature grâce à une intense folie que vous avez tous assimilé auprès de quelqu'un avant sa disparition, et c'est en affrontant le Kishin qu'elle s'est réveillée. On peut dire que la folie de Tyzy s'est éveillée en vous avant même qu'il ne puisse l'utiliser lui-même.
- "Folie de stupidité", sérieusement?
- Non... je préfère...

Le professeur procéda à ajouter un neuvième cercle à côté des autres. Dans celui-là était marqué un mot qui sonnait incroyablement familier aux oreilles du Shinigami aux cicatrices dont les paupières s'ouvrirent.

- "Madness of Nonsense". C'est ainsi que l'on va l'appeler pour l'instant. Je me suis basé sur les témoignages de diverses personnes ayant été en contact avec cette folie. Tous sont particulièrement proches de Tyzy, assez proches de lui pour développer cette forme de folie personnelle. Nous avons expérimenté ça tout au long du mois dans les montagnes, en utilisant l'exacte même façon dont Liliha eut procédé pour l'activer. Détruire l'âme de Tyzy de l'intérieur est nécessaire pour libérer le plein potentiel de cette folie... il y a sûrement eut un autre moyen pour que Maka puisse l'utiliser avant même que Tyzy ne sache le faire lui-même, mais j'ai assez peu d'informations sur l'utilisation de Maka pour pouvoir avancer quoi que ce soit. Voila ce que j'ai pu noter : L'environnement affecté par la longueur d'âme du Nonsense, subit des changements cellulaires ou énergétiques de façon hasardeuse. Le sol peut se mettre à geler, brûler, se dissoudre.. le vent peut se mettre à souffler dans une autre direction, laisser tomber de la neige, des particules de sable ou autres. La structure environnante peut elle-même changer graduellement de façon totalement hasardeuse. La montagne sur laquelle les expériences ont eut lieux, s'est transformée graduellement en une sorte de "Mobius Strip". En partant de là, on peut émettre plusieurs théories. La folie du Nonsense serait capable d'alterner de façon "illogique" tout ce qui l'entoure. C'est le cas pour l'adversaire, ou la longueur d'âme utilisée. Je n'ai pas vraiment de preuve pour l'instant, mais admettons qu'un bout de papier se trouve à flotter dans les airs, et que Tyzy viendrait à utiliser la longueur d'âme du nonsense pour marcher dessus et s'en servir comme appuis. "Il serait illogique qu'une personne puisse se tenir dessus" est une règle fondamentale, ça suit la loi de la gravité... disons que cette folie interpréterait ça comme "C'est illogique, donc c'est possible", et il serait donc capable de marcher dessus.
- ...Donc ça veut dire que...
- Quand Maka a vu la différence de niveau entre elle et Liliha, ou quand cette dernière a réveillé des souvenirs profonds.. elle a du penser "Il serait illogique que je la batte, elle est bien trop forte pour moi"... ses émotions négatives et la folie de nonsense entrant en duo, l'effet produit fut celui d'une énorme montée de puissance. Une montée de puissance assez grande pour permettre à Maka d'affronter Liliha.

Tout ça sonnait comme une divagation stupide basée sur des fantaisies de savant fou. Mais plus ils y pensaient et plus cela commençait à paraître logique dans leurs têtes. Il était effectivement impossible qu'Asura ai eut autant de difficulté contre des adversaires dont la folie était largement inférieure à la sienne. Ce que Stein voulait dire, est que contrairement aux dieux; les mortels peuvent être influencés par n'importe quelle folie. Être sous l'influence de celle d'Asura n'aura pas empêché la folie du nonsense de leur donner la force nécessaire pour l'affronter. Kid avait l'air d'avoir résolu un puzzle avec sa tête lorsqu'il s'exprima sur un air à mi-chemin entre l'incertitude et la certitude.

- Il diffusait la folie du Nonsense avant même d'être devenu un dieu?
- J'ai pas réellement d'explication pour ça... Daiki doit certainement en savoir largement plus que nous, mais je tiens à garder ça loin d'elle si je peux.
- ...Les folies naissent en brisant ou ré-écrivant des règles du monde. ça veut dire que.. la folie du Nonsense devient de plus en plus puissante à chaque fois qu'elle détruit une règle fondamentale de l'univers?

Un sourire machiavélique naquit sur les lèvres du professeur qui abattit sa main contre la surface du tableau. Il semblait particulièrement fier de lui, et ses paroles réchauffèrent considérablement l'ambiance dans la pièce. Le seul moyen de tuer Shinigami n'était plus le seul moyen... un nouveau venait de naître.

- ...C'est notre arme ultime. La folie du nonsense peut définitivement surpasser les autres folies, si elle grandit suffisamment et se disperse dans suffisamment d'âmes. On sait grâce à Maka que cette folie peut "évoluer" dans l'âme d'une personne proche de Tyzy, suivant divers facteurs : Proximité, passé partagé, amitié, amour, combats... les personnes les plus proches, et échangeant les sentiments les plus forts, sont les plus aptes à être affectés par la folie du nonsense. En tout cas... c'est ce qu'il faudra vérifier avec les événements à venir. Tyzy a déjà brisé l'une des règles les plus fondamentales de l'univers : les âmes sont sensé disparaître après avoir été détruites.. hors, il a prouvé le contraire. à partir de ce moment, cette folie est devenue plus forte et s'est certainement animée chez plus de gens; de la même façon qu'Asura l'a fait en transgressant le règle des âmes pures. Nous allons devoir trouver un moyen d'expérimenter et d'exploiter cette folie.
- ...En gros je vais devoir jouer à "Social Links Go!" avec tout le monde pour leur passer? ça a l'air plutôt chiant..
- Pour l'instant je ne fais que distribuer l'information. C'est pour que vous ne soyez pas surpris si celle-ci survient tout d'un coup. C'est aussi pour être préparé aux contrecoups.. il ne faut pas oublier la tentative de suicide de Maka. Dans ton cas; Tyzy, tu as été incapable d'utiliser ta longueur d'âme tant que ces mèches rouges étaient présentes. Il peut y avoir des contrecoups différents selon les personnes. Cela dit... ne prenez pas tout ce que j'ai dis pour argent comptant. Pour l'instant, seules les capacités de Tyzy sont une certitude. Tant que je n'ai pas de preuves concrètes sur le fonctionnement de cette folie, on ne peux qu’interpréter des trucs sous différents angles. On devrait avoir le coeur net d'ici quelques mois.. alors pour l'instant n'y pensez pas trop.

Un brouhaha commença à se former à l'intérieur de la salle de classe. L'information avait un peu de mal à rentrer dans tout les crânes, mais il y avait après-tout besoin de temps pour que tout le monde puisse assimiler cette nouvelle. Aucune nouvelle folie n'avait été créer depuis 800 ans. Une folie au potentiel quasi-illimité venait de naître.. serais-ce la chance de Shibusen pour dominer les Rejects? possible, mais tout reste incertain, et personne ne sait réellement si cette "Folie du nonsense" aurait un quelconque danger ou non. Pour résumer... cette folie évoluerait en fonction de combien de fois elle briserait la logique, et agirait de façon aléatoire. Aucune réelle manière de "l'invoquer"... on ignorait encore bien trop de choses sur cette folie pour pouvoir avancer quoi que ce soit. Les possibles façons de retransmettre cette folie, seraient par le biais des liens que les âmes entretiennent entre elles : une personne amoureuse ou une personne éprouvant un immense respect envers l'inhibiteur de cette folie, seraient les plus susceptibles d'être affectées par cette forme de folie. Sachant la position de Maka vis-à-vie du Shinigami, il n'était pas très étonnant qu'elle soit la première à activer le plein-potentiel de la folie du nonsense.

---

"Clac, clac, clac" ... C'était le son des chaussures cirées d'un homme d'une grande classe traversant les couloirs impeccablement propres de cette société étrange à Chicago. Sourire indécrochable aux lèvres; lunettes de soleil noires ne laissant pas le moindre aperçu sur la direction de son regard, la forme ou la couleur de ses yeux. Ses cheveux blancs semblaient faire un petit saut à chaque fois qu'un nouveau pas était fait. Avec ses deux mains dans les poches de son costard blanc à chemise rouge, on aurait dit une sorte de star du cinéma. La façon dont tout les autres agents du département se décalaient sur son passage, ne fit qu'accentuer cette impression de popularité et de respect intense que les autres éprouvaient à l'égard de l'un des membres les plus crains de la division gouvernementale. Cet homme était un véritable excentrique : un petit moonwalk, un tour sur lui-même, et zou; on entre dans les toilettes des hommes avec une classe et une fabulousness à toute épreuve. Sugita savait comment faire son entrée, aussi stupide soit le lieu où il s'en va.. espérait-il décrocher le titre de "Dieu des toilettes" ? c'était une possibilité. Ou bien ça n'avait aucun rapport.. dans tout les cas il aimait se la péter et faire parler de lui. Devant l'entrée des toilettes, il prenait la pose, sachant pertinemment qui il était venu voir ici aujourd'hui, en ces lieux où les hommes viennent se délester de leurs problèmes et de leurs croissants du matin après que ceux-ci aient été réduits en matières organiques. Le son qu'il espérait entendre résonna à ses oreilles : celui d'une personne tapant dans ses mains. Un applaudissement, une ovation! pour la gloire et la singularité de son personnage! un applaudissement donné par un petit androgyne qui se lavait les mains en même temps qu'observer l'arrivée de son mentor. Sugita repris alors une position normale, renfonçant ses deux mains dans ses poches en baissant la tête vers le plus puissant Hunter du département. Vox était habillé anormalement aujourd'hui : pas d'uniforme de lycée, pas de pyjamas... il était habillé plutôt normalement.. pour un garçon qui s'habille en fille. Avec une petite pointe d'humour, le leader de la Team L du Science Department adressa ses premières paroles du jour à celui à qui il avait appris comment pisser droit une bonne trentaine de fois.

- Eh bien c'est quoi ces vêtements? t'essaye de me séduire ou quoi?
- Papy a dit qu'aujourd'hui j'étais en congés.. alors j'ai pas le droit de prendre mes vêtements habituels.
- Ouais. J'ai entendu ça. Je pense aussi que tu travailles un peu trop. Trente-neufs exécutions de Soul Users en une semaine, dont trois classés S... tu vas finir par perdre la tête.
- V-Vraiment!?

L'androgyne posa ses deux mains sur ses joues comme s'il craignait que son cou ne se désarticule et que sa tête n'aille tomber par terre. Geste innocent et impulsif pour un petit être aussi fatigué. Un petit rire sortit d'entre les lèvres du leader de la Team L qui s'adossa au mur des toilettes en rassurant Vox qu'il n'allait pas perdre sa tête, et dût lui ré-expliquer pour la vingt-cinquième fois qu'il s'agissait d'une expression. Après avoir poussé un soupir rassuré et retiré ses mains de ses joues, le jeune homme aux cheveux blonds vénitiens leva les yeux vers l'excentrique.

- Peut-être que je devrais me reposer...
- Dormir, surtout. Ces cernes ne disparaîtrons jamais si tu continues à rester sur l'ordi toute la nuit. Combien de temps t'as dormis cette semaine?
- Je me suis assoupis pendant le loading screen d'un jeu.. je me suis réveillé après. Trente minutes!
- C'est déjà plus que la semaine dernière.. est-ce que t'es vraiment humain?

Vox ne répondit pas. Il semblait particulièrement distrait par quelque chose qui dépassait de la poche du veston de Sugita. Il s'agissait d'une sorte d'enveloppe verdâtre. Ces enveloppes sont généralement celles que Clyde utilise pour donner des ordres aux autres Scientists. L'enveloppe dans la poche de l'homme aux cheveux blancs était déchirée, et le contenu avait été retiré. Il devait certainement aller aux toilettes pour mettre le papier à la poubelle.. après-tout, Sugita était vraiment du genre à soigner son image autant qu'il le pouvait. Remarquant l'attention que portait l'androgyne à ce bout de papier vide, il retira ce dernier et le jeta à la poubelle en deux-temps trois mouvements, souriant à l'héritier des Shepards.

- Curieux hein? tu veux savoir ce que c'était? t'es en congés, tête de linotte. File plutôt dans ta chambre t'allumer un ou deux films stupides ou rédiger ta fanfic dégueulasse sur ton amoureux.
- Mais je veux savoir... et puis t'es fan de ma fanfic, nan?
- Absolument, j'attends le prochain chapitre avec impatience! ....Non je déconne, qui lirait cette horreur?
- Clover!
- ....C'était une question stupide de ma part. Et moi qui me demandais pourquoi cette petite pisseuse de merde se mettait à dévorer son coussin et taper dans les murs le soir. Bah... je suis pas sensé te dire ça mais comme je t'aimes bien, je vais partager mon petit secret avec toi.

Sugita fit signe à Nirvana de s'approcher; un petit sourire aux lèvres. L'androgyne curieux s'avança et approcha son oreille des lèvres du bras droit de Clyde, qui laissa diffuser l'information. On aurait dit un gamin et un grand-gamin qui s'échangeaient des secrets sur l'obtention des nouvelles cartes Pokémon, ou les meilleurs lieux de cache-cache... en tout cas, le sujet dont Sugita parlait, était quand à lui plutôt sérieux.

- Ton cher papi a envoyé la nouvelle petite merdeuse et la loli hystérique pour assassiner ton petit copain. Le chemin vers Death City n'est pas très long, donc elle doit certainement être en train de s'amuser à taillader ton fantasme avec son jouet qui brille.
- ... Hehehe....Hehehehehehehe....

Nirvana commença à rire innocemment.. jusqu'à ce que rire innocent ne se transforme en un petit fou rire qui dura environs deux minutes sans que l'androgyne ne puisse arriver à aligner deux mots correctement. Sugita savait très bien ou il voulait en venir avec cette soudaine réaction; et au fond, il s'était lui-même retenu d'éclater de rire lorsqu'on lui avait ordonné de donner cet ordre aux deux concernées. Lorsque Nirvana s'arrêta de rire, il essuya une larme au coin de son oeil et tenta de reprendre son souffle.

- Hahahaha...uh...ahh...uh... "Assassiner".. huehhehehehehe... il y a pas moyen que ça arrive.
- Haha. En effet, je pense que Clyde essaye plutôt de tester la dévotion de la nouvelle; et surtout son ADAM.
- Ce n'est pas la seule raison, Sugita...
- Ha?

Nirvana laissa un petit silence planer avant de lever les yeux vers l'homme au costard blanc. L'androgyne arborait cette expression détestable qu'il avait toujours dans toutes les situations. Dans les moments dramatiques, tristes, horrifiants, heureux, d'angoisse ou de rage... des yeux mi-clos, zen ; un sourire calme sur les lèvres; des cernes sombres comme les contours des yeux d'un panda, et finalement... des mirettes oranges profondes sans la moindre lumière à l'intérieur. Comme le regard vide d'un fantôme.

- ...Je suis le seul qui peut tuer le Roi démon, pas vrai?
- ....Ouais.

L'homme et le presque-homme échangèrent un regard profond de yeux-morts à lunettes-de-soleil.. jusqu'à ce que Sugita n'aille donner une claque sur le haut du crâne de l'androgyne qui se frotta la tête. Il dévoila finalement la véritable raison pour laquelle il était venu aux toilettes chercher le scientist aux cheveux clairs. Une raison... absurde et normale.

- Maintenant, dans la salle de cours. Je vais te ré-apprendre à faire tes lacets.
- ..Mais j'ai pas de lacets aujourd'hui.
- N'essaye pas d'échapper au cours, sale cancre !
- Maaaaaaiiiis...

Ils s'éloignèrent en direction des salles de documentation.. Une routine habituelle. Deux assassins avaient été envoyés à Death City pour prendre la tête du Shinigami?!


Au dessus des ruelles de la ville de la mort, deux ombres observaient l'avancement des trois chercheurs-de-maison...


Dernière édition par Admin le Mar 8 Juil - 18:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: SENOPE Pt2 Mar 8 Juil - 17:09

Dans les rues de Death City; on pouvait entendre au loin des bruits plutôt singuliers : des gens qui hurlaient en souffrant, se jetaient des balles enduites de peintures et autres imbécillités qu'on ne pouvait voir que de très loin. De temps en temps on pouvait voir de véritables flots jaillir au dessus des toitures.. mais ceux qui marchaient dans ces ruelles vides à cette heure-ci se fichaient complètement de ce qu'il pouvait bien se passer du côté de Deadman Streets. Trois silhouettes familières s'étaient regroupées et marchaient le long du quartier résidentiel Bloody Mary en quête de quelque chose d'assez... original : leur propre maison. En effet, depuis que la ville avait brutalement changé d'apparence, beaucoup de buildings se retrouvaient déplacés à des locations complètement différentes. Nous retrouvons alors trois visages que nous connaissons déjà : Tyzy Ghostlinger, Maka Albarn et "Soul Eater" Evans. Les trois jeunes adultes longeaient la rue, cherchant où pouvaient bien se trouver leurs habitations après tout ce foutoir. L'albinos et le brun décrochèrent simultanément un long et profond bâillement pendant que la blonde aux couettes faisait de son mieux pour essayer de comprendre cette carte qu'elle avait retiré d'un panneau de bus. Autant Death City pouvait déjà être extrêmement grande et facile à s'y perdre, mais un plan de celle-ci s'avérait être encore plus incompréhensible qu'un cours sur l'algèbre devant une classe de CP. Elle tirait la langue, fronçait les sourcils, retournait le morceau de papier géant dans tout les sens en espérant comprendre où est-ce qu'ils se trouvaient tous à ce moment précis... mais peu importe comme son QI pouvait être plus élevé que la moyenne, elle ne comprenait pas une seule des indications présentes sur le morceaux de papier tout froissé. Croisant les mains derrière sa tête, Soul fut celui qui ouvrit le discours dans cette longue marche qui aura duré plus de vingt minutes sans le moindre succès.

- Un coup de la blonde aux gros nibards hein?
- ça m'étonnerais sérieusement pas. C'est pas la première fois qu'elle lobotomise la population pour exposer ses "oeuvres" stupides.
- Taisez-vous un peu les garçons, j'essaye de comprendre là!

Les deux hommes tournèrent la tête vers la blonde qui venait de s'arrêter sur place; seulement après qu'ils n'aient remarqué qu'elle ne suivait plus le rythme. Maka semblait être en véritable mode "Try hard" avec son air ultra sérieux et le silence qui commença à s'installer alors que l'arme démoniaque et le meister aux sutures s'échangèrent un regard à la fois désintéressé et curieux de voir si la blonde allait réussir à quoi que ce soit avec son morceau de papier. Une goutte de sueur apparut sur sa joue alors qu'elle commençait à énumérer à voix basse le nombre d'endroits qu'ils avaient déjà parcouru sans succès. On pouvait sentir la lutte mentale dans la voix de la manieuse de faux dont les doigts serraient si fort la carte, qu'on aurait pu croire que ces derniers allaient traverser le papier à tout moments.

- Place des noyés... Bunnyman District... Alraune Garden... Slenderman's Forest... Siren Alley... Backseat Campus...G....Grrr......Grrrrrrrr!!..
- Oh regarde Soul, un labrador.
- Un caniche plutôt...
- VOS GUEULES! JE ME CONCENTRE!

L'albinos et le brun haussèrent les épaules et restèrent simplement sur place en détournant les yeux de la blonde pour fixer ce qui se trouvait droit devant eux. Un quartier paisible, et assez joliment dévoré. Au dessus de leur têtes, pendus d'un balcon à un autre, se trouvaient une multitude de cordes à linge sur lesquels étaient accrochés beaucoup de vêtements. Il y en avait tellement, que l'ombre procurée par ces fils et ces fringues donnaient l'impression de se trouver sous un préhaut, les tenant hors de la chaleur du soleil. Maka demeurait silencieuse, mordant sa lèvres inférieure et continuant de se concentrer autant que l'être humain pouvait être capable de le faire. Ce qui se trouvait devant Soul et Tyzy... rien de particulier. Il n'y avait que deux ou trois chats à côté des poubelles, des échoppes temporairement fermées et quelques terrasses de cafés, qui étaient aux aussi fermés. Pas une seule âme qui vive dans cette rue à part ces trois là. Un silence de mort.. rien de bien étrange, après-tout, les ruelles de ce genre ne sont-elle pas sensées être habituellement vides? dans tout les cas, c'était particulièrement emmerdant, et ils ne pourraient pas bouger de là avant que la manieuse de faux ne s'avoue vaincu contre ce bout de papier avec lequel elle s'était engagée dans un duel de compréhension. Un duel perdu d'avance.

- Quitte à réorganiser la ville, ils auraient pu au moins laisser les bâtiments à leur place. Blair doit être complètement perdue aussi..
- Kagura et Caleb ont ragequit et sont allés avec Alice dévaliser le buffet d'une espèce de .. kermesse de fin d'année de l'école primaire dans une rue un peu plus loin.
- Donc en gros ils espèrent que tu vas retrouver votre maison à leur place c'est ça?
- Bingo.
- J'espère pour toi que le chien a été déplacé avec la maison.. si en plus on doit lui courir après pendant qu'il dévore la tête des gens, on est sérieusement dans la me---
- HAHA ! Trouvé!

ça.. c'étaient des mots que ni l'arme, ni le meister n'espéraient entendre de si tôt. Ils se retournèrent quasi-immédiatement après avoir entendu ça, leurs yeux grands ouverts fixant la blonde qui s'avançait avec un air fier et ... peu fiable. Elle posa ses deux mains sur leurs épaules en se plaçant au milieu. On pouvait voir qu'elle faisait de son mieux pour faire paraître qu'elle s'était retrouvée dans tout ce bordel mais.. ses mains moites qui tremblent, ses sourcils qui se mettent à trembler aussi et son sourire qui ne tient pas vraiment en place, laissaient à penser que tout ça n'était qu'une sorte de mensonge. Evidemment, ni Tyzy, ni Soul n'étaient assez dupes pour tomber dans le panneau. Mais tout les deux savaient que dire quoi que ce soit à l'intello de service dans son moment de fierté et de "laissez-moi faire!" ne ferait que leur amener des tracas. Ils se contentèrent de lui rendre aussi un faux sourire en commençant à suivre ses pas vers la supposée "bonne direction".

Une ruelle, puis une autre, une autre, encore une autre... le trio ne fit qu'emprunter des rues aussi différentes et loufoques les unes des autres, et ce durant plus d'une trentaine de minutes, pour finalement ré-atterrir exactement au même endroit que trente minutes plus tôt. Maka n'avait pas montré son visage une seule fois durant tout le trajet, puisqu'elle marchait considérablement plus vite que les deux autres garçons qui ne firent que suivre ses pas... jusqu'au moment où elle s'arrêta soudainement en plein milieu du chemin. Les poings serrés; mordant ses lèvres comme si elle allait les déchirer, le visage aussi rouge que la peau d'une Oni; elle se retourna d'un seul coup en avouant ses crimes et son grand déshonneur devant les deux hommes qui ne purent rien faire qu'afficher un air extrêmement blasé.

- OKAY OKAY! J'avoue! j'ai rien compris à cette carte et je sais pas du tout où est-ce qu'on va! vous êtes contents maintenant!?

Elle leur adressait un regard de louve sur le point de dévorer tout un troupeau de mouton; et malheureusement, l'arme démoniaque et le Shinigami portaient un vêtement imaginaire de créature à couverte de laine. Ils n'osèrent pas répondre pendant qu'elle piquait sa crise, de peur de recevoir un bouquin sur le coin de la gueule...d'autant plus qu'elle s'était dernièrement mise à lire les tomes d'une série connue pour avoir plus de mille-deux-cent pages, et une couverture en métal. Ils se contentèrent de rester planté là, ravalant leur salive et attendant simplement qu'elle se calme d'elle-même. Après un moment, la blonde baissa les bras, repris son souffle et afficha une mine des plus déprimées. Se sentant particulièrement écrasée par cette situation stupide, elle laissa à ses jambes un peu de repos et s'accroupis sur ses cuisses, posant ses deux mains sur son crâne et baissant la tête en utilisant toutes les matières grises de son cerveau pour tenter de trouver une solution.. mais jusqu'à présent, pas grand chose n'avait fonctionné : ils n'avaient pas pu obtenir d'informations de la part des habitants, ni un quelconque repérage du haut de Shibusen, ni quoi que ce soit qui puisse ressembler à une source fiable. Ils étaient tout simplement complètement perdus au milieu de l'une des nombreuses parties du Bloody Mary Avenue. Toutes les rues étaient identiques sur un point : elles n'avaient rien en commun. Comment ça c'est illogique? Non, c'est justement la raison pour laquelle ils étaient perdus : toutes les rues étaient tellement différentes les unes des autres qu'on ne sait jamais quand on se rapproche d'un secteur ou d'un autre. Bien que graphiquement amélioré grâce aux meilleurs studios d’animation et le 1080p, Death City restait un bordel incommensurable, peut-être même qu'elle était encore pire aujourd'hui que jamais auparavant. Les deux jeunes adultes se contentèrent de la regarder..avant de tourner le regard l'un vers l'autre et avoir la soudaine même réalisation.

- Kid est foutu..!
- Eeeet en plus de retrouver notre maison il va falloir qu'on trouve le cimetière pour préparer sa cérémonie.
- GYAAAAAAAAAH!

Alors que Tyzy et Soul manifestaient leur profonde inquiétude pour le Shinigami fou d'ordre et de symétrie; la blonde se releva d'un seul coup, cet air déterminé dans son regard qui ne fit que confirmer la suite des emmerdes pour l'albinos et le zombie qui croisèrent avec regret le champ de vision de la blonde qui gonflait les joues et serrait les poings. Ils savaient ce que ça voulait dire, ils avaient déjà vu ça plus tôt, il y a environs trente minutes : elle allait encore leur lancer quelque chose dans le genre de "On doit juste chercher et ne pas abandonner, on va bien finir par tomber dessus!" et elle partira en avant d'elle-même pour qu'ils la suivent aveuglément et n'aillent se perdre encore plus. L'arme démoniaque et le dieu de la mort étaient prêts à intervenir simultanément, afin de protéger le temps qu'ils ne perdrons pas à re-visiter inutilement les mêmes lieux. Mais avant même qu'ils ne puissent ouvrir la bouche ou dire quoi que ce soit, Maka parla, et il ne s'agissait pas réellement des mots auxquels ils s'attendaient.

- Et si on se séparait? Tout le monde a un téléphone, on pourrait échanger des informations si on arrive à trouver ce qu'on cherche. Le premier qui trouve sa maison rappelle les deux autres, comme ça, même si on ne retrouve pas notre maison avant la nuit, ceux qui n'ont pas trouvé pourraient au moins aller chez quelqu'un plutôt que dormir dehors non?
- C'est... pas si stupide.
- J'ai pas de portable..

Des étoiles s’éveillèrent dans les grands yeux verts de la meister lorsqu'elle entendis la phrase du Shinigami, lui inspirant une certaine idée qui semblait déjà la rendre largement plus intéressée que le simple fait de jouer à cache-cache avec les baraques de Death City. Alors que Soul et Tyzy commençaient à élaborer un plan pour retrouver la maison; La manieuse de Scythe éleva la voix pour re-centrer l'attention sur elle et ce qu'elle avait à dire.

- D-Dans ce cas, comme Tyzy n'a pas de moyen de communication, il faudrait que quelqu'un l'accompagne!
- Oh, je vois. On y va, Soul.
- Ouais, à toute, Maka.
- ...H...Hein? A-Attend...!

L'albinos et le Shinigami étaient déjà prêts à partir en laissant la blonde toute seule quand celle-ci s'arrêta et posa ses mains sur leurs épaules pour les freiner. Ils tournèrent simultanément la tête vers elle... le même visage idiot que tout à l'heure : sourire, mains et doigts qui tremblent, gouttes de sueur sur le visage et yeux qui "twitchent".

- J-J'ai pas un su-super sens de l'orientation
- Ouais, on a remarqué.
- Donc il devrait venir avec moi plutôt non?
- Mais....

Tyzy et Soul se tournèrent l'un vers l'autre, se regardant longuement. Soudainement l'art-style changea complètement pour celui d'un typique Shojo; background rose et paillettes y compris, alors qu'une troupe de civiles assis sur une terrasse sortirent des violons et commencèrent à jouer le morceau le plus mélodramatique qui soit. Le vent s'éleva dans les ruelles et filtra dans les chevelures et les vêtements des deux abrutis qui se dévoraient des yeux comme un kappa déchirant les organes d'un enfant. Les yeux pétillants et la scène ne pouvant guère atteindre un plus haut niveau de pathétisme - en tout cas, pour l'instant - ; Soul tourna la tête avec les yeux en larme et une pose exagérément féminine.

- Mais je voulais aller avec Tyzy-senpai-san...
- Soul-tan... tu sais bien que c'est impossible...

On ne saurait trop dire si Maka avait envie de tuer ces deux crétins ou si elle était émerveillée comme une gamine, mais toujours est-t-il que le nombre de clichés ne fit que s'accumuler et s'accumuler. Le Shinigami posa une main sur la joue de l'arme démoniaque qui leva les yeux vers lui. Un type venait d'apparaître sur la terrasse, anormalement musclé et ayant une flûte de pan, commençant à faire l'air du titanic de façon tellement atroce que les oreilles des clients se mirent à saigner comme si on les avait empoisonnés.

- Soul-san-chan-kun. Tu te souviens de cette promesse qu'on a fait lorsque nous étions enfants?
- Comment pourrais-je oublier..."Si je deviens astronaute, dévore mon voisin".
- Jamais je ne t'oublierais.
- Oublies-moi! reconstruit ta vie!
- Soul non.
- Il y en a tellement d'autres albifags partout dans le monde!
- Soul pls.
- Appelles-moi par mon nom, juste... une dernière fois....
- Suol pls.
- Cool. Cool.
- SAY IT THRICE !!
- Cool. Cool. Cool.
- ....Hey les gars....

Le Chara-design semblait avoir maintenant subitement changé pour du Araki. Deux bodybuilders ultra musclés qui ressemblaient vaguement à Tyzy et Soul se tournèrent d'un côté et de l'autre et commencèrent à s'éloigner sous les yeux d'une Maka qui ne comprenait plus rien à ce qu'il était en train de se passer. Étrangement, une sorte d'aura colorée les entourait et le haut de leur visage était presque invisible avec toutes ces lignes noires.

- Ne meurt pas, Soul.
- De même pour toi.

Ils s'éloignèrent... un espèce de fantôme prenant la pose venait d'apparaître derrière leurs dos, respectivement un zombie et une trompette-humanoïde.

...
...

D'une façon ou d'une autre, le groupe s'était séparé en deux parties. Maka et Tyzy allaient explorer la partie Est du quartier pendant que Soul partirait dans la direction opposée. ça ne rendait pourtant pas réellement la chasse-à-la-maison plus facile. En effet, ils n'avaient toujours pas la moindre idée d'où ils se trouvaient et n'était pas réellement à l'aise dans toutes ces rues plus bizarres les unes après les autres. Un coup, un quartier ressemblait à une typique bourgade américaine avec les maisons et les jardins disposés de façon identique; d'un autre coup ils tombaient sur une sorte d'assemblage d'usines et autres endroits bizarroïdes. Au moins.. la blonde avait obtenu ce qu'elle voulait : elle était toute seule avec le zombie, complètement perdue au milieu de nulle-part. L'idée de trouver l'habitation lui était même complètement sortit de la tête pendant quelques instants alors qu'elle cherchait le moment pour en placer une; mais n'en avait jamais vraiment l'occasion : à chaque fois qu'elle voulait dire quelque chose, ils changeaient de direction et arrivaient dans un patelin encore plus bizarre que le précédent. Quand vous passez d'un quartier totalement normal à une ruelle malfamée avec des punks du futur dans les rues et un raton laveur qui parle au milieu.. ou encore quand vous êtes suivis par un chien avec des cheveux et des yeux blancs qui vous hurle "KILL MEEEEEEH", à vous en faire raviver des souvenirs d'un manga que vous auriez préféré oublier; elle oubliait assez rapidement ses tentatives. Au final, quasiment pas un mot fut échangé durant l'exploration, et vingt longues minutes s'étaient déjà écoulées avant que les deux Meisters ne se retrouvent dans une rue déjà un peu plus reconnaissable. Les parterres étaient en pierres grisâtres comme l'ancienne apparence de Death City, les quartiers étaient superposés de façon extrêmement bizarre et tout les bâtiments avaient l'air d'avoir été créer par un architecte cinglé sous acides. Pas de doutes là-dessus, ils se rapprochaient de leur destination. Après-tout, la position de la mousse indique la civilisation la plus proche non? à moins que ça ne soit que dans Bob l'éponge...whatever. Un sourire illumina les visages de Tyzy et de Maka qui sentirent leur chance les pousser un peu plus loin. Ils se regardèrent un moment avant d'avancer, plein d'espoirs! ..... avant de se perdre, dix minutes plus tard, se retrouvant dans une ruelle sombre où il ne semblait y avoir personne.. ou en tout cas, pas grand monde. Cependant, le style ne semblait pas avoir réellement changé ici : ces posters, placés ici.. aucun doute là dessus, Maka reconnaissait le style de la rue qui menait à la supérette près de leur immeuble. Cependant, la fatigue commençait à la gagner, et elle insista pour prendre une petite pose en s'adossant contre un mur, massant ses genoux pendant que le Shinigami regardait les affiches à droite et à gauche. Rien de spécial, juste des annonces pour des concerts, cirques, événements divers auquel jamais personne n'a quoi que ce soit à faire. Un petit sourire apparut sur les lèvres du Meister qui se tourna vers la blonde; elle-même levant les yeux vers lui avec un air intrigué.

- Quelque chose te dérange?
- Y'a une annonce pour des cours de danse, ça te branche?
- ...Eh?

Il fallut un certain temps de réaction et un regard insistant à la blonde avant que celle-ci ne se mette à afficher un air niais et ne commence à paniquer, les gouttes de sueur perlant sur son visage et ses joues se colorant de rouge.

- Qu-Qu--P-Pourquoi ?! Q-Qui? M-moi et...!?
- Ton père. La dernière fois que je l'ai vu - et qu'il m'a a moitié enfoncé une lame de scythe dans le coeur - il m'a dit qu'il aurait aimé passer un peu plus de temps avec toi donc...

Un silence s'installa. Le rat de bibliothèque redevint complètement calme, son air gêné fit place à l'air le plus blasé, dégoûté, énervé qu'on ne puisse jamais imaginer sur la face d'une femme. Elle adressait au Meister un regard des plus meurtriers alors qu'elle s'avançait vers lui en sortant de son sac un énorme livre avec une couverture de métal et un ensemble de pages assez dense pour alourdir ce truc au niveau d'une enclume. Elle approchait doucement, puis de plus en plus rapidement alors qu'un air de plus en plus inquiet, bientôt paniqué, apparaissait sur le visage du Meister qui reculait graduellement en commençant à se mettre en position défensive.

- O-Oy ! qu-qu'est-ce que tu fais avec ça!? C'est dangeureux, je vais appeler les flics!!
- Personne ne viendra te sauver ici, sombre connard...
- STEPH! STEEEEEEEEPH!! AAAAAH!
- MAKAAAAAA-CHO----

Elle s'était apprêtée à écraser son livre sur le crâne du Meister aux cicatrices quand elle s'arrêta subitement. Leurs deux paires d'yeux s'agrandirent simultanément comme s'ils n'arrivaient pas à croire ce qu'ils voyaient. Le regard de Tyzy se dirigea sur sa hanche... le temps semblait passer au ralentis quand la partie droite de celle-ci... éclata en morceaux. Le sang se propagea, comme si on avait mis une bombe à l'intérieur de son estomac. Il n'avait rien vu venir, et la manieuse de faux non-plus. Perdant l'équilibre, le Shinigami se cogna contre le mur et glissa sur le sol; son sang se répandant de l'immense plaie ouverte, et peinturlura le sol comme une bouteille de sauce tomate percée. Paniquée, la blonde lâcha son livre par terre et regarda à droit et à gauche, cherchant un possible Sniper ou quelqu'un posté dans les hauteurs ayant pu l'attaquer par surprise. Tyzy était le dieu de la mort de la ville, après-tout.. le fait qu'on essaye de l'assassiner est quelque chose d'assez courant provenant des corrompus. Mais c'était différent.. cette attaque avait été directe et invisible. Tout les deux cherchèrent l'attaquant, mais ne virent qu'une silhouette au loin, d'une personne qui approchait lentement avec une valise dans la main. Il n'aura pas fallu de plus de preuves pour l'identifier comme étant l'attaquant. Après-tout, ils n'étaient que deux depuis un petit moment, et n'avaient pas croisé énormément de monde depuis un bail maintenant. Laissant le Shinigami se régénérer, elle se plaça simplement devant lui et serra les poings en se mettant entre elle et l'inconnu qui débarquait.

- ....C'est quoi ce délire !?
- J-..J'en sais rien.. j'ai pas l'habitude que des membres de mon corps se mettent à exploser en random, genius! Gahhhr.....!

L'entendre geindre comme ça pour une blessure.. c'était inhabituel , surtout venant de Tyzy. Maka détourna le regard de la silhouette quelques secondes et tourna les yeux vers le Meister. Elle ne savait pas ce qui était le plus dramatique.. le fait qu'elle n'ai pas fait quoi que ce soit pour empêcher ça d'arriver, ou le fait que, manifestement, la blessure du zombie ne se refermait pas d'un cran.

- Qu'est-ce que t'attends pour te régénérer !?
- ça... ne marche pas...? Gh....arhh....!!
- Evidemment... ça ne se refermeras pas. Shinigami.

La voix provenait de la silhouette qui peu à peu s'éloignait de l'ombre. Son ton était calme, et sa voix féminine. Ce qui était troublant était la véracité des propos de cet assassin, ou peu importe qui cela pouvait être. Tyzy avait beau concentrer sa longueur d'âme sur la blessure, rien n'apparaissait. Son sang continuait de couler hors de l'énorme plaie comme un robinet ouvert à plein régime. Il n'avait pas besoin de son sang pour survivre, mais la douleur elle-seule suffirait à le mettre hors d'état de nuire pendant quelques temps. Il serrait les dents, tentant de se relever; mais sa blessure l'empêchant de faire le moindre mouvement, il ne fit que glisser et retomber par terre. Maka tourna la tête vers lui, puis vers la jeune femme qui s'approchait d'eux avec sa valise de businesswoman.

- Idiot! ne bouge pas!!
- Et tu crois pouvoir faire quoi sans Soul !? Laisse-moi...Grrr...Agh!!!...
- Concentres-toi sur ta régénération ! laisses-moi gérer pour l'instant!

La manieuse de Scythe se mis en position défensive, mais dirigea malgré tout une main vers la poche de sa veste pour sortir son téléphone, composant d'une main le numéro de son arme démoniaque pour qu'elle vienne leur filer un coup de main.. mais à peine l'appareil fut sortit de sa poche, que celui-ci ...

- Je ne ferais pas ça si j'étais toi, Albarn.

...éclata en milles morceaux dans ses mains. Ce fut tellement rapide qu'elle ne l'avait presque pas vu arriver : quelque chose de bleu et brillant s'était échappé de la valise de la jeune femme en face d'elle. Quelque chose comme une sorte de "tir" venait d'atteindre sa main et explosa, comme une mini-bombe. L'explosion avait été considérablement plus faible que celle que Tyzy avait encaissé, mais suffisamment puissante pour brûler à travers le gant de la manieuse de Scythe qui saignait maintenant un peu de la paume. Serrant la mâchoire, Maka se prépara à ce que son adversaire ne l'attaque.. mais elle n'en fit rien, en tout cas, pas pour l'instant. Elle était maintenant complètement sortie de l'ombre, se dévoilant devant les deux membres de Shibusen avec une certaine classe. Une jeune femme vêtue d'un uniforme noir à jupe. Lunettes de soleil couvrant ses yeux, gants en cuir, bottes cirées, rabat bleu rattaché par une sorte de broche en forme de fleur de lys. Elle avait l'air tellement péteuse, son air d'aristocrate se sentait même à travers ses vêtements d'agent de la CIA. Pour sûr, peu importe qui ça pouvait être, elle n'était pas là pour discuter. Maka tenta de se concentrer comme elle pouvait pour faire apparaître ses lames de faux sur ses bras.. mais peu importe comme elle essayait, elle n'y parvint pas et ne réussit qu'à s'énerver un peu plus. Ils étaient dans la merde, totalement.. et Soul n'était certainement pas dans les parages pour leur venir en aide. La femme à la valise s'avança un peu plus, lentement.

- Tyzy Ghostlinger. Vous êtes condamnés à la sentence maximale, pour avoir dépassé le niveau de manipulation d'âme autorisé.
- Qu'est-ce que c'est que c'est conneries!? "Niveau autorisé" ?
- Poussez-vous Albarn. Vous n'êtes pas ma cible.
- Comme si j'allais te laisser le toucher...

La femme en costume redressa ses lunettes et soupira un moment avant de prendre sa valise à deux mains, la dirigeant vers la blonde.

- Imbécile.
- Gu---!

Un sphère bleutée fut projetée d'un canon sortant de la mallette comme l'objectif d'un appareil photo. Le tir fut assez rapide et la Meister n'eut pas le temps de l'esquiver correctement. Le tir frôla son épaule et explosa un peu plus loin, touchant un mur. Il s'agissait de balles explosives, ou en tout cas, c'est à ça que ça ressemblait. La femme au costume continua de tirer et tirer; toujours avec le même rythme. C'était un jeu d'enfant pour la manieuse de Scythe que de mémoriser la fréquence de tir de cette arme qui n'était définitivement pas très sophistiquée. Elle esquiva alors un tir, puis un autre, se projeta en avant, s'arrêta et exécutant deux ou trois pas de côté pour éviter les prochains tirs, et s'approcha autant que possible de son adversaire avant de se préparer à lui envoyer son poing dans la face. Mais... en très peu de temps, son instinct lui ordonna de reculer immédiatement avant que son poing n'atteigne le visage de la femme au costume. Saisie par ses instincts naturels, Maka se jeta en arrière d'un seul coup et évita de peu une attaque qui aurait pu lui être fatale. ça c'était passez si vite qu'elle avait à peine vu le tracé de celle-ci.. une sorte de lumière prenant la forme d'un croissant de lune et s'en allant dans les auteurs. Le ponton de pierre qui se trouvait au dessus de leur tête fut coupé en deux et s'écroula de tout son poids entre les deux jeunes femmes; dans le rayon où se trouvait le bras de la meister il y a une demi-seconde auparavant. La pierre écrasée sur le sol de la ruelle , fit s'élever un gros nuage de poussière qui masqua la vue de la blonde pendant quelques secondes. Ce laps de temps fut largement nécessaire à la femme qui se trouvait de l'autre côté pour attaquer : deux lumières bleues largement plus grande que celles de tout à l'heure foncèrent sur la manieuse de Scythe qui les évita de justesse. Ces lumières grosses comme des barils s'écrasèrent sur le mur derrière-elle et provoquèrent une explosion extrêmement puissante, comparable à celle que Tyzy venait de recevoir plus tôt.. comme si on avait fait exploser des petits bâtons de C4 contre le mur. Le vent que souffla l'explosion, dissipa la poussière qui empêchaient les deux adversaires de se voir. Maka ne savait pas réellement quoi faire de ce qu'elle voyait.

- Mon devoir est d'éliminer de la surface de la planète le poison que sont les Soul-Users pour notre belle et paisible société. Notre monde n'a pas besoin de monstres comme vous.. mourrez.
- ..C'est quoi... ça!? Une arme démoniaque ?

La valise de la jeune femme aux cheveux blonds se trouvait maintenant par terre, ouverte. Elle était plus ou moins vide; tout ce qu'il y avait à l'intérieur, c'était des circuits et d'autres pièces brillantes, comparables à des rechargeurs de piles. Ce qui se trouvait précédemment à l'intérieur, se trouvait maintenant dans la main de la jeune femme à la grande classe. Cet objet se manifestait sous la forme d'une rapière blanche, dont certaines jointures et la lame brillaient d'une lumière azurée pure, exactement comme celle des âmes des êtres humains. La garde ressemblait à une sorte de couronne, et de multiples joyaux brillants de la même couleur que la longueur d'âme émanant de l'épée se trouvaient incrustés dans le pommeau qui lui-même avait une forme plutôt singulière. Trois lumières bleutées tournaient autour de l'assassin.. des lumières identiques à ces espèces de "Bombes" qui avaient été lancées depuis tout à l'heure. à les voir de plus près, Maka constata qu'il s'agissait de symboles de longueur d'âme, ayant la forme de signes de couronnes. La forme et les capacités de cette arme n'étaient que les premières choses étranges à propos d'elle... quelque chose dérangeait la manieuse de faux encore plus que les simples apparences. Quelque chose que seuls les Soul-Users peuvent voir. Une goutte de sueur coula le long de la tempe de la meister incertaine qui se plaçait du mieux qu'elle pouvait pour empêcher l'assassin de s'en prendre à Tyzy qui n'arrivait toujours pas à soigner sa blessure et perdait du sang à vue d'oeil.

- Cette arme... a une âme.. mais elle n'est pas vivante!?
- Que ce doit être pratique de pouvoir les âmes... NE ME PRENDS PAS DE HAUT, POUILLEUSE MONSTRUOSITÉ !!

La mystérieuse assassine lança un coup de rapière dans le vide, et les couronnes de longueur d'âme se mirent à se lancer dans l'exacte direction ou pointait le bout de l'arme brillante. Elles agissaient comme les instruments obéissant à la baguette du chef d'orchestre. Maka ne pouvait pas éviter, elle prendrait le risque que les bombes ne touchent le Shinigami.. mais il serait inhumain de sa part de bloquer les explosions avec son propre corps. Cependant.. Maka étant constitué à 80% de courage et de témérité, cette dernière idée ne lui fit aucunement peur. Elle serra les dents, plaça ses bras en croix pour s'apprêter à parer les coups. Trois violentes explosions retentirent dans la ruelle.. et alors que la fumée se dispersait, ce n'était pas la blonde qui avait encaissé le coup..


- Qu'est-ce que tu fais !? bouges de là, crétin !!
- Calme tes nerfs deux secondes, je suis pas un gamin...

Tyzy se retrouvait soudainement devant la manieuse de Scythe; son bras droit bleuté ayant paré les trois explosions sans subir de dégâts significatifs. Les chaînes de l'Outsider flottaient sur le revers de la griffe purificatrice. L'autre main du Meister se trouvait agrippée à sa blessure encore complètement ouverte et d'où le sang ne s'arrêtait pas de couler. Cependant, Maka pouvait voir sur les parois de la déchirure de sa peau, des petites lumières verdâtres commencer à reconstituer sa peau extrêmement lentement. Tyzy était essoufflé, mais laisser Maka se battre sans arme était complètement suicidaire. Dispersant la fumée des explosions d'un seul coup de bras, le Meister se tint devant l'assassin et lui afficha un sourire narquois, sarcastique et moqueur.

- Désolé pour l'attente, j'ai eut un point de côté...
- Se tenir debout après avoir perdu autant de sang, et avoir un trou béant dans la hanche... Tu es bien un monstre répugnant et sans distinction !!
- Tu vas me faire rougir...

Le Shinigami tourna la tête vers la blonde qui luttait contre son envie de l'assommer pour qu'il aille simplement se reposer; mais elle savait qu'elle n'avait aucune chance d'elle-même, en tout cas .. pas dans ces circonstances. Une fois de plus elle se sentait écrasée par le poids de sa propre faiblesse, mais n'avait as d'autres choix que de faire avec. Elle ne put rien faire d'autre que baisser la tête et serrer les poings.. une fois de plus, elle était dans l'ombre de son ancien rival. Tyzy tourna les yeux vers la femme à la rapière qui commença à marcher dans leur direction, enjambant les débris du ponton de pierre qui s'était écrasé sur le sol.

- Maka. Trouve une cabine téléphonique et appelle Soul le plus vite possible. Je comprends pas pourquoi mais ma régénération est complètement déréglée alors j'aimerais éviter de me battre contre celle-là tout seul si possible.
- Mais...
- Pas de "Mais".. magnes-toi!

La blonde serra la mâchoire. Sans dire un mot de plus, elle ravala sa fierté et encaissa son inaptitude à gérer avec la situation et se mis à courir dans le sens inverse, laissant le Shinigami seul avec l'assassin à l'arme étrange. Quelques secondes plus tard, la meister n'était plus dans la ruelle. Après s'être assuré que Maka n'était plus dans les environs; Tyzy retira sa main gauche de sa blessure et commença à avancer également en direction de la femme à la rapière qui fit ré-apparaître une nouvelle icone explosive brillante derrière elle, d'un simple coup de rapière dans le vide.

- Dois-je considérer ça comme un abandon de ta part, Shinigami?
- "Abandon" ? Oh allez.. la partie vient à peine de commencer. Avec un peu de chance, le temps que je m'amuse avec toi, Maka aura peut-être retrouvé mon appartement. C'est plutôt profitable tu ne penses pas? Je veux dire.. obtenir ce qu'on veut sans rien faire.

La femme à la rapière ouvrit grand les yeux et afficha une mine choquée - que le Meister ne pouvait pas voir à travers ses lunettes de soleil - en entendant les paroles du Shinigami. Elle montra un air colérique, ses mains tremblantes. Il semblerait que le dieu de la mort avait touché une corde sensible de cette fille, sans pourtant l'avoir fait exprès ou savoir qui cela pouvait bien être. Elle n'avait pas apprécié cette dernière phrase, pas du tout même. Sans lui laisser le temps de prononcer une autre parole, la femme au costard se lança sur le meister blessé et lança un estoc d'une très grande vélocité avec son arme; une attaque que Tyzy esquiva en se jetant en arrière.. ce qu'il n'avait pas vu venir en revanche, c'était ce symbole de couronne bleu qui se lança sur lui et le percuta. Le choc de l'explosion le fit glisser et rouler en arrière jusqu'à ce qu'il ne se stabilise en plantant les griffes de l'Outsider sur le sol. Cette fois la blessure était minime; une simple égratignure sur son bras : le meister avait réussi à parer l'explosion avec son bras bleuté, une seconde avant que la bombe ne le frappe. Cependant, ça n'arrêtait pas la femme aux lunettes de soleil qui lui fonçait dessus de plus belle, lançant des coups de rapière dans le vide. à chaque fois qu'elle faisait ça, une nouvelle "icone" se constituait dans une certaine zone autour d'elle; ces symboles suivant les mouvements de la rapière, comme s'ils étaient une sorte d'extension de celle-ci (raison pour laquelle l'icone avait frappé Tyzy [après] que celui-ci ai esquivé le coup). Il se mit en position défensive, regardant son adversaire lui foncer dessus avec une vélocité inhumaine. Maka avait raison sur un point : l'arme que cette femme tenait entre ses mains, lui procurait les mêmes avantages qu'un Meister manipulant une arme démoniaque. Ses réflexes, sa force de frappe, son agilité.. tout ça semblait être "enchanté" par l'arme qu'elle tenait. Et pourtant, comme Miss Bibliothèque l'avait dit; une "âme sans réponse" se trouvait à l'intérieur de cette supposée "Arme démoniaque". La mystérieuse assassine lança un nouveau coup d'estoc, que cette fois le Shinigami esquiva d'un pas de côté pour ne pas se prendre l'extension du coup.. il pensait que c'était suffisant, mais ça ne l'était pas : au même moment, les cinq symboles explosifs se rangèrent les uns derrière les autres à côté de la lame et suivirent son mouvement.. mouvement qui fut une variation de l'estoc vers un coup circulaire dans la direction où Tyzy avait esquivé. Elle n'avait pas besoin de le toucher directement avec son arme; car ces "symboles" avaient une meilleure extension que la lame de la rapière elle-même. Lorsque Tyzy réalisa cela, il était trop tard.

- Tu peux te protéger de mes explosions avec ta petite griffe... tout ce que j'ai à faire c'est te l'arracher !!
- MER----

Les symboles partirent en croissant de lune horizontale; sans possibilité d'esquive par le Meister qui vit les lumières bleues frapper son bras. La première explosion frappa le haut de son bras, juste avant la formation de l'Outsider. Une grande partie de sa chaire vola dans l'explosion. Cette même attaque se répéta une fois...deux fois... trois fois...quatre fois. Cinq explosions intenses en l'espace d'une demi-seconde, envoyant le corps du Meister rouler dans la ruelle, son sang se dispersant sur une grande zone. Son bras droit s'était détaché à cause de la brutalité des explosions, juste au dessus de la zone où l'Outsider avait invoqué. Le membre découpé gisait sur le sol, de petites lumières vertes insignifiantes tentant de reconstituer le membre découpé. La vitesse de reconstitution de la Zombia Soul était d'habitude extrêmement rapide, et lui permettait de soigner, recoller ou recréer ses membres en moins de deux minutes. Mais cette fois... c'est comme si elle n'avançait pas du tout. Exactement comme une barre de téléchargement d'un gros fichier, qui n'avance qu'à 1Ko seconde. Son sang coulait de là où se trouvait avant son bras droit; une véritable masse de sang, comparable à celle de sa blessure à la hanche qui semblait maintenant à moitié reconstituée. Il souffrait intensément et serrait les dents en tournant son regard doré vers l'assassin aux cheveux blonds qui lançait de nouveaux coups de rapière dans le vide pour invoquer ses prochaines bombes. Son bras droit avait été arraché; et il avait encore bien trop de mal à invoquer l'Outsider à la place de son bras gauche. La situation était corsée, extrêmement corsée.

- Dos au mur, Shinigami...
- Heh... une arme qui empêche la régénération ? ...Non, attend... il y a quelque chose d'autre...

Ouvrant sa main gauche, le meister concentra un peu de sa longueur d'âme pour constituer une sorte de couteau bleuté qu'il jeta de toutes ses forces dans la direction de son adversaire qui; avec des réflexes surhumains, coupa le couteau de longueur d'âme en deux à l'aide d'un coup de lame verticale extrêmement précis. Un sourire s'afficha sur les lèvres du Shinigami qui luttait encore pour tenir debout.

- Annulation de longueur d'âme, hein... c'est vraiment injuste comme arme.
- Ceci est l'outil des humains pour juger ces pouilleux monstres de Soul-Users. L'arme luttant contre les capacités de ces êtres diaboliques et malsains. En utilisant les âmes de ces derniers, pour créer une machine de justice...

La jeune femme aux lunettes de soleil plaça la garde de l'arme devant son visage dans une pose très sophistiquée et noble. Les symboles explosifs translucides et brillants se placèrent tout autour d'elle. Tyzy grimaçait et faisait de son mieux pour se régénérer ou faire apparaître l'Outsider à son bras gauche, mais absolument rien ne fonctionnait. Il allait mourir s'il ne faisait rien, et à en déduire par cette sorte de capacité d'annulation; il ne reviendrait pas à la vie avant très longtemps. Il était définitivement foutu, mais ne laissait rien paraître. Il se contenta de retirer son bokken de sa ceinture, se préparant à parer et contre-attaquer quand le moment viendrait; sans y placer trop d'espoir. La jeune femme à la rapière, se lança d'un seul coup vers le Shinigami, pointe en avant, les symboles fonçant vers le dieu de la mort avec une vitesse incroyable.

- L'A.D.A.M !!

La lame et les explosifs approchèrent du Shinigami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: SENOPE Pt2 Mer 9 Juil - 23:57

Huit explosions se firent entendre par dessus les toits de Death City. Des secousses violentes se firent ressentir dans tout le périmètre. Les oiseaux sur les lignes électriques s'envolèrent immédiatement dès la première secousse, s'éloignant aussi rapidement que possible de la zone de danger. Il s'éleva alors au dessus de la rue une énorme masse de fumée noirâtre, comme si un incendie s'était déclenché en plein coeur de la rue. Cependant.. tout ceci n'était pas provoqué par un simple et stupide accident de gaz. Cela avait été causé par quelque chose de bien plus dangereux que les flammes; Quelque chose de bien plus mortel. Après les explosions, plus aucun son.. comme si le temps s'était arrêté dans cette zone; comme si cela n'alertait absolument personne. Au centre du nuage de poussière se trouvait la jeune femme aux lunettes de soleil qui ne pouvait guère identifier dans quel état se trouvait son adversaire. Si ses calculs étaient exactes; il ne devait être plus rien d'autre qu'une pile de chaire brûlante derrière cet immense mur d'obscurité qui obstruait sa vue et son souffle. Elle pouvait constater d'elle-même des dégats extrêmes qu'avaient causé ses couronnes de longueur d'âme : à ses pieds se trouvaient une multitudes de briques éclatées en morceaux, voir en poussière; Et énormément de cratères s'étant formés à même le sol. Il ne devait pas avoir survécu à ça.. pas avec une simple épée de bois. Elle était pourtant dévorée par l'impatience, le suspense. Son adversaire n'était pas n'importe qui; la cible numéro 1 de son organisation.. le faucheur d'âmes. Elle regardait droit devant-elle, prête à se défendre en cas de contre-attaque ou autres événements inattendus. Elle voulait être capable d'elle-même vérifier les dégâts causés à son adversaire. Cependant.. ce qu'elle vit lorsque l'obscurité commença peu à peu à se retirer au gré du vent, n'était pas la silhouette de son adversaire. Une autre silhouette se trouvait devant lui.. celle d'une jeune femme. Cette personne était environs de la même taille que la manieuse de scythe de tout à l'heure, et semblait se trouver à quelques mètres seulement du Shinigami, le protégeant d'une façon ou d'une autre. Un léger vent balaya la ruelle de ces nuages de poussière; rendant la visibilité totalement claire pour les deux camps. Tyzy ne l'avait pas vu arriver.. que ce soit cette chance offert par le dieu Deus Ex Machina; ou carrément l'objet de cette chance qui se dressait devant lui. Il n'avait pourtant pas sondé une seule âme aux alentours depuis que Maka s'en était allée.. ce qui voulait dire que cette fille avait du venir par les airs, et être arrivée juste une seconde avant l'impact. Cette fille qu'il avait pu reconnaître sans même avoir besoin de la voir de face. Une casquette trouée sur laquelle se trouvait la silhouette d'une abeille; un uniforme noirâtre; des couettes nouées par des rubans jaunes.. Ses deux avant-bras ayant fusionnés ensemble devant son visage pour former une sorte de croix de métal mauve sur un gigantesque cercle de métal d'où sortirent deux lames de Hallebarde. Des yeux d'un bleu profond et un regard particulièrement endurcis. Il s'agissait de cette fille que le Shinigami avait rencontré plus tôt. Ravalant sa salive, il se risqua à prononcer son nom avec un air stupide.

- ...Kotomi ?
- C'est TSUGUMI ! Et qu'est-ce que tu fais aussi amoché toi!?
- Plains-toi à ma mère, je suis né comme ça.
- Non, je suis à peu près sûre que tu avais deux bras quand on s'est vus pour la dernière fois...

Une intense lumière mauve émana de la croix et des bouts de métal qui avaient protégé le Meister et l'arme démoniaque; ces parties en question se séparèrent alors et reprirent la forme de bras humains. Cette arme démoniaque avait déjà une petite réputation à Shibusen; considérée comme la probable meilleure future Death Scythe de tout Shibusen. La meilleure arme démoniaque de la classe EAT; étant capable de transformer et dupliquer plusieurs parties de sa forme d'arme sur son corps, et peut-être même plus encore. L'arme qui se bat sans Meister, possédant des facultés dignes d'un élève de la F-Class. Tsugumi Harudori, la Hallebarde démoniaque. Celle-ci leva les yeux vers la jeune femme au costume noir et adopta une célèbre pose absolument pas plagiée du manga d'Araki tout en remettant sa casquette correctement sur sa tête, positionnant son doigt en direction de l'assassin tout en lui adressant un regard des plus sombres.

- I heard you talkin' shit about my hai---
- T'aurais pu faire l'effort de changer la phrase au moins!! On va se bouffer un procès! ... et c'est celle de Josuke ça, pas Jotaro! Attend une seconde, j'ai pas déjà fait cette blague dans l'Arc précédent?..
- TU VAS LE LAISSER EN PAIX CE QUATRIÈME MUR OUI!?
- J'y peux rien, c'est toi qui fait des références foireuses!
- Mais c'est cool nan? je veux dire, je suis cool là nan !?
- Non non non... déjà ta pose est mauvaise?
- Oh.. sérieux?
- Ouais, c'est un peu plus .. genre, comme ça...

l'espace d'un instant Tyzy avait complètement oublié qu'on lui avait arraché le bras et déchiré une bonne partie de sa hanche droite; tout ça pour se placer derrière l'ancienne protagoniste de Soul Eater NOT, pour ré-ajuster sa balance afin de l'aider dans cet immonde plagiat. Il se mit alors à modifier la balance de la brune qui se laissa faire tout simplement, et ce jusqu'à ce que sa pose soit parfaite. On pouvait entendre des commentaires stupides comme "Place plus tes hanches par là" - "C'est bon comme ça?" - "la casquette est du mauvais côté" - "Et là je dis un truc comme Omae wa mo shindeiru ?" - "Nan, c'est Ken ça.. tu dois dire un truc genre OREGA SABAKU !" - "Okay... OREGA SABAKUUU ~ !" - "Trop Moe, ressaye..." - "OREGAHHH SABAKKAHHH" - "On sent l'esprit mais t'es encore bien trop mignonne, soit plus agressive!" - "D’OÙ TU M'APPELLES MIGNONNE SALE CONNARD!?" - "Voila! comme ça!".... la stupidité se poursuivit encore une ou deux minutes. Tyzy et Tsugumi ignorèrent complètement leur adversaire, trop occupés à se focaliser sur leur image. Cependant... il y avait une raison plus légitime pour laquelle l'assassin n'attaquait pas. Les yeux de la jeune femme à la rapière étaient au moins aussi grands ouverts que sa bouche. Elle n'arrivait tout bonnement pas à croire ce qu'elle voyait.. c'était comme si elle venait de voir un mort revenir à la vie devant ses yeux. Ses mains tremblaient, ses dents se serraient et le doute pris le meilleur d'elle-même. Cette fille qui se trouvait devant le Shinigami... il était impossible qu'elle soit encore en vie, pas après tout ce qu'il s'était passé. Des centaines de milliers de mémoires émergèrent dans le subconscient de la blonde aux lunettes de soleil qui n'arrivait pas à accepter ce qui se trouvait devant ses yeux maintenant. Des moments heureux... des moments difficiles... des moments inoubliables... des moments passés avec ces deux filles, du temps où elle n'avait pas à se soucier de quoi que ce soit d'autre que devenir une meilleure manieuse d'arme démoniaque. Un temps.. oublié. Elle ne pouvait pas le croire, elle ne voulait pas croire que tout ce qu'elle avait accomplis jusqu'à présent avait été fait pour rien. Que la raison pour laquelle elle s'était mise à oublier son passé, ne refasse surface ainsi, d'un seul coup. C'était impossible, inacceptable. Ses dents se serrèrent les unes contre les autres; ses mains tremblantes tentèrent de se calmer en serrant l'arme qu'elle tenait avec une poigne féroce. Elle doutait. La jeune femme à la rapière tourna les yeux vers son arme. Cette arme était la preuve qu'elle avait renoncé à celle qu'elle était avant. Cette arme était la confirmation que toutes ces années de souffrance, marquaient un nouveau chapitre dans sa vie, loin de ces souvenirs heureux et innocents. Cette arme formait à elle seule la certitude qu'elle était devenue quelqu'un d'autre; qu'elle avait embroché de cette lame, la faible qu'elle avait jadis été. La preuve que les choses ne seront plus jamais comme avant... Et pourtant, elle voulait y croire. Encore une dernière fois, durant quelques instants. Elle leva les yeux vers cette fille qui était à la fois identique et différente de celle qu'elle avait connu il y a sept ans en arrière. Une fille bête, trop optimiste et gentille pour savoir faire quoi que ce soit d'utile dans ce monde de fous.. un monde qui n'était plus le leurs. Un monde qui lui avait arraché ce qui faisait d'elle quelqu'un de spécial et de différent. L'assassin aux cheveux blonds savait qu'elle devait se débarrasser de ces idées stupides et rationaliser. Elle réunis dans sa tête toutes les preuves qu'elle pourrait utiliser pour ôter les doutes de son esprit; comme si elle tentait de se convaincre elle-même. Ses mains tremblantes, elle ferma les yeux et se concentra.

* C'est impossible.. elle ... elle et Meme... elles sont mortes toutes les deux. Cette fille n'est que ... o-oui! I-il y a des copies de nous dans ce monde.. ce n'est pas elle. Ce n'est pas elle alors je n'ai rien à craindre....RIEN DU TOUT! CE N'EST PAS TSUGUMI!! TSUGUMI EST MORTE!*

Des sons attirèrent l'attention de Tyzy et de Tsugumi qui avaient jusqu'à présent négligemment détournés le regard de ce qui aurait dû normalement être leur principal centre d'attention : cette fille mystérieuse aux lunettes de soleil lançait des coups de rapière dans la vide et reconstituait ces couronnes bleues translucides tout autour d'elle en marchant rapidement vers eux. Immédiatement, l'arme démoniaque décala le Meister derrière elle et se mis en position défensive. Le Shinigami semblait ne pas réellement apprécier l'idée de rester en arrière; mais ses blessures étaient de toutes façons largement trop profondes pour qu'il ne puisse faire quoi que ce soit. Tsugumi tourna la tête vers cette fille en costume et fronça les sourcils. Son bras droit s'illumina alors d'une intense lumière mauve et se transforma en gigantesque et fine lame de hallebarde sur laquelle se trouvait une croix métallique mauve brillante. Elle détestait ce genre de situation, et se sentait particulièrement énervée pour le Shinigami. Après-tout, tout ça n'avait rien d'un duel fair-and-square comme elle avait l'habitude d'en faire : le dieu de la mort avait été attaqué de plein fouet par surprise, par un adversaire qui en savait bien plus sur ses capacités que l'inverse; et n'était manifestement pas en état d'utiliser son plein potentiel.

- Tiens-toi tranquille quelques minutes. T'arriveras à rien dans cet état.
- Eh... mais c'est tellement wrong... je veux dire, je suis pas la princesse Peach...
- Ses attaques endommagent les matériaux et la chaire; mais je suis une arme démoniaque. Les explosions ne vont rien me faire. Donc laisses-moi gérer ça et tu pourras te plaindre après!... au fait j'ai pas rêvé, t'en a profité pour me tripoter..?
- Je suis peut-être ou peut-être pas coupable, Madame la juge.
- ....c'est ça le Shinigami hein.. cette ville est condamnée...

Il semblerait que le Shinigami ne puisse pas faire quoi que ce soit de plus pour ce combat que simplement rester en retrait. Il n'aimait pas cette idée, mais il devait l'admettre : cette gamine avait plus de chances que lui. Une arme démoniaque partiellement transformée se protégeant des attaques explosives avant ses parties d'arme, étaient déjà largement plus résistants que la chaire elle-même. Il était en tout cas plutôt impressionné par les capacités de cette gamine qu'il n'aurait sûrement pas soupçonné d'être une Million Weapon, sans même avoir atteint le stade de Death Scythe. Tyzy s'adossa contre le mur en grognant, tentant de régénérer ses plaies alors que le combat entre Tsugumi et cette mystérieuse tueuse allait commencer.

- ...Tch. Montres-moi de quoi t'es faite, blondasse.
- Tu...EST...MORTE! NE REVIENS PAS DEVANT MOI COMME CA!!

Un coup de rapière en avant et voila que trois couronnes ne se lancent sur l'arme démoniaque qui fonce sur son adversaire avec une agilité remarquable, découpant les bombes de longueur d'âme avec une extrême finesse et une telle rapidité que les couronnes n'éclatèrent pas immédiatement après avoir été coupées. Troublée par l'agilité de Tsugumi; l'étrange assassin ne la remarqua arriver qu'un peu trop tard, et se mis immédiatement en position défensive : elle leva la garde de son épée vers le ciel et commanda à ses "couronnes" de se placer en forme de "mur" en face d'elle, créant ainsi un bouclier explosif sur lequel Tsugumi frappa accidentellement en essayant d'égorger son adversaire. Aussitôt la lame de son bras droit eut touché les couronnes, aussitôt celles-ci explosèrent à son visage et l'envoyèrent rouler sur le sol. Elle glissa, planta sa lame dans le sol pour réduire le recul et fonça immédiatement vers la jeune femme aux lunettes de soleil qui lança des coups de rapière dans la vide pour invoquer d'autres couronnes, fonçant vers son adversaire à toute vitesse. Il s'en suivit d'un véritable combat d'agilité et de talent : Un estoc en avant parfaitement esquivé par Tsugumi se baissant pile au mon moment et évitant aussi bien de se faire percer que de se prendre une bombe en pleine face; et elle contre-attaqua en prime en lançant un coup de pied vertical en transformant son pied en lame de hallebarde. Son adversaire semblait avoir également de très bons réflexes puisqu'elle esquiva cette contre-attaque en bougeant la tête sur le côté et en enfonçant son coude dans le cou de l'arme démoniaque pour l'éloigner d'elle avant de sauter en arrière et lancer ses symboles sur elle pour l'exploser. Tsugumi n'avait pas le temps de se relever pou esquiver; et trois explosions retentirent alors.

- Light Cross!

En une fraction de seconde, toutes les explosions furent atténuées et "aspirées" dans une traînée de lumière émanant de tracés formés par ses coups de lame. Les deux mains de Tsugumi étaient maintenant changées en longues lames de Hallebarde, laissant s'échapper une longueur d'âme argentée intense qui sembla "aspirer" les dégâts des explosions à l'intérieur. L'assassin semblait particulièrement surprise alors que son adversaire se relevait et lui adressait un regard noir.

- ...C'était quoi ça!?... longueur d'âme? o--où sont passées les explosions!?
- C'marrant. T'as déjà l'air moins confiante quand tu connais pas les capacités de tes adversaires. Désolée pour l'irrespect, moi aussi je vais me battre avec tout ce que j'ai dans les tripes... Pas de chance pour toi, vraiment. De se battre dans un endroit aussi lumineux...

Un sourire apparut sur les lèvres de l'arme démoniaque qui plaça ses deux lames en croisé devant son visage. Les deux lames se mirent à briller d'une lumière intense et argentée, alors que la longueur d'âme de la jeune femme augmentait d'un cran et dispersait de véritables rafales de vent dans toute la ruelle. Prenant des précautions, la blonde lança de nouveaux coups de rapière dans le vide et créa des couronnes protectrices, puis trois autres destinées à être lancé sur son adversaire. Elle avait atteint alors sa limite de dix couronnes de longueur d'âme explosives que son arme pouvait atteindre et commander. Tout en se protégeant, elle lança un estoc en avant pour commander aux trois explosifs d'attaquer directement l'arme démoniaque qui continuait d'accumuler de la lumière sans bouger. La lumière dans la ruelle sembla devenir largement plus terne.. c'est comme si quelqu'un avait mis une bâche au dessus de tout le quartier, et que le centre de la lumière se trouvait dans les lames de Tsugumi qui avait maintenant un regard absolument effrayant, alors même que les explosifs fonçaient sur elle. Ils n'étaient plus qu'à quelques mètres d'elle lorsqu'elle lança sa capacité la plus puissante....

- GLÄNZENDE KARNEVAL !!
- QU---!?

Lorsqu'elle décroisa les bras, le temps sembla s'être arrêté quelques instants. Le quartier tout entier fut inondé d'une lumière intense.. comme si un milieu de spots venaient de s'allumer dans la rue la plus sombre de la ville, en plein milieu d'une nuit, en plein blackout... Lorsque le temps repris son cours, deux gigantesques lumières déchirant le sol et les murs de la ruelle se mis à foncer à toute vitesse vers la femme aux lunettes de soleil qui ne vit presque pas l'attaque arriver : les explosions furent complètement avalées par ce rayon de lumière en forme de croix qui lui fonçait dessus et gagnait en taille de secondes en secondes, découpant tout en morceaux sur son passage, et annihilant complètement ce qu'il touchait de plein fouet. Elle n'eut qu'une fraction de seconde pour se jeter par terre maladroitement, laissant passer l'énorme attaque derrière elle. La croix de lumière intense se mit à s'écraser contre le mur d'un building; avant que cette attaque n'explose en de milliers de petites explosions de lumières qui semblèrent brûler intensément le sol et les murs. La bâtisse qui avait rencontré l'attaque, en tout cas, vit son mur porteur complètement détruit et commença à s'effondrer sur elle-même. La luminosité redevint alors normale, mais de nombreuses parties de la ruelle étaient encore en train de brûler par des flammes argentées qui semblaient refuser de s'éteindre. Tsugumi retransforma ses deux lames en mains humaines et replaça sa casquette avec un air satisfait en voyant son adversaire ramper par terre.

- Tch. J'me suis râtée...
- ...Une telle force... en forme partielle!?... qu...impossible...
- ...Yep. Je connais pas le nom de la rue. Vous pouvez quand même trouver? Non, en fait, pour expliquer, quelqu'un m'a fait un trou dans la hanche et m'a arraché le bras droit. Ma régénération ne fonctionne pas donc je vais voir si la nourriture peut accélérer le processus. Comment ça on est pas dans "Darker than black"? C'est pas grave, ça vaut le coup d'essayer non? et puis j'ai vraiment envie d'une pizza, là.. vraiment, faites un effort. Ouais, avec garniture...Ahin.. 20 deathdollars.
- ...
- ...
- ...
- QU'EST-CE QUE TU FAIS!? TU POURRAIS AU MOINS FAIRE SEMBLANT D'EN AVOIR QUELQUE CHOSE A FOUTRE!...attend, c'est un téléphone que t'as là...?!

Tsugumi se retourna vers le Shinigami qui tenait un téléphone et semblait visiblement parler avec un type de chez Pizza Slurp. Une discussion stupide démarra entre les deux. De la position de l'assassin, on pouvait clairement entendre des paroles comme "Et t'as pas fais attention à mon combat épique!?" - " Si si, c'était très cool. " - "Attend, si t'as un téléphone.. pourquoi t'appelles pas de l'aide !?" - "Ah... le crédit vient juste de mourir." - "GENRE!!" - "Merde.. ça craint!... j'ai même pas pu confirmer ma commande!" - "C'EST CA QUI T’INQUIÈTE!? pourquoi je me bat pour toi!? j'devrais te laisser crever!" et autres querelles débiles incluant une scène de tirage de couettes et pénétration de doigts dans les narines; ou encore des tentatives de clé-de-bras sur le seul qu'il restait au Shinigami. Une fois de plus, l'assassin se trouvait ignorée; mais surtout essoufflée et séparé de son arme. En se jetant brutalement sur le côté, elle s'était cognée la tête contre une paroi du mur, ouvrant une plaie sur son crâne, et faisant tomber ses lunettes sur le sol. Grinçant des dents, elle rattrapa le pommeau de son arme et se plaça debout. Au début, ses cheveux couvrirent son visage alors qu'elle commençait à re-prendre l'attention du Shinigami et de l'arme démoniaque qui tournèrent la tête vers elle.

- Misérables vauriens... Bactéries sociales... Excrément communautaire... Déchets de l'humanité!! IMMONDICES! JE VOUS DÉTESTE!!
- ..Cette voi---- ...H...Uh.. I-I-Impossi....ble...?

Les paupières de Tsugumi s'ouvrirent en grand lorsqu'elle regarda cette jeune femme qui les attaquait depuis tout à l'heure relever la tête et dévoiler son visage. Le coeur de l'arme démoniaque sembla s'arrêter au moment même où elle vit le visage grimaçant de haine de cette fille dont elle pensait ne rien savoir. Elle connaissait ce visage.. elle connaissait cette chevelure, cette voix, cette manière savante de parler au quotidien. Cet air autoritaire, et cette impossibilité d'accepter la défaite, et de se sentir inférieure. Elle connaissait cette fille.. ou du moins, celle qu'elle était auparavant. Elle ne bougeait plus, contrairement à la blonde qui continuait d'hurler et de lancer des coups de rapière dans le vide pour se constituer de nouvelles bombes de longueur d'âme. Son regard n'était plus celui qu'elle avait.. ce n'était plus le regard plein d'espoir et affamé de curiosité que Tsugumi avait connu. Et pourtant.. cette femme était bien celle qu'elle connaissait, et qu'elle pensait avoir perdu depuis des années. Le nom de cette femme apparaissait dans sa tête, mais les lèvres de l'arme démoniaque n'arrivaient pas à les prononcer alors que son adversaire lui fonçait dessus dans un élan de rage.

- ....A....Anya...!?

La blonde s'arrêta sur sa course, à quelques mètres de l'arme démoniaque. Elle était figée sur place, le visage pâle. Elle ne pouvait plus mentir à elle-même.. cette fille pouvait avoir le visage et la voix de son amie d'antan, elle conservait aussi ses mémoires... ce qui ne pouvait signifier qu'une chose : c'était bel et bien celle qu'elle avait connu, et non-pas un quelconque remplacement. Abattue par cette vérité, elle ne fut plus capable de faire quoi que ce soit d'autre que lâcher des sons inconscients hors de ses lèvres.

- ...Tsugumi......?

La situation devient de plus en plus étrange. Les deux jeunes femmes étaient incapables de faire quoi que ce soit. Le Shinigami laissa son regard passer de l'une à l'autre en se relevant, commençant à doucement avancer dans leur direction. Quelque chose n'allait pas... il avait un mauvais pressentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: SENOPE Pt2 Jeu 10 Juil - 4:42

Elle courrait et courrait, cherchant un moyen de joindre la Death Scythe. Cela faisait déjà plus de cinq minutes qu'elle parcourait les rues de Death City, alarmée, à la recherche de quelqu'un pouvant lui prêter un appareil de communication, n'importe lequel. Ils n'avaient pas l'occasion d'utiliser les miroirs pour joindre autre chose que des miroirs, et ces objets étant trop fragiles, cela faisait déjà deux ou trois ans qu'ils s'en étaient débarrassé. La manieuse de Scythe se maudissait silencieusement d'avoir été assez stupide pour se débarrasser d'un objet aussi utile que celui-là. Le pire était sûrement que personne ne se trouvait dans les rues du quartier résidentiel : pas un chat. Comme si tout le monde était attiré par un autre événement; certainement cette maudite bataille de peinture à l'autre bout de la ville. Elle s'arrêta, essoufflée, serrant les poings et commençant à pester contre elle-même. Elle leva la tête, regardant à droite et à gauche en espérant voir l'ombre d'une personne... mais tout ce qu'il y avait dans cette rue, c'était une fillette assise sur un banc et qui la regardait avec de grands yeux curieux. Maka tenta de reprendre le contrôle d'elle-même, tournant les yeux vers la gamine et restant plantée là un moment. Une idée lui traversa l'esprit.. une idée qu'elle-même pensa quelque peu exagéré, mais au fond ce n'était peut-être pas si idiot : cette gamine devait bien avoir des parents, et les conduire à eux pourrait sûrement lui permettre de contacter Soul et revenir vers Tyzy aussi rapidement que possible. La blonde se mordit la lèvre inférieure, se grattant les cheveux en pensant. Elle n'avait jamais été très bonne pour parler avec les enfants, et la situation dans laquelle elle se trouvait ne lui permettait pas réellement de ne pas être direct ou pressée sur le sujet. Prenant son courage à deux mains, elle s'avança vers l'enfant qui semblait s'amuser à dessiner des choses sur un cahier avec un crayon rouge. En fait.. toute sa trousse de dessin était complètement remplie de feutres, crayons et stylos rouges. Maka ignora ce détail un peu angoissant mais trop bénin pour être pris en considération, et tenta de se baisser au niveau de l'enfant qui se mit à sourire et commença à dessiner tout en la regardant. Cherchant ses mots, la manieuse de Scythe bégaya un moment avant de se lancer à l'eau : la vie de Tyzy en dépendait, elle n'avait pas réellement le temps de faire passer ses problèmes de communication avec les gamins au devant de la scène.

- E..Euh, bonjour. Où sont tes parents?
- Ils sont morts !
- ....

C'était un affreux commencement. Maka ne put s'empêcher de se sentir comme un déchet après avoir posé une question aussi indiscrète. Cet échec fumant s'ajouta à son tableau de culpabilité, et elle ne fut pas capable de dire quoi que ce soit pendant les trente prochaines secondes, autre que baisser la tête et taper nerveusement ses doigts contre ses genoux en hurlant dans son subconscient. Après quelques secondes d'intense réflexion, elle ravala sa salive et lança une autre tentative : si ses parents n'étaient plus en vie, alors il devait sûrement y avoir quelqu'un pour prendre soin d'elle. En tout cas, c'est ce qu'en déduisit la blonde en regardant la façon dont l'enfant était habillée et propre. De plus, ses vêtements avaient l'air de valoir particulièrement cher : une magnifique robe bleue détaillée; des chaussures parfaitement cirées.. on aurait sérieusement dit une enfant d'aristocrate. Prenant son courage avec des pincettes cette-fois-ci, la blonde tenta une nouvelle question en espérant qu'elle ne doive pas encore se ramasser un contrecoup atroce. Souriant du mieux qu'elle pouvait, elle obtint l'attention de l'enfant qui n'avait de cesse que de dessiner distraitement des choses que la manieuse de Scythe ne pouvait pas voir de là où elle se trouvait.

- Q...Quelqu'un s'occupe de toi alors? un tuteur? un frère, une soeur, quelqu'un qui aurait un portable?
- Oh! j'ai un portable moi!
- V-Vraiment!? est-ce que je peux l'utiliser? c'est très très important!
- Bien sûr! Il est dans ma valise!
- M-m-merci beaucoup! je te revaudrait ça!

Maka se sentait soudainement très heureuse. Après-tout, elle avait réussi à dépasser son handicap de discussion avec les enfants ET à obtenir un téléphone pour joindre Soul. Elle souriait, hochait la tête et cherchait ladite valise du regard, mais celle-ci ne se trouvait nulle-part aux alentours. La manieuse de Scythe s'apprêtait à demander la position de la valise, lorsque la gamine lui ôta les mots de la bouche. Elle la fixait avec un regard insistant..extrêmement insistant. Un regard duquel la blonde avait énormément du mal à se défaire.. un regard qu'elle avait déjà vu des millions de fois auparavant. Ce genre de regards..

- Je te montrerais où est ma valise si tu me dis ce que tu penses de mon dessin, Grande-soeur !
- Ton...dessin...?

L'enfant laissa tomber par terre son crayon de couleur rouge usé et retourna alors le calepin sur lequel elle dessinait vers la meister de Shibusen. Au moment précis où l'enfant avait retourné son dessin vers la blonde; celle-ci compris immédiatement ce qu'il se passait. Ou plutôt.. une soudaine réalisation se passa dans sa tête, alors qu'elle additionnait la bizarrerie de la situation avec ce qu'elle voyait là, devant ses yeux, en montrant un air surpris et dérangé. Sur le calepin se trouvait le dessin abstrait de la meister aux couettes, dépossédée de sa tête; un incroyable montant de rouge partout sur le sol; juste à côté d'où se trouvait un petit dessin de la gamine tenant ce qui ressemblait à deux épées. Les couleurs quittèrent le visage de Maka lorsqu'elle baissa les yeux et réalisa quel mot l'enfant avait précédemment utilisé. Un mot désignant un objet qu'elle avait déjà vu aujourd'hui... "Valise".

- Kha!!

Tout se passa tellement rapidement qu'il faut voir ça au ralentis pour comprendre. Les réflexes et l'intuition de Maka furent tout les deux assez suffisants pour lui empêcher de mourir directement. Sous le banc, juste dans la zone cachée par la robe de la gamine; se trouvait une valise blanche très étrange comme celle que tenait cette mystérieuse assassin de tout à l'heure. ça ne dura qu'une fraction de seconde; mais Maka vit une intense lumière s'échapper de sous le banc, et eut à peine assez de temps pour se pencher en arrière en perdant l'équilibre : la lumière fonça en direction de sa tête; qu'elle avait penché en arrière juste à temps. Elle put voir de ses propres yeux une lame de Katana brillante, frôlant son front et coupant quelques cheveux blonds. Lorsque le temps repris son cours normal, Maka tomba sur les fesses, se redressa et se jeta en arrière pour mettre de la distance entre elle et la gamine. L'épée qui avait été propulsé hors de la valise se rétablis alors dans les airs et revint à toute vitesse pour tenter d'embrocher la Meister qui évita de justesse à l'aide d'un pas de côté. Lorsqu'elle se retourna vers l'enfant, la valise était ouverte par terre; identique en tout points à cette de l'assassin de tout à l'heure. L'enfant se trouvait maintenant debout sur le banc, piétinant ses dessins avec ses chaussures et tenant dans ses mains deux lames de Katana qui étaient de toutes évidences trop lourdes pour elle.. mais elle semblait pourtant les tenir comme s'ils ne s'agissait que de simple jouets. Tout comme la rapière de tout à l'heure, Maka pouvait sentir une longueur d'âme émaner de ces armes au look étrange; mais aucune "réponse" confirmant que cette âme appartienne à un corps humain. Elle avait ce regard psychotique que Maka ne pouvait pas oublier : le regard froid et sans émotion d'un tueur. Sur le visage d'une si petite enfant, elle avait encore du mal à réaliser ce qu'il était en train de se passer; mais après s'être donné deux bonnes claques aux joues, elle parvint à se concentrer. L'enfant descendit du banc et commença à avancer en direction de la Meister qui se mis en position défensive. Maka n'avait pas de plan B ou quoi que ce soit pouvant la sauver de cette gamine..elle allait devoir compter sur elle-même et simplement espérer que Tyzy ne finisse pas en morceaux avant qu'elle n'ai pu semer cette enfant.

- Je m'appelle Leila Durandal! Je viens d'une famille d'armes démoniaques, mais je suis la seule humaine! alors je les ai tous décapitééééééés! comme je vais faire à toi!
- Je passe, merci!

Il n'y a pas de solution miracle, et ça, Maka le savait déjà. Le plan ultime n'était autre que ... prendre ses jambes à son cou et foncer à toute vitesse vers la ruelle la plus proche en priant pour que la vélocité de l'enfant ne soit pas enchantée par son duo d'armes bizarres. La blonde sprinta sans se retourner une seconde : elle n'en avait pas besoin, elle pouvait ressentir l'âme de la gamine progresser derrière-elle avec une vitesse monstrueuse. Et même sans la vision des âmes, ses braillements de "POURQUOI TU COURS!" et "JE VAIS TE LIBERER!! HAHAHAHAH!" étaient des avertissements suffisants pour que la Meister sache exactement où se trouve son assaillant. Elle se sentait pathétique de fuir de cette façon quand elle aurait pu tout simplement renverser la situation si seulement elle savait comment invoquer ses lames de Scythe sans être dans un état de commas. Elle grinça des dents, sauta d'une rampe d'escaliers et progressa dans une ruelle inférieure. Cette fois-ci, Maka passa directement sous une sorte de tunnel assez long menant d'une rue à l'autre : pas de lumière autre que celle du soleil aux deux extrémités, et un calme assez angoissant alors qu'elle fonçait aussi rapidement que possible pour échapper à l'assassin en robe qu'elle n'entendait plus depuis quelques secondes déjà. Pendant sa course, elle fit l'erreur de penser "Je l'ai semé!?" mais la confirmation que ce n'était pas le cas, se montra à quelques centimètres de son nez : la grille de la bouche d'aération du tunnel fut enfoncée vers le sol et les deux lames de l'enfant passèrent frôlèrent presque les yeux de la blonde qui eut juste le temps de se jeter en arrière, reprendre sa balance et filer dans le sens inverse en courant aussi rapidement qu'elle le pouvait.

*C'est quoi cette gamine!? elle est sortie du conduit d'aération comme si elle avait toujours été là !!*

Elle n'avait pas le temps de s'attarder à comprendre comment elle avait fait... ou peut-être aurait-t-elle du : une tête sortit de la cabane dans l'arbre du parc dans lequel elle courrait en ce moment même: elle reconnu sans aucun mal le visage absolument dérangé de cette gamine qui s'amusa encore à lancer ses deux épées sur la blonde comme de véritables lances qui flottèrent dans les airs et revinrent à leur envoyeur après que la manieuse de scythe les ai évité avec une roulade; continuant son sprint aussi rapidement que possible. Il devait y avoir une raison pour laquelle cette gamine apparaissait d'absolument nulle-part, et cette question commençait à sérieusement trotter dans la tête de la blonde qui quitta le parc et se dirigea vers une autre zone des quartiers résidentiels Bloody Mary. Elle courrait et courrait, voyant les portes d'appartement défiler devant ses yeux alors qu'elle ne rencontrait toujours absolument personne sur sa route... jusqu'à ce que soudainement, une porte dans la lignée ne s'ouvre. C'était sa chance! l'espoir illumina le visage de la blonde qui se mis à foncer sur cette porte ouverte...

- GRANDE-SOEUR!
- AAHHHHH!!

... pour y trouver la gamine et ses deux katanas brillants qui venait une fois de plus de sortir d'absolument nulle-part, se jetant sur la blonde en élançant ses deux armes comme des paires de ciseaux pour tenter de décapiter la blonde qui esquiva maladroitement en tombant sur les fesses. La gamine se rattrapa, profita du déséquilibre de la blonde pour tenter de l'embrocher tant qu'elle était au sol; mais Maka parvint à éviter adroitement les attaques et finis par se mettre debout, fonçant dans une autre direction pour échapper à son assaillant qui se manifestait sous la forme d'une enfant de pas plus de huit ans, se trimbalant avec des armes qu'elle ne devrait sûrement pas posséder. Mais avant qu'elle n'y fasse réellement attention, la blonde se trouva face à un mur... un immense mur.

- ...Un cul-de-sac!? vraiment !?
- On joue plus à cache-caaaaache!?

Dos au mur, Maka se retourna vers l'enfant. Elle était essoufflée, serrait les dents et agrippait ses doigts aux pierres du mur pour trouver une quelconque faiblesse dans la bâtisse qui l'empêchait de fuir.. mais pas moyen. Ces choses là n'arrivent que dans les films, pensa-t'elle. Elle regardait l'enfant s'approcher comme si elle voyait son bourreau débarquer pour exécuter sa peine de mort. Elle n'avait aucun moyen de fuir, aucun réel moyen de se défendre; elle ne savait absolument rien de son adversaire; Que ce soient ses motifs, ses capacités ou sa façon de se battre. Tout ce qu'elle savait c'est qu'elle apparaissait de nulle-part sans réelle raison, et que ses armes seraient apparemment capable de voler et revenir dans ses mains quand bon leur semble. L'enfant aux cheveux bleus et aux grands yeux rouges s'arrêta soudainement, regardant la blonde droit dans les yeux.

- Pourquoi t'as couru madaaaaame....
- Q-Qu'est-ce que vous nous voulez!? Et puis c'est quoi ces armes au juste ?!
- Ahhh ! j'ai pas le droit de dire! pas le droit! LE FANTÔME DE PAPA VA SE METTRE EN COLÈRE SINON! Heueheheh...HEHEHEHEHHE!
- Je peux pas la raisonner hein...

Elle ravala sa salive, fronça les sourcils et utilisa sa plus grande qualité : son courage. Les poings serrés, ses pieds glissant sur le sol jusqu'à ce qu'elle n'adopte une position de combat adéquate, Maka savait qu'elle n'avait aucun autre choix que se battre. L'idéal aurait été de désarmer cette gamine.. mais la vélocité avec laquelle elle attaquait et se déplaçait depuis tout à l'heure la dissuadait un peu de cette idée. Tout ce que la manieuse de Scythe pouvait faire pour l'instant était d'espérer que d'une façon ou d'une autre, l'enfant laisse une ouverture. à ce moment là, et à ce moment là seulement; elle décidera de la désarmer, contre-attaquer ou profiter de l'occasion pour fuir. En voyant la blonde se mettre en positon de combat; l'enfant se mit à pouffer de rire avant de subitement arrêter en lançant un coup avec ses deux lames; dans le vide, sans destination particulière : des glyphes de lumière bleuté apparurent sur les lames sombres de l'enfant.. il s'agissait sans nul doute d'une arme d'une technologie de haute pointe. Une épée mécanique qui laissait s'échapper une longueur d'âme.. cela rendait la blonde extrêmement perplexe, mais elle tenta d'éloigner ses doutes pour mieux se concentrer sur la situation dans laquelle elle se trouvait.

- TU VEUX JOUER MAINTENANT HEIN?! C'est le courage! t'es courageuse!
- Geh... elle est complètement timbrée...
- PAPA IL ÉTAIT COURAGEUX AUSSI! Il répétait tout le temps tout le temps des mots compliqués! "Voluntatem Ferrum" ou quelque chose comme ça! LEILA DÉTESTAIT PAPA!! HAHAHAHAHA!!
- On est deux sur ce point là!

L'enfant lança un coup d'épée assez peu précis ; elle semblait être plongée dans une sorte de transe psychotique tout en attaquant la blonde qui profita du coup mal lancé pour lancer un coup de pied dans le bras de l'enfant en tenter de la désarmer... mais... soudainement, elle fut projetée sur une dizane de mètres par ce qui sembla être une explosion. Lorsque Maka se releva, elle remarqua l'état du mur du cul-de-sac.. détruit en morceaux, les briques étant recouvertes de glyphes bleutés semblables à ceux se trouvant sur la lame de l'enfant qui se retourna doucement vers la Meister et commença à marcher dans sa direction. Le sang de Maka se glaça : elle avait compris comment l'arme de l'enfant fonctionnait : au moment même où les lames rencontraient quelque chose; ces glyphes se déposaient sur la matière et la faisaient exploser. La conclusion fut assez rapide: si elle avait le malheur de subir une coupure assez importante pour que l'un de ces glyphes se dépose sur elle, la partie touchée exploserait en milles morceaux également. Elle tenta de se ressaisir et ré-évalua la situation : elle se trouvait maintenant de l'autre côté du cul-de-sac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: SENOPE Pt2 Jeu 10 Juil - 22:55

Est-ce qu'il y a réellement des mots pour expliquer à quel point cette situation pouvait être dérangeante? Deux jeunes femmes, des amies d'enfance, croyant mutuellement que l'une et l'autre étaient mortes dans d'atroces circonstances.. et qui se font maintenant face dans deux camps complètement opposés? Elles n'avaient qu'à fermer les yeux quelques secondes pour se revoir sept ans en arrière, heureuses et pleines de vie. Leur vie aura basculé ce jour où les nuages terrifiants de l'insanité emplirent le ciel par un manteau grisonnant. Le jour où "Devenir une bonne arme démoniaque" ou "Devenir un bon Meister" furent des buts insignifiants, écrasés par un but imposé par le danger; quelque chose qui dévora tout leurs rêves et toutes leurs ambitions sous le signe du risque. "La survie"... c'est tout ce qui comptait. Quelque chose pour laquelle elles n'étaient pas prêtes. Elles étaient trop faibles, trop jeunes, trop insouciantes, trop pathétiques pour survivre dans ce monde qui arrivait à sa fin. "Le Crysis"...

- - - - - - - 7 ans plus tôt, Death City, Dimension originelle "Death World".

Trois jeunes filles se trouvaient blotties les une contre les autres devant les marches de ce qui autrefois était appelé "Shibusen". Cet édifice n'était plus rien que des ruines fumantes depuis la bataille contre les sorcières, ayant résulté de plus de centaines de milliers de morts partout dans le monde. Il n'existait plus de factions pour aider à reconstruire, il n'existait plus de gouvernement pour garder les gens à l'abris de l'insanité. Il lui suffisait de lever les yeux vers ce ciel grisonnant qui semblait être le même depuis quelques mois; pour remarquer ces formes d'yeux bleuâtres que nous connaissons sous le nom de "marque du Kishin" ou encore "symbole du mal". Elle était effrayée.. qui ne le serait pas? Tsugumi n'était qu'une arme démoniaque de bas étage; une élève valant autant qu'un citoyen normal. Elle n'avait pas le courage, ni la force de lutter. Tout ce qu'elle pouvait faire était se battre contre son propre subconscient pour ne pas se laisser dévorer par la volonté du malin. à côté d'elle se trouvait son amie aux longs cheveux blonds, qui conservait un air particulièrement majestueux et ferme.. elle était de loin la plus stable et la plus forte du trio. Son caractère lui avait permis de tenir le coup jusqu'ici, même si elle se laissait parfois laisser à la dépression, comme tout le monde sous ce ciel grisâtre. La troisième fille... était devenue psychologiquement instable. Elle s'accrochait à l'arme démoniaque comme si une tornade allait se former à leur exact emplacement et l'emmener loin d'elle. Les maux, les pensées négatives, la peur... c'était devenu un quotidien qu'elles durent endurer sans se plaindre. Tout ce qu'elles pouvaient faire pour se sentir vivantes, était de se reunir à l'endroit où elles avaient bâtis tout leurs plus beaux souvenirs, afin de ne jamais les oublier. Mais leurs apparences, leurs corps, peu à peu, ne leur appartenaient plus. Doucement mais sûrement, leurs esprits et leurs habitudes furent lentement octroyées par la démence du Crysis. L'une plus rapidement qu'une autre; et cette dernière plus rapidement que la première. Il n'y avait aucun espoir.. ou en tout cas, presque aucun. Les gens qui sortaient de la ville ne revenaient jamais; dévorés par des corrompus anormalement puissants qui traînent partout comme de véritables zombies. Les larmes coulaient sur les joues de l'arme démoniaque qui fit de son mieux pour tenir le coup, afin de ne pas entraîner ses deux meilleures amies dans sa tristesse. Car aujourd'hui, elles avaient perdu des gens qui comptaient beaucoup pour elles. Un Meister et une arme démoniaque qu'elles connaissaient sous le nom de "Akane Hoshi" et "Clay Sizemore". Ces deux personnes s'étaient inscrits à Shibusen un ou deux ans en arrière afin de surveiller et protéger la jeune femme aux allures de princesse, "Anya Hepburn". Après la bataille contre les sorcières, Franken Stein eut réunis autant de membres de Shibusen encore assez psychologiquement stable pour aider aux reconstructions et à l'exploration de cette tour démoniaque du nom d'Asgard. Ces deux là réussirent à tenir le coup dans la plupart des situations... mais ce jour là, quelqu'un rapporta leurs décès sous formes de boîtes emplies de cendres. Ils avaient de toute évidence été tués par l'un de ces "corrompus spéciaux" que le Crysis créait. Certains crachaient des flammes, d'autres manipulaient les champs EM... tout une panoplie d'horreurs qui ne sauraient rendre ce monde plus doux. Elles essayaient de ne pas pleurer, de rester forte, comme une personne qu'elles admiraient leur avait dit de faire. Mais les mots de Maka n'étaient parfois tout simplement pas suffisants.

- ...Je ne veux pas oublier... je ne veux pas oublier...
- M...Meme?...

La jeune fille à la couette étrange semblait regarder le vide en enlaçant ses jambes. Son regard était fixe, vide.. depuis quelques jours, c'est tout ce qu'elle répétait sans cesse. Ne pas vouloir oublier... ne pas vouloir oublier ces précieux souvenirs qu'elle chérissait plus que tout. Tsugumi était faible; même pas qualifiée pour partir avec les équipes d'exploration, et à peine capable de ne pas être un fardeau pour ses deux amies. Alors comme toujours, elle fit son maximum pour offrir un visage faussement joyeux et frottant le dos de son amie, pendant que le regard de la princesse devenait de plus en plus sombre au fil des jours. Est-ce que l'arme démoniaque était la seule à le ne pas avoir changé? Plus personne ne dormait correctement. Les voix de l'insanité atteignaient toutes les âmes, où qu'elles soient; et il ne se passait pas un seul jour sans qu'une mort ne soit reportée quelque part dans la ville. Elle ne voulait pas un monde comme ça... personne ne le voulait. Une routine qui ressemblait à une détention; et c'était pourtant le meilleur que les restes de Shibusen pouvaient offrir aux habitants de Death City. Un repas, une salle où se détendre, et un toit sous lequel dormir et s'abriter. Parfois, le ciel gris se dissipait pendant quelques heures, laissant entrevoir le magnifique soleil couchant qu'elles avaient l'habitude d'observer toutes les trois, assises sur le rebord de la cour de l'institut de Meisters et d'Armes. La première fois que cela arriva, elles étaient émerveillées... mais lorsque les autres fois se manifestèrent, au fur et à mesure du temps; leurs sourires disparaissaient, et la cruauté du monde commençait à s'afficher sur leurs visages et dans leurs coeurs. L'apparition de cernes; le peu d'appétit, les voix... les voix... et encore des voix dans leurs têtes.

Elles s'étaient promis de ne jamais se séparer. De faire leur maximum pour tenir, et ce jusqu'à ce que tout ça soit terminé. La Spartoi, la S.E.E.S... c'étaient tout les espoirs de Death City réunis en deux divisions parcourant le monde à la recherche d'indices sur comment détruire le Kishin, Supprimer Asgard et restaurer le monde. Mais... il n'y avait pas d'issues. Ce n'était pas le Kishin qui était en faute. Ce n'était pas Asgard non-plus... ce monde était sur le point de s'éteindre, c'était la seule raison pour laquelle tout cela arrivait. Plus les jours défilaient et plus Meme était pâle et fragile : elle s'enfermait des heures et des heures dans une pièce et écrivait sur les sols et les murs chaque parole, chaque souvenir qu'elle avait mémorisé. Les psychiatres étaient inutiles.. eux aussi étaient sur le bord du suicide. Personne ne pouvait rien pour personne.. comme si tout le monde avait totalement baissé les bras. Anya était jalouse des membres sélectionnés par la Spartoi et la S.E.E.S. Tyzy Ghost, Maka Albarn... les deux fiers leaders sur lesquels tout le monde comptait pour faire de Death City un endroit où vivre. Ils n'avaient que le charisme, mais les résultats en étaient autres... Death City pourrissait, ses habitants devenaient de plus en plus fous, et personne ne semblait avoir quoi que ce soit à faire de la situation à l'intérieur de la ville. Supprimer le Kishin? Détruire la tour? ce n'étaient que des buts à long-terme.. on ne pouvait rien faire contre la santé mentale des habitants. Elle se haïssait pour ne pas avoir pu être assez forte pour tout simplement quitter ce statut de faiblesse, et trouver un moyen de sauver cette ville, et cette routine qu'elle chérissait tant par ses propres moyens.

Un soir, Meme manqua à l'appel. Le gymnase où tout le monde se réunissait pour passer la nuit ne comptait Meme absolument nulle-part. Son futon était vide, il n'y avait aucune trace d'elle où que ce soit dans le bâtiment. La nuit était de loin le pire moment pour sortir dehors... et pourtant, c'est avec un courage mal utilisé que Tsugumi et Anya partirent à la recherche de leur amie. Immédiatement après être sortie du gymnase... elles s'arrêtèrent. Elles n'avaient encore jamais vu une nuit dans ce monde en déclin... c'était une vision qui valait bien un million de meurtres sanglants. Le ciel n'était pas grisonnant et sans couleurs comme elles avaient l'habitude de le voir depuis quelques mois. Non... le ciel était d'un vert immonde. La lune n'était plus pareille non-plus : ses dents étaient pointues, elle semblait avoir trois yeux distordus dans lesquels on pouvait voir une mince lumière rougeâtre qui de temps en temps se faisait plus brillante. Le sang coulant de ses dents semblait séché et pourrit. La couleur jaune de la lune elle-même avait échangé son jaune pour un noir profond, dont les cratères brillaient de la couleur du sang. L'air était glacial, les voix se répercutaient dans leurs cerveaux comme si quelqu'un était en train de frapper leurs boîte crânienne avec un marteau enfonçant un clou gigantesque et rouillé. Elles savaient pourtant que leur amie s'en était allée... elles savaient qu'elles auraient du tout simplement partir à sa recherche. Mais elles étaient terrifiées comme elles ne l'avaient jamais été. Leur sang se glaça, leurs membres cédèrent et elles s'écroulèrent au sol. Leurs larmes coulaient de leurs yeux d'eux-même, persécutées par les immondes voix.

Cette nuit là... Anya Hepburn et Tsugumi Harudori furent ramenées à l'intérieur du gymnase par le leader de la S.E.E.S, rentrant d'une expédition tardive avec le reste de son équipe. Le lendemain.. Meme avait disparue, et ne se trouvait absolument partout autour de Death City, ou sur quelques kilomètres aux alentours dans le désert glacial. La jalousie d'Anya continuait de grandir, et la frustration de Tsugumi était à peine supportable pour elle-même. Elles ne comprenaient pas comment il pouvait simplement être possible de sortir dehors sous une pression pareille. Quand elles entendirent des bribes de discussion entre le leader de la S.E.E.S et le professeur Stein; elles comprirent immédiatement qu'elles n'appartenaient pas au même monde. "La folie... pas la moindre idée de ce que c'est" furent les mots prononcés par le jeune homme aux sutures. Des mots trop pesants pour la princesse qui se jeta sur celui qui les avait ramenés et le secoua en lui hurlant dessus. ça ne l'impressionnait pas... rien ne l'impressionnait. La jeune fille ne pouvait tout simplement pas supporter que quelqu'un prenne autant à la légère quelque chose qui avait complètement détruit leur vie, et fait d'elles se simples pions sacrificiels dans un jeu perdu d'avance.

Elles n'étaient plus que deux maintenant.. et c'est à peine si elles s'adressaient des mots. Tsugumi était devenue faible, elle ne mangeait presque plus rien, ne parlait plus à personne et passait ses journées assises sur le rebord de la cour de Shibusen en se demandant encore qu'est-ce qui l'empêchait de sauter de toute cette hauteur et tout simplement en finir avec ce cauchemar. Ce jour là... quelqu'un s'approcha d'elle et lui parla. Il s'agissait d'une jeune femme qu'elle n'avait jamais rencontré auparavant.. une jeune femme qui transportait avec elle une aura intense qui mettait l'arme démoniaque mal à l'aise. Il s'agissait.. d'une jeune fille, d'environs son âge; portant un sweater à capuche jaune. Ses cheveux étaient gris, ses dents étaient pointues comme un piège à ours. Ses yeux étaient d'un jaune profond, mais sa sclère était noire, profondément noire. Elle était à la fois belle et terrifiante, portant sur son sweater un logo bizarre de chat. Sa capuche était aussi extrêmement bizarre.. on aurait dit qu'il s'agissait de sortes d'immenses oreilles. Cette fille lui rappelait cette gamine cartomancienne du dortoire de Death City... une pauvre enfant morte dès le début de la bataille contre les sorcières. Tsugumi pensait à cette enfant, mais n'arrivait pas à pleurer pour elle.. comme si elle avait déjà vidé toutes ses larmes. La jeune femme aux cheveux gris s'approcha de l'arme démoniaque et leva les yeux vers le ciel brillant du Crysis; là où on pouvait voir dans la distance les yeux du Kishin et des éclairs blancs se balader à travers les courants célestes.

- ... C'est laid hein? Un monde sur le point de mourir.
- ...
- J'ai vu ça... des milliers de fois.
- Je n'ai pas la moindre idée de quoi vous parlez...
- Oh vraiment? ~

Un petit rire sortit d'entre les lèvres de la jeune fille à la peau pâle qui s'assieds à côté de l'arme démoniaque. Tsugumi n'avait même pas assez de motivation pour tenter de lui dire de s'en aller. Elle se contentait de regarder droit devant elle, pensive.

- ...Demain.. la S.E.E.S lance un assaut contre la position approximative d'apparition de la tour d'Asgard... est-ce que tout va se terminer...
- Huhuhuh... je me demandes. Vont-ils survivre? ne vont-t-ils pas survivre? C'est le genre de tableau que j'aimerais peindre. Un tableau sur lequel les personnages n'ont aucun visage, aucun trait.. des personnes qui pourrons représenter à la fois ceux qui s'en vont et ceux qui triomphent. Voudrais-tu le voir aussi?
- ...

Tsugumi ne répondit pas. Elle ne comprenait pas.. elle était complètement perdue. Son coeur lui disait de continuer à se battre, mais son esprit pataugeait dans un océan de noirceur. Une noirceur qui avait terni son âme par les sombres nuages de la dépression et de la défaite. La jeune femme aux cheveux gris fit glisser sa main jusqu'à celle de l'arme démoniaque et la posa sur cette dernière, entrelaçant ses doigts avec les siens. Le rouge monta aux joues de l'arme démoniaque qui se ressaisit immédiatement et tenta de retirer sa main mais.. la fille aux yeux jaunes tenait sa main contre la sienne, comme si elle l'avait anesthésiée sans rien faire. La fille à la capuche tourna alors la tête vers l'arme démoniaque, la regardant droit dans les yeux.

- ...Environs sept milliards de personnes vont mourir demain. Seul un million de personnes parviendrons à rejoindre un nouveau monde en toute sécurité. Ton âme a une belle sonorité.. je l'aime beaucoup, c'est elle qui m'a attiré à toi.
- Qu'est-ce que..vous...
- C'est un son particulier.. le son d'un potentiel. Un potentiel très intéressant si seulement celui-ci peut dépasser le stade de l'immersion dans la faiblesse. Pour la parfaire.. tu dois détruite ton insanité, où entrer complètement dedans. La nuit dernière.. j'ai autorisé cette jeune fille à accomplir sa volonté en échange son humanité.
- M...J...Je ne comprends pas!
- Tu as une belle destinée devant toi.. mais il ne tient qu'à toi de continuer ou périr ici. Tu peux décider de t'enterrer ici et évoluer dans le nouveau monde; où tu peux prendre la décision de mettre fin à cette vie, dans une histoire qui ne se terminera jamais réellement. Qu'est-ce que tu veux faire? Qu'est-ce que tu vas me montrer? Qu'est-ce que tu désires?...

Un nouveau rire malsain s'échappa d'entre les lèvres de cette jeune fille étrange. Tsugumi se sentait paralysée.. elle n'arrivait plus à dire quoi que ce soit ou faire quoi que ce soit. Elle était noyée dans son regard, dévorée par sa présence; comme si elle venait de discuter avec une créature dont l'existence écrasait complètement la sienne. La jeune femme à la peau pâle baissa sa capuche et se pencha légèrement dans la direction de l'arme démoniaque.

- ....Je n'ai pas besoin de te le demander. Après-tout.. ton âme va me répondre d'elle-même. Je veux l'entendre.. sa magnifique sonorité. Le doux son d'une âme prometteuse... d'un nouveau rouage dans la mécanique de mon rêve. Tu vas mourir demain....tout ce que tu as fais, tout ce que tu as été, tout ce que tu aurais pu devenir. Mais tu as encore la chance de changer ça... acceptes mon invitation, sers-moi dans le prochain chapitre de ce million d'existences.
- Je....

Elle retira sa capuche délicatement et approcha son visage du sien, contemplant son regard quelques instants avant de presser ses lèvres contre les siennes. ça aurait pu être romantique.. mais ça ne l'était pas. Pas du tout même. Les yeux de l'arme démoniaque s’agrandirent : le moment même où elles avaient joint leurs lèvres, un véritable flot d'images et de sons se répercutèrent dans son esprit comme une vague d'horreurs sans nom. Elle pouvait voir, entendre des milliers de gens brûler vif comme des fourmis sous une loupe en pleine journée d'été. Elle pouvait entendre les pleurs d'une mère et d'un père consolant leur enfant alors qu'une intense lumière leur fonçait dessus. Elle pouvait voir un homme barbu emprisonner sa fille dans un immense bloc de glace au sein d'une église. Elle pouvait voir le Kishin décapité par une silhouette semble, au milieu d'un glacier... elle pouvait se voir elle-même couchée contre une pierre, son gros écrasé par un rocher. Elle avait envie de vomir.. sa tête lui faisait mal comme elle n'avait jamais eut mal auparavant.. mais tout se stoppa lorsque la femme aux yeux de chats recula son visage du sien et posa sa main sur sa tête. Tsugumi avait du mal à respirer, les larmes aux yeux, ses joues rouges comme si elle avait été privée d'air pendant quelques minutes déjà. Ses oreilles sifflaient, et sa vue devenait de plus en plus troublée. Elle sentait son équilibre se perdre, et la fille à la peau pâle lui adresser un sourire des plus malsains. Elle entendait à peine ses paroles... juste de simples bribes.

- Ton ##e m'# dé#à d###ée la r#ponse.. tu ne m####as ###. Pré###es-t#i. Je surv###lera## tes pr###ès, jusqu'à ce que tu me #### déf####em##t u##le, Tsug##i. ♥
-....Q...u...oi?....
- ...## ######### ## #####. ♥

L'arme démoniaque fermas les yeux et fut attirée de tout son poids vers l'arrière. Elle fit une chute de plus de quarante mètres de haut.

La première chose qu'elle vit en se réveillant.. était que la couleur du ciel avait changé. Elle pouvait voir au dessus des toits une magnifique et effrayante lumière orangée qui se propageait sur toute la surface du ciel. Le vent était aussi extrêmement fort, même à l'endroit où elle se trouvait. Son dos lui faisait mal, ses yeux lui faisaient mal, ses bras tremblaient et elle sentait ses articulations craqueler à chaque fois qu'elle tentait de faire un mouvement. Comme si elle venait de se réveiller d'un long commas. Elle posa sa main contre son visage, trop fatiguée pour faire quoi que ce soit... c'est à ce moment là qu'elle remarqua quelque chose sur sa montre : elle s'était arrêtée de fonctionner. Elle restait bloqué sur une heure... non, ce n'était même pas une heure. En vérité, sa montre avait même rajouté des chiffres sur le cadrant digital. Ce qui était écris dessus était "5.044" et le "pm/am" avait été remplacé par un "d.w". Elle ne comprenait pas.. mais ce détail l'avait assez paniquée pour qu'elle ne se force à se mettre debout. Tsugumi leva la tête, se demandant comment elle avait pu seulement survivre à une chute pareille. Elle eut la réponse à ses questions en regardant ce qu'il se trouvait au dessus d'elle : un ensemble de draps maintenant troués, pendant entre les bâtiments, qui avaient atténué sa chute jusqu'en bas. Dans sa tête résonnèrent alors les mots de cette étrange fille qui l'avait embrassée tout à l'heure..

- ...Sept milliards de personnes vont mourir...aujourd'hui....

N'importe qui aurait pu prendre ça à la légère... n'importe qui aurait pu dire que ce n'étaient que les paroles de l'un des nombreux dramatiques dépressifs de Death City. Mais Tsugumi savait que c'était la vérité. Une vérité contre laquelle elle ne pouvait absolument rien faire. Elle était faible, insignifiante. Elle détestait ça.

* Je ne veux pas mourir... je veux retrouver ma vie d'avant!! je veux juste... que tout redevienne comme avant!! *

Elle craqua, céda à sa fatigue et se laissa tomber sur les genoux. Elle qui pensait ne plus avoir de larmes pour quoi que ce soit, laissa éclater ses sanglots. Elle n'avait plus la force de lutter contre tout ça.. elle s'appitoyait, criait le nom des deux seules personnes qu'elle pouvait appeler maintenant. Elle voulait revoir sa mère, son chien, Akane, Clay, Liz, Patty, toutes ces personnes qu'elle avait pu rencontrer en si peu de temps et qui occupaient pourtant une place majeure dans ses souvenirs heureux. Elle pleura et pleura... ignorant complètement cette partie du mur qui céda à la force du vent et laissa un gigantesque rocher tomber dans sa direction. Le rocher tomba à toute vitesse, et l'ombre grandissante sous son corps l'obligea à lever la tête.. vers ce point noir qui s'approchait et couvrait sa vue vers ce ciel apocalyptique. Il était trop tard pour l'éviter.. elle n'était rien qu'une simple arme démoniaque, après-tout.

- ...."Tu vivras"

Ces mots revinrent dans sa tête au moment précis où elle revit cette image d'elle, écrasée sous un rocher. Ses réflexes furent surhumains. Sans même que son esprit ne puisse suivre; sans même qu'elle ne réalise ce qu'elle était en train de faire.. Tsugumi hurla de toutes ses forces, ses sanglots s'écrasant sur le sol comme des gouttes de pluie alors que ses deux mains brillièrent d'une intense lumière, transformant ses mains en deux lames de Hallebarde extrêmement tranchantes. D'un seul et unique coup vertical, le rocher se coupa en deux au dessus de sa tête. Son esprit était vide maintenant.. elle ne put que lever la tête vers le ciel avec ce regard sombre. Elle ne pleurait plus, elle n'espérait plus... ses yeux s'étaient endurcis. Elle n'était plus la même... car on lui avait donné l'ordre de vivre, peu importe comment. Elle ne comptait plus reculer.. elle comptait aller de l'avant. Elle se fichait éperdument d'être un pantin sur la scène de quelqu'un d'autre. Tsugumi baissa les yeux vers ses deux membres transformés en arme, et regarda son reflet à l'intérieur.

- .... C'est de sa faute... le Kishin. Je le tuerais moi-même.. je le tuerais avec ces lames... autant de coups que de noms qu'il a emporté avec lui. Akane... Clay... Meme.... Sid.... Eternal Feather... Kana... je ne céderais pas à la folie. Je deviendrais forte... Je deviendrais la meilleure Death Scythe que l'univers n'ai jamais connu! J'AURAIS LE SANG DU KISHIN SUR MES MAINS!! et je retrouverais notre vie paisible... et vous pourrez tous...reposer en paix.

Ce jour là.. Tsugumi avait grandit. L'espoir et la faiblesse disparurent de ses yeux, et l'éclat du courage et de la haine les remplacèrent comme deux flammes. Elle ne comptait pas fuir ce qu'il allait arriver. Les paroles de cette étrange jeune femme résonnèrent encore dans sa tête. Elle le savait. Aujourd'hui était le jour où le monde disparaîtra. La fin du monde, l'apocalypse.. l'avènement. Le jour où le Dieu de la mort et l'Ange s'affronterons; et le jour où toutes les âmes seront jugées. Tsugumi sortit calmement de la ruelle, traversant de multiples rues silencieusement en regardant droit devant elle. Tout le monde à Death City était dehors.. on pouvait voir de n'importe où ce qu'il se passait au loin dans le désert. Cette tour immense, brillante... et toutes ces lumières magnifiques et macabres à la fois, qui s'échappèrent de partout dans le désert alors que les forces de Shibusen affrontaient les créations de l'Ange. Des regard inquiets se trouvaient partout où elle tournait la tête. Elle pouvait sentir les longueur d'âme de ceux qui allaient s'en aller à jamais, et ceux qui reviendraient après que les jeux soient faits. Elle ne se souciait plus de voir Anya où que ce soit... elle tenta de se convaincre qu'elle était sûrement une privilégiée sur cette arche de Noé, elle aussi. Tsugumi s'arrêta alors en plein milieu de la place... regardant droit devant elle sans crainte, alors que le ciel s'illumina de milles-et-unes lumières.. de cette sphère gigantesque comme une planète, et possédant des ailes magnifiques comme celle d'un ange.. dévoré les nuages et décida du destin de ce monde.

- ... Ce n'est pas la fin. Ce n'est que le début.

---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: SENOPE Pt2 Ven 11 Juil - 2:37

- ....N'essaye pas de me berner... hahaha... s...S.....Soul-User de ....de...
- Ce n'est pas une illusion! Anya! C'est moi! Tsugumi!
- NON! TU ES MORTE!! TAIS-TOI! AAARGH!!...

Elle n'arrivait pas à comprendre. Que fallait-il que Tsugumi fasse de plus pour qu'elle ne comprenne qu'il s'agissait de la réalité? Rien. Absolument rien. Toutes les preuves étaient réunies devant les yeux de la princesse, mais rien ne paraissait vrai. Tout n'était que foutaises à ses yeux. Cette situation , cette personne , ces souvenirs. Elle ne pouvait pas oublier cette souffrance qui eut fait d'elle celle qu'elle est aujourd'hui. Elle griffait son crâne, commença à hurler de toutes ses forces. L'arme démoniaque ne put rien faire d'autre que marcher dans sa direction, les mains en l'air; tentant de tout simplement la calmer par la parole. Mais jamais cela ne s'avérera suffisant. Des larmes coulaient le long des joues de la jeune femme aux cheveux blonds qui se laissa tomber au sol lamentablement. Elle semblait complètement absente, hors de la situation dans laquelle elle les avait mis tout les deux. Elle posa ses deux mains sur ses oreilles pour ne pas entendre la voix de l'arme démoniaque qui approchait lentement mais sûrement, faisant de son mieux pour montrer le moins d'hostilité que possible. La distance la séparant d'Anya se réduisit graduellement. Le Shinigami en retrait eut un très mauvais pressentiment et commença à marcher dans la direction de l'arme démoniaque, sa blessure à la hanche presque complètement régénérée maintenant. La princesse reniflait, sanglotait, hurlait... un rythme qui ne sembla pas changer durant toute la distance que Tsugumi parcouru aussi lentement que possible pour ne pas la brusquer. Mais il n'y avait rien à faire. Car bientôt, les pleurs d'Anya Hepburn, laissèrent place aux rires démentiels. Ses larmes continuaient de couler le long de ses joues comme de véritables flots de robinet; mais un sourire diabolique se forma sur ses lèvres alors qu'elle retirait ses mains de ses oreilles et ramassa son arme par terre.

- Anya.. ressaisis-toi d'accord? je suis là... je suis là !
- Hehehe....Hehehehehehehehe.... et ... et même si c'était vrai....
- Hein...?

Tsugumi s'arrêta sur place. Anya se releva doucement, tel un pantin désarticulé n'arrivant même pas à se tenir correctement sur ses deux jambes. Elle gardait la tête baissée, les bras pendants sur son corps comme un mannequin possédé. Elle continuait de rire et rire sans cesse, mais ses paroles sonnaient aux oreilles du Shinigami et de l'arme démoniaque comme de profonds hurlements de souffrance. La lame de la rapière se mit à graduellement briller de plus en plus fort; mais l'arme démoniaque aux yeux bleus ne le remarquait pas : elle était tellement focalisée sur le fait de raisonner son amie d'antan qu'elle ne ressentit même pas cette intense intention meurtrière que la blonde portait à son égard. L'homme aux cicatrices était à mi-chemin et augmentait en vitesse au fur et à mesure qu'il avançait. Au même moment, Anya continua de parler sur ne voix torturée, posant sa main droite sur son visage et commençant à griffer son front.

- C'est trop tard... hahahha... beaucoup trop tard. C'est beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup trop tard!! C'EST FINI! HAHAHAHA! la Anya que tu connais est morte... elle est moooorte! MORTE!
- Ne dis pas de bêtises! tu es là devant moi!
- Non. Je suis morte le jour où j'ai poignardé cet homme devant les yeux de sa gamine, pour piocher dans son porte-monnaie et satisfaire ma faim. Je suis morte le jour où j'en ai eut besoin.
- Qu.....e..hein?!
- C'est marrant, Tsugumi... c'est en atterrissant dans ce monde que j'ai finalement compris quelque chose d'important. Pourquoi est-ce que notre monde a disparu?... hihihi...hahahaha.... il aura fallu que je perde mes super-pouvoirs pour comprendre. J'ai été délivrée!... les humains m'ont acceptés! Dans leur glorieux, paisible, noble monde!! Je ne suis plus un monstre comme toi... je ne suis plus faible du tout.

Lorsque Anya leva son visage, L'arme démoniaque compris immédiatement qu'elle n'avait plus affaire à la même personne. Le regard de celle qu'elle avait jadis connu sous le nom de Anya Hepburn, n'était habité par plus rien d'autre que d'insondables et profondes ténèbres. Dans ses yeux azurés ne se trouvait absolument rien du tout. Enfin.. pas exactement. Il y avait bien quelque chose que Tsugumi repéra dans ses grands yeux n'aspirant qu'à de la démence : l'insanité. La folie. Elle n'avait pas besoin d'être un corrompu pour cela.. car l'âme d'Anya était déjà atteinte par le pécher depuis bien longtemps maintenant. Elle n'était plus qu'un monstre avec un coeur et une apparence humaine. D'un seul coup, la blonde lança un coup vertical de rapière que l'arme démoniaque esquiva de peu; mais elle ne vit que trop tard le symbole explosif qui lui fonça dessus à toute vitesse. Elle n'eut pas le temps de se protéger.. elle s'était laissé distraire, et elle allait en payer le prix. La lumière bleutée fonça à toute vitesse jusqu'au visage de la brune, prêt à lui exploser au visage et réduire son crâne à l'état de bouillie infâme. Mais quelqu'un fut plus rapide.. un poing s'élança à toute vitesse entre le visage de l'arme démoniaque et l'explosif de longueur d'âme. Un bras drapé d'une longue manche de kimono à motif de vague. Une explosion se fit entendre et le sang de Tyzy fut propulsé sur une longue distance; ses os se détachants et la chaire de son second bras maintenant arraché par le souffle de l'explosion alla s'écraser contre une boîte aux lettres dans la ruelle. Il avait agis vite, sans réfléchir. Sous la panique, Tsugumi tomba au sol et ne put qu'assister à la scène, trop abasourdie par ce qu'il venait de se passer pour qu'elle ne puisse agir. Sur son visage se trouvait le sang du bras du Shinigami qui luttait pour ne pas tomber sur ses genoux alors qu'Anya se prépara à lancer un estoc en plein visage du dieu de la mort. Elle n'avait pas vu l'intérêt d'utiliser le peu d'énergie qu'il restait dans son arme pour exploser la tête de son adversaire:  percer son crâne avec la pointe de la rapière était largement suffisant. Privé de ses deux bras, le Meister vit la lame foncer à toute vitesse entre ses deux yeux. C'en était fini..... ou pas. Le bras d'Anya s'arrêta brutalement; comme si la pointe de son épée s'était encastrée dans un mur. Elle s'était soudainement arrêté de rire en voyant ce qu'il se passait juste en face d'elle. L'homme se tenait debout sans ses bras, un énorme flot de sang sortant de sa manche découpée et brûlée... une lame d'épée coincée entre les dents. La force de sa mâchoire était telle que la blonde n'arrivait ni à retirer l'épée de sa mâchoire, ni à l'enfoncer plus loin. Elle paniqua, secoua le manche de l'épée dans tout les sens; mais n'arrivait pas à obtenir le moindre résultat. Tsugumi restait assise là, hébétée, mais aussi fascinée par la dévotion de celui qu'elle reconnut comme étant l'ancien leader de la S.E.E.S, Tyzy Ghostlinger. Ce dernier tourna les yeux vers elle, lui adressant un regard des plus significatifs. L'arme démoniaque grinça des dents, se releva et transforma sa main droite en lame de hallebarde. Elle avait compris le message... elle devait désarmer Anya d'une façon ou d'une autre. Fonçant en avant et contournant Tyzy; l'arme démoniaque se prépara à lancer un coup direct au niveau du poignet de la blonde qui ... lâcha son arme et fit un saut en arrière avant que la lame de Tsugumi ne touche son poignet. Tyzy tomba en arrière, laissant tomber l'épée par terre. D'une façon ou d'une autre, ils avaient réussi à désarmer Anya. Ils tournèrent les yeux vers elle : la jeune femme au costard s'adossa à un mur de la ruelle en riant maladivement.

- Pfffff.....Pfffft! Tcchhh! Hiiahhahhahahha! C'EST TROP TARD TSU-GU-MIIIII !
- .... Je vais te tabasser jusqu'à ce que tu redevienne normale!!
- PFFFWAHHAHAHA! Et comment tu comptes t'y prendre?... huhu...hehehehehe... ahhh.... ça m'énerve, ça m'énerve. je vais le faire, je vais le faire! après-tout, je suis humaine... et pas toi.
- Qu'est-ce que !?...

Anya sortit de sa veste un objet qui immédiatement attira l'attention de l'arme démoniaque et l'obligea à freiner un peu. Cet objet que la princesse tenait entre ses mains n'était autre qu'un revolver particulièrement étrange. Celui-ci était peint d'une couleur bleuâtre, et ressemblait à première vue à n'importe quel revolver normal.. excepté cette sorte de capsule qui remplaçait la chambre où l'on range normalement les balles. La blonde pointa l'arme dans la direction de la japonaise qui ne put rien faire d'autre que lui adresser un regard des plus sombres. La raison pour laquelle elle pouvait faire ça, est que celle qui pointait ce revolver sur elle n'était pas Anya.. ou plutôt, ce n'était pas la partie d'Anya qu'elle connaissait. Elle ne connaissait pas son nom, ni ce qu'elle pouvait avoir fait, ni pourquoi elle parlait et agissait à la place de la princesse.. mais elle ne comptait pas la laisser s'en tirer comme ça. Même si sa position et son arrêt semblaient vouloir dire qu'elle abandonnait; son regard, lui, était toujours froid et énervé. Elle comptait la désarmer dès que l'occasion viendrait; à la moindre hésitation, elle n'hésiterais pas à lui couper la main comme elle avait faillis le faire quelques secondes plus tôt. La blonde s'était arrêté de rire, elle se contenta de tenir le revolver dans la direction de l'arme démoniaque qui protégeait le Shinigami, incapable de bouger et cloué sur le sol en perdant son sang avec une vitesse alarmante.

- Pousses-toi petite conne. Je vais te faire sauter la cervelle...
- Vas-y, te gênes pas. Mais si tu me loupes.. tu vas regretter le peu de secondes qu'il te reste à vivre.
- Effrayant effrayant.... hehehe... t'en fais pas... c'était pas toi que je visais.
- Qu---...A-Attend !!

Un retournement de situation que la japonaise aux yeux bleus n'avait certainement pas vu venir. Le sourire aux lèvres et les yeux grands ouverts, Anya posa le canon de l'arme contre sa tempe. Tsugumi était à mi-chemin de l'arrêter en hurlant de toutes ses forces lorsque la blonde pressa la détente. Un son se fit entendre... mais il ne s'agissait pas d'un coup de feu. Loin de là... il s'agissait d'un son sourd, faible. Le son que produirait un pistolet à injection, qu'on utilise sur des malades atteints de graves maladies. Le flacon à la base du pistolet se vida du liquide bleuâtre; et au moment où Tsugumi toucha le poignet de la blonde en croyant pouvoir encore l'arrêter.. son corps vola à travers la ruelle; se cognant contre le sol et et faisant de multiples roulades. Elle avait été projetée avec une force inhumaine.. mais il ne s'agissait pas d'une explosion ou quoi que ce soit qui ressemble à une détonation. C'était un coup de poing puissant, mais ayant l'impact d'un véritable boulet de canon pris de plein fouet. Une partie du crâne de l'arme démoniaque était ouverte et laissait s'échapper un filet de sang alors qu'elle tentait de se relever. Elle était sonnée par ce coup totalement inattendu et ne put que voir qu'avec une vision tremblante; La blonde jeter son arme par terre, avancer et doucement ramasser sa rapière en s'approchant du Shinigami trop occupé à lutter contre sa souffrance pour faire attention à l'assassin au sourire démoniaque. Tsugumi en était totalement sûre maintenant.. Ce n'était plus la même Anya. Son corps venait également de changer à l'instant même où elle s'était injecté cette chose. La sclère de ses yeux était devenue noire; et ses mirettes azurées se mirent à briller comme deux néons au fond d'un bain de pétrole. Des veines bleutées ressortirent des côtés de son visage alors que l'arme qu'elle tenait entre ses mains fut imbibée d'un extrême taux de longueur d'âme. La rapière brilla de milles feux et dix symboles explosifs apparurent derrière la princesse. Au même moment, au dessus de la ruelle, une ombre sauta du toit.

- Hueheh...HHheeheehehehe!!! HEHEHEHEHEHEHE!!
- NON !!
- RETOURNE A LA POUSSIÈRE, VAURIEN!! PARASITE!! HAHHAAHAHAHAH!!

La blonde dirigea la pointe de son arme débordante de longueur d'âme pure déchaînée et s'apprêta à la lancer en plein dans la poitrine du Meister qui ne put rien faire pour l'éviter... en tout cas, c'est ce qu'il aurait dût se passer.. si deux semelles de chaussures ne s'étaient pas enfoncées dans la face avant même qu'elle n'ai pu élancer son épée. Un "coup de pied kangourou" comme on aurait pu l'appeler, délivré par personne d'autre que la manieuse de Scythe qui était manifestement revenue juste à temps. Forçant sur ses jambes, elle envoya valser la princesse, la faisant rouler sur le sol et se cogner contre le mur; alors qu'elle retombait elle-même par terre et se remis debout assez rapidement. La blonde et la Death Scythe avaient terminé de parcourir la distance qui les séparaient du Shinigami, et découvrirent avec une certaine surprise une personne qu'ils connaissaient déjà : Tsugumi. à peine reconnaissable à travers toutes ces années, Maka se souvenait malgré tout de cette gentille, agréable mais un peu trop naive élève de la classe NOT. Elle ne tourna les yeux que brièvement vers elle, simplement pour confirmer son identité; mais ne prononça pas un mot et s'empressa d'aider le Shinigami à se relever. En voyant ses blessures, ses mirettes verdâtres prirent une teinte extrêmement sombre.

- ...Tu peux bouger?..
- G...hr.... ! Agh.....'T....Tain.....
- ...

La blonde aida le Shinigami à se repositionner et s'adosser contre le mur. Avec l'annulation des fonctions régénératrices de la Zombia Soul, il semblait prendre les dommages comme un humain normal. Ses deux bras complètement explosés dans un coin ne semblaient même pas de régénérer ne serais-ce qu'un peu. La meister aux couettes se releva doucement, serrant dans sa main le bâton métallique de la faux; ses cheveux blonds recouvrant une partie de son visage. Au loin, la princesse se releva en ricanant maladivement. Elle commença à s'approcher doucement en lançant des coups de rapière au hasard, créant et détruisant des symboles de couronnes explosifs contre les murs; comme si elle avait une sorte de stock illimité d'énergie. La Meister pouvait ressentir une quantité anormale de longueur d'âme en elle... une longueur d'âme qui ne lui appartenait pas, et qu'elle n'avait pas lorsqu'elle avait quitté la place tout à l'heure. Mais elle s'en fichait. La manieuse de faux ne voyait qu'une seule chose qui importait dans toute cette histoire; et il ne s'agissait ni de ses connaissances, ni du passé qu'elles pouvaient bien traîner avec elles. La femme à la rapière avait fait la bêtise de mettre en danger quelqu'un qui comptait beaucoup pour elle, et elle ne comptait certainement pas lui pardonner. Le ton de la manieuse de faux était froid, direct et sans émotions. C'est comme si elle parlait avec la pire pourriture qui soit.

- ....Je te laisse trois secondes pour m'attaquer. Trois. Après ça...
- Hihi...heh..?
- ....Je te te brise tout les os.

Un rire hystérique s'empara de la princesse qui fonça en direction de la blonde qui, comme elle l'avait dit, ne bougea pas d'un pouce. Elle ne daigna même pas regarder son adversaire. Elle fixait le sol, le regard vide. Tout ce qu'elle pouvait entendre c'était le souffle peu régulier du Shinigami couché contre le sol; et le son des gouttes de sang s'écrasant par terre. Une seconde passa. Anya se trouvait maintenant à quelques mètres seulement de la manieuse de Scythe; sa rapière dans la main droite, pointe dirigée vers son visage; et les icones explosives fonçant à toute vitesse dans sa direction. Deux secondes. Le gant de Maka se resserra sur l'arme démoniaque, avec une poigne si forte qu'elle aurait certainement pu tordre en deux une tige de métal. La pointe de la rapière n'était plus qu'à deux centimètres de son visage... lorsque la troisième et dernière seconde accordée ne s'écoula. Ses gestes furent plus rapides que l'éclair : du chaudron de la faux démoniaque s'échappa une brutale mais courte impulsion de longueur d'âme propulsant comme une fusée un coup en croissant de lune déviant la rapière avant que celle-ci n'atteigne le visage de la blonde. Immédiatement après avoir détourné l'attaque, Maka lança un coup direct sur les symbole explosifs qui furent tranchés en deux et explosèrent simultanément en les projetant toutes les deux en arrière avec une certaine violence. Mais aucune des deux ne céda à l'influence de l'explosion, et toutes les deux se rattrapèrent sur leurs pieds, fonçant l'une vers l'autre. Un estoc en avant, puis deux, trois, quatre... Maka esquivait les coups à l'aide de simples pas de côté, reculs et autres parades avec son arme démoniaque, luttant contre la force destructrice de la rapière qui devait bien avoir à elle seule la lourdeur d'une épée mastodonte. Esquivant un dernier estoc en baissant ma tête; Maka positionna la faux en arrière et élança un très violent coup de bâton métallique dans le menton de la princesse; la projetant en l'air. Au même moment, elle sauta à sa hauteur et délivra un coup de pied retourné d'une violence inouïe en propulsant son propre corps à l'aide du chaudron démoniaque de la Death Scythe. Le corps d'Anya frappa le sol comme un ballon de volley frappé en direction du sol. Alors que la blonde retombait à son tour au sol, elle remarqua quelque chose d'assez inattendu : même si Anya avait été frappée avec une telle force, elle s'était relevé avec une rapidité inhumaine et repartait directement à l'assaut en riant comme si tout cela n'avait aucune importance. Elle lança alors un coup horizontal, puis un vertical... toute une flopée d'attaques rapides délivrant des explosions que la Meister de génie évitait sans aucun problème; et contre-attaqua d'une attaque retournée; enfonçant une fois de plus la barre métallique dans le visage de la blonde; l'envoyant s'écraser contre le mur avec force. évidemment, là non-plus cela ne suffit pas à l'arrêter : elle bondit hors des débris de l'immeuble avec une très grande rapidité et lança une attaque marteau-pilon avec sa rapière, du ciel vers la terre; suivie de tout ses symboles explosifs. Maka para l'attaque en plaçant la faux en position défensive au dessus de sa tête, sans broncher; laissant Soul s'occuper des bombes à sa place.

- Et c'est reparti pour un rythme dément... Soul Hack !

Les doigts de la Death Scythe frappèrent avec une certaine passion les touches du piano d'où s'échappèrent des éclairs noirâtres. Le son qui sortit de l'instrument de musique imposant était un ensemble de notes particulièrement sombres, malsaines, particulières.. on pourrait presque qualifier ça avant-gardiste. Aussi étrange que cela puisse paraître, cela sonnait comme une véritable mélodie aux oreilles de la blonde qui ne fit pas un geste; supporta le poids écrasant de la rapière et accorda sa longueur d'âme à l'albinos. Les huit symboles qui s'apprêtaient à la réduire en morceaux se mirent alors à briller d'une lumière verte; à la grande surprise de Anya qui ne compris pas pourquoi ses explosifs allèrent s'écraser dans les murs à côté sans même toucher la cible. Maka profita alors de ce moment d'inattention pour forcer avec sa faux, déséquilibrer la balance de la princesse, et élancer un très, très violent coup de poing en plein visage de son adversaire. La puissance du coup fut telle que les pierres se craquelèrent sous les chaussures de la blonde qui avait mis toute sa balance et toute la force de ses jambes et ses bras dans ce coup. La joue d'Anya était complètement compressée contre les phalanges de la manieuse de Scythe; et son corps partit telle une fusée s'écraser contre un mur déjà bien amoché, qui le fut encore plus après cette attaque. Un nuage de poussière s'éleva à l'endroit où la princesse s'était prêtée à un atterrissage forcé. Elle ne bougeait plus, ne riait plus.. elle ne donnait aucun signe de vie. La manieuse de faux la regarda un moment avant d'élancer un coup de faux dans le vide, placer le bâton métallique contre son épaule et tourna le dos à son adversaire pour lentement marcher vers le Shinigami blessé. Tsugumi se trouvait à ses côtés et faisait de son mieux pour couvrir ses blessures avec des bouts de tissu déchirés du Kimono. La situation n'avait pas changé.. elle avait même empiré : la régénération fonctionnait toujours de travers, et à part la blessure à la hanche quasi-totalement refermée; ses bras ne semblaient pas se recréer ne serais-ce que d'un millimètre. Maka s'agenouilla à côté de lui, et Soul repris sa forme humaine. La première personne à parler fut Tsugumi, qui n'avait pas trouvé comment aider Maka à s'occuper d'Anya, étant donné que celle-ci ne lui avait pas laissé le moindre espace pour l'attaquer. C'était un passage-à-tabac, ni plus ni moins.

- Son arme.. supprime la longueur d'âme au contact.
- Les fonctions de régénération viennent directement de l'âme. Donc si l'arme de cette nana est enduite d'un espèce de truc "annulateur"...
- Ses plaies ont du être affectées par ça et empêchent la régénération...
- ..Maka. Cette fille...
- Ouais.. on la connait.

Maka ne daigna même pas détourner le regard vers la personne dont elle parlait. Elle n'avait pas eut besoin d'autant de temps que Tsugumi pour remarquer qu'il ne s'agissait manifestement pas de la même personne. Son caractère était différent.. comme si Anya était "possédée" par un caractère plus puissant qui n'était pas le sien. La meister avait déjà vu ça des centaines de fois, car il s'agissait de quelque chose de très fréquent chez les meurtriers. Incapables de supporter leurs actions ou leurs intentions meurtrières, ils se laissent aller à une sorte de double-personnalité capable de supporter les bagages qu'ils ne peuvent pas transporter avec eux. Les péchés, la culpabilité, la colère... il ne s'agissait pas d'une double-personnalité comme on en voit dans les films. Ce n'était pas une "seconde personne" à qui l'on donne un nom, ou qui empêche la personne de se souvenir des actions qu'elle fait durant sa phase de transe. Anya était totalement consciente de ce qu'elle faisait.. elle changeait simplement d'humeur et de façon de faire parce qu'elle était trop lâche pour supporter toute seule le poids de ses actions. Un sourire sarcastique s'afficha sur les lèvres du Shinigami qui n'avait pas donné un quelconque signe de vie depuis quelques minutes. Au changement; trois paires d'yeux se dirigèrent vers lui.

- Guh...heheh....pas de bras, pas de chocolats hein....
- ...Wow, tu parles pas depuis deux posts et c'est le premier truc que tu trouve à dire?
- ..S..Shit happened. Dans tout les cas... la fête n'est pas terminée. Je vais avoir besoin de l'un de vous pour soigner ça donc...

Les yeux dorés du Shinigami se tournèrent vers Maka.. ou plutôt, pas exactement vers elle, mais ce qui se trouvait derrière elle, et que personne ne regardait présentement. Au loin, une silhouette se relevait et sortit du mur de brique dans lequel elle avait été encastrée. La blonde tourna les yeux, et les deux armes démoniaques en firent autant. Elle ne comptait pas abandonner de sitôt, peu importe quel pouvait être son business avec le Shinigami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: SENOPE Pt2 Sam 12 Juil - 22:00

- Impressionnant. Mais n'est-ce pas un peu immoral? sa cage thoracique doit avoir été réduite en miettes...
- Ne craignez rien. Elle a reçu les modifications nécessaires pour affronter ces horreurs. Cependant..elle n'est qu'un prototype, elle ne tiendra probablement pas aussi longtemps que nos autres talentueux agents.

Une rangée de chaises devant un moniteur, tous plongés dans une pièce extrêmement sombre sans la moindre fenêtre. Les lumières étaient éteintes, la porte était fermée, et une trentaine d'hommes d'âges aussi différents les uns que les autres admiraient le spectacle avec un sourire absolument malsain. On pouvait voir dans le reflet des lunettes de certains, la brutalité du combat qui se déroulait devant leurs yeux; pris d'une caméra de surveillance de Death City, hackée préalablement par cette organisation. Ils regardaient en direct les événements de cette "évaluation" qu'ils avaient organisé pour tester les nouvelles armes dont l'argent des collaborateur aura servit à fabriquer. Ils étaient charmés, envoûtés et rassurés par ce qu'ils voyaient : leurs investissements n'étaient pas partis dans les flammes; mais servaient à une "noble cause" qu'ils voyaient grandir et s'épanouir devant leurs yeux. La "Hunter" de classe B, Anya Hepburn, montrait tout le talent et toute la ténacité qui pouvait émaner d'une personne ayant tout perdu. Son arme fonctionnait à merveille; son corps semblait résister bien mieux au liquide dopant que n'importe qui auparavant. Le sourire de Clyde disparaissait, car un événement inattendu s'était passé durant ce "test". La jeune femme à la crinière blonde n'était tout bonnement pas supposée utiliser ce liquide dopant. En effet, les collaborateurs n'étaient tout bonnement pas sensés savoir quoi que ce soit à son propos. Mais il était de toutes façons trop tard pour faire marche arrière : ils avaient tout vus, et cela ne semblait pas les inquiéter plus que ça, au plus grand plaisir du meneur de cette division de chasse de Soul-Users. Le vieil homme musclé croisa les bras, analysant la situation du mieux qu'il le pouvait. Il n'était pas particulièrement inquiet ou quoi que ce soit : il avait clairement confiance en l'opération qui était en train de se dérouler sous les yeux de tout ces ignorants avides de sécurité. La seule raison pour laquelle il avait envoyé cette blonde se battre contre l'ennemi le plus dangereux auquel ils n'aient jamais eut affaire; était pour mesurer les capacités d'une ADAM évoluée et des derniers recours que l'on pourrait lui associer. Il n'y avait qu'une question qui lui trottait dans la tête.. quelque chose qu'il avait remarqué, et que personne ne semblait avoir vu à part lui : le sourire du Shinigami. Dès qu'il n'était pas regardé, l'éclat dans ses yeux était extrêmement sombre, mais aussi dénué de tout intérêt. C'est comme s'il n'était pas effrayé ne serais-ce qu'une seconde de ce qu'il allait advenir de lui, avec une adversaire aussi redoutable. Il était pourtant privé de ses deux bras, et le montant de sang qu'il avait perdu était bien au delà de ce qu'un être humain normal pouvait supporter. C'est comme si du sang continuait à se créer et se recréer à la même vitesse où il saignait. Personne n'avait l'air de faire attention à ce détail; et les collaborateurs s'emportaient : ils clamaient déjà que la bataille était gagnée d'avance, que rien ne pourrait arrêter la princesse à l'ADAM. Avaient-t-ils tort ou raison? D'un oeil d'humain lambda, on pourrait penser que cette femme est indestructible et qu'elle continuera à se relever sans arrêt jusqu'à détruire sa cible, car elle avait en plus l'avantage de l'attaque... mais celui qui en savait le plus sur le sujet, savait également que la direction que prenait la bataille était complètement inverse à ce qu'elle avait l'air. Il avait déjà vu le Shinigami à l'oeuvre, lui et ses pseudo-talents d'acteur. Faire semblant d'être brutalisé pour montrer son aspect le plus terrifiant dès qu'il sentira les projecteurs se poser sur lui... un formidable adversaire, et un terrifiant monstre. Sur l'écran, on pouvait clairement voir Anya se relever et foncer de nouveaux vers le groupe; l'arme démoniaque de type Hallebarde s'empressant de quitter le chevet du dieu de la mort pour aller à sa rencontre et échanger quelques coups avec elle. Tsugumi avait manifestement du mal à contrer la puissance d'Anya après que celle-ci ai utilisé son dernier recours. Les coups de lames s'entrechoquèrent et les explosions se firent de plus en plus régulières; mais les caméras pouvaient clairement montrer le véritable but du groupe : il ne s'agissait pas de s'enfuir, mettre l'assassin K.O ou encore la capturer. Le véritable but se déroulait là où cette énorme marre de sang, et ces trois membres de Shibusen se trouvaient. Quelque chose que les caméras ne pouvaient pas voir.. quelque chose que seuls les Soul-Users pouvaient voir : la longueur d'âme. Un éclat s'alluma dans les yeux verts du dirigeant du Science Department qui l'espace d'un instant; oublia tout les sons qui l'entouraient. Il n'entendait plus les encouragements stupides de ces imbéciles pétés de thunes. Il n'entendait plus non-plus la bande audio des micros de la caméra de surveillance. Tout ce qu'il pouvait voir.. c'était que lentement mais sûrement, les deux bras du Shinigami se reconstituaient. Cela ne représentait absolument rien sur la caméra; peut-être un simple pixel diffus dans le champ de vision de la caméra. Mais il pouvait le voir, inexplicablement. Il y avait une raison pour laquelle c'était Tsugumi qui s'était lancée sur Anya et non-pas la meister d'élite et son arme démoniaque. Clyde avait étudié bien des centaines de milliers de Soul-Users durant toutes les années et appris bien des choses de leur part. Il savait ce qu'il était en train de se passer, et il ne s'agissait guère de bonnes nouvelles pour eux.

* La résonance en chaîne... lorsque plusieurs Soul-Users accordent leur longueur d'âme ensemble pour ne former qu'un immense réseau, partageant alors leur longueur d'âme les uns avec les autres. Ils bénificient à ce moment là d'une sorte de don télépathique, ainsi que d'une coordination parfaite. Avec une arme démoniaque servant de médiateur, une longueur d'âme peut être directement transférée à une autre. Je ne connais pas les raisons pour lesquelles le Shinigami possèdes ces dons de régénération pour commencer.. mais ses blessures se sont régénérées graduellement. Si la vitesse de régénération augmente avec une résonance en chaîne alors... Hahahaha... c'est pour ça que ce connard souriait. Il n'en a rien à faire de son ADAM; il se fous de nous.*

Quel pouvait être son but? c'était la question que Clyde se posait. Une question pour laquelle il possédait déjà les réponses. ça paraissait plutôt évident, car après-tout, son adversaire était également le leader de Shibusen. Tuer son adversaire ne lui apporterait rien, et l'abattre trop rapidement non-plus. Il était comme lui au fond... il désirait des informations, autant qu'il pouvait en obtenir, quitte à se mettre dans une situation périlleuse. Il projetait certainement de capturer Anya et la questionner. à cette idée, un sourire démoniaque fit son apparition sur les lèvres de l'homme barbu qui sortit de sa poche une petite tablette graphique. Le moniteur affichait une toute petite fenêtre dont le nom était incompréhensible.. un assemblage de lettres, caractères spéciaux et chiffres. Il n'y avait qu'un seul et unique bouton sur lequel appuyer, et il s'agissait d'un "OK". Le logiciel ne donnait absolument aucune indication d'à quoi il pouvait bien servir; mais il devait bien y avoir une raison pour laquelle il l'avait dans la main, là, maintenant.

*Bien, bien... je pense que ça suffit. Je ne peux pas non-plus laisser le risque que Shibusen en apprenne plus sur nous. C'était un beau spectacle, mais il est temps de tirer le rideau sur ton existence. Merci pour la représentation et les données fournies, pantin...*

Ses yeux fixaient la blonde qui continuait à se battre comme une démente contre l'arme démoniaque; au même moment, le pouce du dirigeant du Science Department s'apprêta à toucher le bouton... quand il fut soudainement stoppé par un événement inattendu : les portes de la salle furent grande ouvertes. Poussées avec une telle force qu'elles cognèrent contre le mur en laissant entrer celui qui n'avait manifestement aucune manière. Cela dit, pouvait-t-on réellement lui reprocher? il était chez lui après-tout. Ces portes, ces murs, ces écrans, tout ces gens lui appartenaient plus qu'ils n'appartenaient à Clyde. Tout les regards se tournèrent alors vers l'arrière, là où la lumière du soleil pénétrait dans la pièce. Devant la porte s'amenait un jeune homme à l'apparence de jeune fille, l'air particulièrement jovial et joyeux, mais pourtant cruellement fatigué et un peu effrayant aussi. Non-loin derrière lui se trouvait un grand homme aux cheveux blancs, portant des lunettes de soleil noires et riant presque en regardant l'air surpris de tout ces gens. Le gérant de la division gouvernementale tourna les yeux vers eux et leur adressa un regard des plus sombres durant quelques secondes, avant d'échanger son air menaçant par un sourire agréable en rangeant la petite tablette graphique dans sa poche et en détournant son attention des écrans pour regarder les deux nouveaux arrivants. Son regard se porta immédiatement vers l'éternel adolescent aux cheveux blonds vénitiens et l'éternel gamin à la tignasse blanche.

- ....Sugita. Je t'avais dis de ne pas me déranger, et encore moins d'ébruiter cette petite opération démonstrative.
- Ahhhh vraiment vraiment désolé. Il m'a fait les yeux doux, j'ai pas pu m'empêcher de céder à ce mignon petit regard de boxer maltraité.
- Je l'ai forcé à me montrer le chemin, j'étais super curieux, j'arrivais pas à dormir....
* ...Tu n'arrives JAMAIS à dormir de toutes façons*
- Clyde... est-ce?..
- C'est mon petit-fils, et également le Hunter détenant le plus haut palmarès du département, Nirvana Shepard. L'imbécile à côté de lui est mon bras-droit, Sugita Kaiba.

Le regard que Nirvana et Clyde s'échangeaient, n'avait absolument rien de la relation grand-père/petit-fils qu'ils prétendaient avoir. Les yeux du vieil homme musclé étaient froids et haineux; tandis que celui de l'androgyne était ... celui qu'il avait toujours été. Les yeux mi-clos, un sourire imperturbable, sans la moindre émotion; et pas une once de vie dans ses mirettes orangées. Un silence se plaça dans la salle, et un certain malaise se créa : le monstre humain que tout les collaborateurs craignaient était finalement devant leurs yeux. Celui qu'ils essayaient de blâmer pour toutes les actions les plus étranges était là.. et bizarrement, ils n'arrivaient pas à dire autant de choses qu'ils déblatéraient en réunion, une fois le sujet directement devant eux. C'est presque en sautillant que l'androgyne se plaça devant la table, se penchant légèrement en avant et regardant immédiatement le moniteur avec des yeux rêveurs.

- Nirvana, mon cher, j'apprécierais si tu nous laissais seuls
- J'apprécierais si tu posais tes fesses sur ton siège et la fermais pendant que je réfléchis, grand-père. ♥

Il avait dit ça avec la voix la plus joviale et féminine possible.. et pourtant ses mots sonnaient comme de véritables menaces. Le sourire de Clyde avait disparu : il n'appréciait pas du tout qu'on lui parle de la sorte.. mais il savait que Nirvana n'est pas le genre de personne avec qui l'on se dispute, ou avec qui on essaye de se battre. Indomptable, incorrigible... ce gamin était bien plus dangereux que toutes les personnes réunies dans cette pièce. Le vieil homme ne put rien dire et rien faire d'autre qu'exécuter ce qu'on lui avait dit : ravalant sa fierté et replaçant son chapeau sur sa tête, il se rassieds et lève les yeux vers le moniteur à son tour. Il n'y avait pas de mot pour décrire Ô combien les collaborateurs du SDPT pouvaient être tendus en l'instant présent : ils transpiraient tellement que leurs vêtements commençaient à s'imprégner de l'odeur répugnante de leur faiblesse. L'androgyne regardait distraitement l'écran, où on pouvait clairement suivre l'affrontement de Tsugumi et Anya dans la ruelle. Des explosions un peu partout, des coups de poings, des tentatives de décapitation des deux côtés. C'était tout ce qui occupait l'attention du trap, jusqu'à ce qu'il ne lève les yeux vers la caméra où l'on pouvait distinguer assez faiblement les silhouettes de Soul, Maka, et finalement, Tyzy. à ce moment là, les yeux de l'androgyne s'agrandirent et ses ongles vernis de couleur rose se mirent à griffonner la table.

- Il est magnifique... j'ai envie de le tuer ♥
- Hmmm.. où est Leila?
- Son ADAM a perdu toute son énergie, et elle est bien trop jeune pour utiliser le coordinateur. Elle est dans une ruelle à pleurer comme une imbécile, cette enfant est pathétique.
- E--...Est-ce que cette "Anya Hepburn" a une chance de triompher?
- Bien sûr, après tout, elle possède notre toute dernière techno----
- Non, pas moyen.
- VOX !!

Clyde avait manifestement tenté de rassurer ses collaborateurs afin qu'ils ne s'inquiètent pas trop de l'usage de leurs investissements; Mais son petit-fils adoptif se fichait complètement de ces histoires, et adorait parler de ce genre de situations comme s'il s'agissait d'un match où faire des pronostiques rendait la partie plus amusante. Cependant, à ses yeux, cela n'était même pas une question de parier sur le bon cheval... c'était comme faire concourir un étalon et une formule 1; ce n'était pas équitable du tout. Dans son énervement, le vieil homme barbu tapa sur la table, faisant trembler de terreur tout les hommes en costumes.. mais cela n'arrêta pas Nirvana, pas même une seconde. Ses yeux étaient grands ouverts, ses pommettes rougies comme une jeune fille amoureuse.

- Peu importe combien d'étoiles se réunirons autour de la lune, elles ne seront jamais plus brillantes que cette dernière. ça vaut la même chose pour vous et lui... peu importe combien de petits soldats prometteurs vous lui enverrez, il vous détruira sans même se fatiguer.
- M-Mais il a perdu ses deux bras et n'a strictement rien fait depuis tout à l'heure! il est mort non!? on devrait plutôt s'inquiéter de ces deux fill----
- Ne soyez pas stupide. Vous avez déjà joué à un RPG, Penwood?
- Vox..retourne dans ta chambre immédiatement...
- On ne peut pas battre le Boss final dès le premier combat. Vous commencerez probablement avec un niveau élevé et tout les skills débloqués.. mais ce n'est que la phase de commencement, et inévitablement, après la phase de tutoriel, vous retomberez au niveau 1.
- Je...Je ne comprends pas...
- Ce que ce petit merdeux essaye de vous dire, c'est que la barre de HP du boss est déjà pleine.

L'homme au feutre laissa s'échapper un "Tch!" témoignant de sa rage contenue alors qu'il détournait le regard. Immédiatement, les businessmans se mirent à paniquer, tournant les yeux vers la position du Shinigami : Ni Soul, ni Maka, ni le concerné n'étaient présents.

- Qu----Qu'est-ce que ça veut dire!?
- ....
- Huehehehehehhehehhehehehe ! ~ ♥
- Ahhh toujours aussi fun ces interventions.
- Kaiba. Appelle immédiatement notre Backup, Anya et Leila rentrent immédiatement.
- ..."Rentrent".. sérieusement? Vous ne vouliez pas leur faire sauter le crâne deux secondes avant?
- Ne commence pas discuter mes ordres...
- Hai hai sir ~

La situation était passée de "divertissante" à "critique" en à peine quelques secondes. Tout le monde paniquait, excepté les trois seuls qui en savaient le plus sur la situation.. ceux qui ne faisaient pas partie du commun des mortels. Sugita attrapa un casque de communication sur la table et contacta ledit "Backup", ainsi que la gamine pleurante dans l'une des ruelles de la ville. Le combat se poursuivait entre Tsugumi et Anya, mais le Shinigami et la manieuse de scythe, ainsi que son arme, n'étaient visibles sur aucune des caméras. Ce qu'ils avaient du chuchoter à la Hallebarde plus tôt, devait certainement être la raison de ces événements.

---

Un homme d'une carrure particulièrement imposante était assis sur un banc dans une ruelle de Death City, posant son pouce contre une sorte d'appareil de communication vers son oreille. Cet homme était tellement grand qu'il occupait à lui tout seul le banc tout entier. Un géant parmi les géants, extrêmement musclé aussi. L'homme avait la peau mate, les cheveux blonds, des sourcils forts, et était habillé d'une très étrange combinaison grisâtre ressemblant à un uniforme militaire. Face à lui se trouvaient plusieurs enfants particulièrement curieux qui devaient certainement penser qu'il n'était rien d'autre qu'une sculpture ou quelque chose dans ce genre là. Après-tout, il n'avait pas bougé de là depuis trente bonnes minutes; conservant tout le temps cet air stricte et sérieux. Il ne bougeait tellement pas que les oiseaux avaient commencé à s'accumuler sur ses épaules et sa tête, et chantaient comme bon leur semblait. Le type n'avait pas détourné son regard du sol un seul instant; il n'avait pas bougé un muscle; On pouvait même se demander s'il respirait vraiment... Dans son oreillette, des sons diffus se firent entendre; la voix de Sugita résonnant à l'intérieur et lui donnant des ordres. Les yeux de la montagne vivante se mirent à descendre vers son poignet : une sorte d'arme très étrange était accrochée à ses deux bras; des sortes de gantelets métalliques particulièrement lourds et brillants. Au moment où ses yeux bougèrent, les enfants sursautèrent, mais ne s'en allèrent pas pour autant. Lorsque l'ordre fut finalement communiqué, l'énorme blond se leva, faisant s'envoler tout les piafs qui avaient précédemment élu domicile sur son dos. Les gamins en face de lui ressemblaient à de simples plots posés sur la route, de minuscules petit bonhommes qui levèrent la tête aussi haut que possible pour apercevoir l'ombre du bodybuilder qui, dos au soleil, ressemblait à un véritable monstre. En guise de réponse à son supérieur, l'homme aux gantelets d'argent répondit sur une voix extrêmement masculine.

- Reçu cinq sur cinq.
- Soit préparé à affronter le Shinigami. La blonde est dangereuse aussi, soit sur tes gardes.
- Inutile de t'inquiéter, Kaiba.
- Ramène la petite merdeuse et la naine saines et sauves au QG. On décidera ce qu'on fera d'elles plus tard.
- Aucun problème. Je vais leur apprendre la discipline.

Le tas de muscles géant regarda droit devant lui et commença à marcher. Son torse bombé en avant; le regard droit et vif. C'est en faisant craquer ses phalanges qu'il quitta l'endroit où il s'était posté depuis tout à l'heure, attendant patiemment de recevoir un quelconque signal dans le cas où les choses tourneraient à l'imprévu. Il se trouvait toujours relativement loin de l'endroit où l'affrontement avait lieu, et il semblait prendre son temps pour ne pas attirer l'attention (même si avec sa carrure, c'était déjà naturellement compliqué de ne pas attirer l'attention). Lorsque l'ordre de Kaiba fut donné, l'homme à la carrure gigantesque appuya sur un petit appareil qui était plus petit encore que ses doigts de géant : un baladeur MP3 datant de quelques années; avec lequel il diffusa une musique plutôt rythmée dans ses oreilles.

---

Des bruits de pas en trombe se faisaient entendre dans les rues de Death City. Extrêmement proches de là où une multitude d'explosion résonnaient au dessus des toits. Nos "fugitifs" avaient un but bien précis... mais pour comprendre, il faut revenir à quelques minutes auparavant. à ce moment là, Tyzy, Maka, Soul et Tsugumi étaient tous réunis au même endroit. Pendant que la princesse était occupée à essayer de se détacher du mur dans lequel son corps semblait s'être coincé; trois paires d'yeux se tournèrent vers le Shinigami démunis de ses deux bras et perdant du sang continuellement à un rythme alarmant. Pourtant, cette blessure ne semblait pas l'occuper plus que ça : la douleur y avait été durant les premières minutes après la frappe chirurgicale, mais il avait à travers les âges expérimenté des souffrances bien plus denses qu'un simple bras arraché en milles morceaux par le souffle d'une explosion de longueur d'âme. Cela ressemblait à une scène émouvante pour aider le blessé, mais ça ne l'était pas : ils étaient tous réunis pour une réunion stratégique, et celui qui détenait la clé de ce plan n'était autre que le brun aux yeux dorés qui arborait un sourire narquois.

- Okay. On n'a pas énormément de temps alors écoutez-moi bien... cette fille ré-utilise des trucs qu'on a déjà utilisé sur moi auparavant. Son arme supprime la longueur d'âme au contact, et provoque des explosions.. comme vous l'avez vu, les armes sont immunisées contre ça. Je n'ai pas l'intention de la tuer, et encore moins de la laisser filer. On va la capturer et obtenir autant de renseignements que possible, d'accord?
- Mais...tes bras?
- Eh, comme je viens de le dire, c'est déjà arrivé auparavant. Ce type de la révolution, "V".. il a déjà utilisé quelque chose du genre sur moi, c'est temporaire, mais ça peut aussi être immédiatement contourné. Ce que j'ai besoin, c'est que le niveau de longueur d'âme monte significativement d'un coup. J'ai pas besoin de vous faire un dessin, hein?
- La résonance des âmes ! je suis stupide, pourquoi j'y ai pas pensé plus tôt...
- En augmentant la fréquence plus rapidement que l'annulation peut suivre, on peut annuler l'annulation?..
- Pas vraiment, mais théoriquement ça devrait faire une sorte de contre-courant et permettre à Ny---... la Zombia Soul de faire son boulot. On a besoin de gagner du temps.. cette fille s'est dopée, elle ne va pas nous lâcher comme ça.

Il détourna rapidement les yeux du groupe pour regarder derrière la meister aux couettes : Anya se sortait peu à peu du mur, détruisant les briques avec ses poings seuls. Il compris à ce moment là qu'il devait leur expliquer l'idée le plus rapidement possible. Il tourna la tête vers eux à nouveau, et se mit à regarder chacun d'entre eux à chaque fois qu'il les nommait, histoire de donner les ordres personnellement à chacun. C'est avec toute l'attention du monde que la Meister et les deux armes écoutèrent le Shinigami.

- Celle qui a le plus de chances avec celle-là, c'est Kotomi
- TSU-GU-MI! merde!
- Contrairement à Soul, elle peut utiliser sa longueur d'âme de la même façon que les armes solo de la classe F. Elle ne pourra peut-être pas battre la blonde dans cet état là, mais elle pourra nous fournir autant de temps dont on a besoin. Si elle voit qu'on est tout les quatre opérationnels et en parfaite santé, elle fuira. On veut éviter ça à tout prix, on veut lui donner l'impression qu'elle domine la danse.
- Donc?...
- On fuis.
- ...
- ...
- ...

Il y eut un petit silence. La meister et les deux armes regardèrent fixement le Shinigami qui semblait particulièrement sérieux. Il ne fallut que cinq secondes pour que quelqu'un réalise à quel point ce plan sonnait lâche et stupide, et il s'agissait de celle qui était le plus en danger dans cette histoire qui éleva le ton.

- Donc vous allez me laisser là à crever!?
- Non, je veux qu'elle "pense" qu'on fuis. Dans cette situation, la première chose qu'elle pensera, est qu'on s'en ira alerter les autres à Shibusen.. elle pensera sûrement que ça lui laissera assez de temps pour tuer Kotomi avant de filer.
- Donc... oh! je vois!

Un sourire apparut sur les lèvres du pianiste aux cheveux blancs qui croisa les bras et échangea un regard amical avec le reste du groupe, résumant à haute voix.

- On sort, contourne la ruelle et on la prend à revers.
- ça me va, je peux tenir le temps que vous faites le tour. Et pour la dernière fois c'est TSU----
- Une dernière chose. Dans le cas où Tsugumi parviendrait à battre Anya avant qu'on soit de retour....

Le meister chuchota quelque chose. Au même moment, Anya était re-sortie des débris dans une véritable explosion de poussière; agitant sa rapière dans tout les sens et fonçant comme une démente vers le groupe en riant sans pouvoir s'arrêter. Elle n'avait même plus l'air humaine... sa peau commençait à devenir blanche comme la neige et sa chevelure se ternissait. Le nombre de symboles bleus explosifs derrière elle se comptait au nombre de dix explosifs de taille moyenne que la princesse s'apprêtait à écraser sur le groupe. En un éclair, et après avoir échangé un dernier regard avec le reste du groupe; Tsugumi s'élança dans la bataille avec ses deux mains transformées en longues lames de hallebarde brillantes; et lança une première attaque verticale vers la blonde; croisant le fer avec celle-ci et encaissant une explosion avec ses lames. Le combat reprenait de plus belle, et Maka, Soul et Tyzy ne pouvaient pas se permettre de gaspiller le temps qu'elle leur permettait de gagner. Soul posa sa main sur l'épaule de Maka et celle-ci fit de même sur celle du Shinigami essoufflé qui avait l'air de se battre avec sa propre souffrance, silencieusement. Tout les trois fermèrent alors les yeux et se concentrèrent aussi fort qu'ils le purent, régulant la résonance de leurs âmes ensembles. Lentement autour d'eux, trois sphères transparentes se mirent à grandir et grandir, s'élevant et commençant à créer un réseau entre elles... jusqu'à ce qu'elles ne se connectent.

- CHAIN RESONANCE!
- CHAIN RESONANCE!
- CHAIN RESONANCE!

Le vent s'éleva tout autour d'eux; et les trois sphères ne devinrent plus qu'une gigantesque sphère blanche. Leurs âmes résonnaient les unes avec les autres comme s'ils appartenaient à un même réseau, et leurs pensées pouvaient s'entendre dans l'esprit de chacun. Une douce brise s'en alla du sol vers le ciel, sur-élevant de quelque peu leurs chevelures et vêtements; comme s'ils étaient le centre d'une minuscule et calme tornade. Partageant leur longueur d'âme les uns avec les autres, le flot devint progressivement de plus en plus rapide, et les premiers résultats de la résonance-en-chaîne firent leurs effets : là où le sang de Tyzy coulait à flot, d'intenses lumières vertes commencèrent à se développer avec une certaine rapidité. Bientôt, cette lumière grandit et grandit, prenant la forme d'un bras, puis d'un autre. Des centaines de minuscules sutures qui reconstituaient les os, muscles, peau des blessures du Shinigami, jusqu'à ce que ces lumières ne se dissipent et ne laissent place à deux bras parfaitement normaux. La théorie avait été un succès... il n'avait pas été totalement franc avec eux : il savait déjà que ça allait fonctionner, car c'est de cette manière que le professeur Stein l'avait sauvé lors de l'affrontement contre V. C'était probablement l'un des seuls moyens de contourner cette "annulation" qui cette fois était largement plus faible que celle que le révolutionnaire russe avait pu lui infliger ce jour là. Trop occupée à jouer avec Tsugumi pour regarder ce qu'il se passait derrière; Anya ne remarqua que trop tard la fuite des trois membres de Shibusen. Avoir détourné les yeux quelques secondes de l'arme démoniaque fut une erreur, car en évitant un coup de rapière à l'aide d'un pas de côté; la brune lança un grand coup de pied droit en transformant sa jambe en lame de hallebarde, la lame s'apprêtant à se planter dans la peau de la princesse quand soudain.. un son brute et sourd se fit entendre : la lame de Tsugumi avait "rebondit" contre la peau de la femme au costume noir qui afficha un sourire des plus terrifiants. Prise de panique, l'arme démoniaque re-transforma sa jambe et fit quelques sauts arrière pour se mettre en position défensive. Elle était extrêmement confuse : c'est comme si elle avait élancé la lame contre une pierre extrêmement solide, et n'avait pas été capable de faire une seule égratignure à sa peau. La coupure, néanmoins, retira une parcelle du vêtement de la princesse... là où on put voir un bout de sa hanche droite; qui ressemblait maintenant au matériel utilisé pour les poupées de porcelaine.

- Hheheeheheh...Ils t'ont abandonné... ! Hahaha...Hheheheehehhe...!
- C'est mon combat, pas le leurs. Ils étaient dans mon chemin.
- ....Pffffft! Hahahahahahah !! ah... tant pis pour le Shinigami. J'ai envie de t'avoir finalement... tu es devenue vraiment vraiment spéciale. Tellement précieuse... je vais te transformer en charpies!!
- Yare yare daze.. ~

Avec l'une de ses mains, l'arme démoniaque replaça sa casquette et commença à marcher calmement en direction de son adversaire. Sa main gauche humaine, mais sa droite transformée en parcelle d'arme démoniaque qui sembla maintenant faire quelque chose de particulièrement étrange. La lame de Hallebarde se mit à briller d'une intense lumière rosâtre avant de doucement changer de forme : la croix de couleur lavande changea brutalement de couleur pour passer au rouge intense, brillant de milles feux. La lame courbée de la hallebarde quand à elle, se rétracta, et la pointe de la hallebarde devint extrêmement pointue et sembla laisser s'échapper une intense lumière rouge. Un rayon de soleil illumina la ruelle, procurant une certaine ombre sous la casquette de l'arme démoniaque qui levait les yeux vers son adversaire : son oeil qui n'était pas caché par son chapeau, brillait d'un éclat bleuté intense et terrifiant. La blonde semblait impatiente; comme si on esprit était en train de se faire dominer par quelque chose qui ne lui appartenait même pas à la base... comme si elle se transformait petit à petit en l'un de ces corrompus avides de puissance. En hurlant de toutes ses forces, elle se jeta une nouvelle fois vers l'arme démoniaque et lança une flopée d'estocs avec une vitesse inhumaine, lançant des bombes dans tout les coins. De très nombreux nuages de poussières se créèrent un peu partout et couvrirent bientôt une bonne partie de la ruelle. Les pierres des fondations tombaient par terre; des maisons vides se vautrèrent sur elles-même dans un fracas assourdissant; mais ne laissait que des doutes quand au fait que la Hallebarde aurait ou non été touché. Dans cette tempête d'attaques inutiles, l'arme démoniaque avançait sans la moindre crainte : son adversaire agissait comme l'un de ces corrompus attardés qu'elle avait jusqu'à présent tué sans le moindre problème. Une main dans la poche de sa veste et sa lame de hallebarde continuant à émettre de plus en plus de lumière alors que la zone devenait de plus en plus sombre; comme si un gigantesque nuage s'était placé au dessus de la rue et avait caché le soleil. Elle demeurait saine et sauve au milieu de cette tempête d'explosions et ne semblait en avoir strictement rien à faire : les coups étaient à la fois aléatoires et extrêmement prévisibles.. c'est comme si Anya avait dors et déjà perdu, mais continuait de s'acharner. Au milieu de toutes ces explosions, la voix de Tsugumi pouvait se faire entendre.. calme et sérieuse.

- Tu sais, mon majeur problème à l'époque était que j'était incapable de créer une lame tranchante. J'étais plutôt complexée par ça, et le jour où nous avons vaincu Shaula, j'ai finalement réussi à dépasser cet handicap. C'était grâce à toi et Meme...
- FERMES LA ET CRÈVE!! HHHHHHHHHHHAAAAAAAAA!!!
- Heureusement pour toi je me souviens encore comment faire... Celle qui va la fermer...

Soudainement, la lame de la Hallebarde devint plate et carrée; la pointe n'en était plus réellement une. C'était comme si on avait découpé la lame de l'arme dans une planche. C'était en toute connaissance de cause que Tsugumi avait fait ça... avec elle allait maintenant en terminer avec ces stupidités. S'élançant au centre des attaques et encaissant quelques coups de rapière qui frôlèrent sa peau et laissèrent quelques gouttes de sang s'échapper des pores de sa peau; c'est dans un magnifique ralentis que Tsugumi sortit de la brume, lame de hallebarde non-tranchante en avant ; Son visage à quelques centimètres de celui de son amie d'adolescence; elle put la regarder droit dans les yeux avant de lui flanquer la correction qu'elle méritait.

- C'EST TOI !!

Anya n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit. Avec une vélocité et une force hors du commun, Tsugumi plaqua son pied droit au sol, tourna de toutes ses forces avec son bassin et lança un très puissant et très violent coup de hallebarde plate droit dans la joue de la princesse. Un coup horizontal en croissant de lune, qui fut si puissant que la poussière les entourant sembla se dégager sous la puissance masse de vent se dégageant de ce coup. La longueur d'âme de Tsugumi, symbolisée par cette intense lumière rosâtre, augmentait la force et la rapidité de ses coups au delà du seuil humain; et le coup de la princesse venait de se prendre en pleine face équivalait à l'impact d'une voiture lancée à tout vitesse contre un arbre. Du sang s'échappa de la bouche de la princesse qui lâcha son arme sous la puissance de l'attaque, s'apprêtant à basculer pour s'écraser dans le mur d'à côté... mais la fête n'était pas terminée. En un battement de cil, Tsugumi sortit sa main gauche de sa poche et lui enfonça dans la joue, dans le sens inverse de sa précédente attaque, même manoeuvre avec la hanche et la jambe; percutant son adversaire avec une force surhumaine. En criant, l'arme démoniaque répéta l'assaut encore et encore et encore et encore... ses mouvements étaient vifs, brutaux, et le visage de la blonde était malmené des deux côtés dans cette attaque infernale mêlant la partie humaine de Tsugumi et sa puissance en tant qu'arme démoniaque. Un coup à droite, un autre à gauche, encore à droite, un autre à gauche... la vitesse augmentait et augmentait. La conscience de son adversaire se perdit, et peu à peu ses yeux ne furent rien de plus qu'un océan de noir. Lorsque Tsugumi lança le coup final, les trois autres étaient déjà rendus de l'autre côté. Le dernier coup fut une uppercut brutale avec la pointe-non-pointue de la hallebarde, propulsant le corps d'Anya à tout vitesse dans les airs, en direction du Meister qui courrait dans le sens inverse. Avec un sourire quelque peu sarcastique, le Meister se sépara de Maka et Soul et courra aussi vite qu'il le put vers le corps de la blonde propulsé dans les airs.

- J'imagine que c'est le plan B alors ... !!

Pendant sa course folle; le Shinigami plaça son bras droit derrière lui et concentra sa longueur d'âme avec une certaine vitesse pour invoquer la griffe de longueur d'âme purificatrice, l'Outsider. Des chaînes se créèrent de nulle-part et entourèrent l'avant-bras du brun aux cicatrices, en une forme de petite tornade constituant petit à petit l'attaque la plus puissante du Shinigami. Le bras purificateur en place, une traînée de flammes bleues s'échappèrent de la griffe du Meister qui se jeta dans les airs, prêt à intercepter la blonde. Un sourire dément, le regard vif... il allait positionner la cerise sur le gâteau. élançant son bras en avant de toutes ses forces, il attrapa le visage de la princesse dans la paume de sa griffe brillante d'un éclat azur extrêmement pur. Ses grands yeux jaunes se mirent à étinceler comme les lumières d'un phare, et ses pupilles prirent la forment d'une tête de mort. Les deux se stoppèrent dans les airs comme s'ils étaient figés dans le temps; et les chaîne de l'Outsider se mirent à flotter et s'étirer alors que la longueur d'âme de Tyzy augmentait de façon significative, jusqu'à former une impulsion de vent digne d'une turbine d'avion. La longueur d'âme du Meister se déchaînait en arrière alors que petit à petit, le corps de la princesse s'illumina de la même lumière bleue. On pouvait voir à travers ses vêtements et sa peau, une infime lumière blanche qui symbolisait son âme; être envahie par la longueur d'âme purificatrice du Shinigami. Anya sembla reprendre conscience l'espace de quelques secondes et se débattit, tentant de retirer la poigne de l'Outsider, et hurlant de toutes ses forces en ressentant l'immense souffrance que l'attaque du Shinigami pouvait lui infliger. Mais il ne l'écoutait pas. Il concentra autant de son âme dans cette attaque finale qu'il le put, en restant sous le niveau mortel. La lumière devint bientôt tellement intense qu'il était difficile de la regarder...jusqu'à ce que le moment libérateur n'arrive.

- Réincarnes-toi !!
- GWAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHH !!!

C'était comme une sorte d'explosion, détruisant l'Outsider qui s'envola en milles morceaux ressemblant à des sortes de cristaux. Les chaînes disparurent progressivement et toute la longueur d'âme émise tout autour se dissipa comme des sortes de flammes et de la fumée. Le corps d'Anya fut projeté comme une véritable fusée vers le sol, tandis que le Shinigami fut projeté en arrière dans le sens inverse; atterrissant déjà de façon plus agréable et moins abrupte que la blonde qui fit de nombreux ricochets et roulades sur le sol avant de totalement sombrer dans l'inconscience. Pour la première fois depuis près d'une heure, le calme régnait enfin dans cette ruelle. Anya était cette fois-ci totalement hors d'état de combattre, ayant perdu connaissance lors du dernier coup porté. Ses yeux étaient grands ouverts, et avaient retrouvé leur couleur blanche... ses pupilles en revanche, s'étaient retournées lorsque son cerveau fut temporairement grillé par la puissance de la griffe purificatrice. Le Shinigami se releva, assez rapidement rejoint par Maka et Soul. Après un petit moment, ils commencèrent à marcher en direction de Tsugumi qui re-transforma sa main et se baissa pour se mettre au chevet de la blonde. Ils étaient maintenant tous réunis devant le corps inconscient de la princesse.

- ...Comment tu as su qu'elle était...
- ...Hazama nous a déjà porté l'information.

Le Shinigami se baissa et retira de la poche de la veste d'Anya un petit flacon bleuté. Il y avait marqué dessus "A-ARM 77".

- L'agent "A-ARM" ... Un taré du gouvernement a ordonné la fabrication de cette "drogue".. en utilisant des insectes bizarroïdes, des fleurs et je ne sait quel truc occulte, ils ont réussi à "dissoudre" des âmes pures, ou plutôt en extraire des propriétés sous forme liquide. S'injecter ça, peut permettre à l'utilisateur de devenir un Soul-User, ou renforcer ses pouvoirs de Soul-User au-delà de ce que l'âme peut supporter. Je ne rappelle plus des détails; mais il y a beaucoup de chances de mourir immédiatement après l'utilisation; des chances assez élevées que le corps ne supporte pas la drogue et la rejette doucement, transformant l'utilisateur en corrompu. Les chances pour que ça passe sans faire le moindre dégât est de ... moins d'un pourcent.
- ...C'est comme si elle avait avalé une âme pure..
- La transformation en corrompu aurait été largement plus lente.. et elle aurait eut autant de pouvoirs qu'elle en aurait eut besoin, jusqu'à perdre complètement la tête. C'est à ce moment là que j'ai réalisé qu'il fallait qu'on l'arrête le plus rapidement possible avant que la transformation ne progresse jusqu'au point de non-retour.
- Mais... pourquoi est-ce que tu l'as sauvée?...

L'arme démoniaque levait les yeux vers le Meister. Son regard était presque admiratif, elle en avait les larmes aux yeux... mais tout ce que fit Tyzy, fut de lui rendre un regard totalement neutre et insensible en lui sortant la phrase la plus égoïste possible.

- J'aurais pas pu la questionner si elle était devenu un humain corrompu.
- Sans-coeur!! Moi qui croyais que tu en avais quelque chose à faire de son sort! c'est répugnant!
- Au moins, j'ai pu stopper ça avant que ça ne devienne sérieux.

Le Meister regarda sa main droite un petit moment avant de détourner le regard et se lever en poussant un long soupir fatigué. Ils avaient après-tout réussi à stopper Anya, peu importe les raisons pour laquelle elle les avait attaqué, ou à quelle organisation elle pouvait appartenir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: SENOPE Pt2 Mar 15 Juil - 4:46



Le sol avait presque l'air de trembler sous les pas de cet homme suffisamment grand pour cacher le soleil de la vue des personnes lambdas. Il n'y avait personne dans les rues, ou plus particulièrement dans la zone où il se dirigeait. Le centre de l'action se situait à l'autre bout de la ville et prenait place sous la forme d'une gigantesque bataille de paintball ayant débuté pour des raisons qui ne concernaient certainement pas le grand blond à la peau mate qui regardait à droite et à gauche pour tenter de retrouver son chemin. Il cherchait une petite fille pas plus haute que sa cheville; avec des grands yeux rougeâtres et une robe d'une certaine classe. Mais il ne pouvait demander sa direction à personne; et il se perdit éventuellement comme tout le monde. Bien trop absorbé par sa musique pour avoir le réflexe de rappeler son supérieur pour l'aider à le ré-aiguiller dans la bonne direction; le gigantesque homme aux vêtements gris s'arrêta un moment et retira l'une de ses oreillettes pour tenter de percevoir le son de l'enfant perdue. Il entendit des sons de pleurs au loin; et ces cris ne pouvaient appartenir qu'à une seule personne, dans cette zone en tout cas. Persuadé de trouver son alliée dans la direction d'où provenait le cri; le grand tas de muscle commença à marcher dans cette direction avec une certaine hâte. Il lui aura fallu un peu moins de trois minutes de marche pour remarquer les premiers signes de la présence de cette petite alliée : les murs de certaines maisons et autres surfaces alentours semblaient avoir subit de très puissantes explosions. Des cratères, des planches éclatées et brûlées, ou encore quelques petites flammes continuant de s'étaler sur des petites zones d'herbe. Il détestait ça.. le désordre. Quelque chose qui n'était pas en ordre rendait malade notre géant aux solides bracelets de métal qui fronçait les sourcils à la vue de tout ce taudis (enfin... il a quasiment tout le temps les sourcils froncés mais c'est histoire de vous faire passer l'émotion). Progressant dans cette ruelle, les sons des pleurs de l'enfant se firent de plus en plus audibles.. et bientôt, le son ne fut plus le seul signe que l'homme perçut : la gamine était à quelques mètres plus loin, assise par terre, pleurant aussi fort qu'elle pouvait crier. Elle avait manifestement laissé ses deux armes par terre. L'éclat des lames n'était plus présent; ce qui voulait bien entendu dire qu'elles s'étaient complètement déchargées de leur longueur d'âme. L'homme gigantesque commença à marcher; jusqu'à ce que son ombre ne recouvre complètement la gamine qui s'arrêta soudainement de sangloter pour lever la tête au dessus d'elle. Ce qu'elle vit ne fut qu'une gargantuesque ombre; et des yeux particulièrement froids et strictes la regarder sans une once de compassion. L'enfant resta complètement figée sur place, tentant de comprendre à quoi elle faisait face, car elle avait énormément de mal à distinguer le grand musclé de cet angle. L'homme pris une très, trèèèèèèèèès profonde inspiration... puis avec une très grande puissance, il se mit à hurler sur l'enfant. Sa voix était si puissante qu'une véritable masse de vent sortait de sa bouche, soulevant les cheveux de l'assassin aux cheveux bleus en arrière.

- LEILA TU ES UNE DÉCEPTION! RESSAISIS-TOI! PLEURER NE CHANGERA RIEN! ESSUIES TES PROPRES LARMES!!

Elle avait sûrement perdu quelques points d'audition à ce moment là, mais l'enfant reconnu sans trop de mal le grand gaillard de la Team L du Science Department. Elle ne disait rien; encore trop choquée pour pouvoir laisser un seul mot sortir d'entre ses lèvres. Dans ses oreilles, un son désagréable prenait place.. un son similaire à un "Biiiiiiiii" que tout le monde a forcément déjà entendu lorsqu'un tympan était d'une façon ou d'une autre obstrué, gêné ou bouché. Lorsque le géant eut terminé de hurler, il attrapa l'enfant par l'arrière de son col, et la souleva avec son indexe et son pouce, de la même façon qu'on soulève un insecte. De son autre main, il ramassa les deux épées et les posa dans la valise, avant de la refermer et prendre cette dernière dans sa main. La valise, comme son utilisatrice, ne semblaient être rien de plus que des poupées entre les mains du géant musclé qui poursuivit son chemin sans plus attendre. Il avait localisé Leila... il ne restait donc plus qu'Anya. Tournant la tête à droite et à gauche, il compris qu'il n'aura pas d'indices comme les pleurs pour localiser cette dernière, aussi il n'eut pas d'autres choix que questionner l'enfant. Il leva l'enfant jusqu'à son visage, comme une sorte de chiot, et la regarda droit dans les yeux avec son regard extrêmement stricte.

- Où se trouve Mademoiselle Hepburn?
- E..E...E.....E.....Elle est....




C'est quelque chose qui dors en moi... de la haine? de l'amour? je n'arrive pas à faire le tri sur ce que ça peut bien être. Mais c'est quelque chose d'agréable et d'extrêmement désagréable à la fois. Comme une sorte de friandise à la fois sucrée et très amère. Pourquoi je suis si indécise..? ça me démanges. ça ne veut pas s'en aller, et ça gagne de plus en plus de terrain dans mon esprit. Un assemblage de couleurs que je ne connait pas. Ce n'est pas du vert, du jaune, du bleu, du rouge, du rose, mauve, noir, gris, blanc... je peux nettement la voir mais je n'arrive pas à déterminer correctement ce que ça peut bien être. Mais regarder cette couleur me rend folle, petit à petit. Qu'est-ce qui me rend comme ça? ma mère? lui? ma faiblesse? j'en sais rien. Une âme saine vit dans un corps sain et un esprit sain... mais je sens que mon esprit est doucement en train de basculer vers quelque chose que je crains. Comme cette fois... une douce chaleur indescriptible; à la fois brûlante et glacée. Comment deux choses aussi opposées pourraient-elles ne former qu'un seul sentiment? c'est comme avoir la grippe... mais se sentir bien tout en l'ayant. Mes yeux se troublent.. j'ai du mal à les voir avancer avec le corps inconscient de la fille qui nous a attaqué.. "Anya Hepburn". Je commence sérieusement à perdre l'équilibre. Est-ce que c'est parce que moi et Soul en avons trop fait avec ce combat? Je suis fatiguée.. tellement fatiguée. Je veux juste rentrer à la maison et lire un livre. Je peux à peine voir les murs et le reste de l'allée. Je ne sais même pas où je vais, et je peux à peine distinguer ces espèces de ..."tâches" qui ressemblent vaguement à Soul et Tyzy. Remarque... ces deux là sont déjà des tâches à la base, donc peut-être que je me fais des idées quand à ma baisse de vision. J'ai super chaud.. est-ce que quelqu'un a été prévenu qu'il y aurait une canicule si tôt? peut-être que je suis malade; je me sens vraiment très bizarre. Je .. je...

Un son sourd se fit entendre derrière le groupe. Lorsqu'ils se retournèrent, la blonde aux couettes était affalée sur le sol, les yeux fermés et le teint extrêmement rouge. Ils n'étaient maintenant qu'à quelques quartiers de Shibusen, là où ils déposeraient l'assassin qu'ils avaient capturé et procéderais par la même occasion à ses premiers soins. Cependant, ce contre-temps les obligea à détourner leur attention et à aller aussi rapidement que possible au chevet de la blonde. Tyzy portait le corps de la princesse, tandis que Soul tenait la rapière et la valise toutes les deux éteintes dans ses mains.. la seule qui avait les mains libres fut également celle qui s'élança vers la blonde à toute vitesse. L'arme démoniaque fit glisser ses genoux sur le sol jusqu'à parvenir à la blonde, criant son nom et faisant coulisser sa main jusque l'arrière du crâne de la Meister, afin d'élever quelque peu sa tête. Les yeux de Tsugumi étaient graves, et elle ne semblait pas trop savoir quoi faire avec elle dans cette situation. Les deux garçons s'approchèrent aussi rapidement qu'ils le purent, et portèrent immédiatement leur attention vers Maka. La confusion régnait dans la ruelle, alors qu'ils étaient pourtant aussi proches de leur but. C'est alors avec un peu de panique que l'arme démoniaque de type hallebarde plaça sa main sur le front de la jeune femme écroulée au sol. Il n'y avait pas réellement besoin de poser sa main sur son crâne pour voir à quel point sa température pouvait être haute : elle était rouge, extrêmement rouge. Avec un peu d'exagération, on aurait presque pu dire que de la fumée sortait de son visage. Des gouttes de sueur perlaient sur sa peau, et son souffle était tout particulièrement irrégulier. Elle semblait avoir perdu connaissance, peu importe sous quel angle on peut l'observer. Les raisons leur étaient totalement inconnues : aussi longtemps que Soul s'en rappelait, la blonde n'avait pas eut une seule maladie ou crise du genre depuis ces derniers mois; et il n'y avait aucune raison particulière pour qu'elle ne lâche prise maintenant.. la confusion régnait dans le groupe. Cependant, tous savaient qu'il n'y avait pas trente-milles solutions, et que cela ne changeait au final rien à leur destination. La seule chose qui changeait maintenant, était qu'il y avait un nouveau patient à amener à Stein. Soulevant aussi délicatement que possible la blonde; Tsugumi plaça cette dernière dans ses bras et commença à marcher en direction des deux garçons qui reprirent également la marche, l'esprit embrouillé de questions. Ils n'avaient malheureusement pas le temps de se questionner sur la situation: ils devaient amener ces deux là à Shibusen le plus rapidement possible pour qu'elles reçoivent un traitement approprié. Cependant... Tyzy comme Soul avaient du mal à cacher leur inquiétude vis-à-vie de la blonde. L'arme démoniaque avait sensiblement accéléré le pas et serrait les dents comme s'il tentait de tordre une barre métallique avec sa mâchoire; tandis que le Shinigami tournait la tête en direction de Tsugumi quasiment toutes les cinq secondes pour voir si l'état de la souffrante n'était pas de pire en pire. Malheureusement.. à chaque coup d'oeil qu'il adressait, la situation ne faisait que devenir plus alarmante. Le souffle de Maka était de moins en moins régulier, et son teint de plus en plus rouge.

Comment cela avait-il pu seulement arriver? deux minutes plus tôt, elle était en parfaite santé, très énergique, et parlait beaucoup. Mais d'un seul coup, peu après que la résonance synchronisée ne se soit arrêté.. elle semblait déjà plus lente et moins concentrée. Comme si elle venait de s'arrêter d'un long tour de montagnes-russes. Pas un mot ne fut échangé durant la marche. Tous étaient trop occupés à tenter de trouver le chemin le plus court afin de se rendre à Shibusen. Et après quelques minutes, leurs efforts finirent par payer : ils se trouvaient maintenant là devant les immenses marches menant à l'institut de Meister et d'armes. Tout ce qu'il restait à faire était de gravir ces milliers de marches aussi rapidement que possible et donner ces deux là à Medusa et Juri afin qu'elles ne les soigne. L'arme et la valise, elles, finiraient sûrement dans le laboratoire interne de Stein pour une analyse approfondie. Tsugumi, Soul et Tyzy s'échangèrent un rapide regard avant de commencer à monter les marches...


Jusqu'à ce qu'une ombre ne pèse sur eux. Une ombre qui ne ressemblait pas à celle d'un nuage, et encore moins d'un oiseau ou d'un avion. Cette ombre se faisait de plus en plus petite au fur et à mesure des secondes; mais également plus sombre.. comme un objet se rapprochant du ciel vers eux avec une rapidité étonnante. Un signal d'âme entra alors dans le champ de détection du Shinigami qui se retourna immédiatement à mi-chemin. Sa réaction alerta immédiatement les deux autres qui se tournèrent dans la même direction que lui et constatèrent avec effroi ce qu'il était en train de se passer. Malheureusement pour eux, ils n'eurent pas le temps de se défendre, esquiver, ou faire quoi que ce soit avant que cela n'arrive... ils ne purent pas non-plus réaliser exactement ce qui venait de leur foncer dessus, ou ce qu'elle faisait. Un gigantesque homme surgit de nulle-part, portant sur son dos une enfant. L'homme semblait avoir sauté du building situé à une trentaine de mètres des escaliers, et fonçait sur eux avec ses deux poings en avant.. poings qui brillaient d'une lueur dorée. Avant que Tyzy, Soul ou Tsugumi ne purent faire quoi que ce soit; l'homme s'écrasa de tout son poids sur les marches, à deux mètres du groupe seulement; et ses poings s'enfoncèrent dans les escaliers.

- BRILLE! TAKAMAGAHARA!!
- Qu----!?
- C'est quoi ce délire ?!
- AAAAAAAHH !!

Une intense lumière se créa sur un périmètre de dix mètres autour du groupe et de l'inconnu qui venait de bondir sur eux. Il ne les avait pas attaqué directement, mais se situait pourtant extrêmement près d'eux. Cette lumière.. prenait la forme d'un gigantesque cercle d'alchimie; où un symbole de "Yin/Yang" se trouvait au milieu. Le groupe ne put rien faire d'autre que regarder avec curiosité et surprise ce cercle. Impossible de fuir dans les escaliers, impossible d'attaquer avec leurs mains prises.. ils étaient pris au piège, peu importe ce qu'était cette attaque. L'homme à la carrure gigantesque leva les yeux dans leur direction et leur adressa un regard des plus froids alors que le cercle de lumière brillait si fort qu'on aurait pu penser qu'il allait détonner une explosion d'un moment à l'autre et réduire tout en miettes. Mais... ce ne fut pas le cas. Lorsque le cercle termina de briller, tout disparut. Le cercle n'était plus présent sur les marches; mais l'homme gigantesque, l'enfant, la princesse, les deux meisters et les deux armes démoniaques n'étaient plus présents où que ce soit sur les marches menant à Shibusen. Tout ce qu'il restait de leur présence, c'était quelques petites particules de magie brillantes et flottantes un au gré du vent comme de véritables lucioles qui peu à peu se dispersèrent dans l'air. Ils avaient complètement disparu de la surface de la planète, comme s'ils n'avaient jamais été ici pour commencer.

Quelque part dans Death City; ce cercle fit une nouvelle apparition dans un endroit totalement isolé et inconnu. Ce cercle magique fit alors apparaître nos disparus de tout à l'heure dans une location complètement différente. Ils étaient tous dans la même position que lorsqu'ils avaient disparus pour commencer, et c'est comme si une micro-seconde seulement s'était déroulée depuis ce soudain sort très étrange. Ils eurent simplement l'impression que le décors avait complètement changé autour d'eux, en un simple battement de cil. Après quelques secondes, le cercle disparut à nouveau et l'homme gigantesque croisa les bras en regardant le reste du groupe de haut. Il fallut quelques secondes au Shinigami et aux deux armes démoniaques pour réaliser dans quel endroit ils se trouvaient. ça n'avait plus rien à avoir avec les marches menant à Shibusen.. cet endroit était particulièrement sombre, mais quelques lumières du soleil arrivaient à pénétrer à l'intérieur malgré les fenêtres poussiéreuses dans les hauteurs et quelques portes barricadées par des planches. Des murs et des sols en béton; une crue, des tonneaux un peu partout, des palettes de bois et du matériel de construction en tout genre... un endroit extrêmement poussiéreux et sentant le renfermé. C'était bel et bien un hangar.. un gigantesque hangar qui ne laissait aucune vue sur l'extérieur. En réalité, tout le groupe aurait pu être transporté dans une autre dimension, ils n'auraient jamais eut l'occasion de s'en apercevoir d'ici. C'est un peu hébétés que les membres de Shibusen tournèrent le regard vers le gigantesque homme qui ne semblait manifestement pas leur vouloir du bien. Ils froncèrent les sourcils, montrèrent les dents... comme de bons chiens de garde. Mais la réaction de l'homme qui venait de les attaquer, fut tout à fait surprenante: il croisa les bras et ne fit absolument rien pendant près de deux minutes. Deux longues, désagréables et stupides minutes ou personne ne dit ou ne fit quoi que ce soit... jusqu'à ce que quelqu'un craque finalement.

- ....Bonjour?
- SALUTATIONS.

...Un nouveau silence s'installa. Encore une fois personne ne dit rien et tout le monde se regardait dans le blanc des yeux. Il n'y avait pas grand chose à dire, franchement... dans n'importe quel Shonen, ça se serait suivit par un tonnerre de questions et un affrontement sanglant.. mais personne ne faisait quoi que ce soit, présentement. L'homme qui venait de leur foncer dessus quelques minutes auparavant demeurait au milieu de la pièce, droit comme un piquet et sérieux comme un garde impérial de la reine d'Angleterre; et ne laissait s'échapper aucune parole d'entre ses lèvres.. la seule réaction qu'on pouvait observer chez lui était certainement cette fumée qui sortait d'entre ses narines, laissant penser qu'il devait avoir des poumons particulièrement puissants. C'est un peu sidéré que le Shinigami posa la blonde par terre et fit apparaître le bras purificateur bleuté; pointant son arme de longueur d'âme exorciste vers son nouvel adversaire, se préparant à le mettre hors d'état de nuire aussi rapidement que possible. Mais une fois encore, il fut arrêté.. cette fois par la voix puissante du culturiste à la peau mate qui hurlait comme s'il parlait à toute une foule. Sa voix étaient tellement puissante que les trois membres de Shibusen pouvaient clairement sentir leurs tympans prendre de gros dégâts.

- JE NE VIENS PAS POUR ME BATTRE, MESSIEURS.
- ...Hein?

La voix du gigantesque et curieux homme aux cheveux blonds résonnait aux quatre coins du hangars. L'endroit était tellement gigantesque et vide que les échos semblaient taper aussi fort dans les oreilles de ses "invités" que sa voix originelle. Tyzy était un peu sidéré et baissait le poing avec un peu d'incertitude. L'albinos et la brune se regardèrent l'un-l'autre, puis portèrent leur regard vers le gigantesque homme tout en restant sur leurs gardes. Ce dernier ne tarda pas à attraper la gamine derrière son dos et la poser par terre. L'enfant aux cheveux bleus adoptait un sourire stupide et angoissant; regardant droit dans les yeux l'albinos qui remarqua immédiatement de qui il s'agissait.

- Cette gamine... c'est celle qui a attaqué Maka tout à l'heure!
- COMME JE L'AI DIS TOUT A L'HEURE, JE NE SUIS PAS VENU POUR VOUS AFFRONTER.
- ...Okay j'avais compris ça mais pourquoi tu nous gueule dessus!?
- JE N'ENTENDS PAS CE QUE VOUS DITES, SHINIGAMI.
- ..... Ah...

L'éternel regard blasé du Shinigami revint habiter son visage lorsqu'il remarqua ces écouteurs dans les oreilles de l'homme gigantesque qui hurlait comme s'il tentait de détruire une gibier en lui faisant sauter les tympans et par la même occasion le cerveau. La musique qui était diffusée dans ses oreilles était tellement forte qu'on pouvait entendre paroles sur paroles comme s'il avait tout simplement mis des haut-parleurs dans la pièce. La musique ressemblait à une sorte de mélange contre du death metal et du...jazz? c'était assez particulier, et inécoutable. La simple sonorité de cette horreur suffisait à rendre malade le pianiste qui faisait de son mieux pour se retenir de foncer sur l'adversaire et le découper en morceaux par lui-même, pour avoir des goûts musicaux aussi bizarres. Mais il se retint, et le Meister fit tout simplement signe au géant de retirer ses écouteurs à travers un geste mimé. L'adversaire sembla comprendre le geste, laissa s'échapper un simple "AH!" et retira promptement ses deux écouteurs, pour finalement les ranger dans la poche intérieure de son espèce de combinaison militaire grise. Il baissa alors immédiatement les yeux vers le reste du groupe.. tous ressemblaient à de véritables nains comparé à lui.


- Je suis ici pour des négociations. Vous détenez ici l'une de mes alliées, j'ai reçu l'ordre de la récupérer.
- Négociations hein? c'est marrant. Je suis à peu près sûr que ces deux là ont essayé de nous tuer.
- Je ne nierais pas ce fait. L'opération consistait à anéantir le Shinigami Tyzy Ghostlinger avant le couché du soleil.

Au moins.. il était particulièrement franc. C'est comme s'il n'avait strictement rien à cacher. Il ne voyait pas l'utilité de jouer aux imbéciles pour gagner du temps et allait droit au but. L'enfant qui ne mesurait pas plus haut que son genoux; se retenait de foncer sur Soul avec ses deux épées maintenant rechargées, afin de le découper en morceaux. Le regard de Tyzy et du gigantesque homme se croisèrent. Tsugumi s'apprêtait à parler et dire qu'il n'y avait pas de négociations à faire... mais la voix du Shinigami l'en empêcha.

- Dis-nous d'abord ce que tu as à nous dire, ensuite je verrais pour les négociations.
- Il est inutile d'amener cette enfant jusqu'à votre repaire. Vous n'aurez pas l'occasion de l'interroger. Notre organisation nous soumets à une discrétion la plus totale, et la moindre information révélée entraînerait la destruction intégrale du cerveau de l'agent, par télécommande.
- L'amener à Shibusen est donc inutile hein..
- Une seconde.. "par télécommande"? Il y a quelqu'un pour vous surveiller?
- à l'endroit où nous nous trouvons, personne ne peux nous voir ou nous entendre. Les seules personnes dans cette pièce sont Vous, Moi, et cette enfant perturbée.

Peu importe qui ça pouvait être.. il avait l'air extrêmement sérieux sur ce qu'il avançait. Il restait ferme, digne dans sa position, et n'avait sérieusement pas l'étoffe d'un menteur. La confiance est quelque chose qui peut se ressentir, et les menteurs sont les personnes que le Shinigami détecte sans aucun problème. Il pouvait affirmer que cette personne disait la vérité, aussi il décida de croire ses paroles pour l'instant. L'homme au kimono blanc croisa les bras à son tour; et décida de l'écouter, à la grande surprise de l'albinos et de l'arme démoniaque qui n'approuvèrent pas réellement cette décision.

- Ce qui veut dire que tu peux dire tout ce que tu veux sans être réprimandé... Okay. Installe tes conditions, je suivrais.
- Je demande à récupérer l'agent novice, Anya Hepburn; Ainsi que son ADAM de bronze, "Précieuse"! Ce sont mes conditions! à vous de donner les votres, Shinigami!
- J'exige des renseignements. Beaucoup de renseignements.
- Je ne peux accepter qu'un nombre limité de renseignements. Je vous accorde trois questions.

L'air de Soul était particulièrement sombre alors qu'il transformait sa jambe en lame de faux et plaçait celle-ci sous la gorge de la princesse inconsciente en regardant directement l'imperturbable montagne de muscles. Soul semblait avoir pris part au négociations, aidant celui qu'il servait dans sa quête d'obtention d'informations.

- Plus.
- Cinq. Je ne pourrais pas aller plus loin, dans le risque de créer un dérèglement bien trop significatif. Toutefois, je ne pourrais pas répondre à certaines questions.. dans ce cas, vous serez libre d'en poser une autre, ou passer par un chemin détourné pour obtenir l'information que vous recherchez.
- Marché conclut... j'imagine qu'on va commencer comme ça. Si la gamine ne peut pas nous renseigner en quoi que ce soit alors ça ne servira à rien qu'on la ramène et la laisse pourrir dans le cachot de Shibusen.

Tsugumi semblait particulièrement mal-à-l'aise avec cette décision. Elle venait après-tout de retrouver son amie d'enfance, et avait finalement une chance d'essayer de réparer ses erreurs... mais elle savait qu'il ne s'agissait plus du tout de la même personne et que ses efforts pour la faire redevenir comme avant seraient sûrement vains tant qu'elle n'avait pas la force ou le courage de défier l'organisation à laquelle elle appartenait et briser ses chaînes. Elle ravala alors ses sentiments personnels et décida de faire confiance à l'albinos et au brun. Elle se tut, baissa les yeux et laissa simplement le Shinigami parler. Tyzy rangea ses mains dans ses poches et leva les yeux vers le géant, formulant sa toute première question. L'ambiance était lourde, presque irrespirable; et l'état de Maka ne semblait pas du tout s'arranger. L'arme démoniaque hallebarde fit de son mieux pour la placer dans une zone fraîche, près des murs. Il y avait un tout petit évier encore en service; elle l'utilisa pour tremper un bout de tissu et le presser à plusieurs endroits du corps de la blonde; laissant les deux garçons gérer avec les négociations.

- Première question... Quelle est votre organisation?
- Je ne peux pas répondre à cette question.
- à quelle branche elle appartient? Révolutionnaire? Gouvernementale? Indépendante?
- Gouvernementale.

Rapidement, l'esprit de Tyzy fit le tour des informations qu'ils avaient déjà à propos des relations entre Shibusen et les gouvernements. Tout les pays n'avaient pas acceptés l'influence de Shibusen, et certains restaient particulièrement renfermés sur eux-même et ne se mêlaient jamais aux opérations. Dans tout les cas, l'information était à la fois précise, mais trop floue pour qu'on puisse en tirer quoi que ce soit. Le Shinigami procéda alors à la prochaine question; regardant droit dans les yeux le géant avec un regard des plus désintéressés.

- Seconde question.. Quelles sont les caractéristiques, facultés et matériaux de ces armes avec lesquelles on a été attaqués?
- Ces armes se nomment "A.D.A.M". Cette abréviation tient pour "Arme Démoniaque Artificiellement Manufacturées" . Les ADAMs sont des sortes d'équivalents d'Armes démoniaques, utilisant les capacités de Soul Wavelength de Soul-Users vaincus, dont les âmes ont été incorporées dans une "Merveille" grâce au "Don de compatibilité" d'un membre de notre organisation. Les facultés de ces armes dépendent de l'âme utilisée pour la conception; l'arme sera alors capable d'émuler une résonance des âmes avec son utilisateur après que celui-ci ai reçu une puce communicative à la base de son cerveau. Les matériaux utilisés sont les rares métaux d'ondes coordonnatrices, trouvés dans les mines d'une petite île sur le Second Méridien. Ce sont en clair, des armes démoniaques mortes, converties en outils de combat.

Les yeux de Tsugumi et de Soul s'agrandirent. Ils étaient manifestement choqués par cette révélation qui ne sembla en revanche pas perturber le Shinigami ne serais-ce qu'une seconde. Gardant l'information dans un coin de sa tête, il décida de poursuivre sans même laisser une seconde de repos pour les autres.

- Troisième question ; Pourquoi est-ce que ces armes stoppent la longueur d'âme?
- Les ADAMs de bronze à supérieur; sont touchées par le pouvoir du Phantom. Il s'agit d'une capacité détenue par le plus puissant agent de notre organisation. En clair, tout ce qu'il touche possède des facultés annulatrices. Selon l'efficacité de l'ADAM, le pouvoir d'annulation sera plus ou moins puissant. Les ADAMs de bronze ne possèdent pas une capacité d'annulation exceptionnelle; et celle-ci se stoppe dès que l'ADAM est déchargée.

"Annulation" était le mot qui avait attiré l'attention du Shinigami. Un mot qu'il avait déjà entendu de la bouche du révolutionnaire russe lorsqu'il l'avait affronté dans un combat à mort, et que ce dernier s'était sacrifié en libérant de son âme une très intense masse de longueur d'âme annulatrice, rendant Tyzy incapable d'utiliser sa longueur d'âme jusqu'à ce qu'il ne se fasse battre à plate couture par le Mosher. Aussi, la ressemblance entre cette capacité et le pouvoir de cette rapière était maintenant évident. Il poursuivit alors vers la quatrième question.

- Quatrième ; quel est votre but?
- Éliminer tout les Soul-Users dépassant la limitation d'utilisation d'âme autorisée. Tout Soul-User trop puissant ou possédant un pouvoir trop gênant pour notre organisation, sera éliminé peu importe sa position au sein du gouvernement. Actuellement, notre cible principale est le Shinigami Tyzy Ghostlinger.
*Ce qui veut dire que l'un de nos "partenaires" essayent de nous poignarder dans le dos, hein...?*

Tyzy avait maintenant plus ou moins toutes les informations dont il avait besoin sur ces types. Il resta silencieux un moment, tournant la tête vers Tsugumi, puis vers Soul. Les deux ne firent rien d'autre que lui rendre un regard un peu confus; ne sachant quoi ajouter à tout cela. Il en déduit alors simplement qu'ils n'avaient eux non-plus pas la moindre idée de ce qu'il était en train de se passer. Aussi il haussa les épaules, se retourna vers l'immense homme et lui posa une toute dernière question avait l'air le plus sérieux qui soit.

- Dernière question. Est-ce que je peux croire tout ce que tu as dis sur parole?
- Je le jure sur mon honneur et sur mon âme!

Le géant avait joint le geste à la parole en abattant son bras contre sa poitrine. Le regard droit et sérieux; il ne semblait pas avoir l'étoffe d'un arnaqueur.. ça, le dieu de la mort pouvait le dire rien qu'en le regardant droit dans les yeux. Il soupira, se gratta l'arrière du crâne et fit signe à l'albinos de lui remettre la princesse inconsciente ainsi que les armes. La Death Scythe semblait un peu réticente à cette idée au début, mais il finit assez rapidement par se résigner à le faire afin d'honorer cette "négociation". Au fond.. il savait maintenant qu'ils n'en voulaient qu'à Tyzy, et que celui-ci était assez grand pour trouver un moyen de parer à ses propres problèmes. Qui plus est, ils ne gagneraient rien à interroger cette fille si son cerveau allait exploser dès la première parole mal placée. Le jeune adulte aux yeux rouges se baissa alors et plaça ses deux mains sous le corps de la jeune femme; la soulevant délicatement et commençant à marcher en direction du géant. La tension était particulièrement lourde. On pouvait clairement voir le regard de l'enfant suivre la Death Scythe avec une intention meurtrière plus qu'évidente. Il fit mine de l'ignorer en ravalant sa salive et en détournant le regard; s'apprêtant à remettre le corps inconscient de la princesse entre les bras gigantesques de ce type à la voix particulièrement forte. Mais avant qu'il ne puisse faire quoi que ce soit...

- ..M..-Maka !?
- ...

Tsugumi qui était restée au chevet de la blonde depuis tout à l'heure, la vit subitement se relever comme si de rien n'était. Elle leva les yeux vers elle avec un air tout aussi étonné que le reste de l'assemblée qui sembla se figer dans le temps.. excepté la gamine aux yeux rouges qui se mit à sourire et s'apprêtait à sortir ses armes pour prendre sa revanche. La meister se tenait particulièrement bien debout pour quelqu'un qui eut souffert d'une perte de conscience récemment.. c'est comme si elle avait simplement trébuché par terre il y a quelques minutes. Son souffle était irrégulier, sa température était toujours aussi haute; mais son teint perdait peu à peu ses couleurs. Son regard était.. indescriptible, car ses cheveux couvraient complètement ses yeux. Ses dents étaient si serrées les unes contre les autres qu'elle aurait sans aucun doute pu arracher la peau de quelqu'un avec. Le peu de lumière du soleil qui filtrait à l'intérieur du hangars, illuminait la chevelure blonde de la meister qui semblait à la fois affreusement calme et très agitée... une impression incompréhensible que tout les acteurs de cette scène ressentaient en la regardant. Elle commença à avancer sans que la hallebarde ne puisse faire quoi que ce soit pour l'arrêter... jusqu'à ce que la blonde ne s'arrête devant le meister aux sutures, et ne pose sa main sur son torse sans un seul mot. Tyzy se sentait affreusement inconfortable, il avait l'impression qu'elle essayait de faire quelque chose de stupide.. il n'était pas loin de la vérité. Il affichait un air des plus surpris, une goutte de sueur perlant sur sa joue alors que la jeune femme levait doucement la tête vers lui, dévoilant un regard extrêmement sombre et vide de vie.

- ....Résonance forcée.
- Qu...Gaaaaaaaahh !!!


Sa voix était froide comme celle d'une machine. Ses doigts se mirent à presque griffer le torse du Meister qui sembla immédiatement réagir à ses paroles par une sorte de hurlement qu'elle ne tarda pas à imiter également. Tout les deux se mirent subitement à hurler alors que leurs longueurs d'âmes respectives se manifestèrent sous la forme de deux énormes sphères translucides bleutées. Le géant resta sur ses gardes, mais dans la panique, Soul eut reculé avec le corps d'Anya avant d'avoir pu la transmettre au géant. Personne ne savait quoi faire de ce qu'ils voyaient... un vent complètement anormal se mit à souffler à l'intérieur du bâtiment, comme s'ils étaient dehors en plein typhon. Les deux âmes se mirent à résonner l'une avec l'autre; le haut des sphères formant une petite corde qui doucement alla rejoindre l'autre... jusqu'à ce qu'elles ne fusionnent et que les hurlements de Tyzy et de Maka ne deviennent incroyablement puissants. Un son difficile à entendre pour tout le monde.. c'était de la véritable souffrance. Personne ne comprenait ce qu'il était en train de se passer.. mais une chose était certaine : Maka était guidée par quelque chose, et ce n'était certainement pas sa conscience personnelle. Paniquée, la hallebarde démoniaque se lança dans leur direction pour tenter de les arrêter ; Mais fut violemment repoussée dès lors qu'elle entra dans le périmètre de leur longueur d'âme fusionnée. L'homme gigantesque recula de quelques pas et incita l'enfant à faire de même.. mais Durandal fit l'inverse, elle s'avança avec un grand sourire aux lèvres en dégainant ses deux épées. Elle n'avait qu'un seul désir : découper cette blonde en rondelles, peu importe si cela devait signifier prendre des risques. Les deux longueur d'âmes entrant en collision laissaient s'échapper une pression extrêmement dense; suffisamment puissante pour donner mal au crâne à tout ceux qui se trouvaient aux alentours. On pouvait alors constater deux choses durant cet instant : Les yeux des deux Meisters semblaient avoir complètement été vidés de leurs pupilles; il n'y avait qu'un véritable océan de blanc dans leurs regards. Leurs chevelures sur-élevées par l'extrême résonance semblaient peu à peu changer de couleur : des mèches rougeâtres firent doucement leur apparition à l'arrière de quelques cheveux du Meister; tandis que la chevelure de la blonde sembla peu à peu prendre une couleur verte fluorescente; les pointes de ses cheveux s'hérissant comme de véritables éclairs. Ils ne l'avaient pas réalisé plus tôt.. ce que la blonde voulait dire par "Résonance forcée"... ou en tout cas, Soul était le seul à comprendre ce que cela signifiait. Les yeux grands comme des ballons, il remarqua la main droite de la manieuse de scythe.. plantée dans le torse du Meister. Sa main était couverte de sang et demeurait à l'intérieur du torse du Shinigami comme si elle cherchait quelque chose à l'intérieur... ou plutôt, elle semblait l'avoir trouvé. Stein leur en avait déjà parlé... de la seule façon de libérer la folie du Nonsense. Cette seule et unique façon, était de détruire intégralement l'âme de Tyzy pour désactiver la restriction de l'Outsider. Pourquoi faisait-elle ça maintenant? il n'en avait aucune idée. Personne n'en avait aucune idée, et personne ne pouvait faire quoi que ce soit pour empêcher ce retournement de situation. D'un seul coup, les yeux des deux meisters réapparurent; et la manieuse de Scythe retira sa main de la poitrine du Shinigami d'un seul coup; emportant avec elle une traînée de sang qui alla s'étaler sur le béton du hangars. Ils reculèrent de quelques pas; leurs longueur d'âme se séparant et... doublant de volume d'un seul coup. Les yeux du Shinigami avaient pris la forme de têtes de mort brillantes d'un éclat doré; Alors que sa longueur d'âme passa du bleu au rouge et constitua autour de son cou une gigantesque écharpe aux motifs changeants de secondes en secondes. Trois lignes blanches apparurent dans ses cheveux; deux d'entre elles disparurent quasi-immédiatement tandis que la troisième se retira de sa chevelure et forma une sorte de serre-tête en forme de suture. Ses deux bras se virent affubler d'Outsiders rougeâtres progressant jusqu'à ses épaules et créant une sorte de croix brillante en haut de son torse. Sa longueur d'âme écrasait toute la zone avec une telle puissance qu'il était difficile pour tout le monde de penser correctement. Maka subissait elle aussi les effets de la longueur d'âme du Nonsense: ses doigts se transformèrent lames de scythes brillantes; et des lames en forme d'ailes apparurent sur ses omoplates; puis une lame longue et courbée juste en bas de son dos; faisant office de queue. Toutes les lames brillaient d'une lumière verte fluorescente de la même couleur que ses yeux qui étaient maintenant largement plus "précis" qu'auparavant. Un cercle blanc et lumineux s'allumait dans son regard alors qu'elle se retournait vers l'homme gigantesque, et que la gamine sembla s'être arrêtée sur place, tétanisée par la longueur d'âme combinée de ces deux jeunes adultes qui venaient de subitement se transformer en monstres. Tsugumi était tétanisée; Soul ne pouvait pas faire un pas en avant ou en arrière... le géant quand à lui, transpirait et serrait les poings. Il était de loin le plus impressionné de tous, et à raison... car il cachait bel et bien quelque chose depuis le début, et ne s'attendait certainement pas à ce retournement de situation.

* Comment a-t-elle su que... j'allais les piéger !?... *

Maka regardait le géant droit dans les yeux et commençant à doucement avancer; poussant le Meister aux sutures en arrière pour qu'il n'interfère pas. Tyzy ne bougeait pas; il demeurait silencieux et se contentait de regarder le développement de la situation. Son esprit était complètement embrumé par sa propre folie et seuls ses désires primaires refaisaient surface, et prenaient de plus en plus de terrain sur son humanité. Il n'avait pas l'intention d'arrêter Maka, hors qu'il s'avait qu'elle était en train de commettre une bêtise. Il ne désirait que la voir utiliser sa longueur d'âme pour découper tout ces gens en pièces... un sentiment tordu. Mais après-tout, cela ne serait plus appelé de la "Folie" si ce n'en était pas. Soul grinçait des dents, tournait le regard vers le Shinigami et lui hurla dessus.

- Qu-Qu'est-ce qu'on fait!? Tu dois bien savoir comment arrêter ça non!? les négociations sont complètement foutues!
- ...
- TYZY !!

Le dieu de la mort détourna les yeux quelques secondes vers l'albinos, mais ne daigna même pas lui répondre. Il ne lui envoya qu'un regard froid, vide de toutes émotions... comme s'il s'agissait d'une toute autre personne. La longueur d'âme du Nonsense de Tyzy commença à se déchaîner sur toute la zone : certaines parcelles du sol se mirent à geler; d'autres se transformèrent en sable, en eau, en plastique... de la neige et de la pluie tombaient à l'intérieur du hangars; parfois c'était des billets, parfois de la braise. Le vent semblait souffler dans toutes les directions à la fois, et changeait de sens régulièrement. La pression était énorme; et pourtant le Shinigami demeurait là complètement immobile à regarder Maka avancer vers les deux autres. Les sourcils froncés, adressant un regard absolument meurtrier au géant à la peau mate. Elle avançait et avançait.. sa longueur d'âme complètement irrégulière se mettait à créer des sortes d'éclairs verts tout autour d'elle. Des éclairs semblables à cette lumière qui enduisait les lames de scythe "vivantes" de la manieuse d'arme qui ressemblait à une sorte de femme-dragon-scythe... en tout cas, c'est la meilleure description qu'on puisse donner. Doucement, ses lèvres se mirent à bouger, et une petite voix en sortit. Une voix pleine de haine.


- Tu pues...
- Pardon?
- C'est la même odeur que mon père... la même odeur que Shinigami.... la même odeur que Maman... la même odeur que tout ces menteurs....menteur, menteur, MENTEUR! MENTEUR!! MENTEUR!!!

Un choc explosif résonna dans tout le hangars:  Maka s'était propulsée à toute vitesse sur le géant et avait abattu ses griffes-scythe contre les bracelets d'argent du géant qui avait à peine eut le temps de protéger sa tête de se faire arracher d'un vif et simple coup. La longueur d'âme du Nonsense de Maka ayant résonné en même temps que son attaque; créa une explosion verdâtre autour d'eux qui creusa intensément dans le sol. Elle se trouvait en l'air, et son adversaire au sol; à lutter contre la force complètement surhumaine de la meister aux cheveux verts. Il grinçait des dents, luttait comme il pouvait pour dégager la manieuse d'arme de là... mais sa force écrasait complètement la sienne. Puisant dans sa volonté, le géant parvint à élancer ses deux bras en avant et repousser la blonde dans la direction inverse; tel un boulet de canon s'apprêtant à s'écraser contre le plafond. Cependant... l'attaque n'eut pas l'effet escompté : Maka profita de son vol vers le plafond pour se redresser avec une double pirouette arrière avant de réceptionner ses deux pieds sur une poutre. Ses pieds s'accrochaient au bois comme si ses chaussures étaient aimantées; et elle regardait l'homme gigantesque droit dans les yeux.

* J'y étais presque... il me suffisait simplement de les toucher une seule fois et j'aurais pu les tuer sans aucun problème avec Takamagahara!... téléporter leurs âmes hors de leurs corps, c'est tout ce que j'aurais eut à faire. Est-ce qu... non, reprends-toi, pense! Ce n'est pas ma mission. Je dois récupérer Hepburn et me tirer de là. *

Soul perdit patience et posa le corps de la princesse au sol et commença à avancer en direction de Maka pour essayer de l'arrêter; mais quelque chose d'assez inattendu se produisit : le Shinigami plaça son bras devant lui pour l'empêcher de passer et tourna lentement la tête vers l'albinos. Le regard qu'il lui offrait était.. froid, terrifiant. Un regard qui lui disait explicitement de ne pas faire un pas de plus, ou quelque chose de terrible allait arriver. Ce même regard tint Tsugumi de faire quoi que ce soit également; et tout ce qu'ils firent alors fut de regarder la manieuse aux cheveux verts sauter du plafond vers le géant avec une vitesse inhumaine; quatre grandes lames de scythes brillantes apparaissant sur ses bras. L'homme s'apprêtait à riposter quand soudain, la gamine de tout à l'heure passa devant lui et s'élança sur Maka; frappant de ses deux lames celles de son adversaire en se mettant à rire avec une certaine hystérie. Le choc fut brutal, assez brutal pour que les deux opposantes ne soient forcées à reculer en glissant sur l'arrière avant de re-foncer l'une sur l'autre à toute vitesse.

- JE VAIS TE TUER , GRANDE-SOEUR! HAHAHAHAHAH!!
- ...

Le fer ne se croisa pas à nouveau. Tout se passa tellement rapidement que l'enfant ne compris absolument pas ce qu'il se passait. C'était tout simplement comme si son temps de réaction avait été gêné par quelque chose.. et ce quelque chose n'était rien d'autre que l'influence de la longueur d'âme du nonsense, qui empêchait les adversaires à réfléchir correctement. Elle ouvrait grand les yeux, regardant la blonde foncer vers elle avec ses lames brillantes fonçant dans sa direction comme deux véritables lasers verdâtres. Lorsqu'elle réalisa ce qu'il lui arrivait... Maka était déjà loin derrière elle; et les lames de ses deux épées étaient maintenant coupées en morceaux de métal volant dans les airs alors qu'elle tombait lourdement sur le sol. Sans même prêter attention à la gamine, la meister fonça à toute vitesse en direction du géant qui ne se laissa pas attaquer en premier cette fois et élança un grand coup de poing en direction de la Meister.. coup de poing qu'elle para en faisant disparaître et ré-apparaître les lames sur ses bras dans des directions différentes; constituant une sorte de bouclier de lames. Déstabilisé par le choc; le géant fut à la merci d'une balayette de la blonde qui faucha ses deux pieds avec le plat de sa "queue-scythe". Le géant s'apprêtait à s'écraser de tout son poids en arrière; pendant que la meister aux cheveux verts brillants se préparait à le découper en deux. Elle lança son coup; transformant son bras tout entier en gigantesque lame de scythe brillante. Le coup partit en ligne droite et découpa le géant en deux.. ou plutôt, une image rémanente de lui. Un cercle doré comme celui de tout à l'heure était apparut, et la montagne de muscle ré-apparut derrière la blonde; la frappant d'un gargantuesque coup de poing l'envoyant s'écraser avec force contre le mur. Son ADAM avait une capacité de téléportation particulièrement efficace. La blonde était encastrée dans le mur mais commença à en sortir comme si de rien n'était, marchant furieusement vers le géant et lançant un coup de pied horizontal d'où une lame de faux apparut quelques secondes; mais l'homme évita une nouvelle fois en se téléportant et en lançant un puissant coup de poing dans le dos de la Meister qui se vautra au sol et glissa sur plus de deux mètres sur son visage avant de retomber par terre.

- MAKA!!
- Je ne comprends pas réellement ce qu'il se passe; mais je ne vous laisserais pas briser notre négociation. Celle-ci stipulait que je pourrais ramener ma collègue en échange de cinq réponses à cinq questions. Vous ne respectez pas nos conditions, Shinigami.

Le géant tourna le regard vers le Meister, et les autres firent de même. Cependant... le simple fait de croiser le regard avec Tyzy leur infligeait tous un très profond et désagréable sentiment de peur. C'est comme si leurs regards se perdaient dans ses yeux en forme de crânes; qui brillaient d'une lueur chaleureuse par dessus sa peau extrêmement pâle et lugubre. Son écharpe rougeâtre volait dans tout les sens comme une sorte de démon ayant sa propre conscience; et les chaînes de ses deux Outsiders se créaient et se détruisaient dans un cycle répété. L'ambiance était toujours aussi instable; et l'environnement ne faisait que continuer à subir les intenses répercussions de la folie du nonsense. La pluie s'arrêta, mais l'air devint soudainement largement plus lourd; comme s'il y avait une véritable fournaise à l'intérieur de ce hangars. Et bien que la longueur d'âme démentielle du dieu de la mort était en train de faire des ravages et activait la rage intense de Maka; il ne sembla pas faire le moindre geste. Il se contenta de rester là, immobile, à regarder dans les yeux l'homme à la peau mate. Doucement, une voix lugubre se fit entendre de dessous son écharpe qui recouvrait sa bouche. Une voix sans la moindre émotion.. pas de haine, pas de tristesse ou quoi que ce soit qui y ressemble. ça aurait pu être la voix d'une machine, il n'y aurait pas eut de grandes différences.

- Négociations annulées.
*...Je me suis fais avoir à mon propre jeu !? Impossible! Ce n'est pas lui... non, qu'est-ce que...*
- Captures-les tout les trois; Maka.
- Qu'est-ce que tu racontes?!  T'as pété les plombs!?
- S...Shinigami !!
- Roger.
- ..Soul. C'est toujours ta Meister.
- ...Pas besoin que tu me dises ça. Merde... pas cool. Autant aller jusqu'au fond des emmerdes!!

Doucement, la blonde se releva et se retourna en direction du géant. La situation était dangereuse...extrêmement dangereuse. Un vent fort se mit à souffler à l'intérieur du hangars; alors que les yeux verts brillants de la Meister croisèrent le regard sérieux et quelque peu angoissé de l'homme musclé aux cheveux blonds. La gamine quant à elle, se trouvait assise par terre; tenant les poignées de ses deux épées cassées et ne semblant pas pouvoir faire le moindre mouvement : la terreur que Maka lui avait inspiré n'arrivait pas à quitter l'esprit de l'enfant qui était désormais complètement détruite mentalement. Soul fonça vers sa Meister; son corps se mettant à briller avant qu'il ne se transforme en faux et atterrisse dans les mains de sa manieuse. La lame fut immédiatement imbibée de la folie du Nonsense et se mit à briller d'une intense et extrême lumière verte. Quelle sera l'issue du combat? MoN Maka contre Gamagori et Takamagahara!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: SENOPE Pt2 Sam 19 Juil - 15:40

Des lumières intenses pouvaient se voir de l'extérieur du hangars. Elles apparaissaient puis disparaissaient à intermittences; généralement suivies d'un grondement assez fort pour être comparé au tonnerre. à l'intérieur du building... ce qu'on pouvait voir était quelque chose de complètement différent : une jeune femme aux cheveux brillants maniant une faux se jetait à toute vitesse sur un homme gigantesque avec une vélocité inhumaine et lançait son arme dans sa direction; le tranchant en deux... avant que celui-ci ne ré-apparaisse mystérieusement derrière elle et ne l'attaque d'un très puissant coup de poing propulsé par une sorte de flamme dorée que la blonde para sans même se retourner, seulement en plaçant le bâton métallique de son arme dans la trajectoire de l'attaque, et usant de son immense force pour propulser le géant en arrière et se ruer à nouveau sur lui en un éclair. Mais ce dernier se téléporta une nouvelle-fois, sur le flanc droit de la manieuse de faux cette fois, et attrapa son bras pour finalement la lancer avec une puissance terrifiante en direction du plafond. Ce fut assez soudain, et elle n'eut pas le temps de reprendre sa balance durant le vol; Elle se cogna alors lamentablement contre le plafond et exerça une descente assez peu agréable vers le sol; car celui qui l'attendait en bas avec le poing fermé, prêt à la tuer en un seul coup; était le géant à la peau mate qui fronçait affichait un air particulièrement énervé. Cela dit... un humain normal aurait sûrement été incapable d'éviter ce coup qui s'annonçait comme une mise-à-mort immédiate. Mais Maka n'était pas "juste" une humaine. Elle était en ce moment même envoûtée par la longueur d'âme du nonsense; la folie de l'irréalisable. Son corps endoloris approchait très très rapidement de l'uppercut que l'homme musclé s'apprêtait à lui lancer pour briser sa nuque d'un seul et unique coup. Ses yeux fermés s'ouvrirent lentement; dévoilant deux iris vertes brillantes comme de véritables joyaux exposés à la lumière. C'est de cette façon que Maka s'épargna une mort certaine: élançant ses deux bras à droite et à gauche; Elle fit apparaître sur son corps de gigantesques lames de scythe qui allèrent se planter dans le sol et la maintirent en l'air tout en plantant l'adversaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: SENOPE Pt2 Mar 22 Juil - 2:38

*Je...je ne pourrais jamais retirer ce visage de mes cauchemars !!*
...
...
- Av#c qu#lle ##in... #s-tu to##h# ma #ré##e#se ###?

---

Un océan d'ombres. C'est là tout ce qui s'étalait devant les yeux de l'arme démoniaque de type "Scythe" allongée sur un lit d'hôpital, son bras droit enveloppé dans un assemblage de bandages fixés un peu aléatoirement. Il grimaçait, transpirait, essayait de chasser de son esprit ce qu'il avait vu quelques heures plus tôt.. mais il n'y parvenait pas. Ces images hantaient son esprit, plus encore que toutes les horreurs qu'il avait pu voir lors de l'affrontement contre le Kishin. C'était.. inhumain. à ce moment là, il émanait de l'âme du Shinigami une mélodie atroce, inécoutable.. comme si quelqu'un jouait avec une guitare désaccordée avec un archet. En réalité, cela ressemblait plus à un millier de personnes griffant un tableau avec leurs ongles; ou bien peut-être étais-ce le hurlement strident d'un démon. Il n'arrivait pas à sortir de ses oreilles cette mélodie terrifiante qui pétrifiait tout son être, et par la même occasion, le forçait à se débattre comme un dément. Dans son inconscience, il frappa les barreaux du lit plusieurs fois avec une certaine panique; jusqu'à ce qu'il ne sente des mains attraper ses deux poignets et le forcer à s'arrêter. C'est à ce moment là que lentement mais sûrement, il regagna connaissance. Sa vue était floue, et la lumière au plafond était beaucoup trop forte pour qu'il ne puisse distinguer quoi que ce soit autour de lui. Sa tête pesait lourd comme si l'on avait placer une boule de bowling à la place de son cerveau, et ses oreilles sifflaient comme si quelqu'un avait utilisé un klaxon extrêmement près de ses deux tympans. Il avait cette envie de régurgiter.. une envie causée par ce mal de tête, qui finis malgré tout par se calmer lorsqu'il parvint à ouvrir définitivement les yeux. Il ne reconnaissait cependant pas ce plafond.. ou plutôt, il y avait des airs familiers, mais ce n'était définitivement pas le plafond qu'il espérait voir en se réveillant. Est-ce que tout ceci n'était qu'un rêve? sûrement pas.. il le réalisa lorsqu'il vit la première personne s'approcher de lui : il s'agissait de Juri, la fille du docteur cinglé. L'infirmière de Shibusen retira ses deux mains.. elle avait exercé une certaine puissance sur l'arme démoniaque pour qu'il ne s'en aille pas... assez pour rafraîchir la mémoire de Soul qui avait presque oublié que cette fille était une véritable championne d'arts martiaux. Son esprit était cependant trop embrumé pour qu'il ne puisse penser à quoi que ce soit d'utile, dans l'instant. Il se redressa en s'appuyant sur son coude.. mais ressentant une intense douleur, il grogna et retomba net sur son lit en se tordant de douleur. L'infirmière soupira un long moment sans lui adresser la parole; retournant à ses affaires. Il semblerait cependant que Soul n'était pas le seul patient ici : en face de son lit se trouvait également sa Meister, allongée sur un lit; le ventre enveloppé dans des bandages. Elle semblait en revanche être dans un meilleur état que lui, et dormait paisiblement. Même de là, l'albinos pouvait remarquer sur le visage de sa meister de très nombreuses gouttes de sueur, et son teint rouge de tout à l'heure revenir. Avant qu'il ne puisse dire "Qu'est-ce qu'il s'est passé!?"; une voix lui coupa l'herbe sous le pied, et il ne s'agissait pas de cette de l'infirmière; mais plutôt du savant-fou posté à sa droite, s'étant assis à l'envers sur son siège rapiécé et le regardant depuis une bonne demi-heure sans rien dire, tel un acteur d'une trilogie de romance pour adolescentes gothiques. Le docteur affichait une face totalement idiote en levant la main, une expression qu'on avait l'habitude de voir par ici, bien que le dispensaire semblait avoir pas mal changé architecturalement... comme pas mal de Death City, et tout l'intérieur de Shibusen.

- Yo!
- ....Ne me "YO" pas!! qu'est-ce qu'il se passe? pourquoi je suis là!? et Maka..!
- Une vraie pile électrique au réveil hein? Juri ne t'as pas donné le bon sédatif ou quoi?
- Douteriez-vous de mon travail, Stein ?

Et la jolie infirmière sortit ses paroles en se tournant très légèrement vers l'homme aux cheveux gris; Affichant un sourire qui n'était certainement pas là pour la sympathie, avec cette gigantesque aura maléfique planant tout autour d'elle. Le professeur aux sutures ravala sa salive et fit mine de l'ignorer, reportant directement son attention vers ses deux élèves. Soul était dans un sale état : son bras était manifestement déboîté, et de nombreuses traces de coupures se trouvaient un peu partout sur son corps. Par ailleurs, son teint était pâle et il semblait transpirer bien plus que la température ne pouvait l'obliger à le faire. Il suffit à Stein de tourner les yeux vers le lit de la blonde pour se rappeler la raison pour laquelle il était venu en personne : d'autres détails assez étonnants se trouvaient sur le corps endormis de la blonde : une marque en forme de croix sur le revers de la main droite, à peine visible; Et des mèches de cheveux vert fluo visibles à quelques endroits sous ses mèches blondes. Soul n'eut pas besoin de dire quoi que ce soit, car Stein avait déjà tout deviné d'un simple regard. Sans porter le regard sur lui, il se contenta de laisser les mots glisser hors de sa bouche en affichant un air sérieux.

- La folie du Nonsense.
- ...
- Ne te fatigues pas à m'expliquer le commencement. Je sais déjà comment c'est arrivé... ce que je veux savoir, c'est ce qu'il n'a pas été en mesure de me dire.
- Hein?...
- Qu'est-ce qu'il s'est passé à l'intérieur de ce hangars, après que Maka ai perdu contre ce type?

Le simple fait de se souvenir faisait frissonner le corps tout entier de l'albinos. Il serrait la mâchoire si fort qu'il aurait pu aisément couper une bûche avec ses dents acérées. Ses yeux étaient grands ouverts.. il pouvait revoir chaque détails de l'affrontement. Non, étais-ce seulement un affrontement? Pas même de loin. C'était un massacre, une correction.. rien de plus. Le professeur Franken Stein observait les moindres faits et gestes de l'arme démoniaque de type Scythe qui semblait avoir du mal à remettre ses souvenirs en ordre et garder le contrôle de ses émotions. L'albinos tournait les yeux de temps en temps vers Maka; comme s'il avait peur qu'elle ne se mette à faire une crise comme tout à l'heure à tout moments. Mais il ne pouvait que la voir dormir paisiblement, et n'avait même pas l'occasion de lui demander comment elle se sentait. Avec toutes ces émotions brûlant dans sa tête; Soul oublié pratiquement complètement la question qui lui avait été posée par le professeur. Lorsqu'il entendit le cliquetis du boulon enfoncé dans le crâne du professeur, il réagit et repris le contrôle de ses émotions. Ses mains tremblaient, des gouttes de sueur continuaient de perler tout au long de son corps et ses oreilles bourdonnaient. Il ne se sentait pas bien du tout.. comme s'il était atteint d'une vilaine grippe. Mais tout ça, ce n'était que de la peur concentrée en un point.. un point qu'il devait à tout prix surpasser.

- L'arme de ce mec lui permettait de se téléporter.. et aussi téléporter la matière qu'il touche. Maka et moi l'avons affronté; mais elle a fait un faux mouvement, et s'est prise un coup de poing dans le ventre. Avec le choc, la connexion s'est rompue et j'ai été expédié. Quand je me suis relevé, j'ai réalisé qu'un bout du ventre de Maka avait été brutalement arraché... son sang coulait hyper vite sur le sol... c'est comme si on lui avait fait une coupe nette avec un couteau. Le bout de peau ... gisait quelques mètres plus loin.
- ...On s'est occupé de ses blessures, elle va bien. Il semblerait qu'elle ai partagé la longueur d'âme régénératrice de Tyzy.
- Elle est tombée inconsciente. Ce connard s'est approché d'elle.. s'il pouvait téléporter ce qu'il touche sans emporter tout ce qu'il y a autour; Il aurait pu facilement la tuer en téléportant son coeur hors de son corps. Je voulais réagir mais j'ai rien pu faire; j'ai été projeté contre le mur et mon corps a écrasé mon bras... et là...

L'arme démoniaque porta sa main à son visage. Des milliers d'images revenaient dans sa tête; mais il n'arrivait pas à en sortir un mot. C'était pourtant si simple de parler... mais cette sensation qu'il avait ressentit à ce moment là était pire qu'un mois de torture.

---

Dans les locaux du Science Department; des agents courraient dans tout les sens, emportant avec eux de véritables piles de papiers. Cet endroit qui était pourtant si calme il y a quelques heures, était maintenant sujet à une sorte de panique. Tout le monde, cela dit, n'était pas aussi alarmé. La plupart des habitués du bâtiment restaient simplement sur les canapés à se prélasser et à regarder les stagiaires et les nouveaux agents cavaler comme de véritables fourmis au service de leur reine. Quelque chose d'horrible s'était produit... un coup de la part de ceux qu'ils nomment "les monstres" ou encore "Soul-Users". Un agent spécial du département était en effet rentré à l'intérieur du bâtiment quelques heures auparavant; transportant avec lui deux autres agents novices. Toutes les deux étaient blessées... mais celui qui avait le plus encaissé était le géant qui avait malgré tout réussi à les ramener ici. Comment décrire son état?... pour commencer; une véritable traînée de sang encore présente au milieu du hall, peut témoigner de l'absence de son bras droit; qui aurait été violemment arraché. On ne pouvait bien sûr pas le distinguer à l'intérieur de cette marre de sang, mais de nombreuses larmes ont également été versées au milieu de ce hall. "Gamagori Ira", l'un des membres de l'équipe d'élite d'intelligence, la Team L; est rentré au QG du Science Department; grièvement blessé.. aussi physiquement que mentalement.

Assis sur un canapé au milieu du hall, Nirvana et son équipe regardaient défiler les agents en panique comme s'il ne s'agissait de rien de plus qu'une distraction. L'androgyne affichait un air particulièrement indifférent à la situation.. ou plutôt, contraire à celle-ci. Il souriait, laissait balancer ses jambes dans les vide et buvait son cola sans se soucier de quoi que ce soit. Il était particulièrement amusé par cette situation. Ses camarades l'étaient déjà moins.. les plus normaux, comme John ou Light; affichaient tout les deux un air plutôt inquiet pour l'agent d'élite qui était rentré aussi sévèrement blessé. D'autres comme Clover ou Laika, se fichaient complètement de la situation et se contentaient de se détendre en s'occupant les mains : la rousse aux couettes s'amusait à coiffer son bien-aimé (qui n'en avait manifestement rien à faire) tandis que la "Merveille" elle, remplissait distraitement un carnet de mots croisés. Cela dit.. sur sa feuille, aucun des mots ne respectait la définition demandée, et il ne s'agissait que de termes grossiers et extrêmement urbains. On ne sait pas trop ce qu'elle essaye de faire avec ça, mais ce n'est pas comme si cela importait. Le propriétaire de l'ADAM "Black Bullet"; John Peterson, croisa les jambes et commença à s'allumer un cigare.

- Gamagori... est-ce qu'il va s'en remettre?
- Grigori est parti s'occuper de lui mais... ça n'a pas l'air d'aller du tout.
- Il est pourtant le plus sérieux de nous tous, alors comment est-ce qu'il a pu finir comme ça? c'est dingue.. ces foutus Soul-Users... est-ce qu'ils ont utilisé une sorte de sort sur lui? C'est pitoyable.. briser la volonté d'un homme comme ça..
- Je suis tellement jalouuuuuuuuux... il a pu le voir faire en personne.. le Roi Démon ♥

Laïka posa finalement sur la table-basse son carnet de mots croisés et retira ses lunettes. Sans même détourner le regard vers son supérieur, elle lui adressa une question des plus directes qui ne manqua pas d'attirer l'attention des autres membres de l'équipe vers elle. Elle avait toujours été particulièrement silencieuse, mais cette fois le sujet la concernait également un peu, étant donné que son maître était celui qui serait chargé de restaurer l'état mental de l'agent d'élite Gamagori Ira. Sa voix était pourtant dénuée de toute émotion.. une voix faible, mais directe.

- Quelles sont les chances pour que Grigori réussisse à restaurer l'état mental de l'agent spécial?
- Quelles sont les chances qu'un homme retrouve une santé mentale après être passé à deux doigts de subir plus horrible encore que la mort elle-même? 0,1%. Grigori est fort, mais sans lobotomiser le cerveau de Gamagori avec un peu de médecine, il est foutu. Ou dans tout les cas... il ne pourra plus jamais regarder le Roi Démon droit dans les yeux sans perdre les pédales.
- ....Et tu veux sortir avec CE truc?! Un type qui a réussi à détruire complètement l'état mental du plus solide d'entre-nous en à peine quelques heures ?
- ...Vous êtes juste trop faibles. C'est pour ça que c'est moi qui dois m'occuper de lui.

Dans une pièce close du Science Department... dans une pièce extrêmement éloignée de la surface, au plus profond des sous-sols du bâtiment; se trouvent des cellules diverses. Des cellules dans lesquelles on met en détention les Soul-Users desquels on veut tirer des informations par le biais de la torture, ou bien pour simplement les emprisonner jusqu'à ce que leur "collier" ne leur soit donné. Mais il existe un compartiment, parmi ces zones de détention, qui est spécialisé pour les victimes de chocs émotionnels graves. Les agents sont après-tout très souvent confrontés à des situations extrêmement angoissantes et souvent, certains d'entre eux perdent les pédales et tentent de faire des choses risquées. Ces salles, semblables à des chambres d'hôpital psychiatrique, permettent aux malades de se remettre de leurs émotions par l'isolement. C'est bien évidemment une méthode brutale et assez je-m'en-foutiste; un moyen simple d'isoler ceux qui ont perdu la raison et les empêcher de faire des bêtises à l'extérieur, sans pourtant autant les jeter à la poubelle. Dans l'une de ces salles se trouvaient deux hommes, seuls dans une pièce jaune molletonnée où il ne semblait pas y avoir la moindre fenêtre, porte, ou quoi que ce soit qui donne une quelconque possibilité d'échappatoire. En réalité, il y avait bien une porte; mais celle-ci était plutôt bien camouflée, et généralement ouverte et fermée automatiquement. Dans cette pièce; les deux hommes se faisaient face ; assis par terre. Ils étaient toujours relativement loin l'un de l'autre; mais suffisamment près pour discuter. Mais... ce qu'il se passait dans cette pièce ne ressemblait pas réellement à une discussion. Le premier homme était vêtu d'une longue veste de scientifique, ses cheveux étaient en bataille et son menton semblait être assez mal rasé. Il affichait un air particulièrement inquiet et assez peu sûr de lui en tenant son carnet. Il s'agissait de celui que Nirvana nomme affectueusement "Herr Doktor" malgré ses origines russes. D'autres le connaissent comme le père des ADAMs de nouvelle génération (ce qui..d'après cette logique, fait de Nirvana "la mère" des ADAMs.. prenez cette information comme vous le voulez, franchement), Grigori Ivandovitch. Lorsque le cas est trop sévère pour le psychologue incompétent du SDPT, c'est à lui que l'on fait appel pour résonner les troupes... mais ce qu'il avait en face de lui était un cas complètement différent. Un d'une stature exceptionnelle; plus grand encore qu'une vedette de catch.. les cheveux blonds et la peau mate. L'un de ses bras manquait à l'appel, et était enveloppé dans de très épais bandages encore rougis par les tâches de sang. Le géant tremblait comme une feuille soufflée par une tornade, et ses dents claquaient comme le cliquetis d'un rouage tournant à toute vitesse. Ses yeux habituellement sérieux, droits et honnêtes... étaient maintenant de minuscules cercles noirâtres, complètement aveuglés par la peur.

- Gamagori... détendez-vous et racontez moi aussi calmement que possible ce qui vous effraie.
- ....M...M...M.....

Les mots ne sortaient pas de la bouche du géant. Ses yeux se tournaient dans toutes les directions..comme s'il cherchait quelque chose ou du regard; ou plutôt qu'il voyait quelque chose qu'il n'était pas sensé voir. Les gouttes de sueur coulaient de son visage et tombèrent au sol après s'être rejointes à la base de son menton. Il était sur le bord de craquer, et n'arrivait pas à placer une seule parole. Alors même que le savant fou Ivandovitch restait aussi soigneux que possible avec ses paroles, en tentant de faire usage de certaines formes de thérapie; il n'arrivait pas à décrocher un mot des lèvres du géant à la peau mate qui semblait avoir de graves hallucinations; même après avoir reçu beaucoup de doses de calmants. Prenant une grande inspiration, le savant-fou tenta de ré-engager le dialogue.. et la réponse cette-fois, fut complètement différente. Des larmes se mirent à couler abondamment le long des joues du gigantesque et solide agent du Science Department... un homme émotionnellement détruit.

- L---S....Sh...SHINIGAMI....
- Le Shinigami... que s'est-il passé?
- L...L....L...L'ENFER... !! J-J'ai...J'AI!!.....J'AI FRAPPER....LA FEMME DU DÉMON....!!
- La femme du démon? Calmez-vous..allons. Respirez doucement, doucement...

---

Quelques heures plus tôt, dans un hangars de Death City, à l'abris des regards. Le corps de Maka et de Soul Eater étaient tout les deux étalés sur le sol. L'une était inconsciente, tandis que l'autre était beaucoup trop acaparé par sa blessure pour faire le moindre mouvement sans hurler de souffrance. Les trois autres personnes restantes; Tsugumi, Leila et Anya, étaient ou bien trop terrifiées pour faire un pas en avant, ou bien inconsciente dans le cas de la princesse. Maka s'était faite avoir.. un simple moment d'inattention durant l'assaut lui avait suffit pour se prendre un coup direct dans le ventre, par l'arme étrange du géant capable de se téléporter. Le court temps où sa main eut touché la peau de la manieuse de scythe, fut suffisant pour téléporter une partie de sa peau quelque part dans le hangars et laisser son sang s'écouler comme une véritable rivière. Il s'apprêtait à finir le travaille, ayant complètement oublié la raison pour laquelle ce combat avait commencé à la base. Il marchait dans sa direction; ajustant les fonctions de ses bracelets pour être absolument certain de tuer la manieuse de faux cette fois-ci sans la moindre erreur... mais à mi-chemin, il fut stoppé par quelque chose qu'il n'avait pas remarqué avant de cligner des yeux : quelqu'un se trouvait devant Maka... quelqu'un dont la longueur d'âme était si forte, si écrasante qu'elle semblait à elle-seule provoquer la peur dans le coeur du géant qui se stoppa sur place comme une statue et serra les dents. Il ne comprenait pas encore réellement pourquoi il avait cette réaction.. c'était tout simplement comme si son corps avait agit naturellement sous la force qui l'entourait. Cette personne qui se trouvait assise depuis tout à l'heure à regarder sans dire un mot. Gamagori avait presque oublié d'où la puissance de tout à l'heure se dégageait.. il avait presque oublié que le centre de cette insanité n'était pas la blonde qu'il venait de battre. La source, était cet homme qui se trouvait juste devant lui et qui venait d'apparaître en une demi-seconde dans un nuage noirâtre en forme de nombreux crânes de fumée. Le sol et les murs tremblèrent en rythme.. comme si une gigantesque fanfare avait pris place à l'intérieur du hangars et couvrait chaque centimètre carré du bâtiment. Mais cet orchestre.. n'était constitué que de joueurs de tambourins à la face dévorée. De temps en temps, il pouvait même entendre leur "musique". C'étaient des sons angoissants... incompréhensibles. Parfois, cela ressemblait à un coup de feu, une claque, un verre qui se brise, des crissements de pneus, des hurlements... ce n'étaient là que des sons qu'il entendait dans sa tête, mais qui n'avaient dans le monde réel pas une once de sonorité. L'homme se tenait en face de lui, son visage caché par le haut de sa chevelure sombre aux mèches rouges brillantes et son écharpe cramoisie qui semblait toujours changer de forme, de motif, d'intensité de couleur.. comme quelque chose de vivant. Dans l'obscurité qui l'entourait, il pouvait clairement voir ces deux lumières d'or brillantes, en forme de crâne de dieu de la mort. L'air devint glacial, et brûlant à la fois. Les pensées du géant étaient complètement confuses.. comme si son cerveau était lavé par le simple regard du Shinigami qui s'avança doucement dans sa direction. Chaque nouveau pas du dieu de la mort apportait dans la tête de l'homme robuste une nouvelle image d'une composition incompréhensible. Un mobius-strip? une illusion d'angle? des centaines de milliers de caractères dans des langues complètement différentes les unes des autres tentant de former un mot qu'il ne saurait pas lire même avec un millier d'années d'études. Tout ça n'avait plus aucun sens, tout ce qu'il se passait n'était que la source d'une démence qui grandissait de plus en plus dans l'esprit de Gamagori. Soul était tétanisé, les yeux grands ouverts et le corps figé comme s'il avait été congelé sur place. La démence de Tyzy Ghostlinger... une démence qui jusqu'ici semblait avoir été contenue pour des raisons que personne ne comprenait vraiment. Cette insanité venait de refaire surface, et elle n'annonçait rien de bon.

Il avançait, très lentement... ses deux bras brillants d'une lumière rouge intense et laissant s'échapper des flammes roses et des chaînes se brisant et se renouvelant dans un cycle éternel, volaient derrière ses "griffes". Son écharpe ondulait, changeait de forme et s'en allait dans tout les sens comme un démon furieux. Toutes les sutures sur le corps du meister brillèrent d'une intense lumière.. au même titre que la ligne de Sanzu couronnant sa chevelure d'une sorte de serre-tête. Il leva très lentement les yeux vers le géant qui, à bout de nerfs, tomba sur ses genoux. Celui qui le regardait de haut maintenant était le Shinigami n'ayant usé de rien de plus que son simple "charisme" en tant qu'utilisateur d'une toute nouvelle folie. Le nonsense.. cette folie nouvelle que l'humain n'a encore jamais expérimenté. Une terreur psychologique dont cet homme, Gamagori Ira, serait le premier être humain à subir. Le Shinigami baissa les yeux; ses mirettes brillantes observant le géant comme s'il n'était rien de plus qu'une pile de fumier. Tout l'environnement commença à se détruire.. dans une sorte de tornade de longueur d'âme déchaînée qui emporta des conteneurs métalliques haut dans le ciel, jusqu'à les faire passer hors du plafond; Comme si une gigantesque main s'amusait à tout déplacer et tout détruire autour d'elle. La voix de Tyzy se fit alors entendre derrière cette sorte d'écharpe... des paroles glaciales, sans la moindre émotion.

- En plongeant sa main dans mon torse...Maka m'a demandé de la laisser te punir.
- Qu----!....  *J...Je n'arrive pas à parler... je n'arrive pas à penser correctement!! pourquoi est-ce que je ne bouge pas!? je dois m'en aller d'ici et emporter Hepburn et Durandal avec moi au plus vite sinon---....*
- Mais tu ne l'as pas laissé faire... je déteste quand les choses deviennent compliquées. Elle n'a pas demandé grand chose... elle a simplement demandé de te tuer. Ni plus, ni moins... mais tu ne l'as même pas laissé faire. Je déteste les égoïstes dans ton genre... mais tu sais ce qui m'énerve encore plus?...

Le Shinigami se baissa doucement jusqu'à s'asseoir sur ses chevilles; posant ses deux coudes sur ses genoux et regardant le géant qui avait perdu l'équilibre droit dans les yeux. Il tremblait comme une feuille et ne pouvait plus faire le moindre mouvement. Il entendait dans ses oreilles les hurlements de milliards de personnes... des sons diffusés directement par l'Outsider. C'était le son des derniers moments de toutes les personnes que ce "bras purificateur" avait tué et assimilé. Des milliers de milliers de vies touchant à leur fin; tout ça dans une mélodie macabre déchirant les oreilles de l'humain qui eut cru bien faire que de tenter de prêcher la trahison.

- ...Tu as touché ma précieuse amie. "Mon" amie... à moi. Mon amie.
- JE NE....C...CEDERAIS .... P-----
- Lequel étais-ce....? Droit? Gauche?... ça m'énerve... ça m'énerve tellement....

Le toît du hangars troué par les conteneurs projetés dans les airs; se mit à fondre comme le cuir d'une chaussure passé à l'intérieur d'une bouilloire. Les "gouttes de plâtre" tombèrent du plafond comme une véritable pluie alors que ce qui se trouvait au dessus de leurs têtes se changea doucement en une cascade grisâtre agissant à l'encontre du vent surpuissant qui soufflait dans toute la zone. Paniqué, Soul se leva et commença à courir en direction de Tsugumi. Il ignora complètement la douleur de son bras pendant quelques instants, poussé par la peur, et attrapa le col de Maka avec son bras valide, et forçant l'arme démoniaque de type Hallebarde à sortir de sa phase de transe pour elle aussi se mettre à l'abris. La petite Leila demeurait assise près du corps inconscient d'Anya Hepburn... les deux âmes encore présentes dans la zone, étaient celles de l'agent aux cheveux blonds, et le dieu de la mort en personne. La volonté du géant se battait contre son subconscient pourrit par la peur et la vague déferlante d'informations et d'images n'ayant aucun sens mais occupant la plupart de son esprit. Il n'était rien de plus qu'un pantin effrayé, sous l'emprise du Shinigami. Tyzy se leva doucement, et son écharpe rougeâtre agit comme une sorte de bras géant supplémentaire; attrapant son adversaire par le cou et le soulevant en l'air; l'étranglant. L'agent savait qu'il devait utiliser les facultés de son arme assez rapidement que possible... mais envoûté par cette insanité, il ne put rien faire d'autre que regarder celui qui était craint pour sa position au sommet de DWMA.. le remplaçant, le fils indésiré de Shinigami.

- Avec quelle main... as-tu touché ma précieuse amie?
- ...D....D....DDD....DDDDDD......DD.....DDD...D...D....

La pression se fit de plus en plus dense... infernale. Les yeux du Shinigami étaient grands ouverts; sa peau était pâle comme la neige et l'ombre sur son front était de plus en plus dense à cause de l'insanité assombrissant le périmètre de plus en plus. Les murs du hangars se mirent à se transformer en véritables cendres.. tandis que d'autres semblaient être dévorés de l'intérieur comme si toutes les termites du monde s'écharnaient sur un seul et unique mur. La grue dans les hauteurs, se mis à brûler puis exploser en un millier de cubes de glace, qui lorsqu'ils touchèrent le sol, changèrent la matière du plâtre en coton, sur certaines minuscules petites zones. Les murs restants se mirent à se distordre, s'allonger, grossir, se désintégrer puis se re-former.. changer de couleur, de matière, prendre la forme d'un mobius-strip ou encore s'avancer et se reculer en même temps. L'homme aux cheveux blonds n'avait plus rien à faire de tout ça : sa bouche était grande ouverte, sa respiration disparaissait; et les vaisseaux sanguins dans ses yeux commençaient à apparaître sur ses sclères. Il devait parler... il devait faire quelque chose avant de mourir. Le Shinigami était absolument sérieux.. il incarnait l'horreur que le SDPT craignait, et ce sans le moindre ajout. un "Démon"... c'est ainsi que l'appelleraient la plupart des humains originaires de cette dimension. En puisant dans ses dernières ressources; l'homme aux deux ADAMs en argent rassembla tout son courage pour tenter d'activer son arme; approchant doucement sa main droite de sa main gauche. Il devait se téléporter.. s'en aller de là aussi vite que possible et sauver ces deux jeunes femmes.

- Elle compte énormément pour moi... on a toujours pas déterminés lequel de nous deux est le meilleur Meister... elle est beaucoup trop précieuse pour que quelqu'un comme toi la touche. Son odeur est imprégnée sur l'un de tes poings.. ils ne sont pas dignes de son odeur.
*Qu...Qu'est-ce qu'il raconte!?*
- ...Maka...

C'est à ce moment là que l'homme à la combinaison grise compris. Comme si le temps s'était arrêté... comme s'il pouvait remarquer le moindre petit détail dans cette même seconde. Il put voir le dieu de la mort lever la tête, son écharpe ne cachant plus ses lèvres. Celles-ci étaient placées de façon à former ... un sourire. Un sourire absolument dérangé. Son regard sondait complètement son âme et inspirait une folie complètement différente de la simple "peur" en lui. Comme si quelque chose de nouveau s'était créer... un sentiment horrifique supérieur à peur elle-même. Quelque chose de compliqué à décrire.. d'incompréhensible. Un véritable nonsense. à ce moment là, l'homme pris la décision de faire quelque chose qui ne fut dicté que par son instinct qui échappa quelques secondes à la folie du Shinigami. Le fait de privilégier son devoir, sa discipline et sa mission plus que tout, fut la chose qui le sauva d'une mort certaine. Son corps agit inconsciemment et activa son ADAM; "Takamagahara". Son corps tout entier brilla et échappa à l'emprise de l'écharpe du Shinigami; son corps se transformant en un millier de petites lumières se déplaçant à toute vitesse. Il avait maintenant l'occasion de sauver Anya et Leila! C'est ce qu'il comptait faire, ce qu'il voulait faire!...

*....Alors pourquoi l'ai-je frappé..........?*

Mais ce n'est pas ce qu'il fit. Sa volonté pour sauver la princesse et l'enfant étaient bien réelles. Mais ce qui se passa fut quelque chose de complètement différent. à la place, il réapparut devant le Shinigami, son poing s'enfonçant dans le torse de son adversaire et la lumière brillante de l'arme de téléportation se mettant à transporter une grande partie du torse et des organes internes du Meister sur dix mètres; créant un véritable flot de sang. L'homme était choqué. Il ne comprenait pas comment il avait pu attaquer sans même s'en rendre compte, et en plus toucher de plein fouet son adversaire. C'était tout bonnement comme si ses propres actions étaient dictées par quelque chose... comme s'il était la marionnette de ce monstre dont les organes internes étaient dévoilés au grand air et tombaient hors de son squelette comme une piñata relâcherais des bonbons. L'homme aux cheveux sombres tomba lentement en arrière.. un sourire démoniaque aux lèvres. Ce coup aurait pu le tuer; Ou plutôt "aurait dû" le tuer. Mais ce ne fut pas le cas. Il ne tomba pas. Son corps se stabilisa lorsque sa jambe se posa en arrière quelques secondes avant qu'il ne perde totalement l'équilibre. Les "ADAMs" supérieurs sont enduits d'un pouvoir annulateur de longueur d'âme, sensés bloquer les capacités de Soul-Users et empêcher leur régénération. Mais ce qui se passa sous les yeux de l'homme aux cestes d'argent, n'avait rien à voir avec ce qu'il imaginait voir après avoir lancé ce coup : les tissus musculaires, les organes internes, le sang du Shinigami... tout se recomposait quasi-instantanément dans une lumière rougeâtre semblable à une traînée d'éclairs. L'espace de quelques instants, l'agent cru l'entendre dire "Maintenant je sais..." avant de se replacer complètement droit. Il ne pouvait plus bouger. Son poing était braqué en avant, et n'avait pas bougé depuis qu'il avait lancé ce coup de poing en activant "Takamagahara". Il était piégé avec ce-même bras en avant; le poing serré. Tyzy s'approcha doucement comme si absolument rien ne s'était passé et se pencha légèrement en avant. Son visage près du poing de l'homme tétanisé qui commença à paniquer sans pouvoir bouger; il commença à humecter l'odeur. Après quelques "sniffs"; il recula son visage et se mit à craquer les jointures de ses deux griffes purificatrices rouges. Le son de ses "os" résonnait dans les oreilles de l'humain comme des hurlements de torture. Le sourire de Tyzy était présent.. mais ce sourire vira soudainement en une face haineuse.

* Je ....Je ne pourrais jamais retirer ce visage de mes cauchemars !!*
- C'est donc le bras droit... Tu ne mérites pas l'odeur de Maka.
* J...Je dois fuir!! M...MAIS COMMENT!? *
- Tu pourrais laver ton poing des centaines de milliers de fois.. le fait est que tu l'as frappée avec ce poing. Cette main que tu utilises pour tenir ta fourchette, te torcher le cul, tuer, saluer des gens inutiles... ces odeurs ne partirons pas. Tu n'es pas digne de son odeur... je vais la récupérer.
* Qu---....*

L'Outsider gauche se posa sur le poignet gigantesque de l'homme et commença à doucement forcer sa poigne. Une force surhumaine qui craquela en morceaux le ceste d'argent sensé protéger le poing de l'homme qui ne pouvait toujours absolument rien faire. Bientôt, la poigne de la griffe fut tellement forte que les os de l'agent se craquèrent en morceaux sous sa peau; et celle-ci fut percée et brûlée par les griffes de l'Outsider rouge. L'hurlement du géant  sonnait comme la complainte d'un mammouth se faisant torturer .. et ils ne firent que s'accentuer de secondes en secondes. Car après s'être assuré que sa poigne était bonne; le Shinigami plaça son second Outsider sur le torse du géant et procéda à tirer très lentement en arrière avec son autre bras. Il ne comptait pas l'arracher maintenant.. ça serait stupide. Il comptait faire abandonner ses tissus musculaires un par un; comme un bout de pain que l'on arrache doucement avec ses doigts en tirant vers l'arrière. Il prenait son temps.. écoutait les hurlements de son adversaire. La paume de l'Outsider droit brûla le torse de l'agent avec une telle force que sa peau commença à fondre lentement; et ses muscles se firent dévorer comme s'il était en proie à une corrosion. Tyzy tira lentement...très lentement. La peau de l'homme commençait à céder alors que son bras se tordait de façon complètement inhumaine et s'étirait comme un élastique. Les tissus musculaires de sa peau cédèrent les uns après les autres avec une extrême lenteur.. comme si tout les fils d'une corde se détachaient un-à-un après avoir été attirés par un très lourd poids. Le sang se rependait sur le sol, et bientôt les muscles de l'épaule du géant se montrèrent à l'air.. son bras n'était plus qu'à un pas de céder. La souffrance... la souffrance.

*!!!!*

Ce fut ce qui permis au géant de s'extirper de cette situation. Ses yeux larmoyants s'ouvrirent d'un seul coup, et son esprit se concentra uniquement sur la dernière pièce de "Takamagahara" qu'il lui restait. Hurlant de toutes ses forces, et sur le point de perdre son bras.. il fit quelque chose d'extrêmement courageux, et aussi quelque peu inconscient. Son corps se mit à briller en même temps que son  ceste gauche, et il commença à disparaître, prêt à se retirer de l'emprise du Shinigami, pour s'enfuir avec les deux filles et peut-être même garder son bras. La téléportation commença... et tout ceci se passa en moins d'une seconde. En moins d'une simple et insignifiante seconde; le corps du géant se transforma en une multitude de petites lumières prêtes à se disperser. La lumière grandissait, partant du bras gauche du géant , jusqu'à ses pieds, en passant par son bras droit. Ou plutôt.. cela "aurait-du" aller jusqu'au bras droit. Mais la force de l'Outsider repoussa cette partie du pouvoir d'action de Takamagahara; comme si le pouvoir de Tyzy exerçait le même effet que l'ADAM utilisé contre lui tout à l'heure. Le corps s'apprêtait à disparaître et à se téléporter... lorsque le Shinigami tira d'un seul coup en arrière avec son bras gauche; arrachant violemment le bras droit du géant qui, dans sa soudaine souffrance, au moment-même de la téléportation; échoua sur ses coordonnées et se téléporta au-hasard dans le hangars. Son corps partit à toute vitesse, roulant sur le sol en direction des deux filles; le sang sortant par litres de son épaule, se rependait sur le sol à toute vitesse. Il n'avait pas le temps de se soucier de ça. Il n'était désormais plus animé que par la peur, et rien de plus. Il fonça, se saisit à toute vitesse des cols des deux jeunes femmes et se téléporta aussi rapidement qu'il le put. La lumière dorée les engloba tout les trois; Et en moins de temps qu'il ne fallut pour le dire, la présence de leurs âmes eut disparu. Le seul qui demeurait maintenant au milieu de ce hangars, était le Shinigami. Il ne regardait nulle-part en particulier, le vent continuant à souffler relativement fort et sa longueur d'âme déchaînée continuant de former une sorte de dôme d'ombre et d'éclairs rougeâtres cachant le soleil. Il était relativement calme.. comme toujours. Il leva alors le membre coupé, dégoulinant de sang devant son visage et commença à le serrer. Des flammes rougeâtres se mirent à rôtir le membre découpé qu'il jeta par terre et regarda avec dégoût.

- ...

---

Dans la cour de Shibusen; on pouvait nettement voir le soleil fatigué lutter contre le sommeil et faire de son possible pour rester haut dans le ciel.. un effort inutile, car il tombait doucement à vue d’œil. De là, on pouvait observer l'ensemble de la ville de la mort : les nouveaux quartiers, les anciens, les places publiques, les résidences... on pouvait même voir ce qui autrefois était un hangars posté dans l'aile ouest de la ville. Ce n'était maintenant plus rien qu'un tas de cendres empilées, dégageant une folie extrêmement puissante empêchant quiconque de s'y approcher. Debout devant les marches, et dos à l'institut, se trouvait le dieu de la mort aux mèches rouges. Il regardait avec l'horizon avec un air démotivé, blasé, comme d'habitude. C'était tout simplement comme si rien de tout cela n'était arrivé à ses yeux. Une journée "normale", rien de plus, rien de moins. Une douce brise flottait dans l'air, caressant sa peau et l'aidant à se détendre un peu. Il fermais les yeux, laissait porter son esprit vers le néant absolu.. c'était quelque chose dont il avait besoin pour oublier sa propre folie; Tirer un trait sur ce qu'il avait fait. Il était pleinement conscient de ce qu'il avait dit, fait, pensé. Cette "forme" lui permettait simplement de laisser s'exprimer tout ses idéaux sans ressentir une quelconque crainte humaine; comme par exemple les répercussions de ses actes, la peur ou quoi que ce soit qui y ressemble. Il resta planté là au calme durant une bonne dizaine de minutes avant d'ouvrir doucement les paupières; ses yeux dorés se posant sur la vaste mer bleutée qui semblait briller d'une pureté certaine aux faibles rayons du soleil mourant. C'est à ce moment là qu'il sentit la présence derrière-lui. Ses sens avaient été quelque peu obstrués après l'utilisation de la folie du Nonsense; et il n'était plus aussi efficace pour remarquer ce qui l'entourait. Mais il reconnaissait sans mal cette longueur d'âme confuse qui se trouvait derrière-lui. Elle appartenait à une jeune femme qui semblait à la fois terrifiée, mal à l'aise, mais également souffrante de quelque chose. Elle serrait son bras derrière son dos, se mordait la lèvre inférieure et montrait tout les signes d'anxiété qu'il était possible de montrer; Mais le Shinigami n'avait pas besoin de se tourner vers elle pour savoir comment elle se sentait. Après-tout, c'était évident.. Liliha avait elle aussi subit ces troubles juste après avoir fait face à la folie du Nonsense; Ou plutôt au monstre que Tyzy était devenu à ce moment là. Mais ce n'était pas la seule raison pour laquelle l'arme démoniaque se trouvait ici. Ses grands yeux bleutés se portèrent en direction du leader de Shibusen, et c'est alors qu'elle puisa en elle la force de lui parler sur une voix un peu hésitante. C'était loin du timbre dur et sérieux qu'elle avait prétendu avoir depuis le début de la journée... cette fois c'était presque la voix d'une fille craintive et inexpérimentée qui demande de l'aide à son professeur.

- M..Merci pour ce que tu as fais pour moi..Soul et Mak---
- Tsugumi.
- --Hu !?...

Elle sursauta au moment même où elle entendis son prénom. Elle ne savait pas réellement ce qui l'avait le plus surprise : le fait qu'il ai pour une fois prononcé son nom correctement, ou parce qu'il l'avait coupé en plein milieu de sa phrase, sur un ton particulièrement direct et froid comme un glacier. Ses doigts se resserrèrent sur son bras; et sa peur commença à se manifester alors qu'elle pouvait sentir le dieu de la mort regarder dans sa direction sans pour autant de tourner vers elle. Il restait droit face à la ville; et laissa un petit silence se glisser entre leurs paroles avant de continuer directement sans prendre aucun détours.

- Arrête de jouer la comédie et dis-moi ce que tu veux.
- Je....

Les yeux de l'arme démoniaque étaient plein d'hésitation. Elle baissa la tête; laissant sa chevelure sombre onduler dans le vent. Le faibles rayons du soleil mourant apportèrent une certaine ombre sur son visage. Elle semblait lutter contre ses propres pensées; cherchant les bons mots à employer, et ce qu'elle désirait réellement. Au fond, la réponse était claire, et elle le savait. Mais malgré tout ses efforts, elle ne parvint pas à matérialiser ses sentiments sous la forme de mots, et tout ce qu'elle fit fut de serrer les poings et froncer les sourcils. Elle était comme un oiseau à qui on aurait enchaîné une serre à un arbre, n'arrivant pas à prendre son envol, ni à s'éloigner. Dans sa tête, elle pouvait clairement voir le visage d'Anya Hepburn, son ancienne camarade... le visage d'une jeune femme pleine d'avenir qui s'était tourné en celui d'une femme aigrie et méchante, avec un profond problème psychologique. Elle était devenu un monstre à l'esprit certainement plus pourrit que les égouts d'une métropole. Une voix souffrante, hésitante, sortit d'entre les lèvres de l'arme démoniaque qui baissa la tête et serra les poings jusqu'à ce que la peau de ses phalanges ne blanchisse sous la force.

- J'ai dis que je voulais me battre pour mes deux Meisters qui ont disparu.. j'étais sincère à ce propos là. Je me suis entraîné dur pour qu'elles soient fières de moi toutes les deux, et j'ai juré ne plus être maniée par qui que ce soit, en respect pour leurs mémoires. J'ai voulu devenir forte pour elles, et pour tout ceux qui m'ont été enlevés par le Kishin...
- ...
- Quand j'ai vu Anya, je me suis dis qu'il y avait encore un espoir. J'étais tellement heureuse de la revoir, mais aussi extrêmement frustrée d'avoir fait tout ça pour rien. En la combattant.. j'ai simplement réalisé que ce n'était plus la même, qu'elle était définitivement morte, et que mes motivations n'avaient au final pas changées d'un pouce. Je... je ne supporte pas de voir un démon pareil utiliser le corps, la voix, les capacités de mon amie pour accomplir des actes aussi dégradants! Je veux juste mettre un terme à tout ça, la libérer! que son âme se repose enfin. Je veux... Je ne pourrais pas me pardonner si je ne suis pas celle qui mettra un point final à la vie d'Anya. Je veux être celle qui tuera le Kishin-Shinigami !! Alors, Tyzy... s'il te plait...

Les yeux de l'arme démoniaque étaient gênés par des gouttes d'eau salées qui ne tardèrent pas à couler le long de ses joues. Son rythme cardiaque s'accélérait, et sa frustration montait en flèche alors qu'elle retirait sa main de son bras et posa ses deux paumes sur ses genoux en se penchant en avant. Une typique pose que les japonais adoptent pour s'excuser, demander quelque chose, etc. Elle avait pris cette position avec tellement de rancoeur envers elle-même, et tellement de souffrance qu'elle ne réalisa même pas avec quelle vitesse elle s'était exécutée. Un geste assez soudain pour que sa casquette ne tombe de sa tête et ne dévoile ses cheveux sombres. Comme si elle avait abandonné son masque pour montrer qui elle était vraiment. Sa voix était torturée, mais forte, alors qu'elle demanda avec toute son âme une requête pour le dieu de la mort qui ne daignait même pas poser les yeux sur elle.

- Fais de moi ton arme démoniaque !!
- Non.

L'incompréhension envahis l'esprit de la plus puissante arme démoniaque de la classe EAT. Penchée en avant, elle leva la tête vers le dieu de la mort qui n'avait toujours pas bougé de là. Le regard de la jeune femme était emplis de désespoir et de confusion. Elle ne comprenait simplement pas pourquoi il avait promptement lancé un refus aussi direct.

- Pourquoi !? Je suis forte non? J...Je n'ai pas peur de toi et ... je veux vraiment...
- Pour commencer. Je ne suis pas le Meister que tu désires.

Il se retourna lentement dans sa direction et commença à avancer vers elle. Il avait l'air tout à fait neutre, calme, mais glacial. Elle n'osait faire le moindre mouvement ou répondre à ses paroles. Elle ne put que rester plantée là avec un air profondément blessé alors qu'il s'arrêta à quelques mètres d'elle. Elle ne pouvait cependant pas nier la vérité... peut-être qu'il la connaissait même mieux qu'elle-même. Le Shinigami baissa les yeux dans sa direction.

- Et deuxièmement... Je ne veux pas d'une menteuse comme arme.
- ...

Elle n'arrivait plus à aligner un mot après l'autre. Tsugumi ne put que rester plantée là, bête, impuissante et extrêmement confuse alors que les larmes continuaient de se succéder sur ses joues. On pouvait clairement voir le tracé de celles-ci sur ces pommettes, comme de fines lignes sombres qui souvent semblaient suivre le même chemin. Le Shinigami se pencha en avant et ramassa la casquette de la jeune femme. Une casquette noire, dont l'ensemble de l'arrière semblait avoir été complètement arraché. Il la regarda quelques secondes avant de la placer sur la tête de sa propriétaire qui se remise droite et regarda ses propres pieds. Son état psychologique était assez instable présentement : elle ne savait plus quoi faire, plus quoi penser de cette situation. Elle fut forcée d'entendre des vérités qu'elle aurait sûrement préféré ne pas entendre dans son état actuel. Mais Tyzy s'en fichait complètement. Il restait particulièrement honnête, et ne cachait absolument rien.

- "Tuer Anya"? "Tuer le Kishin"? Ne me fais pas rire. Tu n'es même pas capable de te comporter comme une thug crédible et tu commence à me parler d'assassiner ton amie d'enfance? Sois sérieuse. Je ne veux pas d'une arme démoniaque avec une motivation bancale comme la tienne. Je n'ai pas envie de porter ton cadavre dans mes bras après que tu ai été assez stupide pour te placer entre moi et l'ennemi simplement parce que tu as laissé tes sentiments inavoués se foutre sur la route. Ceux qui me parlent avec un masque ne méritent pas mon attention.
- Je....je....
- Laisses-le tomber, où bien je n'aurais aucun intérêt à t'aider.
- .....J....J'en ai marre!!

C'est dans un cri chargé d'émotion qu'elle fondit en larmes. Le masque avait déjà été fissuré au cours de la journée.. mais il était maintenant temps de le briser. Dans sa rage, elle lança un coup de poing dans le torse du Meister, mais celui-ci n'eut pas plus d'impact qu'une piqûre de moustique sur le corps du grand mort-vivant qui la regardait avec un visage absolument indifférent. La rage, l'épuisement et la tristesse s'accumulaient sur le visage de l'arme démoniaque qui continua de frapper sans aucune force sur le torse du Shinigami en pleurant aussi fort qu'elle le pouvait; comme si elle relâchait finalement ces quatre années de jeu d'actrice pour laisser se libérer ses souffrances les plus profondes. Cette fois-ci ce fut un coup de tête.. mais ce ne fut pour elle qu'un prétexte pour prendre un appuis. Elle serrait les dents, sa voix tremblante essayant de former des mots entre de bruyants sanglots.

- Je veux juste que tout redevienne comme avant!! Je veux retrouver Anya, je veux retrouver Meme, je veux retrouver Akane, Clay, Eternal Feather, et tout ceux qui comptaient pour moi!! Je veux...
- ...Dis-le.
- Je veux me battre pour retrouver ma vie d'avant!!

Un sourire apparut sur les lèvres du Meister qui posa sa main sur la tête de la jeune femme et retira sa casquette. il estimait qu'après avoir finalement craqué, elle n'avait tout simplement plus besoin de se cacher. Il posa celle-ci dans la main droite de la jeune femme qui leva les yeux dans sa direction. Son visage n'était plus celui d'une combattante endurcie... c'était celui d'une jeune adulte souffrante, mais prête à se battre pour reconquérir ce qu'elle avait perdu. Ce n'était plus une actrice, une comédienne ou une menteuse aux yeux du dieu de la mort. Les contours des yeux de l'arme démoniaque étaient rougis par les larmes, et ses mirettes bleutées brillaient aux rayons du soleil. Tyzy frotta alors la chevelure de l'arme démoniaque; comme s'il s'agissait d'une enfant à qui on félicite d'avoir avoué ses bêtises. Il avait un sourire particulièrement fier.

- Deviens forte, réunis les sept dragon bal---- les 99 âmes de Corrompus et l'âme de sorcière, et je t'aiderais à réaliser ton rêve.
- ....Merci...!

Après avoir échangé un dernier regard; le dieu de la mort commença à avancer en direction des marches et quitta la cour, laissant l'arme démoniaque au milieu de celle-ci. Elle se laissa tomber par terre et se mit à admirer le ciel orangé; l'esprit emplis de pensées diverses. En ce jour, de nombreuses choses seront arrivées à Death City. Il y aura eut une innocente mais exagérée bataille de Paintball à travers une grande partie de la ville.. des tentatives d'assassinats dans une ruelle de la ville; et un hangars réduit en miettes. Plus tard dans la journée, deux hommes furent retrouvés déchiquetés dans les égouts de la ville, dépiautés par un corrompu, à en juger par l'absence des âmes. Au final, Shibusen n'aura pas réussi à déterminer qui étaient ceux qui avaient attaqué le leader de l'institut, et ceux-ci ne montrèrent pas leur visage depuis les événements. Cependant... dans le cœur de Soul, naissait une nouvelle crainte.

Soul Eater Crysis : Arc Soul Eater NOPE! - Partie 2 ~ FIN ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: SENOPE Pt2 Mer 23 Juil - 17:03


AVERTISSEMENT : vous remarquerez sûrement que les passages concernant vos personnages seront plus petits que ceux des miens (Maka/Tyzy/Liliha/Kagura). C'est afin de vous laisser la liberté de diriger votre "Paire de personnages" comme vous le voudrez sans que j'ai à vous écrire un pavé. Pour le coup, mes "Paires de personnage" auront la taille d'une réponse normale (en gros, c'est un post dans un post. Postception.

---

Vous savez; il peut y avoir des centaines de milliers de raisons pour lesquelles les gens se battent entre eux. Cela dit, ça ne s'applique pas forcément qu'aux humains : défendre son territoire, amasser des biens, protéger sa famille... il y a aussi toute une pile de "manières" de se battre. ça peut être par le langage du Shoryuken-Dan'Tag Eull, les combats de regards, les combats verbaux.. Tout un choix. Au fond une dispute c'est un peu comme le début d'un match de Mortal Kombat, on choisit son arme et on se bat avec jusqu'à prouver notre dominance! Bien sûr, tout le monde n'est pas forcément adapté aux disputes. Il y a des gens particulièrement faibles qui se laissent marcher dessus pour un oui ou pour un non, et n'essayerons même pas de se défendre. Ces gens là sont généralement trop timides, ou cachent une facette de psychopathes étrangleurs d'enfants. à Death City.. ce n'est pas rare qu'une dispute n'aille se terminer en combat sanglant avec une bonne tonne de PNJs répétant les mêmes mouvements encore et encore dans la foule pixelisée, encourageant de toute leur force celui ou celle qu'ils supportent afin de les aider à remplir leur jauge de BURST. Mais plus sérieusement... les disputes ne sont jamais sans conséquences. Après-tout, on récolte toujours ce qu'on sème non? et comme aucun des deux partis ne veut avouer qu'il a tord, cela sonnera comme une sorte d'appel à la créature la plus emmerdante qui soit : le Karma. Ennemi invisible de tout être vivant; une incarnation de la malchance qui punira sans fautes ceux qui croient pouvoir échapper éternellement à leurs erreurs. On fini toujours par payer à un moment ou un autre non? même le pire meurtrier devra répondre de ses actes un jour. Malheureusement, le procédé est plus rapide pour de simples disputes à la con qu'une opération génocidaire organisée par un dictateur. Qu'est-ce que vous voulez... le monde est injuste. Mais ça reste un événement plutôt amusant à voir quand ça ne nous concerne pas : on peut librement se foutre de la trogne du mari infidèle qui se fait incendier par sa femme qui avait aussi été infidèle il y a quelques jours en arrière mais semble faire fonctionner la puissance du double-standard; et vous qui détenez l'information ne pouvez que vous cloîtrer dans votre appartement et continuer de rire comme un crétin... mais ne croyez pas que ça va vous sauver. Tout comme les combats ont plusieurs formes; C'est aussi le cas du Karma. Par exemple... vous détenez l'information qui pourrait retourner la situation; mais en choisissant de la garder pour vous, vous commettez une mauvaise action; Résultat : que vous l'ayez voulu ou non, vous allez être obligatoirement punis à un moment ou un autre pour cette non-assistance-à-salopard-en-danger! D'un autre côté, même si vous l'avez aidé; ça serait considéré comme se mêler du ménage de quelqu'un d'autre, ce qui est une mauvaise action! ... Vous avez compris? Quoi que vous fassiez, vous seriez punis de toutes façons! Dites vous simplement que ces choses sont contrôlées par des espèces de dieux.. et quand on sait qu'au moyen-âge, les "Jugements par combats" étaient dit d'être des combats à mort qui serait mené par la volonté des dieux... ça en dit pas mal sur leurs passe-temps de sadiques. Woah.. on est passés des disputes au Karma! C'est justement ces deux éléments qui vont faire de cette journée un enfer pour de nombreuses personnes.. et tout commença à cause d'un sorcier un peu trop sûr de lui...

Shibusen, quelques jours après la bataille de Paintball et l'attaque des trois mystérieux assassins visant à prendre la tête du Shinigami. Durant un long moment, le sujet de conversation ne tournait qu'autour de cette profonde confusion qui affectait un peu toute la population de la ville; et plus particulièrement de DWMA : pas mal d'élèves avaient du mal à croire qu'une chose telle qu'un changement radical de l'aspect de toute une ville ; en plus de son agrandissement, soit seulement possible. Mais rapidement, les élèves s'adaptèrent et tirèrent un trait sur ces questions inutiles pour se focaliser sur l'instant présent. Après-tout, ne s'étaient-ils pas abonnés aux étrangetés au moment même où ils ont posé le pied dans cette ville particulière? Le niveau supérieur étant bien sûr l'intérieur-même du bâtiment le plus haut-perché de la ville de la mort. Sérieusement... l'élève arrivant le plus tôt à l'institut trouve toujours une gamine pendue au dessus des escaliers, qui finis inévitablement par se réveiller au bout de quelques heures. Le truc drôle, c'est que c'est toujours un élève différent qui retrouve la japonaise zombifiée; accrochée par le cou quelque part dans l'institut. Ce n'est que l'une des très nombreuses bizarreries qu'on peut trouver à Shibusen; et ce n'est certainement pas les "Senpais" qui iraient donner aux Newby une meilleure idée de ce qu'ils vont devenir. Après-tout, ils sont presque tous à côté de la plaque, de près ou de loin. Tout ça pour dire qu'au final, même si des aliens devaient se poser dans la cour de Shibusen et commencer à solliciter les élèves sur la renaissance de leur dieu et sauveur Pico Onedari, ça ne troublerait absolument personne. (Pitié ne cherchez pas ça sur Internet, sérieusement). Mais l'endroit où l'on peut trouver le plus de weirdos est sans conteste la "Death Room" où sont sensés se réunir les plus puissants et haut-gradés de la DWMA. Autrefois, on aurait pu considérer ça comme une salle de commandes ou bien le bureau du principal... mais depuis que le "principal" est devenu la créature la plus dangereuse de ce monde; et que son bureau est maintenant squatté par des jeunes adultes se comportant comme des adolescents abrutis, c'est limite si on ne peut plus appeler cette salle comme un simple "bureau d'activité". Quoi qu'il en soit; une multitude de personnes sortaient de cette salle à ce moment-même, attirant les regards des plus curieux PNJs coloriés depuis la MAJ mais se ressemblant tous de toutes façons parce que budget limité. Il y avait environs une vingtaine de personnes.. tous avaient l'air crevés comme s'ils revenaient d'un marathon; et graduellement se séparèrent dans des directions différentes. Certains partaient seuls, d'autres en groupe... dans tout les cas, ils attiraient tous assez facilement le regard par leur "originalité". L'élite de Shibusen, ceux à qui on envoie des lettres d'admiration; à qui on demande des autographes et envoie des chèvres scarifiées pour noël! (Nan je déconne, tout ça est faux, excepté le dernier).

Le sujet qui avait été discuté aujourd'hui dans la Death Room, était un récapitulatif assez rapide des événements des derniers jours : Daiki eut simplement avoué avoir trafiqué la ville avec ses super-pouvoirs d'antagoniste principale de l'histoire (elle n'avait, cela dit, pas l'air extrêmement concernée, ni coupable); Stein fit le compte rendu des informations obtenues à propos des trois assassins qui s'en étaient pris à Tyzy et Maka, quelques jours en arrière, et de cette soudaine utilisation de la Folie du Nonsense. En dernière partie, vint une information qui n'était attendue par personne : c'est avec une fierté totale qu'Havelock eut annoncé avoir "apparemment" trouvé un moyen de localiser les Rejects peu importe où ils peuvent se trouver dans le monde. Cette information avait bien sûr intéressé pas mal de monde... mais il décida de faire durer le suspense jusqu'à la pause déjeuner, en prétextant "Ne pas pouvoir épater tous ces personnages secondaires le ventre vide" en prenant une pose ridicule. Au final, tout le monde devait attendre après cette "pause" qui durera une heure, avant de se réunir à nouveau dans la Death Room et découvrir ce qu'Havelock avait trouvé. Tout le monde était d'ailleurs un peu nerveux : la recherche sur les Rejects n'avait pas avancé depuis quelques mois maintenant. Partout où ils apparaissaient, ils repartaient immédiatement et aucun de leur mouvement n'était prédictible. Bien sûr, Liliha et Sheena n'en savaient pas plus sur les "Connards masqués" qu'elles ne leur en avaient déjà dit. Au final; tout le monde ou presque quitta l'institut le temps de la pause.

Havelock partit en compagnie de Black*Star (ou plutôt, le Ninja semblait l'harceler en lui disant qu'il allait lui "Arracher sa sale tronche de vioc'" pendant que le sorcier faisait son maximum pour l'ignorer afin de ne pas compter un nouveau cadavre sur la liste des soldats de Shibusen ayant mystérieusement disparu) en direction de l'une des salles de classe où il prendrait sa pause déjeuner et continuerais de travailler sur le sort qu'il comptait présenter tout à l'heure.

Les Freelancers, Maka et Soul avaient prévu de se poser dans un coin et prendre la pause déjeuner au calme.. mais les plans furent quelque peu chamboulés: Soul eut oublié son sac à l'appartement, il dût s'absenter. Estimant que Soul était trop "lopette" pour pouvoir se défendre avec son bras cassé, Kagura et Caleb l'accompagnèrent pour être sûrs que rien n'arrive. Liliha quand à elle, se retira pour rentrer directement à la maison afin de regarder son émission sur une chaîne piratée, qui diffuse des combats-à-mort d'étudiantes avec des penchants bizarres qui tentent toutes d'assassiner une pauvre gamine innocente. Au final, du groupe, il ne resta que Maka et Tyzy, qui ne changèrent pas vraiment le plan de base et s'en allèrent dans la direction prévue "au cas où les autres reviendraient".

Alice et Kid se détachèrent du groupe; parlant d'armes à feux.. ils étaient manifestement trop plongés dans ce sujet commun pour s'en décrocher une seconde. Cela dit, la tireuse semblait marcher bien plus vite que le Shinigami : après avoir entendu le mot "bouffe" il n'y avait pas de réel moyen de la faire se focaliser sur quoi que ce soit d'autre que sa pense. Kid était de toutes façons trop plongé dans son monologue sur Ô combien il est important d'avoir deux armes et pas une seule; afin de respecter un certain cadre de symétrie; de balance; etc etc... Au final, ces deux là s'éloignèrent jusqu'au self de Shibusen, suivit par quelques autres élèves.

Stephen semblait particulièrement en forme aujourd'hui, et désirait mettre son énergie et son peu de temps libre à contribution pour faire un peu de ménage dans le Gite, afin d'augmenter de quelques niveaux ses skills pour son nouveau job, "Housewife" qu'il semblait maîtriser à la perfection avec ses techniques surpuissantes de dépoussiérage et de passage d'éponge. Quoi qu'il en soit.. il ne s'en alla pas réellement seul, car la soeur jumelle de Kotoha commença à l'harceler à mi-chemin en désirant l'avis de quelqu'un de "normal" sur ses dessins... dessins qui représentaient des scènes bizarres avec sa propre soeur; qui coupaient définitivement l'envie d'un bon repas au policier qui malgré tout fit de son mieux pour ne pas blesser l'Esper. Cela dit... comme elle ne prenait pas ses réponses pour des "Non, c'est ignoble", elle continua de le suivre et le frapper avec des centaines de questions. De toutes façons, les femmes n'aiment entendre que ce qu'elles veulent entendre.

Keira quand à elle, pensait pouvoir passer un petit peu de temps dans le laboratoire pour rendre visite à Medusa et Angelika; mais elle s'arrêta sur la route pour observer une gamine qu'elle eut un peu du mal à reconnaître au début : la petite soeur de la Death Scythe Alucard, "Eskarina". L'adolescente était cachée derrière un pilier à regarder les garçons passer devant elle avec un filet de bave coulant de la bouche. Voir ceci réveilla l'instinct sadique de la sorcière qui afficha un sourire des plus dérangés en avançant discrètement dans sa direction.

Kyoufu fut le dernier à sortir de la pièce... et il tirait une dégaine digne d'un film apocalyptique de la trempe de Prédiction. Cheveux débraillés; cernes de trois centimètres; deux gamins-renards qui s'accrochaient respectivement à sa jambe et à son épaule; en mordant dans sa peau. Ses yeux étaient encore plus morts qu'un véritable mort-vivant; et sa démarche ressemblait à celle que ferait un prisonnier sortant de sa cellule après cent-trente-jours de torture non-stop. Ces derniers temps, il ne dormait plus, ne mangeait plus, ne faisait plus rien... il était terrifié que quelque chose d'horrible ne lui tombe encore sur le coin de la face; et il n'avait pas tout à fait tord d'avoir ce ressentiment. Après-tout, toutes les personnes avec qui il se baladait semblaient respirer le bonheur anormalement, tandis qu'il subissait toutes les pires atrocités : tombé dans une bouche d'égouts; s'est pris un pot de fleur sur la tête; ramassé un Death Note avec son nom écrit dedans; A fait fuir des Leprechauns en se baladant dans la forêt.. Il souhaitait simplement qu'on le laisse tranquille et que plus rien de mauvais ne lui arrive. Il se dirigea alors en direction d'un endroit où il pourrait définitivement avoir la paix. Cependant.. l'ombre d'un gentleman en costard blanc avec un menton fendu commença à le suivre à la trace.


••• Havelock & Black*Star •••

Cette salle de classe était vide et calme il y a de cela quelques minutes auparavant... malheureusement ce n'est plus le cas depuis que Havelock - et surtout Black*Star - sont arrivés à l'intérieur de celle-ci. Le sorcier n'avait malheureusement pas réussi à se débarrasser du ninja qui semblait maintenant porter un très grand intérêt au sorcier.. et plus particulièrement au fait de lui enfoncer son poing dans la face pour lui avoir fait perdre du temps avec sa pré-réunion stupide. Cela dit, le sorcier à la casquette faisait preuve d'une patience à toute épreuve -pfft yeah right- et ignorait le meister prodige. Les cris de Black*Star sonnaient maintenant à ses oreilles comme de simples piallements d'oiseaux et...

- FERMES TA GUEULE PUTAIN

Havelock déteste les piafs qui piaillent. C'est ainsi qu'un nouveau trou se forma dans le mur de cette salle de classe qui en avait déjà pris pas mal au fil des années. Un tir magique que Black*Star évita sans trop de problèmes et ne manqua pas de narguer le tireur en tirant la langue et en lui adressant un joli flip-off. Dans tout les cas, il ne fallut pas trop de temps avant qu'Havelock ne re-porte son attention sur son livre. Se sentant ignoré, le meister grinça des dents et s'assieds en face du sorcier en adoptant une position très "Yankee" en dévisageant l'homme au bouc qui travaillait sérieusement sur son sort; et prenant de temps en temps quelques gorgées de son café - A.K.A Acide dissolvant légal -.

- Qu'est-ce que tu fais, l'vioc'?
- Je travaille une magie capable d'envoyer les couillions dans ton genre flotter dans l'atmosphère pour l'éternit---
- HAHA! Je vois. Tu veux contribuer à ma grandeur en m'envoyant plus haut encore que la planète. Pas la peine, j'atteins déjà les dieux par ma grandeur! Moi! Black*STA---
- Oh god, j'en ai rien à foutre!
- Hahhh?

Le sorcier porta son regard vers le grimoire et commença à recopier les glyphes compliqués sur une feuille. Le Ninja procéda alors à son propre hobby concernant à se curer le nez distraitement en face du sorcier. à ce moment là.. choisissez vous-même le son le plus énervant : l'horloge qui émet un incessant et insupportable "Tic-Tac-Tic-Tac" ; le son de la plume du stylo d'Havelock écrivant sur une feuille positionnée sur une table en bois.. ou bien le son extrêmement désagréable de l'assassin exerçant ses méthodes de fouille archéologique? La lutte dura quelques minutes.. mais bientôt, aucun de leurs deux esprits ne put tenir le choc et les deux craquèrent : le sorcier serrait tellement fort son stylo entre ses doigts qu'il le craqua en deux; tandis que l'assassin était tellement dérangé par les sons de l'écriture qu'il jeta sa trouvaille quelque part en arrière. à l'exact même moment, les deux hommes affichèrent un air extrêmement dépité; sur le point de commettre un meurtre, et avancèrent leur visage l'un vers l'autre comme de véritables racailles de lycée.

- TU VEUX T'LA METTRE BÂTARD!?
- T'ARRIVES 800 ANS TROP TÔT, GAMIN.

Ils s'apprêtaient à mutuellement s'arracher la tête quand Havelock soupira et recula simplement en reposant son pistolet magique à côté de lui. Il avait déjà été réprimandé pour avoir eut le sang un peu trop chaud avec quelques "merdeux" de Shibusen, et préférait ne pas avoir à assister à une autre lecture de quatre heures de la part de Kid. C'est donc avec la plus grande restriction du monde que le sorcier se rassieds et ignore le regard insistant de l'assassin qui était pourtant prêt à se battre. Sur une voix calme, l'homme à la casquette demanda.

- Pourquoi est-ce que t'es aussi pissed de toutes façons?
- Parce que t'es un trou du cul, et j'aime pas ta face !
- Sérieusement? pourquoi t'as pas déjà tué la chinoise emmerdante alors?
- ....j'ai eut.... quelques... problèmes. Mais ça compte pas!
- ...Mouais, elle t'a défoncé plutôt.
- LA FERME! C'est à propos de ce que t'as envoyé à Tsubaki!
- Ce que j'ai envoyé?... heh?

Havelock affichait une face déphasée en levant les yeux au ciel; tentant aussi fort que possible de se rappeler diverses choses. Premièrement, "Qui est Tsubaki" est la première chose à se souvenir. Le sorcier n'avait pas passé énormément de temps avec elle, et ne lui avait pas non-plus adressé la parole plus que ça. Il faut dire, elle était au moins aussi transparente que Steph, si ce n'est plus. Au final, il réussit à difficilement visualiser la face de la japonaise... ou plutôt son décolleté. Mais après un petit moment, il se souvint finalement de ce dont Black*Star parlait. ça le surprenait d'ailleurs un peu qu'il n'avait pas réagit à ça plus tôt. Un sourire moqueur apparut sur les lèvres du sorcier qui sortit de sa poche un papier imprimé... on pouvait clairement voir Black*Star dessus... enfin, si c'était vraiment lui...?


- Hahahahaha ! ça? C'était juste une petite expérience!
- Pourquoi j'ai l'air tellement moe là-dessus!?
- J'ai juste cogné une télévision avec le grimoire et ça m'a filé une vision d'une autre dimension. Comment je pouvais ne pas partager la naissance de Super-Magical-Assassin-Burakku-Stah? Hahahahahahaha!
- JE VAIS TE TUER!!
- ...Non, plus sérieusement...tu sais pas réceptionner une blague? bordel.
- Hah?

Black*Star était sur le point d'enfoncer son poing dans la face du sorcier lorsqu'il fut stoppé par les paroles de ce dernier. Il avait bien un millier d'arguments à lui balancer, mais son interlocuteur fut plus rapide que lui. Pour une fois dans sa vie, Havelock affichait un air sérieux en présence de l'assassin. Il croisa les bras et leva les yeux vers lui.

- Te plains pas que tout le monde te prends pour un attardé si tu pars au quart de tour à chaque fois qu'un truc te plait pas.
- Tu sais rien faire d'autre que te payer la tête des gens! J'vais t'tabasser le vieux!!
- Et toi tu es aussi civilisé qu'un macaque! Pas étonnant que t'es celui qui est le plus laissé en arrière.

Les insultes allèrent et allèrent... jusqu'à ce qu'ils ne commencent à se battre.

••• Stephen & Sheena •••

Des feuilles de papier... des milliers de feuilles de papier se trouvaient partout par terre, sur le bar, sur les tables. Stephen était pourtant arrivé au gite avec l'énergie et la motivation de ranger le bar de la façon la plus méticuleuse possible; mais... les choses ne se passent jamais réellement comme prévues. Au lieu de pouvoir profiter de la pause déjeuner pour tranquillement ranger deux ou trois bouteilles mal-placées par ordre alphabétique; il devait affronter une créature étrange et fanatique. Cet endroit était maintenant plus bordélique qu'il l'était lorsqu'il avait tourné les clés à l'intérieur de la serrure pour rentrer à l'intérieur un petit peu avant. La soeur jumelle de la préposée au service des étudiants était déjà connue pour être particulièrement bizarre. Son amour pour sa soeur était par exemple quelque chose de totalement exagéré; et elle avait déjà cogné pas mal de monde simplement parce qu'ils posaient leurs yeux sur celle-ci. Cela dit... la facette à laquelle Stephen devait faire face aujourd'hui, n'était pas celle de la Sheena habituelle. Si elle est d'habitude froide, patiente et extrêmement malveillante; Elle était présentement excitée comme une puce et lançait ses dessins un peu partout en demandant l'avis du barman toutes les trois secondes sur ses œuvres. Le policier savait qu'il devait tenir bon; rester un bon gentleman et lui dire simplement ce qu'elle veut entendre afin de ne pas s'attirer des problèmes mais... la tolérance a un niveau limité, et à ce train là, c'est l'amour-propre de la ballerine yakamassi qui risque d'être touchée de plein fouet. Ces dessins étaient... particuliers. Comment dire.. les styles étaient tous complètement différents, mais représentaient tous la même chose. Sur une feuille, on pouvait par exemple voir les deux jumelles s'enlacer dans un style de dessin très "Sailor Moon".. puis sur la page suivante, la même illustration avec le style graphique d'un manga d'horreur, avec du sang partout et les estomacs des deux protagonistes ouverts. Au final, le policier était un peu dépité par tout ces styles de mangas que l'Esper experte en dessin montrait avec un peu trop d'excitation. C'était d'ailleurs assez surnaturel de la part de cette fille qui avait tendance à ne jamais adresser la parole à qui que ce soit. Il se demandait sérieusement pourquoi elle le suivait lui d'ailleurs, et non-pas qui que ce soit d'autre. Au final.. ça faisait bien trente minutes qu'il luttait à l'aide de sa patience et de sa concentration en tentant de ranger du mieux qu'il pouvait les centaines de feuilles éparpillées. Mais dès qu'il faisait une pile... une nouvelle apparaissait. Dès qu'il tournait les yeux vers la dessinatrice; il ne voyait qu'une tête idiote ultra heureuse.

- Alors alors alors alors alors !? Qu'est-ce que t'en pense!? Elle va aimer tu crois pas? elle va vraiment aimer!
- C'est... particulier, disons.... eh... Sheena ...
- Et t'as vu celui-là? j'ai mis du temps pour celui-là, j'étais vraiment concentrée et ... Ah! et celle-là aussi! j'en suis vraiment fière.
- ...Tu.... t'es mis à regarder des mangas, je me trompe?

Il y eut un grand silence. Stephen fit le coup des lunettes rétro-éclairées en affichant l'air le plus neutre qui soit; tandis que la dessinatrice l'observait avec une face tout aussi neutre... jusqu'à ce qu'elle ne prenne soudainement un air extrêmement surpris.

- Comment t'as su !?
* .....SÉRIEUSEMENT!?*
- Je pense que je vais devenir Mangaka. ça peut être cool nan? je veux dire, ça a toujours été mon plus grand rêve après me marier avec Kotoha!
* Le "plus grand rêve" ne m'étonne pas réellement *
- J'ai du talent hein? dis-moi ce que t'en pense!
- Eh bien...

Stephen sourit nerveusement en redressant ses lunettes avec son indexe; prenant un air de professionnel. Les lumières semblèrent s'éteindre durant quelques secondes et seuls les spots lumineux du bar se mirent à briller sur lui alors qu'il accaparait l'attention totale de l'ancienne partisane des Rejects et Designer de la ville d'Azulith.

- Eh bien, cela tombe bien que tu me demandes. Je pense que ton coup de crayon est particulièrement magnifique mais.. tu n'as pas un "style" à toi même. J'ai l'impression que tu te contentes de recopier le style d'autres dessinateurs de Manga. Ce n'est pas bon, tu devrais tout d'abord créer ton véritable et propre style de dessin. Ensuite, ce qui est assez déplaisant est sûrement que toutes les planches concernent une histoire d'amour entre ton personnage et celui de -je présume- Kotoha. Il n'y a aucun développement scénaristique ou quoi que ce soit; et parfois des éléments inutiles comme Mile dans le background ou encore le fait que tu ai marqué ta liste de course sur l'une des pages, en couvrant les deux personnages , rend tout le travail un peu.. gâché. Tu devrais donc---- Euh... tu m'écoutes?

La dessinatrice avait maintenant l'air particulièrement fatiguée et tenait à peine sur son tabouret. Elle avait un sucette dans la bouche et sa capuche renversée sur sa tête. Elle avait même posé un oreiller sur la table et placé son réveil par dessus les autres feuilles. Cela dit, elle ne dormait pas encore : elle se contentait de dévisager l'officier de police-accessoirement-barman-accessoirement-élite-de-shibusen avec un visage particulièrement désintéressé et un peu agacé. Au fond, on ne savait pas réellement si c'était le fait que le discours de Steph ne l'intéressait pas, ou si celui-ci était tout simplement trop long et précis pour les faibles capacités neuronales de la dessinatrice incestueuse. Au final, Stephen ne put rien faire que montrer sa "meilleure" pokerface, lorsqu'une question lui traversa l'esprit et le fit briser le silence.

- ...Au fait, pourquoi tu me demandes ça à moi?
- Ben j'ai cru que t'étais un Otaku donc je voulais ton avis. J'ai déjà eut l'avis de Liliha et Kagura mais elles préfèrent le Shonen-ai donc...
- Ah.

Un autre long silence se glissa entre les deux. Jusqu'à ce que Steph ne procède à se taper le crâne contre le mur aussi rapidement et brutalement qu'il le pouvait; tel un prisonnier prenant la porte de sortie définitive. Les bouteilles sur l'étagère tremblaient au rythme de ses coups de tête contre le mur, et ce jusqu'à ce qu'une véritable marre de sang ne se forme sous ses pieds et qu'une grosse tâche rouge n'apparaisse sur le mur. Il n'arrivait simplement pas à accepter cette comparaison : lui, un policier anglais faisant toujours son possible pour venir en aide aux autres; n'ayant jamais le temps de s'accorder une pause pour découvrir quelques jeux vidéos ou feuilleter des magazines; se pliant en quatre pour que tout le monde soit content.. était insulté de vulgaire "Otaku". Il ne comprenait pas pourquoi. étais-ce les lunettes? les lunettes sont à blâmer pour 90% des problèmes de Steph dans tout les cas. Il s'arrêta soudain de taper sa tête contre le mur et grinça des dents en regardant la marre de sang à ses pieds.

*Quand est-ce que j'aurais enfin un moment de reconnaissance!?*
- Heeeey fais gaffe! t'as tâché mes feuilles avec ton sang.
* Y'a que ça qui t'inquiète !? *

Stephen avait l'air complètement abattu par cette situation. Lui qui pétait la forme il y a de ça quelques minutes seulement; venait de faire un véritable plongeon émotionnel à cause de cette fille qui maintenant commençait à se servir un jus d'orange sans même demander la permission et sans l'intention de payer quoi que ce soit non-plus. Le policier était de toutes façons un peu trop abattu pour faire quoi que ce soit. Il craquait à vue d'oeil et commençait à griffer le mur avec ses ongles. Les vaisseaux sanguins apparurent autour de ses sclères, comme un homme sur le point de passer du côté obscur de la Corse.

*Est-ce que c'est le nouveau running-gag!? ils ont fini d'utiliser Barry?!*
- Y'a un truc qui te tracasse?
- * EVIDEMMENT*  Hahahaha, non non, tout va bien!
- Ah, si tu le dis.
- * POURQUOI TU NE CONTINUES PAS DE DEMANDER!? C'EST ÉVIDENT QUE JE VAIS PAS BIEN! *

Il regardait Sheena avec la véritable face du désespoir; mais celle-ci semblait n'en avoir strictement rien à faire et sirotait tranquillement ce verre de jus d'orange - qu'elle n'avait pas payé bien sûr - tout en se permettant d'allumer la télévision et en prenant un peu trop ses aises. De toutes façons, le policier était un peu trop occupé à craquer dans son coin pour pouvoir lui dire quoi que ce soit. Mais soudainement, la voix de Sheena parvint à ses oreilles.. elle avait posé une question qui le fit revenir sur les rails de la raison.

- Mais c'est peut-être parce que j'avais un peu de complexe à parler aux autres.
- Qu'est-ce que tu veux dire par là?
- Je sais pas. T'as pas cette.."Aura" que les autres ont.
- ...
- Par exemple... Kumo a cette "Aura" inquiétante quand elle marche près de la Death Room.
- * C'est pas juste une affreuse et extrêmement prévisible intention meurtrière ?! *
- Stein, Kid, Soul et Tyzy ont cette espèce d'Aura qui attire plein de filles vers eux
- * C'est juste des playboys non !? *
- et Kagura a cette sorte d'Aura Aura Aura Aura Aura Aura Aura Aura AURAAAAA!!
- * NE FAIS PAS DE JEUX DE MOTS!! *
- Enfin bref... la tienne est vraiment... je sais pas... Ah si! Voila! Transparente! Comme ta position dans l'élite!
- ...................................

Stephen s'adossa calmement au mur. Perdant ses couleurs; ses joues se creusèrent; ses lunettes se fissurèrent; des gants de boxe apparurent de nulle-part sur ses mains; et le son d'une cloche de combat se fit entendre. Il avait officiellement été mis K.O par la dure réalité. Bien trop modeste pour se placer au devant des autres, et bien trop serviable avec tout le monde pour qu'on ne pense simplement à le remercier de temps en temps... il s'était toujours plié en quatre pour les besoins des autres et n'en avait jamais réellement gardé le moindre bénéfice. Aux réunions, il était souvent assis au premier rang mais jamais placé dans l'angle de la caméra; Il n'avait pas non-plus eut beaucoup d'apparitions dans les derniers arcs et assez peu de ses idées étaient retenues durant les conseils. Il n'arrivait simplement pas à encaisser cette lourde vérité.. lui qui avait pourtant tant travaillé pour se faire un nom; et devenir l'adepte le plus puissant de Shibusen. Il avait pourtant maintenant une âme de semi-dieu.. mais même ça ne suffisait pas à retirer cette terrible épée Damoclès au dessus de sa tête... cette épée qui portait le nom de "Normalité". Il devait se ressaisir. Il le savait, ou bien il continuerais d'en souffrir pour les moments à venir. L'une des plus grandes qualités du policier était sa capacité à passer d'une chose à une autre sans trop perdre de temps; et ce en cachant ses émotions du mieux que possible. Il sourit, redressa sa cravate et afficha un sourire absolument faux.

- C-C'est pas grave! il faut bien quelqu'un pour back-up! je suis un peu comme le batteur du groupe!
- à ce stade là, c'est plus le bassiste
- *HUGH.... ça fait mal...argh....* C---C'est ok! vraiment! Comment je pourrais être jaloux de mes camarades d'armes!?
- Voilaaaaaa... cette modestie! c'est pour ça que t'es toujours derrière.
- Pffft! n'importe quoi. Qu'est-ce que je pourrais possiblement envier aux autres?
- L'humour de Caleb; la force de Kagura; le Chick-Magnetism de Tyzy; la folie de Stein; le sarcasme d'Havelock, le sadisme de Keira; L'impeccabilité de Kid; le sex-appeal de Miyuk----
- ...C'EST ÉVIDENT QUE LE DERNIER EST UNE BLAGUE!!
- Hmmm... Tu comprends pas! Je veux dire que tu ne t'impose pas assez. Les gens placent des étiquettes sur les autres graduellement, c'est inévitable.
- C'est à dire?...

Sheena haussa les épaules et commença à dessiner sur une feuille.. un tableau (oui vous avez bien lu) et ce dernier apparut, flottant derrière elle avec le pouvoir du Hake. Bizarrement, la dessinatrice s'était changée en une sorte de professeur et le barman était assis à une chaise avec les deux mains sur ses genoux; écoutant les explications du professeur-bouffecramouille.

- Chaque personnage a une spécificité qu'on va lui attribuer, qu'elle soit blessante ou non, c'est ce qui font que les gens sont inoubliables. Pour instance, quand on entends "Sheena" on entend "Magnifique dessinatrice et plus grande prétendante de la plus belle créature au monde, Kotoha".
* Non.. Moi j'entends "Psychopathe consanguine"*
- Si on suit la méthode.. certains noms rappellent un mot. Quand on parle d'Alice, on pense "Saloperie de monstre aux gros nibards qui a tenté de souiller ma soeur".
* Y'a que toi qui pense ça!! *
- Dans le même style, penser "Tyzy" reviens à "Imprudent salopard, kidnappant la plus belle créature au monde pour abuser d'elle; et qui payera ses péchés par les flammes".
* ...Je vais lui dire de commencer à courir la prochaine fois que je le vois*
- "Kyoufu" donnerait quelque chose comme "Malchanceux"
* ENFIN UN DE CORRECT! *
- Les mots-clés parlent d'eux-même ensuite. Ils sont parfois différents pour certaines personnes, mais au fond, ils finissent quand même par décrire l'un des aspects du caractère de la personne. Havelock = Sarcastique / Sorcier... Keira = Sadique/Boobs...  Kagura = Brutasse/Chinoise...  Black*Star = Ninja/Narutard...
*.... Je préfère être normal qu'avoir le nickname de Black*Star*
- Caleb = Crétin/Albigay...  Liliha = Nekomata/Weaboo... Maka = Rat de biblio/Tsundere...
* Je me souviens assez bien qu'elle n'était pas une Tsundere avant l'arrivée ici...*
- Shinigami = Connard masqué... Angelika = Mécano... Bridget = NOPE.... Yzyt = Waifu nationale... Maze = Toaster... Butcher = Truc puant..

Sheena continua durant quelques minutes à citer les nicknames avec plus de passion qu'elle ne saurait en donner. Et ce jusqu'à ce qu'elle n'arrive au point critique : alors que tout le monde se tapait plus ou moins une étiquette blessante ou extrêmement flatteuse.. il y en avait une qui se distinguait largement des autres. Une étiquette si neutre qu'il aurait sûrement mieux valu avoir une distinction des plus atroces que de se collectionner celle-là :

- Stephen = Normal/Flicbarman
- ...N----N'importe quoi ! Je ne suis pas "Normal"! je suis! je....
- T'es le plus "normal" du groupe... je veux dire, Shibusen est remplis de gens qui sont à côté de la plaque, et tu es toujours celui qui agis le plus normalement. C'est pour ça que tu n'arrives pas à te démarquer.
- Pourquoi j'aurais simplement besoin de faire ça? je suis moi-même! je n'ai aucune raison d'envier les autres!
- Tch.. encore cette modestie stupide. C'est pour ça que tu ne sortiras jamais du panier.
- T..Tu m'énerves! sors d'ici!!
- Okaaaaaaay Mr.Transpareeeent ~

Parfois, la gentillesse et la serviabilité constituent de véritables critères de faiblesse. Les gens se servent de vous, mais ne vous remercierons pas pour ce que vous faites. Au final, être chevaleresque et sympathique ne vous octroiera pas forcément plus de temps d'antenne que quelqu'un qui n'a absolument rien fait pour se glisser jusqu'ici. Seulement..Stephen ne réalisait simplement pas qu'en essayant de rester sur sa position, il restait extrêmement en arrière, et n'avait peut-être pas l'image d'importance qu'il pensait avoir. Frustré et énervé, il regarda simplement la dessinatrice quitter le gite, le laissant seul avec ses propres démons.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: SENOPE Pt2 Jeu 24 Juil - 18:44



••• Maka & Tyzy •••

Death City regorge d'endroits particulièrement beaux. Cela dit.. il est préférable de ne pas avoir le vertige pour les apprécier au maximum de leur beauté. L'endroit où la majorité du groupe avait maintenant l'habitude de se réunir pour les pause déjeuner - en tout cas, quand tout le monde ne partait pas chacun de son côté ou était trop flemmard pour traîner son derrière jusqu'ici - se trouvait quelque part dans le quartier du Bogeyman District. Généralement, la place principale est bondée de monde comme n'importe quelle zone commerciale... mais il y avait certains endroits particulièrement déserts car trop dangereux pour de simples visiteurs. C'était le cas de cette énorme mur plutôt épais qui s'étendait sur une vingtaine de mètres de haut. De là.. on pouvait avoir l'impression d'être au sommet de Shibusen, sans réellement y être. La journée s'annonçait radieuse et tout semblait bien aller dans le meilleur des mondes... c'était tellement tranquille que le souvenir d'avoir été sauvagement attaqué par trois assassins deux ou trois jours en arrière, ne les dérangeait plus réellement. Un jeune homme et une jeune femme marchaient avec en itinéraire le lieu de paix totale pour apprécier son déjeuner. La différence, c'est que cette fois, Tyzy et Maka n'étaient pas accompagnés des autres qui semblaient tous un petit peu sur les nerfs, pour la plupart. D'autres avaient bien trop de choses à faire pour seulement prendre une pause repas... au final, ce n'était encore qu'eux-deux. Alors sur le trajet, ils se contentaient de combler le vide en engageant diverses conversations.. ils avaient l'air plutôt à l'aise l'un avec l'autre; rien qui ne pourrait faire croire que cinq ans en arrière; ces deux là se tabassaient ouvertement devant tout le monde pour un oui ou pour un non. Les temps changent.. les gens aussi. La discussion prenait une telle ampleur qu'aucun des deux ne faisait réellement attention à Ô combien l'endroit où ils marchaient pouvait être dangereux : les sacs de course que tenait le Shinigami pendaient littéralement au dessus d'un vide qui rendrait cinglé n'importe quel acrophobe. Au final, ils parvinrent à destination : le haut d'une tour particulièrement haute perchée permettant de voir l'ensemble de la ville de la mort et avoir une magnifique vue sur le Death Cap. Un endroit qui aurait de quoi faire des jaloux, et dont la position était strictement secrète au club de "ceux-qui-n'ont-pas-envie-d'être-emmerdés-par-des-petits-cons" telle est le nom donné par ce tolérant et respectueux Havelock McFucker. Tyzy et Maka interrompirent leur petite discussion sur les sentences qu'on devrait appliquer aux fans de narutard pour finalement s'asseoir calmement en posant leurs "bagages". Cela dit, le Shinigami était le seul à porter la nourriture dans des sacs de course (nourriture qu'il n'avait pas vraiment besoin de manger de toutes façons) tandis que la blonde, elle, était venue avec des sacs complètement différents qui pour sûr ne contenaient pas quoi que ce soit de comestible... ou bien ça aurait tourné, et personne n'aurait envie de se taper des aigreurs d'estomac atomiques. Le Shinigami ne prêta pas trop attention à ce détail et se contenta de retirer les sandwich du sac pour en lancer un à la manieuse de faux qui l'attrapa d'une main sans regarder; son attention concentrée vers les sacs qu'elle avait posé par terre; fouillant à l'intérieur avec sa main droite. Elle avait l'air particulièrement excité pour raison qui échappait un peu au dieu de la mort qui ne s'attendait pas vraiment à ce qu'ils fassent quoi que ce soit d'autre que tuer le temps ici à l'écart des hurlements de souffrance des patients de Faust. Ne pouvant contenir la curiosité plus longtemps; le dieu de la mort pencha la tête sur le côté et demanda.

- Au fait, c'est quoi ces sacs?
- Une tête de cheval découpée!
- ...Tu passe définitivement trop de temps avec nous.
- Mais je dis la vérité!
- Pffft yeah right.
- Rahh....

La manieuse reporta son attention sur ses sacs et recommença à fouiller. Le sourire aux lèvres, le Meister s'apprêtait à prendre une bouchée de son sandwich lorsqu'il remarqua un objet marron dépasser de l'un des sacs. En se penchant un peu, il remarqua effectivement.... une tête de cheval. Figé comme une statue; une goutte de sueur coulant le long de sa joue; et les yeux grands ouverts comme s'il venait tout juste d'assister à un meurtre perpétré par un nain alcoolique portant des collants en plein jour. Il affichait la parfaite face de l'otage coincé avec un psychopathe... sauf que ce psychopathe s'affichait avec l'image d'une jeune femme voulant se faire passer pour une étudiante modèle tout en s'asseyant comme une racaille. Il avait au moins raison sur un point : ils commençaient à déteindre sur Maka. Elle était dernièrement plus nerveuse, malpolie et sujette aux blagues en dessous de la ceinture... et elle n'était pas la seule : la plupart des autres EATs de l'époque commençaient doucement à tourner vers l'âge adulte d'une façon assez radicale. Dans tout les cas; la torpeur - plus "peur" que "tor" d'ailleurs *badumtss* - de Tyzy fut stoppée lorsque la blonde tourna la tête dans sa direction avec un grand sourire aux lèvres et les yeux pleins d'étoiles. La première pensée du Meister fut "...Ok, maintenant c'est mon tour." mais ses craintes furent, fort-heureusement, exagérées. La manieuse de Scythe gardait ses deux mains dans l'un des sacs de course. Un sac provenant d'une boutique d'accessoires du Bogeyman District que pas mal de jeunes ont tendance à fréquenter.

- Prêt? Ferme les yeux!
- *...Non, si je ferme les yeux, elle va me décapiter.* ...J---Je peux pas ... regarder?
- NON!
- * ....ELLE VA ME DESCENDRE* A---...Ahh?... c...c'est si important que ça? *Qu'est-ce que je lui ai fait?! c'est pour les blu-rays? C..C'est pas moi! c'est Kagura qui les a mangés! j'y peux rien!*
- Yep! ferme les yeux!
- J...J'ai une conjonctivite inversée. Je ne peux pas fermer les yeu----
- FERME. LES. YEUX.

Il ne savait pas vraiment ce qui était le pire dans tout ça : le fait qu'elle ai subitement haussé le ton, ou le fait qu'elle ai prononcé ces mots en conservant son grand sourire apparemment innocent qui pourtant dégageait un certain sentiment de danger. Ravalant sa salive; le Shinigami grinça des dents et ferma doucement les yeux. Il entendit le bruit d'une sorte de plastique qu'on ouvre.. et peu après; ressentit une sensation au niveau de la tête.. comme si on avait posé quelque chose dessus. Ce n'est qu'après que la blonde ai donné le signal qu'il ouvrit les yeux et leva les yeux. Maka sortit un petit miroir de poche pour lui montrer fièrement le résultat.. cela dit, Tyzy n'avait pas l'air particulièrement convaincu.

- Un ...serre-tête?
- Ouais! Soul voulait te remercier de nous avoir sortit de là en un seul morceau la dernière fois.
* Il y a des têtes de mort dessus.. ils me prennent pour une fille ou quoi!?*
- ça te va plutôt bien. J'y ai participé aussi un petit peu!
- Heh. Merc---... huh? M..Maka?

Il l'aurait bien remercié mais.. il lui fallut la quitter des yeux une seconde pour la revoir tournée dans le sens complètement opposé; les genoux contre le torse; à dévorer son sandwich avec la vitesse d'une formule 1 en tremblant comme une feuille. Il n'avait pas vraiment besoin de la contourner pour remarquer les gouttes de sueur sur ses joues rosies; ce qui lui indiquait que d'une façon ou d'une autre, elle ne devait pas avoir réellement l'habitude de gérer ce genre de situations. Au final, il préféra se retourner dans l'autre sens plutôt que la mettre plus mal-à-l'aise qu'elle l'était déjà. Un long silence assez désagréable et gênant suivit ces bribes de discussion; et tout ce que l'on put entendre c'est le son de la bouche de la manieuse de faux qui continuait de manger à toute vitesse; stressée pour des raisons que le Shinigami ne saisissait pas vraiment.

- Ralentis, le meeting c'est dans une heure tu sais.
- Gharhg! ...erk...plttt!....
- Qu'est-ce que je disais...
- Grh!!.....eruh....egr...!
- ça va aller?... H-Hey!? Maka!?

Les sons qu'il pensait au début être des ricanements stupides comme ceux d'Eskarina (très ressemblants d'ailleurs) , se révélaient en fait être des bruits d'étouffements - no shit Havelock! -. Etais-ce parce qu'elle avait dévoré son repas trop rapidement? possible. Dans tout les cas, elle était coincée avec le pire aide-soignant de l'univers juste après Faust : Ce cher Tyzy ! toujours complètement désarmé lorsque ce genre de situations se produit. Dans la panique, il se leva et laissa tomber son propre repas par terre et avança en direction de la blonde qui commençait presque à convulser en se levant soudainement et en s'appuyant sur une colonne.... au rebord de leur "perchoir" à vingt mètres au dessus du vide. Si elle était déjà rouge tout à l'heure pour d'autres raisons.. là, son teint ne pouvait pas plus se rapprocher de celui d'un habitant des enfers. Sa respiration complètement coupée; elle ne fut capable que de s'agiter dans tout les sens.

*Je fais quoi je fais quoi je fais quoi je fais quoi je fais quoi......!!*

Le leader de Shibusen se souvint assez soudainement de la technique pour décoincer un objet bloqué dans la gorge de quelqu'un; et au fond; il s'en voulait de ne pas y avoir pensé plus tôt. Désormais sûr de lui à deux-cent pourcent; l'homme aux cicatrices s'avança jusque la blonde, posa sa main sur son épaule et procéda aux premiers secours!...en lui lançant le plus puissant et brutal punch dans le ventre qu'il pouvait concentrer dans ses muscles. La scène devint soudainement noire et blanche; une sorte de traînée d'encre accompagnant le coup de poing du Meister qui soulevait le corps de la blonde dans les airs avec des effets spéciaux exagérés... un parfait, puissant et quasi-inutile Shoryuken qui expédia immédiatement hors de la bouche de la blonde; un petit objet métallique qui ricocha sur le sol. Des HUDs apparurent à l'écran et la barre de vie de Maka sembla se vider alors que sa voix se fit entendre en ecchos et que son corps retomba doucement au ralentis. Pour des raisons qu'il ne comprenait pas trop; Tyzy adopta une posture de combat victorieuse... avant de réaliser ce qu'il venait de faire : Maka était couchée sur le ventre à quelques centimètres de l'objet qu'elle venait de cracher. Il était même surpris qu'elle n'ai pas encore rendu le peu de repas qu'elle avait ingéré. Alors que le Shinigami se précipitait dans sa direction; la meister se tenait le ventre; menton contre terre et la vision floue. Elle remarqua cependant devant elle ce petit objet enduit de bave qu'elle venait de recracher - et qui avait accessoirement faillis la tuer -. à ce moment précis, ses yeux s’agrandirent et ses mains tremblèrent alors qu'elle saisisse le petit bout de metal entre ses mains. Elle se trouvait à ce moment dos au Shinigami qui s'arrêta soudainement en paniquant; s'imaginant les pires sorts qu'elle pourrait lui réserver après qu'il ai essayé de la sauver avec une méthode aussi barbare. Le Shinigami ne pouvait pas la voir de là.. mais elle avait l'air particulièrement choquée. Comme si elle venait de voir un fantôme ou quelque chose du genre. Elle ne bougea pas, ne parla pas.. elle se contenta de regarder ce petit objet visqueux dans la paume de sa main gantée.

*- C'est...i...-i...-impossible..... je...euh...huh...?! C--..C'est une ...?...P--...Pour de vrai?!*

Voyez ça comme deux situations différentes vue sous deux angles différents : Si nous voyons là que la blonde est couchée sur le ventre, à rougir comme la lave en fusion, les larmes au yeux, en faisant son possible pour ne pas recracher toute sa nourriture.... de l'autre côté; tout ce que voit et entends Tyzy... c'est la manieuse de Scythe couchée sur le ventre, tremblante, murmurant des trucs qui ressemblent à un sortilège satanique; ses mains tremblantes de rage et exigeant la vengeance; ainsi que le sacrifice de cinquante-quatre vierges. Le problème avec deux côtés différents d'une pièce; c'est qu'on ne peux pas vraiment voir de l'autre côté. Et pendant que l'une est plongée dans une fantaisie que l'autre ignore complètement; le dieu de la mort ne voit que la prémisse d'un thriller haletant duquel il sera la première victime. Du coup, chacun tremblait et paniquait à sa façon. Les yeux de Tyzy n'étaient rien de plus qu'un blanc intersidéral; il commençait même à se sentir malade en s'imaginant toutes les horreurs qu'elle allait lui faire subir.  Cependant, les choses se passèrent assez différemment de ce qu'il avait imaginé. La blonde ravala sa salive; tenta de se lever du mieux qu'elle put alors que le Shinigami reculait à mesure; terrifié comme un enfant devant son père violent et alcoolique. Les lèvres de la meister commencèrent à bouger ... mais son visage n'était pas du tout celui que Tyzy s'attendait à voir : elle pleurait *...Evidemment, tu lui as défoncé l'estomac* et avait du mal à articuler *Normal, tu lui as drillé l'estomac avec un punch* et était rouge comme une pivoine *Puisque tu lui as explosé le bide!! Crétin!*. Cependant.. pour des raisons qu'il ne comprenait pas vraiment; elle souriait.

- J...Je ... Je ne suis p--pas certaine que je suis prête----BLEUARRGHH...!!

•••

Vingt minutes passées à lui frotter le dos pour qu'elle puisse rejeter plus de nourriture qu'elle en avait avalé. Tout ce qui était sortit de sa bouche était maintenant le problème de ceux qui nettoierons vingt mètres plus bas. (Il faudra d'ailleurs penser à remercier tout ces gentils nettoyeurs auquel on ne pense pas assez souvent, pour leur remarquable travaille quand au nettoyage de nos membres. Entre les têtes coupées, les fuites et les soudaines gerbes; ils ont pas mal de travail). Le meister ne pouvait rien faire d'autre que passer sa main sur son dos et attendre qu'elle ai totalement fini d'encaisser ses conneries. Aussi surprenant que cela puisse paraître à ses yeux; elle ne semblait pas le réprimander, ni l'attaquer, ni lui arracher un organe ou quoi que ce soit... sa pire crainte étant le tome 4 du roman qu'elle lisait ces derniers temps; ce monstre de lecture et ses énormes pages assez énormes pour être considérées illégales dans un RPG. Un doux vent souffla dans les hauteurs ; purifiant un peu la zone. Le soleil tapait un peu fort à cet endroit, et ceci ne risquait pas d'arranger l'état de la manieuse de Scythe qui se tenait encore le ventre; et utilisait maintenant le kimono du Meister pour s'essuyer la bouche - inutile de préciser qu'il affichait une mine mélangée entre la pure terreur et l'envie de lui lancer un autre coup -. Les yeux dorés de l'homme aux cicatrices observèrent le visage de la blonde qui avait toujours le sourire aux lèvres et les yeux un peu rouges.. mais pas autant que ses pommettes qui à elles seules suffisaient à donner du teint. C'est avec un peu d'inquiétude qu'il demanda un petit compte rendu sur son état.. mais la raison fut quelque peu surprenante.

- Euh.. tu... tu vas bien?
- O..Oui! Je suis juste .. vraiment très heureuse, là.
* ... Contente d'avoir dégobillé tout ton déjeuné?... que je t'ai frappé comme si j'essayais d'abattre un mammouth?! C'est ton genre de trucs ?*
- Tu sais... je pensais vraiment que tu n'en avais rien à faire et ... héhe.. je suis idiote...
*...Non, évidemment que j'en ai quelque chose à faire. Ton père essaye déjà de m'assassiner pour un rien; mais savoir que j'ai lancé un Astral Finish sur sa fille, il va pas me le pardonner!!*
- P..Peut-être que c'est un peu trop tôt?...
*Je ne suis pas encore prêt à disparaître de la planète non! je suis trop jeune! j'ai à peine mille et quelqu---... laisse tomber*

Avec tout ce qui venait de sortir (et non, je ne parle pas du coulis multicolore pixelisé qui s'est offert le temps de quelques secondes le nom de "première cascade de Death City"); le Shinigami était un peu perdu et effrayé en même temps. Mettre les informations en place quand elles sont disposées comme ça; c'est un peu comme vouloir remplir un puzzle avec trois pièces qui n'ont rien à voir l'une avec l'autre, un tournevis et une carte du magicien des ténèbres. En bref, plutôt que de séparer les informations; ce crétin les avait tout simplement fusionné dans sa tête.. ce qui donnait quelque chose comme "Maka est heureuse lorsqu'elle se fait frapper jusqu'à ce que son estomac ne puisse plus le supporter"; et au fond, l'image de cette fille qu'il connaissait depuis un peu plus de dix ans maintenant; venait de beaucoup changer à ses yeux. Assez pour lui faire tirer une tête assez convaincante pour qu'on puisse sérieusement croire que son âme venait de s'en aller quelque part. La blonde porta ses mains près de son visage et commença à déplier ses doigts pour regarder l'objet qui avait faillis la tuer tout à l'heure. Le Shinigami n'avait cependant pas encore prêté la moindre attention à ça... il était encore sévèrement gêné par cette histoire de masochisme scatologique.

- J...Je sais pas quoi dire. J'aurais jamais pensé que quelque chose comme ça arriverais un jour.. je veux dire, je suis encore un peu tomboy sur les bords et j--je suis pas plus que ça intéressée par tout ces trucs mais si c'est toi je v....euh.... Tyzy?
- Huh.
- ....Hello?
- Huh huh.

Oui, non. Il n'arrivait définitivement pas à se retirer cette image du crâne. C'est comme si le puissant et maléfique Dio venait de lui implanter un bourgeon de chaire dans le cerveau; et qu'au lieu de le contrôler; il ne faisait que diffuser incessamment des images qu'il ne voulait pas voir. Des horreurs dignes des vidéos les plus étranges des espaces les plus confinés et diaboliques de l'Internet. Ses iris avaient disparu; des zones d'ombres apparaissaient sur son front au rythme où les images atroces se succédaient. Jusqu'à ce que quelque chose d'autre n'attire finalement son attention: il se sentit bizarrement restreint tout d'un coup. En reprenant ses esprits il remarqua la manieuse de faux l'enlacer d'une façon qui lui rappelait une certaine cinglée d'Azulith. Le genre de câlin plein d'affection... une affection que le Shinigami ne comprenait toujours pas du tout. En réalité, ce geste ne fit qu'apporter encore plus de panique à l'intérieur de son subconscient. "Est-ce que je l'ai cognée si fort qu'elle a perdu la tête!?" , "J'ai rien compris à ce qu'elle a dit!", "Est-ce que le masochisme vomitif c'est vraiment un truc!?", "C'est pas Caleb qui a vidé le cendrier dans le pot de feuilles de thé?!", "CE SALOP JE VAIS LE FÛMER! PUIS JE VAIS METTRE SES CENDRES DANS LE POT A TH---... qu'est-ce que je raconte moi...". Une succession de paroles random et contradictoires qui s'enchaînaient dans le cerveau de l'homme aux cicatrices qui semblait toujours aussi absent. Comme une poupée désarticulée... en tout cas, jusqu'à ce que la manieuse de faux ne termine son accolade et n'ouvre à nouveau sa paume. Un rayon du soleil vint taper sur l'objet métallique qui aveugla le Meister durant quelques secondes.. juste assez pour le forcer à regarder dans cette direction. Mais ce qui se trouvait dans les mains de Maka incarnait quelque chose de plus terrifiant qu'une vidéo illicite déconseillée à tout le monde; quelque chose de pire encore que le sachet de thé au tabac... quelque chose de plus horrifiant qu'un Shoryuken dans l'estomac. Cet objet... incarnait l'horreur chez l'un, et le bonheur le plus pur chez l'autre.

- ...Je vais y réfléchir; après-tout.. tu connais déjà mes sentiments, pas vrai?
- ....................................................................................................................

Cette chose... que des gens comme Tyzy, Stein ou Hazama ne pouvaient tout simplement pas comprendre. Cette chose qui représentait le cauchemars de toute personne incapable de penser et aimer normalement. Cette chose qui lie le cou d'un homme à une laisse tenue par une femme. Cette chose que bien trop de jeunes adultes inconscient utilisent pour concrétiser leur amour; mais n'obtiennent en retour que la désillusion d'un bonheur qui ne durera que jusqu'à ce que l'un des deux décide qui gardera Snoopy. Un minuscule mais terrifiant petit objet forgé dans l'or blanc; comportant quelques diamants brillants à la lumière du soleil. Regarder cet objet suffisait à produire chez Tyzy l'exact même effet que pointer une croix catholique vers un échappé des enfers. Cette chose était ... c'était!!

- ...Tu as vraiment dû la payer cher, cette bague.
- *...Qu...Hein? Quoi? P-Pourquoi? Es...V...Vi...Vidéo Gag? .... Y---Y'a quelqu'un d'autre ici hein? qu...qu'est-ce ...non...hein? M-Mais... J..Je... H..Wa.. Qu... HEEEEEEIN !?*
- La mettre dans un sandwich par contre.. c'est stupide. ça te ressemble, Hahahahaha!
- * JE VAIS T'EN FOUTRE DU "HAHAHAHAHA"! qu'est-ce que c'est que ce délire !? je comprends pas !! je fais quoi?!*
- Hmmm? t'as rien dis depuis tout à l'heure... Timide huh? ♥
- * Me regarde pas comme si tu parlais à un gamin qui fait sa confession de Saint Valentin! Oublie le Kishin, c'est le véritable boss final !!* Hahahahaha...ha...haha....ha....hahaha...ha...

Les images lui revenaient en tête. La guerre; le Vietnam; l'attaque de Napoléon; l'arrivée de Gladius XIIe le quinzième empereur martien sur la planète terre; l'Arc 7; l'hypothétique fin de One Pisse; la raison du succès de chanteurs de RnB... il pouvait tout voir. Tout. Comme lorsque sa vie s'apprête à s'arrêter. Il avait pourtant vu de très nombreuses fois toute sa vie défiler devant ses yeux (chose chiante, parce que tu ne peux pas passer la cutscene même si tu spam "Start") avant de mourir.. mais cette fois c'était complètement différent. Il ne pouvait rien faire contre ça. Il regrettait la Maka indépendante qui se fichait complètement des garçons et des histoires d'amour.. mais il ne pouvait rien faire contre ça : tout le monde grandis tôt ou tard; et à la vingtaine; il n'y a plus que ça dans le crâne des célibataires. Il ne pouvait pas simplement laisser les choses tourner comme ça. Si ça avançait dans cette direction alors l'apocalypse approcherais à grand pas : Spirit se transformant en une sorte de Hulk et tuant Tyzy jusqu'à ce qu'il meurt pour de bon; l'esclavagisme; les Meister-Shinigami-Prodiges à tête blondes qui lisent des livres et sont de véritables pimps à l'école.. le vieillissement jusqu'à l'euthanasie. Rien de tout ça ne pouvait arriver! il ne le fallait pas! il fallait revenir en arrière! JACK! WE HAVE TO GO BACK! ... Cependant, à cette hauteur, et à l'endroit où ils se trouvaient.. le leader de Shibusen n'avait pas l'occasion d'aller chercher une DeLorean en encastrant sa tête dans un distributeur et en balbutiant quelque chose comme "I---I j-j-j-ust have to f-find a t-t-ti-time machine!!". Eibon ne lui viendra pas en aide, Dieu ne lui viendra pas en aide.. personne ne pourra. Il pris une grande inspiration, s'apprêtant à faire le grand pas.

- ...Maka.

•••

- Je...Je ne vois pas de quoi vous parlez, Monsieur!!
- Tu t'fous d'ma gueule hah? LA BAGUE! LA BAGUE! ELLE EST OU !?

Cette supérette de la ville n'avait pas l'habitude d'avoir autant de clients.  En effet, elle était particulièrement petite; à l'abris des regards, et juste placée entre le Bogeyman District et Shibusen. Assez peu de monde s'arrêtait ici pour faire de grands achats: c'était généralement des jeunes de Shibusen qui venaient acheter deux ou trois trucs à grignoter et allaient simplement se placer plus loin. Un endroit donc habituellement calme; mais qui serait apparemment "harcelé" par une bande de délinquants impliqués dans des affaires de vol. Ceux-là venaient à peine d'arriver; et leurs visages n'étaient pas du tout inconnu aux gérants de la boutique. En vérité, ils semblaient même largement plus impliqués que devraient l'être de simples commerçants. L'homme à l'accueil était entouré par une bonne dizaine de thugs en veste en cuires démodées datant des années 90'. Il transpirait comme un homard dans une bouilloire et reculait autant qu'il le pouvait.. mais il n'y avait nulle-part ou fuir. Le leader du gang lança un coup de pied dans une étale et renversa les produits sur le sol; avant d'attraper le caissier par le col.

- Où. Est. Cette. Putain. De. Bague !?
- J...Je l'avais mise dans le réfrigérateur à sandwich!! mais... mais..
- "MAIS" QUE DALLE MON GARS! qui a acheté tes foutus sandwichs !?
- J..Je n'ai pas vu leur visage!! --- AHHHH!

Un son particulièrement fort se fit entendre. Le poing de la racaille s'enfonça bien profondément dans le visage du caissier qui s'écroula sous l'impact. Le message était on-ne-peu plus clair : celui qui avait frappé voulait des détails sur ce qu'il venait de se passer; et il ne manqua pas de rappeler au commerçant son implication dans cette affaire.

- J'vais te rafraîchir la mémoire, mon gars. On a p'tet volé la bague mais c'est toi qui l'a cachée ici. T'as pas de moyens de prouver qu'on t'a forcé. Maintenant tu vas me dire qui a emporté la bague; avant que je te massacre devant ta bonne femme et ta gamine!!
- P-Pitié!... je...c'était... U..Un couple! une jeune femme et un grand jeune homme!! je n'ai pas vu leur visage; ils ont posé l'argent et ils sont partis directement!
- FUCKING HELL. LES GARS, ON RETROUVE CES DEUX LA ET ON LES SAIGNE!!
- OSU!
* ...Pourquoi vous hurlez "OSU" on est pas au japon bande d'attardés...*

•••

Le silence était désormais maître. Les deux meisters se regardaient avec un air assez différent l'un de l'autre : alors que l'un adoptait la typique face du type qui essaye d'expliquer pourquoi on l'a retrouvé au dessus d'une collègue de travail; la blonde quand à elle affichait une face d'incompréhension et un début de désespoir. C'est pour ce genre de situations que le mot "awkward" a été inventé; et ces deux là respectaient le sens du mot à la perfection. L'ambiance était devenue extrêmement froide, et le visage de la manieuse de scythe était maintenant extrêmement pâle. Le vent souffla assez fort dans les hauteurs pour que certains sacs plastiques ne s'envolent dans les airs.

- ...
- ...

Elle baissa la tête; regardant ses pieds. C'est tout simplement comme si on venait de lui poser une enclume sur la nuque, et que quelqu'un avait lancé un coup de pied dans le château de sable que formaient ses fantaisies. Elle commençait sérieusement à regretter de ne plus être l'adolescente indifférente qu'elle était auparavant sur ce genre de sujets. Mais c'était trop tard maintenant : à force de rester toute seule après l'arrivée des cercueils, l'idée a émergé dans son esprit comme celui de n'importe quelle autre fille. Tout le monde deviens adulte un jour, et tout le monde finis tôt ou tard par s'intéresser à ce genre de sujets. Mais il y avait une raison pour laquelle elle craignait de faire partie de "ces filles-là".. un exemple paternel qu'elle ne pouvait tout simplement pas oublier. Les hommes sont mauvais et égoïstes. Elle se mordit la lèvres inférieure et détourna les yeux.

- ...Une seule ça ne te suffit pas de toutes façons.
- Hein?
- ...Qu'est-ce qui te dérange autant d'être avec moi?..

Inconsciemment, le Shinigami était en train de prier pour que Deus Ex Machina ne le sauve d'une façon ou d'une autre : un avion qui se crash; Hazama qui sort de nulle-part; les Rejects qui prennent d'assaut la ville ou encore qu'il avale accidentellement sa langue pour échapper à cette situation. Malheureusement, cette fois, rien de tout ça ne pourra le sauver. Ce genre de situation lui était pourtant arrivé que très peu de fois : habituellement il se contentait de courir le plus vite possible pour fuir ses problèmes mais... dans l'instant présent; la blonde était en face de lui et bloquait un peu le chemin de la sortie. Il allait donc devoir affronter ses problèmes par lui-même, même si ceux-ci n'avaient pas commencé par sa faute. Il afficha un air désolé et commença à gratter nerveusement ses cheveux sans jamais croiser le regard de la manieuse de scythe.

- ...ça te plais de te foutre de moi.
- ...
- Comme par hasard, une bague! quand on est seulement tout les deux, et que tu sais déjà ce que je ressens pour toi! T'es jamais fatigué de tes blagues stupides!?
- Je---
- Tais-toi!

Elle serrait les poings et gardait la tête baissé. Le shinigami pouvait cependant clairement voir quelques gouttes tomber par terre et humidifier le sol. Il ne savait pas quoi dire ou quoi faire, car dans tout les cas la blonde avait dors et déjà fait sa propre idée de la situation. Il savait pertinemment que même s'il lui expliquait deux-cent-trente-fois la situation, elle ne l'accepterait pas. Tout ce qu'il put faire c'est se taire et attendre qu'elle se calme par elle-même, en espérant que ce moment arrive tôt ou tard. Il laissa tomber ses bras le long de son corps et regarda la jeune femme.

- ...C'est tellement pathétique. T'es devenu tellement imbu de toi-même que tu t'abaisses à faire des trucs aussi débiles. ça doit être fun d'être complètement insensible à tout ce qui t'entoure, j'étais comme ça avant moi aussi, et je regrette d'avoir grandis si c'était pour tomber amoureuse d'un crétin comme toi..
- T'es bornée.. je te dis que c'est pas moi!

Cette fois elle n'essayait même plus de cacher son état. On pouvait clairement entendre ses sanglots. Ses gants se resserraient sur sa main et fur et à mesure qu'elle serrait les poings. Elle semblait tellement instable présentement qu'on ne saurait pas trop de quoi elle aurait été capable. Il n'y avait rien que Tyzy puisse faire pour calmer la situation. Il avait peut-être simplement pris la situation un peu trop à la légère : il n'avait pas pris en considération que durant toutes ces années, tôt ou tard, les gens changent et s'intéressent à d'autres choses. L'idée que la blonde soit sortit de sa phase tomboy pour s'intéresser à autre chose ne lui était pas non-plus venu en tête; et il pensait sérieusement que tout ce malentendu finirais sans aucun problème.. mais il avait sous-estimé les sentiments de la manieuse de faux; qui leva d'un coup la tête en direction du Shinigami en lui adressant un regard haineux; les yeux larmoyants et la voix tremblante.

- Qu'est-ce qu'ont tout les gars à nous considérer comme des jouets !? T'es pareil que mon père!! t'en a jamais assez! Kagura, Crona, Liliha.. ça va s'arrêter un jour?! t'en a pas marre de jouer avec les sentiments des autres?
- Tu t'entends parler!? tu sautes aux conclusions comme une gamine !
- t'es AVEUGLE ou quoi !? N'essaye pas de jouer au mec cool et populaire qui ne sait rien!!
- C'est marrant, t'as l'air d'en savoir TELLEMENT PLUS sur moi que j'en sais moi-même!
- Evidemment! les idiots sont toujours facile à lire !!

Cette fois c'était le dieu de la mort qui était en colère. Il y avait un certain sentiment nostalgique à les revoir tout les deux se becter le visage pour des bêtises.. quelque chose qu'ils faisaient à longueur du temps quelques années en arrière. Cela se finissait généralement par une bataille de coups de poings; mais il semblerait qu'ils soient plus occupés à se faire des reproches pour l'instant pour sauter l'un-sur-l'autre et se distribuer des droites et des gauches. Ils hurlaient tellement fort qu'à cette hauteur, leurs voix avaient des répercussions sonores sur une certaine distance.

- Vous êtes tous pareil! Quand vous avez un peu de popularité, vous jouez avec le coeur des filles comme si c'était votre propriété!!
- Woah, Tellement perspicace! Comme si j'avais demandé à ce qu'on se jette à ma jambe et fasse de ma vie un enfer!
- à quel point est-ce que tu peux être stupide!?
- Je ne suis pas un génie comme toi !
- Soul a dit que seuls les mecs pas cool se comportent comme des----
- Désolé de pas être aussi "cool" et compatible que ton partenaire !!

Il ne savait pas vraiment pourquoi il avait sortit cette dernière phrase. En réalité, ça le troublait quasiment autant que son interlocutrice. Tout ce qu'il savait, c'est que cette phrase était sortie spontanément.. quelque chose qui aurait pu être comparé à une sorte de jalousie. Dans tout les cas.. l'incompréhension n'était pas le point fort de la blonde ou du brun; et aucun des deux ne supporta ce silence - qui n'aura au final duré que cinq secondes où les deux se dévisagèrent avec des faces particulièrement choquées et confuses - et éventuellement les deux se mirent à hurler en quasi-parfaite synchronisation.

- T'ES COMPLÈTEMENT INSENSIBLE!! JE TE HAIS!!
- TU NE SAIS RIEN! JON SN---...

enfin, "quasi-parfaite synchronisation"... pas vraiment. Maka avait bien hurlé sa phrase mais elle n'avait pas vraiment laissé le temps au Shinigami de finir la sienne pour lui enfoncer son poings dans la face avec assez de force pour le faire tomber par terre. Elle n'attendit pas une seconde pour commencer à l'asséner de coup... et comme au bon vieux temps, ils procédèrent à joyeusement se taper mutuellement sur la face, poings fermés, pas de super-pouvoirs; juste la puissance de la stupidité et de l'incompréhension.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 159

Feuille de personnage
Expérience (EXP):
2740/3500  (2740/3500)
Points de maîtrise (JOB):
550/22240  (550/22240)
Tarôt: La Mort (Death)




MessageSujet: Re: SENOPE Pt2 Sam 30 Aoû - 20:50

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SENOPE Pt2

Revenir en haut Aller en bas
 

SENOPE Pt2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: One more soul to the call-